Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Passé décomposé
#01- PASSÉ DÉCOMPOSÉ
Scénariste(s) : Robert KIRKMAN
Dessinateur(s) : Tony MOORE, Charlie ADLARD
Éditions : Delcourt
Collection : X
Série : Walking dead
Année : 2004     Nb. pages : 144
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (Comics)
Genre(s) : Horreur, Récit psychologique
Appréciation : 4.5 / 6
Oui mais SI c'était vrai?...
Écrit le jeudi 07 mars 2013 par PG Luneau

Tomes lus :     #1- Passé décomposé (4,5/6)

                        #2- Cette vie derrière nous (5/6)

                        #3- Sains et saufs? (5/6)

 

J’ai toujours détesté les histoires d’horreur. Plus jeune j’avais peur du noir, et «me faire vivre des sensations fortes» en écoutant les Vendredi XIII, Jason VI, Halloween XI et autres horreurs d’Amityville ne me serait jamais passé par la tête… J’aime bien ma vie en rose et bleu poudre, l’hémoglobine ne m’a jamais manqué et mon éventail d’intérêts en matière de romans, de films ou de BD est si vaste que je m’étais toujours dit que je ne perdrais pas mon temps avec cette sous-culture si particulière…

Mais voilà qu’un phénomène transcende tous les publics, toutes les plateformes, et il a pour nom Walking dead! D’abord en BD, puis en adaptation télévisuelle (et même en jeu de société!), cette œuvre de Robert Kirkman fait parler d’elle partout, sur tous les blogues, dans tous les foyers… même dans la salle des profs de mon école primaire!! Un must, aux dires de tous… Comment l’Explorateur BD que je suis peut-il conserver son titre sans se pencher, au moins minimalement, sur LE phénomène de l’heure? Ça tombe bien, un de mes collègues m’a offert de me prêter les premiers tomes (merci, Mathieu!!)… et, ça y est, j’ai plongé!

Mieux que ça : j’ai craqué! Hé oui! Bonne pâte que je suis, me voilà accro! Après trois tomes, je suis épris de sympathie pour ces personnages qui se retrouvent dans l’antichambre de l’enfer, comme en sursis. Je veux maintenant savoir, moi aussi, qui s’en sortira vivant (on ne peut pas dire «indemne», car aucun ne le sera!!) et, surtout, comment…

Pour les quelques rares d’entre vous qui n’avez jamais entendu parler de cette série, sachez qu’elle se résume bien simplement, en quelques phrases, les mêmes que pour toutes les histoires de zombies : Rick Grimes, un policier bien ordinaire, se réveille d’un coma de quelques mois. Ça ne lui prend que quelques minutes pour découvrir, à la dure, que l’hôpital où il est soigné est vide de toute population vivante… mais pleine de zombies en manque de chair fraîche!! Pire : c’est sa petite ville en entier qui est patrouillée d’horribles morts-vivants, tous plus repoussants les uns que les autres! Comment est-ce possible? Que s’est-il passé? Comment survivra-t-il?? Retrouvera-t-il les siens?… Et si oui, dans quel état (de putréfaction?)?...

Pourtant, malgré ce synopsis on ne peut plus classique, et à l’en croire tous ceux qui la porte aux nues, l’œuvre de Kirkman se distingue des autres séries du genre de par la solide étude de mœurs qu’elle nous propose! L’auteur ne s’en est jamais caché : l’horreur ne l’intéresse pas, ce sont les réactions qui en découlent, tant psychologiques, émotives que morales, qui le fascinent et le passionnent! Qu’est-ce qui se passe dans la tête de survivants qui se voient poussés (littéralement!) dans leurs derniers retranchements? Qui prend le leadership? Qui craque? Qui garde espoir? Qui se noie dans un espoir bidon? Bref, Kirkman nous montre des hommes et des femmes aux nerfs à fleur de peau, que la survivance pousse à des extrêmes insoupçonnés, à des gestes contre-nature ou à des alliances imprévisibles, à des réflexions révélatrices de leur grandeur d’âme… ou de leur bassesse, c’est selon!... Et on chemine en leur compagnie, réfléchissant ou paniquant avec eux, ne pouvant que nous demander : et SI c’était vrai?? Si JE me retrouvais dans une telle situation, comment JE réagirais, MOI??

Sur le plan visuel, précisons que la conception de tout l’univers graphique de la série a été faite par Tony Moore, dans un style réaliste somme toute assez net, qui pose une petite mais bienveillante distanciation, auquel il ajoute des jeux d’ombres très efficaces… et des créatures horrifiantes au graphisme  beaucoup plus trash, qui surprennent toujours. Malheureusement, et je sais dores et déjà que je vais me faire lancer des tomates en disant cela, ce monsieur Moore a laissé sa place à Charlie Adlard, dès le tome #2. Très efficace dans le gore et le juteux, cet Adlard… Mais beaucoup moins quand vient le temps d’illustrer des personnages sains de corps (à défaut de l’être de l’esprit!!) : c’est tout juste si on reconnaît certains visages, d’une case à l’autre!! Mais qu’à cela ne tienne! Le récit est si palpitant, les personnages si attachants et le suspense si poignant que je ne m’en formalise plus… et que j’ai hâte de lire les trois tomes suivants, qui m’attendent sur ma table de chevet!

Bien sûr, constatant de mon si bel enthousiasme, vous serez peut-être tentés de me faire voir la série télé?! Je vous réponds tout de suite : In your dreams!!! Car si j’arrive à lire le récit et à voir ces dégoûtants zombies de papier, c’est justement parce qu’ils sont en noir et blanc, et en deux dimensions!! Je n’ai eu besoin que de quelques photos de la série télé, aperçues sur le Net, pour savoir avec certitude qu’aussi bonne soit-elle, je ne visionnerais jamais la version télévisuelle… Je tiens trop à ma santé mentale pour ça!!...

À lire aussi : les critiques de mes potes Jérôme (tome #1), Arsenul (tome #2) et Yaneck (tome #3).

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le dessin de Tony Moore, surtout au niveau des visages plutôt allongés qu’il donne à ses principaux personnages, dont Rick, Lori et Shane. À mon avis, la netteté de son style et l’expressivité de ses faciès (tant pour exprimer le dégoût que l’horreur ou le découragement extrême) contribuent à l’abordabilité de la série : pour moi, en tout cas, il est clair que le graphisme du tome #1 a largement contribué à me rendre addict!

 

  • la brochette de personnages très variés. Jamais tout noir ni tout blanc, tous ont quelque chose à apporter au groupe, mais aussi à la série! C’est à travers leurs multitudes de réactions qu’on verra nos valeurs confrontées et qu’on se situera moralement. Kirkman frappe véritablement très fort en misant sur une si large palette… Et mieux vaut ne pas trop s’attacher à chacun d’eux, car un grand nombre ne survivra pas : l’auteur n’a absolument AUCUN scrupule à en servir régulièrement un ou deux à ses  morts-vivants adorés, en guise de hors-d’œuvre! ;^)

 

  • la finesse de l’approche. Cette idée de miser sur le psychologique plutôt que sur l’horreur est une belle trouvaille, et il est clair qu’elle est la clé du succès sur lequel surfe tant la série télé que les albums BD!

 

  • l’efficacité du thrill, du suspense. Quand j’ai eu fini le tome #1, j’ai rêvé zombies toute la nuit… Ce fut très désagréable… mais je suppose que c’est un signe que l’album rend la marchandise, non?!...

 

  • l’épaisseur des volumes : chaque tome est suffisamment volumineux pour que ça vaille la peine d’y plonger! Merci aux éditeurs français de nous regrouper les fascicules de la version originale en paquets de six : je serais bien en peine de ne lire ces feuillets de 22 pages qu’un à la fois!

 

  • les fiches de personnages, au début des albums… mais à partir du tome #2, seulement. Ces récapitulatifs sur les liens unissant tout le monde et sur qui est mort et qui ne l’est pas sont très aidants. Cette référence aurait même été encore plus aidante dans le tome #1, alors qu’on connaît encore très peu les personnages!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • la facilité un peu fleur bleue avec laquelle Rick retrouve sa famille. Parmi toutes les villes et les villages américains où son épouse et son fils auraient pu chercher à se cacher, Rick choisit non seulement la bonne… mais tombe sur eux en moins de 24 heures, alors qu’il aurait été bien plus réaliste qu’il passe à quelques kilomètres d’eux sans jamais les croiser!! Le scénariste a peut-être été trop bon avec ses personnages sur ce coup-là… Mais on lui pardonne, car c’est peut-être le seul cadeau qu’il leur fait, dans toute la série!! ;^p

 

  • le grand nombre de personnages dès le départ. J’ai trouvé un peu pénible de démêler tout ce monde qui apparaît tout d’un bloc, dans le tome #1. J’ai même ressenti le besoin de faire une petite liste, ce qui a réglé le problème (liste qui est rapidement devenue inutile, à partir du tome #2, grâce aux belles listes de personnages dont j’ai parlé plus haut!). Mais ce grand nombre de perso, dès le départ, fait en sorte qu’on n’a pas encore vraiment eu le temps de les connaître et de s’attacher à eux quand les premières attaques surviennent. Par conséquent, on est moins ébranlé par le décès de ceux qui meurent! Heureusement, cet élément ne concerne que le tome #1 : par la suite, on connaît et identifie plus notre monde!

 

  • le dessin de Charlie Adlard. Même s’il avait été le concepteur original de la série, j’aurais trouvé son dessin plus ou moins intéressant… mais quand on a l’occasion de les comparer à ceux de Moore, le choc est encore plus décevant!! Le tome #2 que j’ai lu contenait, en fin de tome, quelques croquis du nouvel illustrateur. Les gens de chez Delcourt prennent la peine de préciser que ces études de personnages sont d’autant plus précieuses qu’elles sont rares, Adlard préférant souvent y aller à froid, selon l’inspiration du moment. Je ne peux que confirmer que… ça ce voit, et c’est bien dommage!! Ça explique sûrement en grande partie le fait que ses dessins sont beaucoup moins nets, moins fignolés que ceux de Moore dans le tome #1. J’ai beaucoup plus de difficulté à reconnaître un personnage de la série depuis qu’il est aux commandes… et je ne parle pas des sérieux problèmes de proportions qui transparaissent lorsqu’il dessine des enfants!! Aux p.68, 79 et 126 du tome #2, Carl et les jumeaux ont littéralement l’air d’hydrocéphales, rien de moins!! Quel dommage que Tony Moore ne se contente plus que de faire les couvertures!!

 

  • des spoilers imprévus, qui vendent un peu la mèche. Dans les fiches de personnages, au début du tome #3, certaines informations viennent nous révéler qui crèvera au cours du tome!! C’est vraiment une simple petite erreur éditoriale, mais qu’il serait bon de corriger d’ici la prochaine réimpression!  ;^(

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Kikine : C'est sûr que tu craqueras!! Cette épidémie n'a pas frappé que la région d'Atlanta : tous les É.-U. semblent contaminé!! D'ailleurs, au nombre incroyable de zombies qui sévissent partout, tu seras agressée sous peu, à n'en point douter!! Je te souhaite simplement que ce soit le plus tôt possible : tu verras, c'est si chouette d'être atteint qu'on le souhaite à tout le monde, par la suite!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le dimanche 10 mars 2013 à 13:15


Je résiste encore mais je ne devrai pas tarder à craquer moi aussi ...
Rédigé par kikine le dimanche 10 mars 2013 à 8:40


@ Jérôme : Eh oui! Ma chair est faible... faute d'être en état de décomposition!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le vendredi 08 mars 2013 à 17:40


Toi aussi tu as fini par succomber. Y a pas à dire, ces zombies ont un charme fou !
Rédigé par jerome le vendredi 08 mars 2013 à 14:11


@ Eric the tiger : Je te souhaite de trouver ce précieux temps et de te laisser tenter : tous ces commentaires ne sont pas le fruit d'une quelconque flagornerie! ;^)
Rédigé par PG Luneau le vendredi 08 mars 2013 à 12:18


Je n'ai jamais pris le temps de me plonger dans cette série qui semble avoir une grosse côte sur les différents blogs BD que je fréquente. Au plaisir de te relire...
Rédigé par Eric the Tiger le vendredi 08 mars 2013 à 9:41


@ Arsenul : C'est vrai qu'Adlard semblait très populaire, à Québec, l'an passé, et je me rappelle que tu l'avais trouvé sympathique. Mais de là à aimer son dessin... Pour ce qui est de la série télé, plusieurs de mes amis l'ont bien aimée... mais j'avoue que j'entends surtout parler de l'efficacité du premier épisode, qui semble un peu trop horrible pour ma petite résistance en la matière!! Et sois tranquille : je lirai peut-être toute la série (si elle ne s'éternise pas trop), mais je n'en écouterai aucun épisode... Je me connais trop! ;^)
Rédigé par PG Luneau le vendredi 08 mars 2013 à 0:15


@ Yaneck : Comment? Tu m'intrigues avec cette histoire de dépossession!? Veux-tu dire que le projet aurait surtout été une idée de Moore?? Comment Kirkman aurait-il pu lui «voler» le projet, comme tu sembles le sous-entendre (ou plutôt comme semblait le sous-entendre Ted Naifeh, l'auteur de Courtney Crumrin)?? J'aimerais en savoir plus!!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 08 mars 2013 à 0:09


@ Anne des Ocreries : Qui sait? Peut-être finiras-tu, comme moi, par te laisser tenter!?
Rédigé par PG Luneau le vendredi 08 mars 2013 à 0:03


à Arsenul: Oui, il a fait une tournée en France, avec son éditeur.
Je te mets le lien de l'article avec la dédicace et quelques mots sur la rencontre. s'il passe près de chez toi, n'hésite pas, c'est un mec super sympa.

http://www.chroniquesdelinvisible.com/article-dedicace-ted-naifeh-a-bd-fugue-cafe-grenoble-111921663.html
Rédigé par Yaneck le jeudi 07 mars 2013 à 16:00


Oups! Merci de me citer!
Yanneck, Le dessinateur de Crumrin, rien de moins! J'adore cette série!
Rédigé par Arsenul le jeudi 07 mars 2013 à 15:15


Fallait bien y tomber en effet. Il m'arrive aussi de lire des trucs seulement pour pouvoir me prononcer en tant que celui qui connait ça. ( Blake et Mortimer entre autre ! et j'ai détesté) Mais Walking Dead, tu me surprends. Tu fais preuve d'un sens du devoir de haut niveau!
J'ai écouté la première saison. Comme tout le reste, le livre est meilleur. Mais le premier épisode est une dose de stress et d'horreur comme je ne suis pas habitué, moi qui comprends tes réticences face à ce genre. Henri est venu me trouver dans la nuit au moment où je rêvais de Zombies qui m'encerclait! J'étais content que ce soit lui! Adlard était au festival de Québec l'an passé, j'ai joué le rôle de traducteur quelques instants. Il est sympathique. Mais j'avoue que son dessin n'est pas mon préféré. Ses dédicaces étaient un peu quelconque mais ça reste un phénomène!
Un dernier conseil: ne t'attache pas aux personnages, ça meurt à souhait!
Bon billet et pauvre toi, dorénavant, tu devras tous les lire, tu as été piégé!
Rédigé par Arsenul le jeudi 07 mars 2013 à 15:13


Ah, encore une victime! La contamination ne connaît pas les frontières, elle touche tout le monde. Vous n'y échapperez pas. Toute résistance est futile (ah non, c'est pas la bonne série télé ça)!

J'ai discuté avec un pote de Moore, le dessinateur de Courtney Crumrin, en l'occurrence, qui me disait que le premier dessinateur s'est véritablement fait voler son bébé par Kirkman, qui se l'est totalement approprié. C'est un peu dommage, ça gâche un peu le plaisir. Mais le plaisir est immense, donc bon...
Rédigé par Yaneck le jeudi 07 mars 2013 à 14:43


Mouin...bin, ça mexcite pas guère quand même....pas trop mon truc, ça....mais tu es là pour me faire penser que SI je croisais ça, j'y jetterai quand même un oeil....
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 07 mars 2013 à 14:15




Dernièrement, j'ai lu... Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Duel de génies...

anne des ocreries, sur Duel de génies...

Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin