Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Mon automne superhéroïque
Écrit le samedi 14 décembre 2013 par PG Luneau

Il est indéniable que je suis un fanatique de BD… Mais principalement de BD franco-belges et québécoises… Il y a quelques années, je vous ai fait part de mon ambivalence face aux mangas, mais je n’ai jamais vraiment écrit de papier sur ma relation avec les comic books américains. Il est grand temps que je corrige le tir! D’autant plus que l’automne 2013 aura définitivement été ma saison «Initiation aux comics et aux superhéros»!! Je ne sais si le Surfer d’Argent est intervenu en ma faveur, mais c’est comme si tous les astres (incluant Krypton!!) s’étaient alignés! ;^) Voyez par vous-même :

  • D’abord, je me suis mis à la lecture de Rising stars, une série en trois tomes (donc pas trop longue), portant sur des superhéros inconnus (lire : créés exclusivement pour cette courte série, donc non rattachés à l’une ou l’autre des bannières Marvel ou DC)… C’est, surtout, une série écrite par Straczynski, l’excellent scénariste et producteur de la passionnante série-télé Babylon 5, que j’avais adorée!! La thématique des superpouvoirs et des sentiments qu’ils  suscitent, chez les gens normaux comme chez les autres surhommes (peur, paranoïa, jalousie, condescendance…) m’a particulièrement rejoint.
  • Puis, comme je vous l’ai expliqué en détails dans une chronique récente, je ne suis laissé tenter par l’achat d’un, puis de deux jeux d’échecs à l’effigie des héros de DC Comics… Deux fois 64 pièces différentes, ça fait pas mal 128 personnages différents, ça!! ;^) (Vous npremières pièces de mon second jeu d'échecse serez pas étonnés d’apprendre que je commence à songer à me procurer aussi le troisième jeu annoncé, celui avec les héros de Marvel, qui sera bientôt disponible chez-nous!) Mes visites de plus en plus régulières à la Boîte à BD, près de chez moi, contribuent, elles aussi, à développer ma culture geekienne (ou comical ?!? ;^) Merci donc à Jean Marquis, son sympathique propriétaire, qui m’accueille toujours aussi gentiment (on le comprend : il sait bien, le bougre, qu’il vient de ferrer un bon gros poisson!! ;^)
  • Encore plus que le simple achat de pièces d’échecs, ce sont mes lectures des fascicules encyclopédiques portant sur chacune de ces figurines qui m’ont particulièrement nourri! Plus d’une soixantaine de petits cahiers, abondamment illustrés, retraçant les grands moments de la vie de tous ces superhéros… ou des supervilains qu’ils combattent! J’ai pris un très grand plaisir à découvrir ces mini-biographies. Elles m’ont outillé de manière à mieux différencier certains personnages. Enfin, je connais les différents liens qui les unissent ou qui les rattachent à leur entourage! Merci à la compagnie Eaglemoss pour ces si intéressants fascicules!
  • Fort de toutes ces lectures, j’ai visité mon troisième ComicCon, visite dont je vous ai abondamment parlé (ici et ici) , tout fier de pouvoir identifier au moins deux fois plusT-shirts DC de personnages parmi les costumes des cosplayeurs! J’en ai aussi profité pour acheter quatre nouveaux t-shirts de superhéros, venus rejoindre dans mes armoires celui acheté l’an passé! Tous sont de DC, puisque toutes mes lectures allaient jusque-là dans ce sens… mais l’avenir devrait rétablir l’équilibre!! ;^)
  • J’ai profité de ce même ComicCon pour me procurer la toute nouvelle petite plaquette de Jean-Dominic Leduc, répertoriant tous les superhéros québécois! Je ne l’ai pas lue encore, mais je l’ai abondamment feuilletée, juste assez pour me faire réaliser qu’il y en a eu beaucoup plus qu’on peut le penser… et que j’en ai connu beaucoup plus que je ne le croyais!! Sachez que j’ai maintenant très hâte de m’y plonger à fond!
  • Grâce à Z-Télé, j’ai pu rajouter à tout ça le visionnement de la première saison de la télésérie Arrow, racontant les aventures du jeune Oliver Queen, mieux connu sous son pseudonyme de Green Arrow. Une série que j’adore et qui me pousse, après chacun des épisodes, à sauter sur le Net pour vérifier si tel ou tel acolyte du héros est une création des scénaristes ou s’il ou elle existait déjà dans l’univers de DC!
  • Évidemment, à force de tremper dans tout ça, je commence à passer plus de temps devant les rayonnages de comics, dans les librairies. Les recueils traduits en français sont de plus en plus de qualité. Urban comics, notamment, semble faire un super travail de compilation, de traduction et d’adaptation! J’en suis même venu à acheter quelques tomes, dont deux avec la Justice League et le premier tome d’une nouvelle série : Marineman, question d’alimenter de prochaines critiques!!

Nouveautés

  • Finalement, trouvant que mes connaissances de l’univers de DC étaient vraiment disproportionnées, j’ai succombé à l’achat d’un guide sur les Avengers, question de donner une chance à «l’autre» groupe, celui qui génère tant de films depuis plusieurs années (certains que j’ai vus et adorés : la saga des X-Men, les trois Spiderman avec Tobey Maguire, les deux premiers Iron man ; plusieurs autres, plus récents, que j’ai hâte de voir : le troisième Iron man, les deux Thor, les deux Capitaine America… et le premier Avengers, pour ne nommer que ceux-là!). Maintenant que j’ai lu ce guide d’un couvert à l’autre, je me considère pas mal plus outillé pour suivre une conversation entre geeks : je ne comprendrais certainement pas tout (plusieurs concepts me sont encore obscurs, comme les distinctions entre les Avengers, les Avengers Ultimates et les New Avengers!?), mais j’en capterais probablement au moins quelques bribes! Avengers le Guide ultime

Décidément, ça a été intense.

Et dire que je n’ai jamais été un grand fan de superhéros!!… En fait, la cause de cette réticence est simple, puisqu’il s’agit de la même que celle qui m’a toujours retenu à me plonger dans les mangas (ou dans les jeux vidéo!!) : c’est la surabondance de parutions!! Me connaissant, j’aurais facilement pu me laisser noyer dans la surconsommation, c’est pourquoi j’ai toujours préféré garder une certaine distance avec ces bouquins (et les jeux vidéo).

Bien sûr, comme tous les gars de mon âge, j’adorais, enfant, la vieille télésérie Batman, celle avec les désopilants Paf! Paclaw! Brouf! Côté cinéma, j’ai vu les quatre ou cinq premiers films de Batman (mais je n’ai pas insisté pour voir la dernière trilogie, avec Christian Bale, qui m’est apparue un peu trop sombre)… et j’ai littéralement tripé sur les films des X-Men… Mais point de vue albums, c’est bien différent!

Les quelques rares fois où j’ai lu les petits albums brochés que les éditions Héritage publiaient en français, quand j’étais jeune (les mêmes qui publiaient les Archie, d’ailleurs! ;^), j’ai toujours été très dubitatif! Souvent, les histoires commençaient en plein milieu d’un combat, et les liens d’une page à l’autre, ou d’une séquence à l’autre, m’ont souvent paru très difficiles à saisir. Même plus vieux, les rares fois où je suis tombé sur des petits recueils d’albums (ceux des éditions Presses Aventure, par exemple : je me souviens d’un Fantastic Four et d’un X-Men), dans les bouquineries, la chimie ne passait pas. Les ficelles étaient trop obscures pour moi, ou les méchants, trop caricaturaux. J’étais toujours déçu.

T-shirt NightwingMais avoir tant lu sur ces différentes séries, depuis quelques mois, me permet maintenant de raffiner mes préférences et mes objections! D’abord, j’e constate à présent que j’ai une prédilection pour les justiciers masqués, ceux qui n’ont aucun pouvoir surnaturel. Batman, Nightwing, Daredevil ou Green Arrow m’apparaissent beaucoup plus intéressants, plus proche de moi, plus «humains»… et éminemment plus «méritant» que les héros aux pouvoirs mystiques venant de Dieu sait où!!

Sinon, j’aime mieux les gens qui reçoivent leurs superpouvoirs d’une façon qui nous est expliquée par la science : Spiderman et sa piqure d’araignée, les Quatre Fantastiques et leur irradiation… et tous les X-Men, qui sont comme ils sont à cause de mutations génétiques naturelles sur lesquelles ils n’ont aucun contrôle.

Ceux qui trouvent le moins grâce à mes yeux, ce sont ceux qui détiennent leurs pouvoirs omnipotents de droits divins : Thor, Wonder Woman… ou même Green Lantern! D’abord, ils m’apparaissent n’avoir aucun mérite. Puis, j’ai plus de difficulté à gober ces interventions divines ou métaphysiques. Je l’ai déjà exprimé dans je ne sais plus trop quelle critique de Khéna et le Scrameustache, mais autant j’aime la S.F. et le fantastique, autant je n’aime pas que les deux soient mélangés dans le même univers! Au final, je trouve donc que ces héros ont trop peu en commun avec moi, et je suis moins touché par leur destin…

Par-dessus tout (et j’en ai déjà parlé, de ça, aussi), ce que j’apprécie le plus, ce sont les dilemmes personnels de tous ces freaks : les combats contre les méchants ennemis de tout acabit me sont d’un ennui mortel! Parlez-moi plutôt des doutes de Peter Parker, ou des remords de conscience d’Hank Pym face à ses collègues! Là, j’embarque à fond!! Les conflits internes dus aux egos surdimensionnés des Quatre Fantastiques me fascinent cent mille fois plus que leur combat contre l’Homme-Taupe ou Stem, leader au ridicule crâne surdimensionné faisant partie d’un groupe d’êtres extra-dimensionnels qui veut «dominer la Terre»!!

Maintenant, je réalise aussi que je vis un étrange paradoxe. Il n’y a rien que j’aime plus que de voir les divers superhéros discuter entre eux, se combiner en équipe… et d’assister aux conflits qui peuvent en découler!! Par contre, qui dit équipe de super-héros dit inévitablement ÉNORME ennemi : équipe impossible de super-vilains, ou menace extraterrestre incroyablement gigantesque… Malheureusement pour moi, ce qui me fait le plus décrocher!! ;^(

À lire mon Guide ultime des Avengers, j’ai réalisé que pour justifier la réunion d’une telle  puissance de frappe, les scénaristes n’avaient pas d’autre choix que de se lancer dans des récits mêlant des magouilles complexes, des mondes parallèles, des attaques d’armées de méga-robots infaillibles, des plans astraux ou des malédictions à n’en plus finir… Bref, des problèmes plus grands que grand… que je trouve trop invraisemblables pour y croire!! Tout comme pour les héros, ce sont les vilains sans pouvoir surdimensionné qui m’intéresse le plus. Le Joker, il est simplement méchant! Machiavélique, amoral, terriblement cruel… mais totalement «humain», sans pouvoir magique ou divin qui lui permet d’arrêter le temps ou d’entraîner ses rivaux dans des plans astraux improbables. Il n’est pas comme tant de «méchants» impossibles, aux désirs risibles («Je veux DOMINER LA TERRE!!») qui m’apparaissent invariablement grotesques!

Deux derniers aspects viennent mettre un frein à mon enthousiasme naissant pour l’univers du spendex. D’abord, l’impossible longévité de tous ces héros! C’est mon Guide ultime des Avengers (qui raconte l’évolution de ce groupe de superhéros, réponse marvelienne à la Justice League de DC) qui, de par sa classification par décennie (des années 1950 à 2010), me l’a fait réaliser! Ce sont (pas toujours, mais très souvent!) les mêmes individus qui enfilent l’identité de ces superhéros… depuis 60 ans!! Pourtant, Peter Parker a encore l’air d’un ado attardé! Ne trouvez-vous pas qu’il serait temps qu’il embrasse sa belle Mary Jane avant que son pacemaker ne flanche?! Et avouez que vous aimeriez être aussi en forme que Batman quand, comme lui, vous deviendrez centenaire? Non mais c’est vrai : il avait 40 ans il y a 60 ans!! Ça donne quel âge, par chez-vous?? ;^) Comment rester accroché et continuer à croire ces récits quand on est en présence de si grosses ficelles??...

Oh! Certains scénaristes y ont pensé, et ont tenté, parfois, tant bien que mal, de tricoter des aventures qui donnent aux lecteurs des bribes d’explications à la «jeunesse éternelle» de leurs personnages… mais comme la banque de scénaristes est très vaste, et que chacun d’eux peut faire à peu près ce qu’il veut, en autant qu’il pige dans l’immense boîte des personnages de l’organisation, c’est souvent du gros n’importe quoi! Et c’est là, d’ailleurs, ma dernière doléance!

Moi, quand je constate que Wolverine, membre éminent des X-Men, est professeur au collège spécial du professeur Xavier, mais qu’il exécute, en même temps, des missions avec les autres X-Men…  tout en menant ses propres enquêtes individuelles… TOUT EN étant membre TRÈS actif des Avengers, depuis plusieurs années… ça ne m’aide pas à croire à son histoire!! En fait, ça produit chez moi l’effet contraire, le syndrome de la saveur du mois, comme quand un jeune comédien se retrouve dans tous les téléromans, les téléséries, les soaps, en plus d’être invité à tous les quiz et à toutes les émissions d’affaires publiques : je décroche!!

Même chose quand un scénariste élimine de façon flamboyante un personnage… Ça, c’est toujours hot! Ça fait des revirements fabuleux… Mais il se trouvera toujours un de ses collègues-écrivains qui nous le ressuscitera deux mois plus tard, ou un troisième qui inventera de toutes pièces une explication psychotronico-bidon comme quoi «il n’est mort que dans la version 22 de notre Terre, mais qu’il se trouve encore bien vivant sur Terre 21 et Terre 65… et venez là que je vous raconte ce qu’il y fait!!»! Personnellement, j’aime trop les univers cohérents et ingénieusement conçus pour accepter sans broncher ces pirouettes abracadabrantes que tout un chacun met en scène pour justifier des retours dans le temps, des résurrections, ou des «retours-à-la-case-départ-parce-que-les-scénaristes-précédents-ont-pris-une-tangente-complètement-absurde-qui-mène-droit-dans-un-cul-de-sac»! Bref, moi, mon fantastique, je l’aime crédible! ;^)

Finalement, je suis assez puriste et fidèle. J’aime bien me retrouver en territoire connu… Sur le plan graphique, les innombrables changements de dessinateurs (tant chez DC que chez Marvel – forcément, sur soixante ans d’une production si nombreuse!!) ont peut-être aidé à ce que je sois peu chaud à plonger dans les comic books. Si cette prolifération d’artistes nous permet d’en découvrir plusieurs exceptionnels, elle fait aussi en sorte que les personnages auxquels on s’attache changent périodiquement d’allure, mais pas toujours pour le mieux!

Bref, vous l’aurez compris, je reste encore un peu sur la défensive, maintenant que j’ai quelques connaissances de base en superhéroïsme!! Sur le plan idéologique, mes intérêts vont, pour le moment plus envers les personnages de DC que vers ceux de Marvel… même si le destin des X-Men (de chez Marvel) me fascine et m’intrigue toujours autant.

Mais j’ai l’impression que ce sera encore les versions cinématographiques qui auront ma préférence : je ne crois pas que le jour est proche où j’achèterai mes cinq ou six comic  books par semaine, question de suivre hebdomadairement les aventures de cinq ou six d’entre eux!... Mais peut-être me laisserai-je tenter par quelques autres anthologies d’Urban comics, après ma lecture de mes deux Justice League?! L’avenir nous le dira!

 

Avengers, le Guide ultime des plus puissants héros de la Terre

Auteurs : Scott BEATTY, Alan COWSILL et Alastair DOUGALL

Éditions : Dorling Kindersley

Semic Archives

Année : 2012

Nombre de pages : 200, couleurs

Appréciation : 4,5 / 6

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Yaneck : Merci pour ce chaleureux accueil dans le merveilleux monde des superhéros... et pour tes précisions! D'abord, j'ai effectivement corrigé le nom de l'acteur (je confonds toujours ces deux comédiens!!).
Pour ce qui est des différentes équipes d'Avengers, tes explications sont aidantes et vont dans le sens de ce que mon Guide en disait... mais ça reste très confondant. D'abord, l'équipe originale change tout le temps : il y a toujours deux ou trois membres qui quittent, deux ou trois qui reviennent et deux ou trois nouveaux qui s'ajoutent. Peut-on, dès lors, parler d'une équipe de base??!
Puis, il y a plein d'autres équipes satellites (je n'ai écrit que les News et les Ultimates pour faire plus court, mais mon livre parle aussi des Défenseurs, des Vengeurs des Grands Lacs, de ceux de la Côte Ouest, des Jeunes Vengeurs, puis l'équipe de l'Académie des Vengeurs, des Puissants Vengeurs, des A-Next, des Vengeurs secrets ... et même des Vengeurs Zombies!!? Sans parler du SHIELD, du SWORD et du HAMMER, qui sont à mes yeux du pareil au même!!... Le guide tente bien d'expliquer les distinctions et les origines de tous ces groupes, mais ça reste complexe, surtout que plusieurs des personnages se retrouvent dans deux, trois ou quatre de ces équipes!!
Cette omniprésence des héros (contrôlée, je m'en doute bien, par les exigences commerciales de popularité et de marketing, comme tu l'expliques si bien en parlant de Wolverine - mais c'est la même chose pour les autres : les sondages sont sûrement pour une grande part dans la «créativité» des scénaristes!), alliée à leur pseudo-jeunesse éternelle, moi, c'est ça qui me... fait chipoter!
Mon côté cartésien est trop puissant pour que j'accepte ces incohérences majeures et ces entourloupes cousues de fil blanc. Ce ne serait pourtant pas si compliqué!
Un personnage important est mort? C'est triste, mais ça nous a fait vivre de très bons moments. Vous voulez le ressusciter? Parfait : trouvez une explication à peu près crédible et je vous suis... Mais ne me faites pas le coup six fois de suite avec six héros différents!! Il y a des limites à la vraisemblance!
Vous voulez relancer une série? Pourquoi ne pas tout simplement rééditer l'histoire originale? Ce serait plus respectueux du travail des artistes originaux, non?
Vous voulez repartir une série en la redessinant, pour en moderniser le graphisme et le mettre aux goûts du jour?? Pas de problème non plus, mais faites d'abord une conclusion satisfaisante à la série actuelle, assurez vous que la nouvelle mouture soit clairement identifiée... et gardez le scénario de base!!! Ces héros ne peuvent pas changer de vie! Leurs histoires sont trop connues des fans, vous ne pouvez pas les marier à quelqu'un d'autre, les changer de parents, d'origines ou de nemesis!!
Si vous voulez tellement raconter une histoire complètement différente, ayez au moins le courage de créer un nouvel héros!
Là, j'y croirais et j'embarquerais à fond! C'est cette attitude, dont tu parles, du personnage avant tout, avant même la cohérence, qui me laisse très peu chaud à me lancer!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 15 décembre 2013 à 10:52


@ Anne des Ocreries : C'est sûrement ça : t'es TROP fille, DONC tu ne peux pas apprécier! C'est logique!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le dimanche 15 décembre 2013 à 0:03


Bon, j'ai quelques corrections et remarques à apporter ^^

"(plusieurs concepts me sont encore obscurs, comme les distinctions entre les Avengers, les Avengers Ultimates et les New Avengers!?), mais j’en capterais probablement au moins quelques bribes!"

Facile. Avengers, c'est l'équipe globale, ancestrale, la marque de fabrique.
New Avengers: Lorsque les vengeurs se séparent après que la Sorcière Rouge ait démantibulé l'équipe, tout le monde se dit que c'est fini. Mais des évènements amènent Cap America à rassembler une équipe composée de gens qui n'avaient jamais été trop des vengeurs (ou presque).
Ultimates: Univers parallèle indépendant de la continuité globale. Equipe équivalente aux Vengeurs sur le principe, en version nettement plus militarisée.


"Côté cinéma, j’ai vu les quatre ou cinq premiers films de Batman (mais je n’ai pas insisté pour voir la dernière trilogie, avec Christian Slater, qui m’est apparue un peu trop sombre)…"

Christian BALE, monsieur. Slater, c'est un autre acteur ^^

"Tout comme pour les héros, ce sont les vilains sans pouvoir surdimensionné qui m’intéresse le plus. Le Joker, il est simplement méchant! Machiavélique, amoral, terriblement cruel… mais totalement «humain», sans pouvoir magique ou divin qui lui permet d’arrêter le temps ou d’entraîner ses rivaux dans des plans astraux improbables."

Au printemps, Urban sort une anthologie Joker, une sélection de moments clés sur le personnage, qui devrait donc te plaire au plus haut point.


"Ce sont (pas toujours, mais très souvent!) les mêmes individus qui enfilent l’identité de ces superhéros… depuis 60 ans!! Pourtant, Peter Parker a encore l’air d’un ado attardé!"

Sauf que le temps ne défile pas à la même vitesse dans les comics que dans la réalité. Théorie officielle forcément un peu fumeuse (Stark est censé avoir été blessé pendant la guerre de Corée), mais qui tient la cohérence du truc chez Marvel.
DC Comics n'a pas le même fonctionnement. Ils remettent à zéro régulièrement leur univers dans sa globalité, ne prenant plus en compte les aventures précédentes. Le new 52, c'est ça. Désormais, les persos DC n'ont pas plus de cinq ou six ans d'activité dans leur monde.
Tout ça pour compenser que chez Marvel et DC, ce sont les concepts des personnages qui comptent et c'est tout. Que donc leur longévité n'est pas à prendre en compte.


"Moi, quand je constate que Wolverine, membre éminent des X-Men, est professeur au collège spécial du professeur Xavier, mais qu’il exécute, en même temps, des missions avec les autres X-Men… tout en menant ses propres enquêtes individuelles… TOUT EN étant membre TRÈS actif des Avengers, depuis plusieurs années… ça ne m’aide pas à croire à son histoire!!"

Ca, surtout, c'est que les commerciaux ont dit aux éditeurs que toute apparition de Wolverine dans un comics faisait plus vendre. Du coup, ils le mettent partout. La cohérence n'est pas un objectif. Remercions les glandus de lecteurs qui achètent tout Wolverine parce qu'ils collectionnent toutes les apparitions de leur héros.



En tous cas, je suis ravi de te voir venir au comics. Prends toi les anthologies Urban, elles ont l'avantage de fournir un regard éditorial sur ces pans d'Histoire, et d'histoires. Très complètes, riches en explications, elles permettent de mieux comprendre cet univers.
Rédigé par Yaneck le samedi 14 décembre 2013 à 16:37


Bin.....moi, cet univers-là, ça me cause pas du tout...:(
J'dois vraiment être une fille.....
Rédigé par anne des ocreries le samedi 14 décembre 2013 à 15:02




Dernièrement, j'ai lu... Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin