Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- la Rencontre
#01- LA RENCONTRE
Scénariste(s) : Brigitte LUCIANI
Dessinateur(s) : Eve THARLET
Éditions : Dargaud
Collection : X
Série : Monsieur Blaireau et Madame Renarde
Année : 2006     Nb. pages : 32
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Quotidien, Héros animalier, Récit psychologique, Drame familial
Appréciation : 4.5 / 6
Tout rond, tout doux, mais bigrement pertinent!!
Écrit le jeudi 01 août 2013 par PG Luneau

Tomes lus : #01- la Rencontre

                        #02- Remue-Ménage (2007)

 

La BD, comme toute forme d’art, évolue au gré des sociétés… Parfois en précurseur, parfois à la traîne… Rien d’étonnant, donc, à ce qu’on commence à voir, dans les BD jeunesse, des enfants du divorce, comme c’est le cas dans la série de Zidrou et De Brad, anciennement baptisée Choco (chez Casterman) mais maintenant reprise chez Milan sous le nom de Zigo le clown : il s’agit d’un mignon petit chat noir qui doit vivre tantôt dans la roulotte de maman, tantôt dans celle de papa, ses deux parents travaillant toujours dans le même cirque malgré leur séparation!… Cette série abordait par la bande le difficile apprivoisement de la nouvelle belle-mère par un jeune enfant!

Avec leur série intitulée Monsieur Blaireau et Madame Renarde, Brigitte Luciani et Eve Tharlet abordent pour leur part un thème connexe très pertinent, qui n’avait pas vraiment été exploité en BD, surtout pas en BD jeunesse, alors que ces jeunes sont justement les premiers concernés : la dure réalité des familles reconstituées!!

Marguerite Renarde et sa petite Roussette se retrouvent dépourvues lorsque des chasseurs découvrent leur terrier et le mettent à sac! Sans trop réfléchir, elles cherchent refuge dans un terrier inconnu… Mais il s’adonne qu’une famille (monoparentale!) de blaireaux y vit : Edmond, le papa, et ses trois enfants : Glouton, Carcajou et la mignonne petite Cassis. Entre animaux de la forêt, il faut bien s’entraider! Les jeunes sont bien d’accord là-dessus… Mais quand les deux adultes réalisent qu’ils se plaisent bien en compagnie de l’autre, et qu’ils décident que cette colocation temporaire deviendra permanente, ça n’enchante en rien Roussette!! Habituée à être enfant unique, la pauvre acceptera très difficilement ses nouveaux frères et sœur… Carcajou et Glouton, quant à eux, avaient bien assez d’une petite sœur sans se retrouver avec cette prétentieuse de Roussette à longueur de journée!! Chacun aura beaucoup d’eau à mettre dans son vin pour apprendre à former une nouvelle famille!

Dans un délicieux style graphique tout en douceur, aux apaisantes couleurs pastel comme seule l’aquarelle peut les rendre, mesdames Luciani et Tharlet nous offrent ici un bijou de série!! Est-ce parce qu’elles sont deux femmes aux commandes, une rareté en BD, que leur série touche si justement aux sentiments profonds des enfants, avec autant de finesse et d’intelligence?? Chose certaine, ces albums sont des petites réussites à tous points de vue! On pourrait aisément croire, en ne voyant que les somptueuses couvertures, qu’il s’agit de ces grands albums illustrés que les enseignantes de maternelle racontent à leurs jeunes élèves, en leur montrant les images grand format… mais il n’en est rien : il s’agit réellement de BD, dans le sens le plus classique du terme! Et avec des mises en page très habilement conçues, en plus!! Bien sûr, il pourrait être agréable pour un tout jeune enfant de se faire lire cette histoire par une grand-maman gâteau ou un grand frère particulièrement adorable… mais les jeunes de six à huit ans trouveront tout autant de plaisir à les lire tout seul!! En somme, tous les modes de lecture feront l’affaire : l’important, c’est que cette superbe série soit lue, grands dieux!!

Monsieur Blaireau et Madame Renarde, plus qu’un couple adorable : une série-bonbon à savourer… et une thématique aujourd’hui incontournable!!

À lire aussi : Tout le bien qu’en pense mon ami Jérôme

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les couvertures non seulement satinées… mais matelassées!! Tout a vraiment été mis en œuvre pour que les tout-petits tombent sous le charme de cette série : les albums sont, en soi, de véritables doudous!! ;^)

 

  • le format. Ces planches, plus grandes que les formats standards (elles font plus de 24 cm x 30!!), nous permettent de pouvoir apprécier les illustrations de madame Tharlet à leur juste mesure. Mon ami Jérôme trouve ce format trop encombrant pour les petites mains des plus jeunes (4 ou 5 ans)… C’est peut-être un peu vrai… Mais avec des enfants de cet âge, je resterais présent : d’abord, pour leur lire puisqu’ils ne le pourraient pas d’eux-mêmes… puis parce qu’au prix que coûtent ces albums, je garderais quand même un œil dessus!! ;^)

 

  • la douceur champêtre qui se dégage de chaque album. Que ce soit l’aspect tout duveteux des protagonistes ou la coloration toute harmonieuse, à l’aquarelle, tout contribue à rendre cette adorable et apaisante ambiance de bonheur campagnard…

 

  • la finesse des petits détails… comme la minuscule coccinelle sur le brin d’herbe, en plein centre de la couverture du tome #1!! Des petits détails du genre, chaque page en regorge!! C’est un réel plaisir de se laisser aller à errer dans les sublimes images que nous a préparées madame Tharlet, chaque vignette étant comme un mini-tableau, une petite œuvre d’art en soi!

 

  • la grande variété de plans. Les auteures ne se sont pas laissé contraindre par le jeune âge de leur public-cible, elles ont osé leur offrir toutes les gammes de plans possibles, n’hésitant pas à faire usage de plongées, de contre-plongées ou même d’audacieux très gros plans! J’ai rarement vu autant de variété dans une BD pour lecteurs débutants!!

 

  • Cassis, la plus jeune des enfants blaireaux. Quelle est adorable, cette toute petite, qui commence à peine à parler! Chacune de ses interventions nous fait pousser des «Oooooh!» d’admiration tant elle est charmante et mignonne! C’est de loin mon personnage favori… même si son rôle est généralement assez secondaire! ;^)

 

  • l’importance des thèmes abordés : jalousies et querelles fraternelles, désir d’exclusivité, difficulté de voir l’affection de son parent partagée avec d’autres, perte d’emprise sur son quotidien… mais aussi découvertes de petits bonheurs de tous les jours comme la complémentarité, la force du groupe et la sensation de «gagner» un nouveau parent! Tous ces sentiments, les enfants confrontés à de nouveaux «demi-frères ou demi-sœurs» les ressentent, à divers degrés… Tous ne le vivent pas nécessairement harmonieusement, et certains n’arrivent pas à en parler! Ces récits mettent le doigt exactement dessus, et c’est certain qu’ils permettront aux jeunes dans ces situations de trouver écho à leurs problèmes! Tout ne sera pas réglé pour autant, évidemment, mais le fait de pouvoir utiliser ces albums comme porte d’entrée peut déjà servir à établir un dialogue, par exemple… Ce sera toujours ça de pris!

 

  • la multitude d’animaux qui peuplent la forêt. Roussette et ses frères croisent une foule de voisins : des daims, des pécaris, des putois… et une kyrielle de loutres, martres, belettes et autres mustélidés du même genre, assez difficile à différencier, par contre, mais tous plus agréables à l’œil les uns que les autres. Ils composent un charmant environnement tout ce qu’il y a de plus naturel au reste de la petite famille reconstituée!

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • le coût. C’est assez rare que j’en parle, mais ici, je peux difficilement l’éviter!! Évidemment, même si je vous jure que ces BD sont des chefs d’œuvres, 30$ pour 32 pages, ça fait cher de la page!! Vous êtes peut-être mieux de les emprunter à votre bibliothèque… mais vivement que toutes les bibliothèques, tant scolaires que municipales ou autres, se les procurent!! ;^) Les premiers tomes ont été réédités à petit prix par l’École des loisirs, dans leur collection Mille bulles… mais les pages y sont minuscules, la couverture, en petit carton souple et la reliure, collée. Ça me semble beaucoup moins intéressant… 

 

  • la conclusion du tome #1 est peut-être un peu précipitée, à la dernière planche. On dirait que les auteures ont été à court d’une ou deux pages pour exploiter pleinement leur dernier revirement! Dommage!

 

  • la composition de certaines vignettes, à la fin du tome #2, qui impose une primauté de lecture axée sur la hauteur des bulles, plutôt que sur leur disposition de gauche à droite, comme de coutume. Cette décision, dans un album qui s’adresse aux néo-lecteurs, reste pédagogiquement peu judicieuse : elle risque de leur donner un mauvais pli!… (C’est l’enseignant en moi qui est interpelé, ici!! ;^)

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Jérôme : Heureusement, quand c'est pour une institution, on peut se permettre d'y mettre le prix en y allant avec la meilleure version : on sait que ça sera bien rentabilisé!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le vendredi 02 août 2013 à 20:06


@ Anne des Ocreries : Compte-tenu de leur prix, tu es peut-être mieux de les emprunter à la bibli... À moins, bien sûr, que tu aies une kyrielle de petits enfants, dans ton entourage, à qui tu désires les lire et les relire?!? ;^)
Rédigé par PG Luneau le vendredi 02 août 2013 à 20:04


J'adore cette série, c'est pas un scoop ! Tellement de beauté et d'intelligence dans ces planches. Par contre je te rejoins sur le prix, totalement prohibitif pour un album de 32 pages. L'école des loisirs les a réédités au format poche à six euros mais le rendu n'est pas le même.
Rédigé par jerome le vendredi 02 août 2013 à 13:28


Oh, que je suis tentée ! certes, un peu cher, mais foutraille, le graphisme me séduit totalement !
Rédigé par anne des ocreries le vendredi 02 août 2013 à 11:43




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin