Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Lutin Spirix
LUTIN SPIRIX
Scénariste(s) : Florian Bovagnet dit B-Gnet
Dessinateur(s) : Florian Bovagnet dit B-Gnet
Éditions : Vraoum!
Collection : Héromytho
Série : Lutin Spirix
Année : 2014     Nb. pages : 52
Style(s) narratif(s) : Courts récits
Genre(s) : Hommage, Humour parodique, Humour grivois, Humour mordant, Humour morbide, Aventure fantaisiste, Fantastique humoristique, S.F. humoristique, Héros animalier
Appréciation : 4 / 6
Lucky Luke + Tintin + Spirou + Astérix = un délirant Frankenstein hyperactif!
Écrit le samedi 22 octobre 2016 par PG Luneau

Connaissez-vous Lurou Tincky? Ou Astétin Spiruke?? Non?! Moi non plus! Mais je viens de faire la connaissance de Lutin Spirix, et qu'est-ce que je me suis amusé!!

Vous l'aurez compris, Lutin Spirix tient son nom (et son look, et son histoire!) d'un amalgame de LUcky Luke, TinTIN, SPIrou et AstéRIX. Même la typographie des lettres de son nom, sur le dos du livre et sur la page de titre, respecte les typographies respectives de ces quatre grands noms de la BD franco-belge, à mon sens les quatre plus grands...

Vêtu moitié comme Tintin, moitié comme Astérix, arborant fièrement grosse moustache jaune, chapeau de cowboy rouge et noir et paire de revolver au ceinturon, Lutin serait donc LE héros parfait... si ce n'était de ses idées absurdes et de sa (lourde!!) paranoïa consistant à s'imaginer les machinations les plus complexes là où il ne se passe à peu près rien!

Accompagné du Capitaine Obésio, de son chien Ran Pi Ploux et assisté du Dr Champagnol, le «valeureux» barjot part à la conquête des Strumpführers (ces petits êtres verts qui occupent toute la Gaule. Toute? Oui, toute! ;^D), protège le château de Choupinard de l'arrivée massive de Roms ou redonne le goût de vivre à son ami japonais devenu hikikomori (cherchez ce mot dans Google, vous en apprendrez sur ce déplorable mais fascinant phénomène de société!)... Lutin tentera aussi de déjouer un trafic de chloroforme et d'empêcher le viol d'une pauvre (mais horrible!!) femme... Entre autres choses!

Mais quelle étrangeté que ce petit album à l'italienne!!?? B-Gnet (déjà, ce nom n'est pas commun!!?) s'y amuse à souhait, triturant non seulement les quatre plus grands personnages du 9e art franco-belge, mais aussi leurs aventures!! Dans ses 12 petites historiettes de quatre demi-planches chacune, B-Gnet détricote les épisodes les plus célèbres de ces héros (principalement Tintin, car on va tant sur la Lune que dans les Andes ou en Himalaya) pour les retricoter sans vergogne mais tout de travers, en mélangeant les «méchants» entre eux, les lieux, les principaux accessoires, les enjeux... Ça donne un univers parfaitement débridé, complètement délirant, drôle à souhait... surtout pour quelqu'un qui connaît un tant soit peu ses classiques!!

À l'occasion, l'auteur y greffe même des références à d'autres BD (comme Léonard le génie ou Blueberry) ou d'autres figures iconographiques et culturelles (les Beatles, des films comme Orange mécanique ou Alien...). Au final, ce joyeux foutoir nous transporte dans des aventures où l'absurde et le non-sens font loi, où les deus ex machina pullulent.

À noter que, malgré les apparences, cet album n'est pas pour les enfants! Lutin s'avère parfois grossier, quelques gags flirtent avec le grivois (pour ne pas dire carrément l'obscénité)... et les insultes du Capitaine sont parfois bien plus offensantes que les «moule à gaufres» ou «sapajou» du Haddock de notre enfance!! À réserver aux plus de 16 ans, donc!

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • l'ingéniosité des amalgames proposés! Tout, absolument tout a été fusionné! D'abord, les personnages : il y a Lutin, bien sûr, mais aussi le Capitaine Obésio (Haddock + Obélix + Fantasio) et le Docteur Champagnol (Champignac + Tournesol... qui prépare une potion magique... permettant de tirer plus vite que son ombre!!). Puis, les méchants, comme Zorgamopoulos (Zorglub + Rastapopoulos) ou les 3 Daploncxs (2 Dupondt + 4 Dalton), les lieux, comme Choupinard (Champignac + Moulinsart), les expressions, comme Saperloutatis (Saperlipopette + Par Toutatis)... Une de mes hybridations préférées? Ce passager, dans l'avion, qui se veut un croisement entre le devin d'Astérix et M. Carreidas, de Vol 714 pour Sydney !! Et je ne vous parle pas de la trituration des scénarios, déjantés, eux aussi : ils entraînent invariablement les héros partout dans le monde, du repaire de la murène à la Mordurie!

 

  • le respect des typographies respectives. Comme je le soulignais plus haut, le nom du héros, sur le dos du livre et sur la page de titre, est écrit en utilisant les mêmes caractères que ceux de leur «propriétaire» original!! Ainsi, le L et le U de Lutin ont la même forme que les lettres utilisées sur les couvertures de Lucky Luke, le TIN reprend la typographie distinctive des albums de Tintin, et de même pour le Spi (de Spirou) et le Rix.(d'Astérix). Quel dommage que ce ne soit pas le cas sur la couverture elle-même!? :^(

 

  • plusieurs bons flashs. Je pense notamment à la carte de la Gaule, en tout début d'album, question d'y situer... les gaulfs (sic) occupés par les Romains. Je pense aussi au campement des Romanichels, judicieusement baptisé le camp Babaoroms. Mais le meilleur reste celui où un haut moine tibétain, un brin raciste, crache au visage de l'ami japonais de Lutin : quelle tordante réinterprétation de la célèbre tirade : «Quand le lama est fâché, lui toujours faire ainsi!»!! ;^D

 

  • la surabondance de scènes classiques que B-gnet a pu intégrer à ses saynètes! Outre celle du lama que je viens tout juste de mentionner, je pourrais lister celle de l'explosion du rhinocéros (de Tintin au Congo), celle du lancer de la boule de cristal par la momie (des 7 Boules de cristal), celle de la crise du zouave (d'Objectif Lune), celle de l'attaque des pirates (de tous les Astérix)... ou les finales classiques, soit celle des sempiternels banquets de fin d'album d'Astérix et celle du lonesome cowboy trottant dans le soleil couchant des Lucky Luke!! Que de références populaires!!

 

  • la finale, d'une totale et délirante absurdité!! Attention, divulgâcheur : qui aurait pu s'attendre à voir mis en scène un combat intérieur où le héros devenu fou se bat contre lui-même??! Surtout que cette lutte psychologique prend la forme d'un duel sans merci... qui nous laisse sur la possibilité d'un éventuel retour!! ;^) Très ingénieux, monsieur B! ;^)

 

  • la quatrième de couverture. À elle seule, elle vaut l'achat du livre!! On y retrouve, sous la jaquette classique des vieux albums Dupuis, la liste d'une cinquantaine d'albums, de 9 séries différentes, avec la cartouche illustrant chacun des héros... comme il y en avait à la dernière page de tous les albums Dupuis de mon enfance!! Le plus trippant, c'est que chacune de ces séries est la fusion de deux séries populaires!! Le personnage dessiné est donc le croisement des deux héros en question, les noms des auteurs y sont fusionnés (de manière à créer des bédéistes fictifs) et les titres d'albums s'amusent à pasticher ceux des séries concernées!! Je sais déjà que je passerai des heures à relire cette page, et à m'imaginer le contenu des albums listés! Avouez qu'Alix Talon (de Gratin), Benoït Briseboule (de Péba), Yokori (de Deloup et Rib) ou Thorgaffe (de Frankiski et Vannin), ça fait saliver, non??!! ;^) Le tout, bien évidemment, est publié aux éditions Dulombagaud... Que voulez-vous, avec les méga-fusions des dernières années, il faut ce qu'il faut!! ;^D

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • l'inégalité des gags. Évidemment, les amalgames étant si géniaux, on s'attendrait à se taper les cuisses du début à la fin. Mais ce petit bouquin reste une compilation de courts gags de 4 demi-planches, soit l'équivalent de deux planches! Et comme toute compil de gags, certains sont plus drôles, et d'autres tombent à plat! Toutefois, si, au final, je me suis moins amusé que je m'y attendais, j'ai été fasciné du début à la fin par l'ingéniosité et la créativité de l'auteur.

 

  • le dessin... ma foi, assez ordinaire! On est de la trempe du fanzine de bonne qualité, mais sans plus : B-gnet se distingue beaucoup plus par ses idées que par son trait, qui se veut très simple, presque naïf. À sa défense, avouons que ce style cadre assez bien au caractère impertinent et acidulé des propos!

 

  • l'absence de pagination. Grrrr!

 

  • certains référents qui me font faux bonds. Évidemment, n'ayant pas lu tous les Spirou ni tous les Lucky Luke, je n'ai peut-être pas toutes les clés pour bien comprendre la multitude d'allusions qui fait le sel de ce petit album. Je me demande, par exemple, pourquoi B-gnet a décidé de représenter Nestor dans la peau d'un Mexicain? De même, je ne comprends pas trop l'intervention de Jeanine Castor qui, manifestement, se veut un mélange de la Castafiore et... de je ne sais trop qui d'autre!?? J'aurais aimé comprendre... :^(

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Je ne sais pas si tu le trouveras facilement... mais je suis sûr que ça te plaira!! ;^)
Rédigé par pgluneau le dimanche 23 octobre 2016 à 9:41


HAN ! ça m'allèche, là. M'le faut !
Rédigé par anne des ocreries le samedi 22 octobre 2016 à 11:45




Dernièrement, j'ai lu... Oli
#01- la Forêt aux faux rires
04 août 2017

Promise
#01- le Livre des Derniers Jours
28 juillet 2017

Batman - Un deuil dans la famille
Batman - Un deuil dans la famille
15 juillet 2017

Carnets de Cerise
#03- le Dernier des cinq trésors
11 juillet 2017

Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Ma dernière chronique Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!
15 août 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Capsule-Pif #021- Probablement l'oiseau préhistorique le plus connu du 9e art!...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #018- Pourquoi t'es dans la lune?

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #019- Quand Vaillant veut faire dans le récit d'aviation...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #020- l'Aventurier avec un grand A... Mais que faisait-il là?!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin