Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#08- la Menace des Kromoks
#08- LA MENACE DES KROMOKS
Scénariste(s) : Roland Goossens dit GOS
Dessinateur(s) : Roland Goossens dit GOS
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Khéna et le Scrameustache
Année : 1979     Nb. pages : 46
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Héros animalier, S.F. humoristique
Appréciation : 4.5 / 6
Sournoise infiltration aux conséquences désastreuses
Écrit le mardi 26 juillet 2011 par PG Luneau

Alors que l’équipe de Galaxiens venue donner un coup de main à l’Oncle Georges (voir tomes #6 et #7) est sur son trajet de retour, elle croise un vaisseau étranger en bien piteux état. Les gentilles créatures s’arrêtent donc et, faute de pouvoir accéder au vaisseau de l’espace, décident de le faire entrer dans la soute de leur propre navette, question d’y découper une porte afin de venir en aide aux occupants apparemment inanimés…

 

Les pauvres samaritains! Comment auraient-ils pu savoir que, ce faisant, ils venaient de permettre aux Kromoks, un peuple de grands velus belliqueux aux allures simiesques, de faire une percée des plus stratégiques dans le système de défense de la planète Aktarka, la planète dont Khéna est originaire, celle sur laquelle se trouve le Continent des Deux Lunes (voir tome #3)?! Heureusement, le Scrameustache et son protégé en seront informés et pourront leur venir en aide. Tous devront ensuite faire preuve de beaucoup de courage et d’ingéniosité, car les compatriotes de Khéna, son oncle Yamouth et sa cousine Pilili en tête, courent un grave danger!

 

Wow!! Que s’est-il passé? Gos aurait-il pris des cours, ou demandé conseil à ses compagnons d’atelier?? Chose certaine, on se retrouve ici, ENFIN, avec un excellent scénario, original, amusant et, surtout, rempli de rebondissements qui surprennent vraiment! C’est comme si toute la richesse qui manquait dans les sept premiers récits se retrouvait concentrée dans celui-ci!! Et non seulement l’histoire est-elle bien enlevante, mais même les dessins sont comme magnifiés, tant au niveau de leur composition générale que par la richesse de leurs décorations architecturales! C’est vraiment à se demander si Gos n’a pas commencé à employer des assistants, comme ça se faisait souvent à l’époque (Gos ayant lui-même collaboré à plusieurs albums des Schtroumpfs, par exemple!)!

 

J’ai réellement apprécié cette lecture, et c’est avec beaucoup de satisfaction que je donne un 4,5 bien mérité à ce huitième album de la série… en espérant qu’il soit le gage d’une certaine maturité, et non pas un simple petit feu de paille accidentel!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • l’intérieur des vaisseaux. Si, à venir jusqu’à maintenant, je trouvais que Gos n’était pas très imaginatif dans ses designs techniques, je dois dire que la décoration et l’aménagement de l’intérieur du vaisseau galaxien, qu’on voit abondamment dans les premières planches, sont très réussis. J’en suis agréablement impressionné!

 

  • le fait de découvrir des Galaxiens avec de nouvelles fonctions (et donc de nouveaux logos sur le devant de leur uniforme). On apprend ainsi l’existence des Galaxiens explorateurs (avec une petite planète qui ressemble à Saturne sur leur écusson) et de l’approvisionneur, en charge du ravitaillement (ou du rationnement, le cas échéant – avec un gland comme emblème)!

 

  • le scénario, pour une fois plus qu’intéressant! La ruse des Kromoks pour infiltrer le vaisseau galaxien, la survie des Galaxiens dans leur navette à la dérive, le combat aérien au-dessus de l’océan, aux pages 20 à 22 (qui rappelle beaucoup Yoko Tsuno), le satellite trafiqué, les deux missions de libération sur la planète, dont celle avec le stratagème du phostropore inflammable… Wow! Là, on parle de S.F.!  C’est, et de loin, le meilleur récit des huit premiers! Pourtant, la couverture n’annonçait rien de tel, je trouve!

 

  • le nom de la planète du Continent des Deux Lunes! Enfin, on peut dire plus court que : «Ça, ce sont des créatures provenant de la planète sur laquelle se trouve le Continent des Deux Lunes!» (D’autant plus que les fameuses lunes ne doivent pas éclairer que le continent! Elles doivent bien éclairer tout autant les îles environnantes et l’océan!?!). Ainsi donc, maintenant, on peut parler des hommes ou des bestioles d’Aktarka (p.18)!

 

  • les décors, beaucoup plus étoffés. En plus des éléments techniques (vaisseaux, tableaux de bord, architectures…), les décors en général se sont aussi beaucoup développés! Les vagues océaniques des pages 20 et 21 sont très finement texturées, et les paysages comme ceux de la base de Noda (p.29 et 32) ou des splendides gorges des monts Kazoukan (p.39 à 41), avec leur citadelle, sont remarquables. Ils révèlent une très grande amélioration graphique de la part du dessinateur… si c’est bien lui qui en est l’auteur!?

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • le changement d’orthographe d’avec la première fois que le mot Kromoc est apparu, dans le tome #7, p.24 : «Mille Kromocs!». Maintenant, on parle de Kromoks, avec un K… Sont-ce les mêmes créatures? La question se pose, surtout quand on sait que le terme Accusmala nous a d’abord été présenté comme désignant la race des parents de Khéna (voir le tome #3) pour ensuite désigner les espèces de ridicules dinosaures roses du tome #4! Il n’y a pas à dire, Gos n’est pas très fidèle à sa propre bible… ou il ne la tient pas à jour, ce qui reflète un manque sérieux de professionnalisme!

 

  • le look graphique des Kromoks. Il me semble que Gos ne le maîtrise pas tout à fait. De manière générale, leur pelage est inégal, leurs proportions aussi. Je trouve que leur faciès et leurs pieds sont dessinés plutôt malhabilement, comme si Gos ne les avait pas assez travaillés en croquis. Il en ressort un rendu que je n’aime pas, qui manque d’aisance, de finition.

  • une coquille, au bas de la page 17. On y parle d'une «sation» spatiale!

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin