Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- l'Héritier de l'Inca
#01- L'HÉRITIER DE L'INCA
Scénariste(s) : Roland Goossens dit GOS
Dessinateur(s) : Roland Goossens dit GOS
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Khéna et le Scrameustache
Année : 1972     Nb. pages : 46
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre
Genre(s) : Héros animalier, S.F. humoristique
Appréciation : 4.5 / 6
Que diriez-vous d'apprendre qui vous êtes réellement de la bouche d'un extraterrestre?
Écrit le vendredi 15 avril 2011 par PG Luneau

Je suis un puriste. C’est pourquoi je classe cette série sous son nom d’origine : Khéna et le Scrameustache, et non pas sous le nom plus simpliste que Gos a décidé de lui donner à partir du tome #7, c'est-à-dire le Scrameustache. Je comprends que l’auteur a découvert le potentiel narratif des Galaxiens, et qu’il a voulu détourner le focus de sur Khéna, plus humain donc plus ordinaire (en effet, je crois que ce dernier n’apparaît même pas dans certains tomes!!). Mais j’ai connu cette série, étant jeune, sous cet épithète, et je trouve que c’est dénigrer l’importance de ce charmant Khéna que de ne plus parler que du Scrameustache, qui s’est arrogé le titre de héros principal un peu facilement! Par ailleurs, si j’avais besoin d’une autre raison, les BD classées sous l’onglet K sont bien plus rares que celles classées sous la lettre S. Donc, je vous présente KHÉNA et le Scrameustache!

 

Mais qui sont-ils donc, ces Khéna et Scrameustache?? Un duo comique bulgare? La question se pose, surtout si vous n’êtes pas un bédéphile averti!! À la seule lecture de ce premier tome, il faut avouer que nous avons une réponse assez partielle à cette question!? En effet, on y apprend d’abord que si Khéna, un garçon de 11 ou 12 ans, vit maintenant en France avec son «oncle» Georges, l’homme qui l’a adopté, il a d’abord été retrouvé dans les décombres d’un village péruvien, après un tremblement de terre, alors qu’il était bébé. Seul indice pour l’identifier : un médaillon doré avec une inscription dans une langue étrange! Quand on sait que c’était dans les environs de Nazca, une zone fréquentée par les extraterrestres depuis de nombreuses dizaines d’années, on est en droit de penser que l’origine exacte du gentil garçon nous réservera probablement encore quelques surprises!

 

Pour ce qui est du Scrameustache, c’est tout aussi partiel! Cette bestiole, qui tient apparemment beaucoup du singe (il est quadrumane – et quand même assez optimiste! ;-) et du chat (par son visage félin et ses vibrisses), se catégorise elle-même d’animal doué qui a été dressé pour explorer l’espace à bord d’un vaisseau!! Mais pour le compte de qui? Et dans quel but? Mystère, jusqu’ici!

 

Nous assistons néanmoins à la rencontre tout à fait fortuite de ces deux personnages… qui sauront devenir très proche au fil des épisodes. Peut-être parce que le médaillon de Khéna (qui n’est d’ailleurs pas son vrai médaillon, ce qui deviendra l’un des déclencheurs de toute l’aventure) n’est pas étranger au Scrameustache! Dans un récit enlevant, qui laisse une vaste part à l’humour et à l’aventure, Gos met en place un univers de S.F. tout ce qu’il y a de plus efficace et de plus fidèle aux classiques de la BD franco-belge. Comme c’est souvent le cas pour les premiers tomes de série, c’est assez verbeux, car l’auteur veut en expliquer beaucoup. En ce sens, ça me rappelle le tout premier album de la série des 4 as, les 4 as et le serpent de mer. En effet, ces deux albums sont des tomes #1 qui offrent une histoire très solide et palpitante… mais avec des dessins un peu maladroits et des phylactères touffus à souhait !!

 

Mais quel plaisir j’ai ressenti en me replongeant dans cet album que j’avais déjà lu il y a plus de trente ans!! J’ai tellement apprécié ma lecture que je crois que je vais profiter du beau temps qui s’en vient et de l’été pour défiler toute la série… et vous la commenter, il va sans dire!! Il y a longtemps que je désire me plonger dans une série jeunesse de longue haleine, c’est avec celle-ci que je tenterai le coup! Je serai à même de constater si mon intuition est fondée, moi qui ai l’impression que les derniers tomes, entièrement créés par le fils de Gos, sont beaucoup moins intéressants que les premiers. À moins que ce ne soit que ma forte propension à la nostalgie qui me pousse à croire ça? L’avenir nous le dira, en autant que je tienne parole et que je me tape les… 40 (!!!) tomes qui composent actuellement la série!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les nombreux rebondissements. Le scénario est vivant, ça bouge de tous côtés! Chaque planche nous réserve une blague, un nouvel événement ou une surprenante révélation, c’est un feu roulant fort agréable!

 

  • les très nombreuses chutes de fin de planche. On voit que Gos a été à la bonne école, et qu’il était publié dans le magazine Spirou : comme toutes les séries qui y paraissaient en feuilletons, il fallait que des «punchs» suscitent l’intérêt des lecteurs et leur donnent le goût soit de tourner la page, soit d’acheter le numéro suivant pour enfin savoir ce qui allait se passer! Ça demande une créativité et une intelligence du récit très solide pour y parvenir sans que ça fasse trop forcé!

 

  • les clins d’œil, aux pages 12, 25 et 26. Sur les murs pentus de la chambre de Khéna, on retrouve des posters des personnages de Gil Jourdan, des Schtroumpfs et de Boule et Bill! Évidemment, ces héros étaient les œuvres de Tillieux, Peyo et Roba, tous compagnons de studio de Gos! D’ailleurs, les styles graphiques de tous ces dessinateurs sont quasiment calqués les uns sur les autres! Si vous comparez le visage de Khéna à celui de Jourdan lui-même ou d’un Schtroumpf, vous constaterez qu’ils ont tous le même faciès : c’est notable surtout au niveau du petit nez rond et des yeux. Et si vous le comparez au visage du père de Boule, alors là, c’est d’autant plus flagrant que les deux personnages ont presque la même coupe de cheveux. L’un semble être le portrait vivant de l’autre dans son jeune temps!

 

  • le mystère entretenu sur la naissance de Khéna. D’abord, il y a cette histoire sur ses origines péruviennes, puis sur son adoption par l’oncle Georges… Ensuite, il y a l’intrigant médaillon aux inscriptions étranges, qu’il porte au cou depuis toujours... Puis, cette affaire du rayon paralysant qui ne fonctionne pas sur lui!?! Qu’a-t-il donc de spécial, ce jeune homme, pour ne pas être incommodé par le puissant laser de Tobor, le robot de garde du Scrameustache? C’est louche, tout ça. On comprend que ce dernier veuille enquêter sur cet étrange cas!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • certaines couleurs inappropriées. À commencer par le bleu poudre de la couverture!! Quelle horreur! Un si beau dessin, totalement desservi par un arrière-fond si laid!! De plus, une petite erreur de coloration à la page 11 (mais je chipote, là, me dira Yaneck!) : alors que l’oncle Georges est statufié par le rayon de Tobor et qu’il devrait être tout en sel, la 6e vignette nous le montre tout blanc… mais avec sa barbe et sa chevelure blonde!! Malheureux petit détail, mais qui donne une impression de manque de professionnalisme!

 

  • le dessin de Gos, qui est encore un peu fluctuant. Ainsi, l’oncle Georges de la page 4 et celui de la page 11 sont déjà fort différents, le premier étant plus rond et moins étiré que le second. Il me semble que ce genre d’évolution graphique ne devrait pas se voir à l’intérieur d’un même album! Le dessinateur devrait s’être exercé suffisamment, à l’aide de croquis, avant de plonger. Il devrait être en mesure de dessiner tout son petit monde d’une manière uniforme avant de passer à l’étape de l’édition.

 

  • le côté peut-être un peu trop verbeux du scénario. Les passages informatifs sont concentrés, ce qui fait que les scènes d’action sont souvent entrecoupées de dialogues très touffus où les vignettes doivent laisser une place prépondérante aux phylactères ou aux encadrés narratifs!

 

  • l’âge de Khéna! Depuis que je suis jeune, j’ai toujours cru que Khéna était un jeune adulte, début vingtaine, qui avait adopté le Scrameustache. D’ailleurs, si vous regardez sur la couverture, il en a l’allure et la dégaine. Mais voilà que dans ce tome (le premier, rappelons-le), on nous apprend que son adoption par l’oncle Georges remonte à huit ans plus tôt… et qu’il était alors un grand bébé qui ne parlait même pas! Sur la vignette correspondante, il semble avoir deux ou trois ans, maximum quatre… Ça voudrait dire que notre nouvel ami a dix ou onze ans, douze maximum!?! C’est quasiment incroyable, surtout qu’il fait toujours preuve d’une sagesse et d’une intelligence bien supérieures à la moyenne de celles des gens de 22 ou 24 ans!!

 

  • quelques maladresses dans la présentation des personnages péruviens. Leurs noms, déjà complexes et difficiles à mémoriser, nous sont révélés dans un ordre assez étrange. On est en présence de personnages dont on ne connaîtra le nom qu’une dizaine de pages plus loin, alors qu’on nous donne le nom de plusieurs personnages importants qu’on ne verra pas avant deux ou trois pages. De plus, quand ces derniers arriveront, ce sera sans qu’on nous les ait mis en contexte, ni qu’on ait fait le lien avec les noms qu’on connaissait déjà. Bref, j’ai dû relire les pages 29 et 30 plusieurs fois, et ce n’est que vers la page 40 que tout s’est finalement mise en place. Il aurait pourtant été facile (et aidant!) de procéder autrement.

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Jérôme: Je peux comprendre. Personnellement, je n'ai aussi lu que très peu de Khéna et Scrameustache. C'est sûrement parce qu'un petit quelque chose me chipotait, moi aussi!! Mais un de mes élèves a fait une présentation orale pour me présenter cette série, dans un contexte scolaire, et il a comme raviver ma flamme, ce qui m'a donné le goût de m'y replonger plus sérieusement, de redonner la chance au coureur.
Pour ce qui est des Petits hommes, j'en ai lu un peu plus (peut-être une douzaine), et j'en ai pas mal à dire. Je m'y épancherai probablement dans ces pages d'ici quelques années (!!), mais je peux te donner les grandes lignes de mon opinion: le concept était génial, et proposait un terreau super riche... à côté duquel Seron est complètement passé!! Il a totalement raté le coche! Mais le pire, c'est qu'il l'a raté sur une période de plus de vingt ans, album après album!! La preuve: le fait que ces hommes soient petits n'a plus aucun impact sur les aventures à partir de l'album #3 ou 5!!! Mais j'exposerai sans doute tout ça un jour, donc je me tais. Mais je comprends tout à fait ton point de vue.
Rédigé par PG Luneau le jeudi 21 avril 2011 à 18:24


C'est étrange mais c'est une des rares séries "classiques" du journal de Spirou pour laquelle je n'ai jamais vraiment accroché. Le pire c'est que je ne trouve aucune raison valable pour expliquer ce manque d'intérêt. Il y a une autre série pour laquelle le même phénomène se produit, c'est les Petits hommes de Seron. Pourtant je suis un grand amateur de classiques franco-belge mais avec ces titres-là, rien à faire ça ne passe pas !
Rédigé par jerome le jeudi 21 avril 2011 à 5:47


@ Arsenul: Moi, j'aime bien Khéna... mais je n'ai lu que les six ou sept premiers tomes de la série, il y a plus de trente ans! C'est dire que je sais bien peu de choses sur l'impact humoristique des Galaxiens dans la série. En m'y mettant cet été, je serai plus à même d'apprécier (ou non!!) l'évolution de tout ça. J'ai hâte de lire le diptyque dont tu me parles, même si je ne vois pas, pour l'instant, de quels tomes il s'agit.
Ton projet de relire tout Lucky Luke n'est pas piqué des vers non plus!! C'est qu'il y en a, des aventures, notre gentil cow boy solitaire!!! Et pour ce qui est de Gil Jourdan, j'ai très hâte de lire ta chronique, car c'est un héros fascinant que j'ai découvert sur le tard... il y a trois ou quatre ans!! J'ai vraiment trouvé les quelques albums que j'en ai lus depuis très bons, et je ne comprends pas que ce personnage n'ait pas remporté un succès plus important. Peut-être ta chronique saura m'expliquer ce mystère?!?
Rédigé par PG Luneau le lundi 18 avril 2011 à 22:13


@ Kikine: C'est justement pour parfaire cette culture que la Lucarne à Luneau existe!! Continue d'y venir assidûment et tu finiras par connaître pas mal tous les classique du neuvième art... et quelques autres oeuvres plus récentes!!
Rédigé par PG Luneau le lundi 18 avril 2011 à 21:59


J'aimais bien le Scrameustache lorsque j'étais petit et ce Khéna me laissait plutôt froid.Quel personnage marquant de la BD! Il y a un diptyque incroyable où un extra-terrestres qui a des allures de de pilote de ti fighter de l'empire, d'où mon attirance peut-être... Mais bref ce fut le point culminant de cette série. Pour ma part ça dégringole autour du 20e tome. Mais c'est un bon défi que tu te lances et il faut dire que l'été, on se la coule douce! je voulais me retaper Lucky Luke! Khéna à 12 ans???
Bonne chronique tu me donnes le goût d'écrire une chronique sur Gil jourdain!
Rédigé par Arsenul le lundi 18 avril 2011 à 21:57


Ohhh là là, je me sens vraiment inculte tout d'un coup... Jamais entendu parlé. J'ai toute une culture à refaire moi !
Rédigé par kikine le lundi 18 avril 2011 à 21:22


@ Yaneck: C'est ce qui arrive quand on devient un visiteur assidu!! Et puis, c'est pas ma faute : de un, je chipote tout le temps, et de deux, chaque fois que je m'en rends compte, ton nom me revient en tête!! Tu risques donc de relire ton nom à de nombreuses reprises, dans les prochaines années! ;-)
Rédigé par PG Luneau le samedi 16 avril 2011 à 20:14


Je deviens une star sur ce site, moi... ^^
Rédigé par Yaneck le samedi 16 avril 2011 à 15:01




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin