Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#10- le Prince des Galaxiens
#10- LE PRINCE DES GALAXIENS
Scénariste(s) : Roland Goossens dit GOS
Dessinateur(s) : Roland Goossens dit GOS
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Khéna et le Scrameustache
Année : 1981     Nb. pages : 46
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre
Genre(s) : Héros animalier, S.F. humoristique, Fantastique
Appréciation : 3 / 6
Après Cupidon, v'là-ti pas le Père Noël!
Écrit le samedi 20 août 2011 par PG Luneau

Les habitués de mon blogue se souviendront peut-être de ma profonde déception à l’égard du tome #2 de la série Khéna et le Scrameustache. Son scénario était assez mal foutu et, surtout, il tentait bien maladroitement de mélanger le fantaisiste à la science fiction humoristique annoncée dans le premier tome. On avait même le bonheur (!!) d’y voir Cupidon en personne qui venait y faire office d’un deus ex machina totalement grotesque! Eh bien, malgré une amélioration notable de la qualité de ses scénarii, surtout pour ce qui est des deux derniers albums (les tomes #8 et #9), Gos en remet une couche!

 

Cette fois-ci, qu’est-ce qu’une navette de Galaxiens emboutit, à quelques kilomètres de la Lune? Je vous le donne en mille? Le traîneau du Père Noël, rien de moins!! Et ce n’est pas là le plus ridicule de l’histoire!! Moi qui espérais un tour du chapeau de la part de Gos, j’ai bien peur qu’il me faudra attendre encore un peu! Pourtant, l’idée de départ était intéressante (ce qui rend ce gâchis encore plus triste!!). Voyez plutôt :

 

C’est un jour important pour les Galaxiens, car ils célèbrent leur grand rassemblement annuel! Ce moment bien spécial marque la nomination de leur nouveau Prince pour l’année à venir. Cette nomination se basant exclusivement sur le total de bons points cumulés par chacun des Galaxiens au cours de la dernière année, un petit génie d’électronicien un peu trop ambitieux décide de trafiquer l’ordinateur central pour falsifier les résultats!! Ce faisant, il commet une grossière erreur de calcul qui, plutôt que de le faire gagner, le met ex aequo avec le réel récipiendaire.

 

Parallèlement à cela, ce dernier a déjà annoncé au Conseil des Sages son souhait le plus cher, souhait qui, de tout temps, est accordé à chaque nouveau Prince. Il désire retrouver celle qui a réussi à faire vibrer son cœur, alors qu’il voyageait dans le cosmos, pas trop loin de la Terre!! Avant même de savoir s’il est ou non le Prince légitime, les «Sages» envoient une patrouille. Leur mission : retrouver cette Galaxienne… probablement cachée quelque part sur Terre!!

 

Peut-être êtes-vous déjà perplexes? Hé bien : bienvenue dans le club! Pourquoi les Sages laissent-ils partir ces jeunes aventuriers en mission alors  qu’il y a 50% des chances que celui qui a exprimé ce souhait ne soit pas le vrai Prince??? Il me semble que l’enquête pour démêler les deux candidats en lice aurait dû être prioritaire!?! Même les Galaxiens désignés sont d’accord : ils ne sont même pas encore partis qu’ils traitent leur mission de dingue, à la page 13 !!

 

Et cette mission, quel grand n’importe quoi!! Si je vous dis que j’ai ressenti une «vibration» en passant près de la Lune, seriez-vous prêts à partir en expédition là-bas, sans plus d’informations, pour trouver LA roche qui m’a fait réagir?? Surtout si je ne vous accompagne même pas pour vous guider !??  C’est dans une mission aussi absurde que se trouve l’équipe choisie… sauf que leur zone de recherche est encore plus vaste : c’est la Terre en entier!!

 

Donc, si, à cette ridicule mission à la légitimité plus que douteuse, on rajoute tout le passage de l’accident avec le Père Noël (et les dix pages de conséquences qui s’en suivent), on en retient… bien du dépit!! Heureusement, la résolution de tous ces imbroglios se déroule assez habilement, sans plus d’incohérences. De plus, on est avec les charmants petits hommes verts de l’espace, et le dessin de Gos s’affine encore un peu. Encore heureux, sinon je n’aurais donné que 2,5 à cet album assez décevant!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • une nouvelle incursion dans l’univers des Galaxiens. On y rencontre pour la première fois les vieux Sages… qui agissent plutôt comme de petits polissons! D’ailleurs, ils ne sont pas sans rappeler les Ziroboudons d’Olivier Rameau! De plus, c’est aussi la première fois qu’on est mis en présence des Galaxiennes!! Jusqu’à présent, on n’avait même jamais eu vent que les Galaxiens se déclinaient en deux sexes! C’est donc fort intéressant, de constater de la diversité de ces femmes qui, contrairement aux mâles, sont toutes facile à différencier grâce à leur coiffure distinctive (rappelons que les Galaxiens n’ont d’autre cheveu que leur antenne à pompon au milieu du crâne!). Pour ce qui est des Galaxiennes, il est toutefois à déplorer que leurs professions soient, ma foi, assez stéréotypées : coiffeuse, écrivaine… Évidemment, j’ai aussi bien aimé retrouver de nouveaux symboles de métiers (les gardes, les électroniciens, les coiffeuses, les écrivaines, même l’échanson ou la sommelière de la page 46!!), et apprendre que ce peuple identifiait ses individus par un code numérique, genre N02646 (voir la page 10).

 

  • le fait qu’on nous présente un Galaxien envieux et assez fourbe pour commettre un méfait. C’est rassurant de constater qu’ils ne sont pas tous aussi parfaits qu’on nous le laissait croire jusqu’à maintenant. Du coup, ça les rend plus humains!

 

  • certains jeux de mots. Si la distribution de cadeaux de Noël par les Galaxiens s’avère un long aparté inutile sur le plan du scénario, avec un ramassis de gags visuels assez ordinaires, il se veut aussi un recueil de jeux de mots, dont certains peuvent faire sourire.

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • encore du fantastique ridicule! Gos n’a pas encore compris la leçon?! Cette fois-ci, en plus de revenir avec le monolithe de Falzar (voir le tome #2), il nous impose le Père Noël et un druide qui connaît (allez savoir pourquoi!?) non seulement l’existence et la localisation de la mystérieuse Galaxienne cachée sur Terre, mais aussi le rituel pour la faire apparaître!!? Et question de bien taper sur ce clou qui fait mal, l’esprit de ce druide antique communique avec nos amis par la bouche d’un Galaxien transformé en horrible vautour!! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer??

 

  • l’inutilité scénaristique du long passage avec le Père Noël. J’ai assez parlé de ces dix pages, vous devez déjà savoir ce que j’en pense!

 

  • l’arrivée tardive de Khéna et du Scrameustache. Ils ne font leur apparition qu’à la page 19, et ont un rôle somme toute très passif jusque vers la page 27!! C’est bien tard, pour des héros!

 

  • une belle énigme, résolue en une planche, à la va-vite! En effet, les indications données par le druide auraient pu déclencher un intéressant jeu de pistes. Mais Gos a tellement niaisé avec son Petit Papa Noël qu’il est à court de pages!... Donc, il s’organise pour qu’Oncle Georges et le Scrameustache puissent, à eux deux, trouver la clé du poème en un coup de cuillère à pot! Dommage : il y avait là du potentiel!

 

  • les absurdes règles cosmiques que l’auteur instaure puis fait disparaître au gré de ce qui avantage le plus son scénario! Ainsi, on apprend, à la page 33, que les voyages par téléportation sont «temporairement impossibles»… La raison invoquée par le Scrameustache? «Les lois de la mécanique céleste ne permettent actuellement aucun voyage spatio-temporel.» Pourtant, à la page 44, la dite «mécanique céleste» s’est tout à coup remise en place!? Bien sûr : il ne reste plus que deux planches pour tout boucler!!… Absurde!

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Kikine : En fait, pour le moment, je te dirais de ne te limiter qu'aux tomes #8 et 9. Ce sont les plus sympa jusqu'à maintenant!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 21 août 2011 à 16:44


Bon bon bon ... rien pour me convaincre de m'y mettre (en tous les cas pour le moment!)
Rédigé par kikine le dimanche 21 août 2011 à 16:12




Dernièrement, j'ai lu... Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin