Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#04- Brunhilde
#04- BRUNHILDE
Scénariste(s) : Nicolas JARRY
Dessinateur(s) : Jean-François Bergeron dit DJIEF
Éditions : Soleil
Collection : Soleil Celtic
Série : Crépuscule des dieux
Année : 2009     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (4/6)
Genre(s) : Fantastique mythique
Appréciation : 5 / 6
Quand l'espoir devient l'ultime ressource...
Écrit le samedi 11 août 2012 par PG Luneau

Quel excellent album que ce Brunhilde, le quatrième tome de la série le Crépuscule des dieux! Ne vous laissez pas duper par l’horrible créature démentielle que Djief nous propose en couverture : on est plus en présence d’un album préparatoire, où les différentes factions révisent leurs troupes et leurs plans, recherchent de nouveaux alliés et espèrent le retour de leurs meilleures ressources que d’un tome de combats proprement dits : en fait, la couverture fait référence à une scène qui ne fait que trois planches!

 

Ainsi, Wotan se présente en face de Siegfried et lui réclame l’anneau maudit, tant convoité; Siegfried vole (littéralement!) au secours de sa belle Brunhilde, souhaitant la soustraire à la malédiction du Père des dieux; Fricka mène la défense de l’Asgard comme elle le peut (au grand dam de son fils Donner!) et envoie des émissaires pour convaincre Njord, le Père des Vanes, de joindre leurs rangs avec ses troupes… mais c’est peut-être beaucoup demander à un ennemi séculaire qui a été défait et banni par Wotan, il y a des lustres!... Bref, toutes ces divinités espèrent, espèrent et espèrent encore, alors que se profile le Ragnarök, la fin du monde… la fin de leur monde!

 

Avec une foule de nouveaux dieux et déesses, et plusieurs nouvelles créatures divines (comme Fenrir, le loup géant, ou Sleipnir, le cheval à huit pattes), Jarry nous plonge encore plus à fond dans l’univers mythologique nordique. Question de bien nous faire ressentir l’importance des divins enjeux qui sont en présence, il nous familiarise à de nouveaux mythes, nous expose à de nouvelles facettes des personnalités des dieux que l’on connaît déjà.  Erda, la prophétesse, semble formelle : leur puissance à tous s’étiolera au rythme des conversions de leurs fidèles, qui se tournent de plus en plus vers le Dieu unique qui s’implante telle une marée montante sur tout le continent! Comment contrer cette mort annoncée??

 

Chez les humains, on assiste à un nouveau conflit : les Burgondes voient leurs places-fortes tomber les unes après les autres aux mains des Saxons… qui semblent profiter du support de forces démoniaques bigrement trop puissantes!! Aiguillonnés par un être dont on croyait être débarrassés, ces hommes partiront à la recherche d’un héros à la mesure de leurs ennemis, un demi-dieu qui possède un anneau bien puissant… Vous voyez de qui il s’agit?!...

 

Qu’est-ce que j’ai hâte de lire la suite!! Avec un tome aussi solide, qui inclut au moins deux surprises majeures que je n’avais nullement vues venir, Jarry et Djief parviennent à me rembarquer à fond pour leurs deux derniers tomes, qui s’annoncent bien emballants! En serez-vous, vous aussi??

 

À lire aussi : mes critiques des tomes #1, 2 et 3.

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • plusieurs scènes fortes. La confrontation entre Siegfried et Wotan, l’essai du heaume magique par Siegfried, l’attaque du Fenrir, l’invocation du Skumm par Njord… Avec autant d’actions fulgurantes, comment ne pas devenir accro?!

 

  • l’introduction de plein de nouveaux dieux et de créatures divines. Alors que je pensais que Jarry avait fait le tour des grandes figures mythologiques scandinaves, en nous présentant Tyr dans le dernier opus, voilà qu’il remet ça avec Froh, Baldur, Hell (quelle apparition stupéfiante!) et Njord, le Pères des Vanes (qui s’avère bien plus sage que bien d’autres). Non satisfait de tous ces nouveaux personnages, ce scénariste y va en plus avec une panoplie de bestioles d’essence divine : Sleipnir, le cheval qui court sur l’eau (avec ses huit pattes, c’est bien le moins!!), l’effroyable loup Fenrir et Skumm, le dragon né de l’écume!! Vraiment, on est très gâté (et Djief a beaucoup de travail!!)… D’autant plus qu’on mentionne à deux reprises un certain  Heindall qu’on n’a toujours pas vu : j’ai l’impression qu’on nous réserve encore du nouveau dans les prochains tomes!! (Chic chic chic!!)

 

  • le parallèle entre les guerres divines et les guerres humaines. C’est intéressant de voir que les Burgondes, que je ne connaissais que de nom, sont assaillis par les Saxons au même rythme que les divins Ases, qui sont acculés dans leur Walhalla par les noirs démons du Jotunheim. Mais comment le genre de Minotaure dément qui combat pour les Saxons est-il arrivé dans leurs rangs?? Cette intrusion du fantastique dans un conflit humain me paraît d’autant plus étonnant qu’on est plus en terrain historique que fictionnel!

 

  • la «fondation» du peuple viking, par Wotan alias Odin! Je ne connais pas l’histoire de l’origine des Vikings, mais cette version m’apparaît très intéressante et plausible… dans le contexte d’un récit mythologique, il va sans dire! ;-)

 

  • les deux méga-punchs : le retour d’un grand oublié (j’ai hâte qu’on m’explique comment il est arrivé là, celui-là!!) et la vignette finale. Quelle incidence cette ultime décision de Siegfried aura-t-elle sur le reste du récit, sur son destin et celui des dieux du Walhalla?? J’ai l’impression que, contrairement à l’adage, le diable s’en doute peut-être… mais les dieux n’en savent strictement rien!!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • l’illustration de la couverture. D’abord, je la trouve trop «peinte» : elle n’a pas la petite ligne fine qui assure un contour net des masses, ce fini que j’aime tant. De plus, la taille de la bestiole démoniaque semble un peu trop rehaussée comparativement à ce qu’on nous présente dans l’album : ici, on dirait que les humains lui arrivent à mi-mollet! Pourtant, dans le cadre du récit, à la p.36, ils lui arrivent à la mi-cuisse. Ça a l’air de rien, comme ça, mais c’est toute une différence de proportions!

 

  • l’absence d’un lexique sur les notions historiques, sur les gens et les lieux en présence. Comme Vienna et Lugdanum sont des villes bien réelles, il est permis de croire qu’Augustodunum l’est aussi… mais où est-ce? Et qu’en est-il des hommes en présence : Giselher et Gunter, Gernot et Hagen?... Sont-ce des personnages fictifs, mythiques ou historiques? Un lexique avec de telles précisions aurait été judicieux. J’aurais aimé qu’on m’aide à démêler qui étaient les Burgondes, exactement, les Saxons et les autres peuples, sans que j’aie à me taper des recherches sur le Net.

 

  • l’architecture des bâtiments du bourg de Vienna, aux p.40 et 41. Je ne suis absolument pas un spécialiste en la matière (je ne me rappelle jamais si le Bas Moyen-âge est antérieur au Haut, ou si c’est l’inverse, c’est tout dire!), mais il me semble que l’ensemble architectural des vignettes 4 et 8 de la p.41 de même que les intérieurs qu’on y aperçoit font très établis… Ne sommes-nous pas censés être encore dans l’Antiquité, en fait? Bien sûr, je présume que Djief a fait quelques recherches historiques, mais je suis surpris de l’ampleur et de la qualité des constructions qu’on retrouve dans ces pages (le beffroi, par exemple), de même que par le confort (relatif, bien sûr!) de leurs pièces. C’est peut-être que je me fourvoie sur l’époque où se déroulent ces guerres…

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Danielle : Mais voyons : c'est impossible de ne pas t'aimer, petite Danielle de mon coeur!! ;-)
Rédigé par PG Luneau le mardi 14 août 2012 à 16:00


Chouette!! J'ai eu peur que tu ne m'aimes plus, la dernière virée de sirop étant restée stérile...:(
Rédigé par Danielle le mardi 14 août 2012 à 12:01


@ Danielle : J'essayerai de te les amener lors de notre prochaine virée dans ton coin : on risque d'avoir besoin de sirop d'ici peu!! ;-)
Rédigé par PG Luneau le lundi 13 août 2012 à 11:05


On attend tout ça avec impatience, je t'en passe un papier de bande dessinée. Bonne fin de vacances d'ici là!
Rédigé par Danielle le lundi 13 août 2012 à 7:03


@ Arsenul : Merci pour les compliments! Et mets-en que je suis chanceux d'avoir une telle relationniste!!!
Mais quand la nouvelle Lucarne sera mise en ligne (bientôt, bientôt - oui oui, je sais, je dis ça depuis deux mois!!), je m'organiserai probablement pour qu'elle ait son propre statue Facebook (elle, pas moi!!)!! C'est tout un scoop, ça, hein, monsieur??!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 12 août 2012 à 22:42


Tu es chanceux d'avoir Venise qui rabat la peuplade facebook par chez vous! J'avoue que ces derniers temps la blogosphère bédéesque ne me manque même pas. Je dévore des romans en plus. Mais bon, tu restes un incontournable!
Bon billet, c'est une série que j'ai commencé, tu me donnes le goût de la terminer. Tes connaissances en la matière te font apprécier des aspects que je connais moins.
Rédigé par Arsenul le dimanche 12 août 2012 à 20:07


@ Anne des Ocreries : En ce cas, fais attention de ne pas trop baver dans l'album : les bibliothécaires n'apprécient pas trop!! ;-)
Rédigé par PG Luneau le dimanche 12 août 2012 à 17:10


* bave d'envie*. :)
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 12 août 2012 à 16:31




Dernièrement, j'ai lu... Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin