Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- les ChronoKids
#01- LES CHRONOKIDS
Scénariste(s) : Philippe Chappuis dit ZEP
Dessinateur(s) : Stanislas Manoukian et Vincent Roucher dit STAN & VINCE
Éditions : Glénat
Collection : X
Série : ChronoKids
Année : 2008     Nb. pages : 49
Style(s) narratif(s) : Courts récits
Genre(s) : Aventure fantaisiste, Humour morbide, Historique
Appréciation : 4.5 / 6
Souvent morbide, rarement édifiant... mais toujours si drôle!!!
Écrit le jeudi 05 mars 2015 par PG Luneau

Tomes lus : #01 - les ChronoKids

            #02 - les ChronoKids 2 (2008, 48 p.)

            #03 - les ChronoKids 3 (2010, 46 p.)

            #04 - les ChronoKids 4 (2012, 48 p.)

 

La série les ChronoKids m'intriguait depuis longtemps, principalement à cause des dessins si particuliers du duo qui la dessine à quatre mains : Stan et Vince. Toujours très caricaturales et passablement chargées, leurs illustrations ne peuvent qu'attirer les regards : chacune de leurs couvertures s'apparente à un de ces albums-jeux de type «Cherche et trouve» tant il y a de petits détails cocasses dans tous les coins!... Et que dire des impossibles tronches de tous leurs personnages!?! C'est un véritable musée des horreurs, souvent, tant ils s'amusent à donner des visages ingrats à tous leurs personnages, secondaires comme figurants!! ;^P

L'idée de base m'apparaissait aussi sympathique : deux jeunes, frère et sœur, s'amusent à voyager dans le temps par l'entremise d'une machine tout ce qu'il y a de plus contemporaine : un téléphone cellulaire, déniché dans une brocante!!? C'est un concept tout simple, mais il fallait y penser : plutôt que de taper le numéro, on tape l'année où l'on veut atterrir (et, accessoirement, le nom du lieu, si nécessaire!), et on y aboutit, en deux temps trois mouvements!!

Je n'avais toutefois pas réalisé que le scénariste à l'origine de cette brillante idée était nul autre que Zep, l'illustre créateur du si populaire Titeuf!! ;^) Et qui dit Titeuf dit humour qui ne fait pas de cadeau!! On en a ici une preuve évidente!!

D'abord, précisons qu'Adèle et Marvin, les deux gamins en question (manifestement jumeaux : ils sont dans la même classe, et dorment dans la même chambre!) trouvent toujours mille et une bonnes raisons de partir à l'exploration de leur passé : parfois par simple curiosité, souvent pour préparer un exposé ou un devoir d'histoire... mais aussi pour dénicher un beau cadeau pour un de leurs proches, pour comprendre pourquoi «c'était si mieux, avant!?» ou, carrément, pour interférer dans le passé afin d'améliorer notre présent, en empêchant l'invention de l'école (via Charlemagne) ou de la dynamite (via Nobel), par exemple... ou en encourageant Hitler à poursuivre en art, de manière à éviter l'Holocauste!!

À travers leurs péripéties, ils seront aux premières loges d'événements marquants (les premiers pas sur la Lune, Woodstock, la ruée du Klondike, la projection du premier film des frères Lumière - l'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat...) et interrogeront moult personnages historiques : de Ramsès à Elvis, de Colomb à Picasso, d'Attila à Jimmy Hendrix, de Vinci à H.G. Wells... et même à Jésus (et deux fois plutôt qu'une, dont l'une pour se faire soigner un rhume!! ;^)! Toujours, nos deux espiègles se démarqueront par le caractère délirant de leurs commentaires!!?

J'ai rarement autant ri en lisant des albums humoristiques qu'en m'enfilant la cinquantaine de courts récits (généralement de 3 ou 4 planches) regroupés dans ces quatre premiers tomes! En effet, en plaçant ces jeunes préados délurés et frondeurs dans des contextes historiques loin de leur quotidien, Zep peut tabler sur un moteur humoristique toujours très efficace, celui de l'anachronisme! Entendre Neil Armstrong chanter un tube minable de boys band français en mettant le pied sur la lune ou découvrir une momie avec un cellulaire dans ses bandelettes, ça fonctionne toujours à fond! De même, entendre Adèle dire de Christophe Colomb qu'il porte un chapeau à la Lady Gaga (!?) ou Marvin expliquer l'intense chaleur de l'Égypte antique par le fait que la clim n'a pas encore été inventée, moi, j'adore!! D'ailleurs, les commentaires de Marvin face aux découvertes qu'il fait avec sa sœur sont toujours tordants de naïveté, d'ignorance ou d'iconoclasme! Non seulement il demande à Napoléon, qui se tient devant lui, interloqué, sa date de décès... mais il précise en plus, tout benoîtement, que «C'est pour l'école!» ;^) Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c'est jouissif!!

Parfois, certaines des interventions d'Adèle et Marvin changent la face du monde : on apprend ainsi la véritable raison (incroyable!! ;^) pour laquelle Napoléon gardait sa main dans son plastron! D'autres fois, ils découvrent des individus aux personnalités bien différentes de ce que l'Histoire a retenu, comme Robin des bois ou ce pauvre comte Vlad Tepes, alias  Dracula. Toujours, ils le font avec une bonhomie désarmante, des plus réjouissantes.

Alors oui, passons outre la présentation de la (vraie!) tête (fraîchement!) coupée de Robespierre, ramenée de la Révolution pour une présentation dans leur cours d'histoire; ne nous offusquons pas de l'atroce double planche qui illustre, avec une violence extrême (mais si exagérée qu'elle en devient tordante), la bataille de Châlons, entre Attila et l'alliance romano-germanique!! Oublions les tétons pendouillants de Woodstock ou les blagues sur Karolus l'Anus, roi des Flancs... Déconnectons simplement notre trop grande rectitude politique, quinze minutes, et amusons-nous innocemment de ces inepties, et des innombrables gags qui les entourent! Après tout, à partir de 11 ou 12 ans, les jeunes ne devraient-ils pas être aptes à faire la part des choses?! Sinon, lisez-les à partir de 15 ou 16 ans, mais, s'il-vous-plait, ne boudez pas votre plaisir!! ;^)

À noter : le 5e tome, que je n'ai que feuilleté, s'étire sur un récit complet, question de varier un peu la sauce, j'imagine! Je vous en reparlerai sûrement un de ces jours...

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les illustrations de couverture, qui s'étalent jusque sur le quatrième panneau. Stan et Vince sont vraiment très généreux dans leurs dessins : ils y vont toujours de scènes de foules hyper-garnies, avec des dizaines et des dizaines de personnages aux tronches incroyables, toutes plus délirantes ou horriblement burlesques les unes que les autres! Il en va de même pour leurs pages de garde : des illustrateurs qui nous donnent, à chacun de leurs tomes, deux pages de garde originales et différentes, il n'y en a pas des masses!! Merci, messieurs! ;^)

 

  • le dessin si particulier de ce duo. J'en ai beaucoup parlé plus haut, mais j'aimerais insister ici sur un de ses aspects, assez paradoxal. Je ne sais pas trop de quelle façon leur travail à quatre mains s'organise, mais je trouve vraiment particulier la juxtaposition permanente de deux styles presque opposés!? En effet, on retrouve dans leurs dessins un côté très trash, volontairement sale et dégoûtant... mais aussi un côté très précis et détaillé pour certains éléments. Je songe, entre autres, aux dinosaures, qui sont souvent beaucoup plus réalistes que le reste, ou aux décors historiques, comme quand Marvin et Adèle atterrissent dans le Paris des années 1900, par exemple. Je ne sais pas si c'est l'un des deux dessinateurs qui se spécialise dans le caricatural crado et l'autre dans le plus puriste... mais le fait est que ça marche!! Le mélange de ces deux styles diamétralement opposés s'effectue ici avec un naturel surprenant... Enfin, presque toujours! (voir plus bas!! :^0 )

 

  • l'humour, l'humour, l'humour et l'humour!! Oui, la plupart des gags ont un petit quelque chose d'irrévérencieux. Oui, il y a du caca pet assez régulièrement, et de la violence extrême à répétition : des têtes sont tranchées, des bras, arrachés... quand ce n'est pas, carrément, un corps tout entier qui est coupé en deux (dans le travers comme dans la longueur!?)! Mais si on oublie la rectitude politique deux secondes, on remarquera que... ces gags sont délirants!!! J'ai ri à gorge déployée plus souvent en lisant ces quatre albums qu'au cours de mes 5 dernières années de lectures bédéiennes!! On aura beau dire, Zep a le sens du gag, du punch comique, de la fameuse punch line que cherchent si avidement tous les humoristes de la planète! Rien que pour ça, je trouve que ça vaut la peine de laisser nos jeunes y accéder, malgré les quelques écarts parfois douteux (mais toujours illustrés avec humour et dérision!) qui les accompagnent! Et puis, un bon gag scatologique, une fois de temps en temps, ça fait du bien à la rate (mon #1 : le deuxième gag du tome #1, avec «l'attaque» du dinosaure!! ;^)

 

  • les nombreux clins d'œil à d'autres héros du 9e art. Ainsi, on retrouve à plusieurs reprises des allusions (apparition du personnage, ou simplement présence d'un de ses albums qui traîne dans les décors) à Titeuf, à Tintin, à Astérix et Obélix... ou même à Vortex, une série de S.F. déjantée réalisée par... Stan et Vince!! C'est toujours drôle, l'auto-promo!! ;^)

 

  • certaines recherches historiques et iconographiques. Il est clair que, même si on n'est pas en présence de précis visant une rigueur historique de premier ordre, les auteurs font néanmoins un grand effort de recherche afin d'illustrer toutes les époques traversées par leurs deux petits héros! Que ce soit le Graceland d'Elvis, l'entrepôt de monsieur Tesla, à Colorado Spring, en 1899, le Berlin de 1925 ou le Paris de 1900, 1911, 1950, 63 ou 78, les représentations des lieux semblent vraiment très bien documentées. Bravo! De plus, même à travers ces gags sans prétention, on peut en apprendre, des trucs historiques : personnellement, je n'avais jamais entendu parler du rôle de porte-coton, à la cour du roi! Quelle glorieuse fonction!! Renseignez-vous!!  ;^)

 

  • la présence de certains personnages récurrents... principalement Grumpf, l'homme des cavernes amoureux d'Adèle!! Je n'ai pas trop accroché, au tout début, au fait de le voir catapulté au XXIe siècle... mais j'ai pris goût, finalement, à le voir à son poste de bibliothécaire cromagnonnesque! Du pur délire!! ;^)

 

  • une modernitude certaine et assumée! J'ai bien aimé qu'on nous parle d'Amy  Winehouse, de Lady Gaga, des Barbies avec poitrine gonflable ou câbles de liposuccion intégrés!! Mine de rien, Zep y va de belles critiques sociales!! 

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • l'absence de titre spécifique à chaque tome. Les ChronoKids 2, les ChronoKids 3 et les ChronoKids 4, avouez que ça fait un peu moche, comme titres!! :^(

 

  • l'absence de pagination. Aucun des tomes n'est paginé... POURQUOI????!!!!!!

 

  • le look hyperréaliste de la mère. Je disais, plus haut, que le mélange caricatural-trash vs semi-réaliste épuré fonctionnait très bien, et je le réitère ici. Le seul élément qui détonne, à mon sens, c'est le visage de la maman des protagonistes. Il fait beaucoup plus réaliste... et ça colle beaucoup moins bien!! Peut-être est-ce dû au fait que la mère soit souvent présentée aux côtés de son époux et de ses deux enfants, tous trois plus caricaturaux? Bref, elle est bien mignonne, la jolie dame, mais elle jure un peu avec le reste de la famille. Ça m'a titillé à chaque fois que je la croisais, c'est dire qu'on ne s'habitue pas! :^S

 

  • la violence relative. En fait, j'écris ce point pour prévenir les plus rigoristes d'entre vous. Moi, personnellement, pour toutes les raisons mentionnées précédemment, je ne m'en suis pas trop offusqué, surtout qu'elle est toujours illustrée de manière si agréablement grotesque! Mais il est vrai que cette série, qui voyage en des temps anciens, où les combats étaient pour le moins virils (chez les Vikings, les Gaulois, les Huns et les autres (elle était trop facile!! ;^), nous offre toute une panoplie de démembrements, de têtes tranchées ou fracassées, d'éviscérations de toutes sortes, d'empalements en tous genres... Âmes trop sensibles s'abstenir! ;^)

 

  • une erreur dans l'ordre de présentation des gags du tome #2. À la fin du second gag, Grumpf, l'ami préhistorique d'Adèle, retourne à son époque. Plus loin, Marvin propose à un vendeur son porte-clés Schtroumpf en échange de la première Barbie vendue en France. Et encore quelques pages plus loin, Marvin cherche son porte-clés, et devine que c'est Grumpf qui l'a amené avec lui lors de son départ!! Il aurait fallu, logiquement, que le gag sur la Barbie soit placé APRÈS le retour du porte-clés, en toute fin d'album! CQFD! ;^)

 

  • une incohérence majeure. Dans l'épisode avec Neil Armstrong, à la fin du 3e tome, on nous précise que le téléphone a du mal à trouver un réseau... Mais comment pouvait-il en avoir à tous les autres voyages dans le temps, alors que nos deux héros se téléportaient dans la Préhistoire, l'Antiquité, le Moyen-Âge, le Renaissance, etc., toutes des époques où les satellites faisaient atrocement défaut, ce me semble!??! Alors, pourquoi ce problème n'apparaît-il QUE dans ce gag, situé en 1969?? Cassés!!

 

  • la couverture du tome #4, qui reprend presque intégralement un gag du tome #1!! Avec tout le potentiel imaginatif de l'auteur et des deux illustrateurs, on n'a pas trouvé mieux??! C'est difficile à croire!? :^(

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Mais prends, voyons, prends!! ;^)
Rédigé par pgluneau le jeudi 12 mars 2015 à 22:42


MOUAHAHAHAHAHAHA ! Veux ! :D
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 12 mars 2015 à 2:32




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin