Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Zizanie au zoo
#01- ZIZANIE AU ZOO
Scénariste(s) : Marc CANTIN
Dessinateur(s) : Cécile Brosseau dite CÉCILE
Éditions : le Lombard
Collection : X
Série : Cédille
Année : 2010     Nb. pages : 40
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Quotidien, Aventure humoristique, Humour naïf, Fantastique humoristique
Appréciation : 4 / 6
C'est Cédille!!!
Écrit le mercredi 13 mars 2013 par PG Luneau

Titres lus :       #01- Zizanie au zoo

                        #02- Panique au cirque

                        #03- Mystère au musée

 

Toujours dans le cadre de mon «spécial semaine de relâche», je viens de lire une mignonne petite série jeunesse dont je n’avais jamais entendu parler nulle part, sur aucun blogue ni aucun site spécialisé… ni même sur le site du Lombard, que je visite somme toute assez régulièrement!!?

Il s’agit de Cédille, une série pour les tout jeunes lecteurs, de 6 à 10 ans. Elle nous présente les folles aventures bienheureuses de Cédille, justement, une sympathique jeune fille qui a plus d’un tour dans son sac, et de sa bande de copains, qui logent tous dans le même immeuble… ce qui m’a beaucoup fait penser à Zélie et cie, conçue exactement sur le même canevas!!

S’infiltrer dans un zoo ou un musée, en cachette, ou préparer un vrai numéro de cirque professionnel, à pied levé, n’est-ce pas ça, la véritable aventure, quand on a 7 ou 8 ans?? À n’en pas douter, le scénariste Marc Cantin sait jouer sur les cordes sensibles de ses jeunes lecteurs, sur leur désir d’explorations, de découvertes, sur leur penchant débridé pour tout ce qui a trait à l’imagination et à la créativité!!

«Oui mais… C’est impossible d’entrer illégalement dans un zoo et d’y libérer un rhinocéros! C’est impensable qu’un directeur de cirque demande à des jeunots prépubères de remplacer ses artistes malades!!» me direz-vous, non sans gros bon sens! Mais qu’importe que ces petites escapades soient parfois dépourvues de vraisemblance, à nos yeux d’adultes? La magie de l’enfance occultera les grosses ficelles blanches qui soutiennent parfois ces scénarii, et le plaisir primera sur le réalisme intrinsèque!! Un des rôles primordiaux de la littérature jeunesse n’est-il pas de faire rêver son lectorat?? À ce titre, Cédille remplit efficacement son mandat,

Pour ce qui est du côté graphique, Cécile ne nous laisse pas en reste non plus!! Cette dessinatrice, qui avait déjà imaginé toute une série de strips avec cette héroïne, première mouture assez différente qui avait été publiée dans un recueil dès 2005, voit sa bande de copains prendre une toute autre direction avec les récits complets que leur concocte monsieur Cantin depuis 2010!!… Et son dessin, semi-réaliste, s’est bigrement raffiné!! Le tracé ultrafin et très léché, les grands yeux lumineux de ses personnages et l’expressivité minutieuse de leur visage ajoutent, si c’était encore nécessaire, une couche de douce fraicheur, de vivacité coquine…

En fait, Cédille, c’est une vraie tranche de bonheur entre deux couvertures!! C’est aussi une série toute indiquée tant pour les jeunes garçons que pour les filles, même si je me doute bien que le look un peu trop girly fera fuir plusieurs de ces messieurs! Dommage! Ils ne sauront pas ce qu’ils manquent!! ;^)

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le petit format (20 cm par 25), fort à propos et bien exploité. D’abord, il n’effrayera pas les lecteurs débutants qui n’ont jamais tenu de BD entre leurs mains. Puis, Cécile a pris soin de faire des cases assez grandes et claires, ce qui fait que ses planches restent lisibles malgré la petitesse du format. Bravo à elle d’y avoir pensé!

 

  • la douceur des dessins, leur fraîcheur. Ils respirent la joie de vivre! Ils font très modernes, tout en restant tout public et invitant (ce qui n’est pas toujours le cas, en BD ou en littérature jeunesse contemporaines). La ligne claire à son meilleur, avec une coloration parfaite, douce, elle aussi, et tout aussi invitante!

 

  • la légèreté du ton, et le bonheur de vivre qui s’en dégage! Que l’insouciance toute juvénile de Cédille, Marc, Lottie Kasaï et Kinine est rafraichissante à observer!! Ces jeunes ont pris le parti de vivre leur enfance à fond, sans chercher à mûrir précocement. Juste pour ça, ils sont beaux!

 

  • les émoticônes de Georges, le poussin. En effet, la jeune Cédille a un animal de compagnie assez inusité : un poussin!! Non seulement cette petite boule de plumes jaunes est-elle mignonne tout plein, mais en plus elle s’exprime (si l’on peut dire!?) à l’aide de gros bonshommes-sourire… mais qui ne sourient pas tout le temps (loin de là!). Ainsi, qu’il ait peur ou qu’il soit excité, le charmant Georges nous le fera toujours comprendre… à sa façon! ;^)

 

  • certains membres de la bandes sont bien caractérisés. Kasaï (et son père) amène l’exotisme de la culture africaine, Marc est le trouillard malhabile qui entraîne les gags et le suspense… tout en donnant un côté peut-être plus humain à ces aventuriers autrement sans peur et sans reproche… La jeune Lottie est charmante, elle aussi, malgré qu’elle soit de quelques années plus jeune que les autres (un peu comme Laglue, dans Zélie et cie : encore un point commun entre ces deux séries!!)

 

  • certains bons gags, discrets. Le rhino qui s’appelle Otto, je la trouve joliment sympathique, et d’une belle subtilité!! Cherchez, un peu… ;^)

 

  • les suppléments, en fin d’album. Ils nous offrent, en quelques pages, une visite de la chambre de chacun des personnages principaux. Chaque album s’attarde à nous présenter l’intimité d’un des membres de la bande, avec photos, bulletins, pages de journal intime, correspondance, billets de spectacle ou objets intimes divers, un peu comme sur les pages de garde des albums de la charmante Lou!. En s’immisçant ainsi dans l’intimité d’un personnage, on apprend inéluctablement à mieux connaître sa personnalité, ses champs d’intérêts…

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • le manque de réalisme de plusieurs situations. Les chutes, par exemple, sont d’une efficacité un peu trop redoutable dans le tome #1 (voir p.7 et 25). Ou encore, parlons de la sécurité, ou plutôt de l’absence TOTALE de sécurité, du zoo local! On peut y pénétrer simplement en grimpant dans un arbre, arbre que même des enfants de 7 à 10 ans peuvent parvenir à escalader!!? Et que dire, par la suite, de tous les enclos qui n’ont aucun cadenas à leur verrou et que tout le monde, même un jeune de 7 ou 10 ans, peut ouvrir, question de libérer un rhinocéros, par exemple!! Ça frôle presque le fantaisiste! Ces écarts de réalisme prennent carrément la direction du fantastique, dans le tome #3, alors qu’une momie du musée s’anime et devient, littéralement, l’amie de Cédille, quand celle-ci réussit à retenir les vilains brigands qui tentaient de voler les bijoux de la créature! Heureusement, tout cela est raconté si gentiment qu’on finit par passer outre ces «petites» invraisemblances!!…

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Venise : En effet, Venise : j'ai commencé, doucement, à faire des critiques de deux, trois ou quatre tomes à la fois, question d'avoir enfin l'impression de faire baisser mon incommensurable pile de BD à lire!! Dans ces cas-là, je débute toujours mes textes par la liste des albums critiqués, en attendant que tous ces titres puissent apparaître dans mon entête, avec toutes leurs couvertures... Mais pour ça, il me faudra les super services de notre ingénieux Maxime : c'est prévu dans la phase deux de l'implantation de ce nouveau site!!
Sinon, je suis d'accord avec toi : Georges, le poussin, il est bien mignon, et même parfois très drôle! Et pour les parents craintifs, tu as peut-être raison sur le fait qu'ils sont plus papas-et-mamans-poules que dans notre temps (d'où le poussin?!?!)... mais je peux leur assurer que malgré les apparences, il n'y a absolument rien de subversif pour leurs marmots dans cette série!! ;^)
Et pour ce qui est du rhino Otto, il te faudrait peut-être inverser ces deux mots pour que tu découvres le pot aux roses... ou plutôt le spécialiste concerné!! Bonne recherche!
Rédigé par PG Luneau le samedi 16 mars 2013 à 14:19


@ Jérôme : Compte tenu de la très nette amélioration au niveau graphique, et de la différence de styles narratifs (stips alors vs récit complet maintenant), je crois que ça vaut la peine de réessayer. Tu pourrais même en faire la lecture à ta nouvelle petite terreur, la prochaine fois qu'elle t'empêchera de dormir!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le samedi 16 mars 2013 à 14:08


@ Anne des Ocreries : Retiens, retiens... pour les jeunes enfants de ton entourage, mais aussi pour toi : c'est si agréable de retrouver, périodiquement, son âme d'enfant!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le samedi 16 mars 2013 à 14:03


Si je comprends bien, tu fais la critique des trois en même temps, ce que j'ai réalisé dans "ce qui m'a agacé" puisque tu y parle de musée également.
J'aime le thème de sortir les enfants du quotidien.

L'invraisemblance peut être délicate pour les parents actuels, plus effrayés que dans mon temps, de l'effet de modèle. Mais sinon, toute ma jeunesse est pavée de ces albums invraisemblables. Pas de cadenas, grimper et aboutir au zoo...

Georges, pour une poussin ! C'est comique. Et je trouve l'idée excellente de faire passer les émotions par Georges. Ça laisse une latitude à l'enfant, ça lui donne du recul et il prend l'émotion qui lui plait.

Pour le rhino Otto, je ne suis pas certaine que j'ai trouvé ce que l'on doit trouver. Je me pense l'esprit trop fantaisiste. À moins que ce soit un lien de connaisseurs. En tout cas ! Et d'entrer dans les chambres, que voilà une excellente idée.
Rédigé par Venise le vendredi 15 mars 2013 à 19:14


Je ne connaissais que la 1ère mouture publiée par Clair de lune en 2005. J'avoue que je n'ai pas été spécialement emballé. Je pourrais peut-être lui donner une seconde chance à cette petite Cédille !
Rédigé par jerome le jeudi 14 mars 2013 à 8:40


ça m'a l'air mignon comme tout, ça, je retiens...
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 14 mars 2013 à 0:48




Dernièrement, j'ai lu... Oli
#01- la Forêt aux faux rires
04 août 2017

Promise
#01- le Livre des Derniers Jours
28 juillet 2017

Batman - Un deuil dans la famille
Batman - Un deuil dans la famille
15 juillet 2017

Carnets de Cerise
#03- le Dernier des cinq trésors
11 juillet 2017

Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Ma dernière chronique Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!
15 août 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Capsule-Pif #021- Probablement l'oiseau préhistorique le plus connu du 9e art!...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #018- Pourquoi t'es dans la lune?

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #019- Quand Vaillant veut faire dans le récit d'aviation...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #020- l'Aventurier avec un grand A... Mais que faisait-il là?!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin