Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Un amour d'Océan
#01- UN AMOUR D'OCÉAN
Scénariste(s) : Frédéric (sous le pseudo Lili MÉSANGE) BRRÉMAUD
Dessinateur(s) : Stefano TURCONI
Éditions : Bamboo
Collection : X
Série : Camomille et les chevaux
Année : 2012     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Gags en une ou quelques planches
Genre(s) : Humour naïf, Héros animalier, Documentaire
Appréciation : 4.5 / 6
Heureusement que c'est joli...
Écrit le samedi 22 janvier 2022 par PG Luneau

Tomes lus : #01- Un amour d'Océan

            #02- Sacré Pompon (Gags en demi-planche, en une ou quelques planches, 3,5 /6)

            #03- Poney game (2013, Strips, Gags en demi-planche, en une ou quelques planches, 4 /6)

            #04- les Champions (2014, Strips, Gags en demi-planche, en une ou quelques planches, 3,5 /6)

 

C'est quoi?

Camomille, 10 ans, a trois passions dans la vie : les chevaux, l'équitation et les sports équestres! ;^) Autant dire que c'est une obsession! En sa compagnie, vous rentrerez donc au club les Quatre-fers, et vous vous y ferez, comme elle, de nouveaux amis, comme Juliette, Mélanie et Arthur. Mais, surtout, vous apprivoiserez les bases de l'équitation en vous pratiquant d'abord sur Pompon, le poney (puant!), puis sur les chevaux de grande taille. Craquerez-vous pour Océan, comme l'a fait Camomille? À moins que vous ne préféreriez Mustang, Tikki ou Okapi?

Avec Camomille et les chevaux, c'est tout l'univers équestre qui s'offre à vous, sous forme de gags doux et sympathiques, allant d'un simple strip jusqu'au «récit» de 2 ou 3 planches. Vous y participerez à des randonnées en forêt, à des entraînements sérieux et à des compétitions de haut calibre. Bref, vous vous imprégnerez de tout ce qu'on peut vivre dans un tel lieu, que vous aimiez les chevaux... ou pas!

 

C'est comment?

Décidément, l'équitation en BD a la vie dure!? J'avais été plutôt déçu par Zoé et Pataclop, il y a 7 ans... Je fondais de grands espoirs sur Camomille et les chevaux, ne serait-ce que pour la vivacité des couleurs d'Hélène Lenoble et les superbes illustrations de Stefano Turconi (que j'ai encensé à maintes reprises sur ce blogue - voir Violette autour du monde ou Tosca des bois).

Le premier tome a été à la hauteur de mes attentes : l'apport d'informations sur les races, les différentes épreuves équestres ou le vocabulaire spécifique rajoute une couche documentaire fort intéressante... Mais dès l'aspect nouveauté tombé, une fois les personnages présentés et le site mis en place, l'intérêt retombe un peu. Oui, les nombreux personnages (tant chevalins qu'humains) sont sympathiques, mais l'humour reste au ras des pâquerettes que broutent les étalons de l'écurie des Quatre-fers! Au moins, la série a le mérite d'annoncer ses couleurs : on parle, en quatrième de couverture, «d'humour, de poésie et de tendresse»... un doux euphémisme pour décrire les situations où il ne se passe rien de vraiment intéressant! Bon, on peut toujours se rabattre sur le grand talent de Turconi & Lenoble... mais les jeunes de 8 ans et plus sauront-ils s'en contenter? Il semblerait que oui, puisque la série en est déjà à son neuvième tome paru!

Bref, personnellement, je suis encore un peu déçu. Moins qu'avez Zoé et Pataclop (merci, M.Turconi!) , mais déçu quand même. Serait-ce que les cadres des vignettes du 9e art parviennent mal à contenir la fougue de la gent chevaline? À quand une série équestre vraiment amusante? C'est à suivre...

 

Mes bémols

 

  • le trop grand nombre de pages ou de cases «bouche-trou». On y a droit à peu près dans chaque tome! Plusieurs dessins ne sont manifestement là que pour remplir un vide, n'apportant rien au gag qu'ils accompagnent. La première vignette de la p.33, dans le tome #1, en est un bel exemple, de même que la dernière page de chaque album, celle où tout le monde fait la fête (comme un certain village gaulois!!) pour célébrer... la fin de l'album!! Littéralement! C'est même écrit textuellement, dans les tomes 1, 2 et 4: «Pour fêter la fin de l'album, on a organisé une fête.» !!?? Belle façon de s'éviter d'écrire un gag supplémentaire: demander à son dessinateur une grande illustration festive, sans scénario réel... (Quoique... Certaines méchantes langues diraient que c'est peut-être mieux ainsi!? ;^P )

 

  • la fadeur de l'humour... et des scénarii en général! Frédéric Brémaud, usant du pseudo Lili Mésange pour cette série (?!), ne m'a pas impressionné outre mesure. Une fois l'univers bien ancré, il semble ne plus savoir quoi mettre en valeur, ni sur quelle ficelle tirer pour établir des situations intéressantes à exploiter. Il y est un peu parvenu dans la deuxième moitié du tome #3, en brodant autour d'un poney-game, avec tous les entraînements, le stress et les préparatifs qui le précèdent... Pourquoi ne pas user plus souvent d'une telle thématique intégratrice pour unifier les gags? Ainsi, si l'humour n'est pas à la hauteur (ce qui est souvent le cas, malheureusement), on pourrait toujours se rabattre sur l'évolution du récit...

 

  • la trop grande ressemblance entre les personnages de Clara-Louise et Camomille. La première est la spécialiste des chevaux, au centre équestre: c'est elle la narratrice des pages plus informatives. Camomille, pour sa part, est l'héroïne... Mais les deux sont blondes aux grands yeux verts, sveltes et vêtues de rouge. Sincèrement, Camomille aurait pu être la narratrice qu'on n'y aurait vu que du feu!

 

  • une couverture qui ne cadre pas du tout avec son titre!? En effet, le 2e tome s'intitule Sacré Pompon, ce qui est tout à fait naturel puisque Pompon, le poney facétieux des Quatre-fers, y tient un assez grand rôle. Mais alors, pourquoi ne pas l'avoir mis sur l'illustration de couverture?? Étrange erreur de marketing! Surtout qu'on le retrouve sur celle du tome #4!?

 

Les plus grandes forces de cette BD

 

  • tout l'aspect graphique. Le style de Stefano Turconi est tout simplement splendide. Il maîtrise l'art du dessin de style Disney italien. En effet, vous n'êtes peut-être pas sans savoir que Disney a un grand studio de production, en Italie, qui génère des tonnes d'illustrateurs de grand talent (Barbucci, Delana, Bertolucci, Nardo et cie) qui, par la suite, font des BD superbes dans un style facilement reconnaissable, comme Monster allergy ou les trop rapidement abandonnées Wondercity et Lys! Mais Turconi insuffle à son dessin une douceur et une poésie supplémentaire, ce qui fait qu'il se détache de plus en plus de ces dessinateurs au style interchangeable pour nous offrir... du Turconi, que l'on adore!! Et encore bravo à Mme Lenoble pour ses couleurs lumineuses et si vibrantes!

 

  • la belle intégration des notions plus théoriques. Parfois, c'est par l'entremise de pages carrément documentaires, animées par le personnage de Clara-Louise, qui nous présente les types de chevaux, les termes spécifiques à l'anatomie chevaline ou à leur robe (vous sauriez, vous, pointer le grasset d'un cheval rouan ou la ganache d'une jument aubère? ;^). D'autres fois, c'est carrément dans une planche de «gag» que le scénariste glisse une ou deux détails sur l'historique des chevaux, de leurs ancêtres ou de leurs cousins, ou une information sur l'évolution d'un sport équestre. Bref, peu importe la manière dont ces infos sont intégrées, c'est là une des grandes forces de cette série. L'apport d'une conseillère technique, en la personne de Clara-Louise Denis (tiens donc !??:^0), y est sans doute pour beaucoup!!

 

  • quelques bons petits flashes! M. Brémaud, alias Mme Mésange, a certaines bonnes idées, pourtant! Celles tournant autour du poney-game en est un bon exemple (voir plus haut), mais il y en a quelques autres. J'ai adoré celle du tournage d'un film western au centre équestre, par exemple. Il y avait là matière à nourrir tout un album, il me semble, en y intégrant une trame plus soutenue... Dommage qu'il n'en ait tiré qu'une petite série d'à peine 4 ou 5 gags.:^(

 

  • les amusants clins d'œil ! On peut voir, par exemple, une BD de Triple Galop (une autre série équestre de chez Bamboo édition) dans le tome #1 et une allusion au Marsupilami dans le #3. Mais ce sont sans contredit Astérix et Uderzo qui sont les mieux représentés, de diverses façons, tant dans le texte (le lycée Albert-Uderzo), le scénario (une fête costumée à thématique gauloise) que le découpage technique (la représentation de la faune forestière, à la p.7 du tome #4, est carrément un pastiche de certaines vignettes du grand Uderzo!). C'est bien sympathique!

 

  • les suppléments de fin d'album. On a droit, à chaque fois, à 7 pages de supplément: deux d'informations et trois de trucs de dessin, plus une grande illustration en double page, pour nous montrer l'ampleur du centre équestre, de ses installations, de ses écuries, etc. C'est toujours intéressant.

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : C'est la parfaite attitude à avoir à l'égard de cette petite série!
Rédigé par pgluneau le dimanche 23 janvier 2022 à 22:31


@ Dany Arseneault : Merci, Dany, c'est gentil!

Mais si tu savais à quel point je m'efforce de faire de plus en plus court! Avec mes presque 3000 titres qui m'attendent sagement, j'ai intérêt à raccourcir mes critiques si je veux tous les lire avant d'avoir 90 ans!! ;^)

Bravo à toi pour tes capsules à la radio, que j'écoute toujours avec beaucoup d'intérêt!
Rédigé par pgluneau le dimanche 23 janvier 2022 à 22:30


Mignon, donc, mais léger....bof, si l'occasion créée le larron, pourquoi pas....
Rédigé par anne des ocreries le samedi 22 janvier 2022 à 15:39


Ça faisait un bout que je n’étais pas venu dans ta lucarne! Encore une fois, bravo pour ce travail de maître. Tu prends vraiment le temps et l’espace pour faire de bonnes chroniques.
Très agréable à lire!
Rédigé par Dany Arsenault. Ancien Arsenul. le samedi 22 janvier 2022 à 11:16




Dernièrement, j'ai lu... Léonid, les aventures d'un chat
#01- les Deux albinos
17 août 2022

Frères de foot
#01- Unis pour la vie
06 août 2022

Green team
#01- Objectif zéro déchet
01 août 2022

Forêt du temps
#01- les Enfants de la Pierre
15 juillet 2022

#NOUVEAUCONTACT_
#NOUVEAUCONTACT_
10 juillet 2022

Ma dernière chronique 13e année, une maigrichonne année post-Covid, toute en jeunesse...
06 juillet 2022

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Dany Arsenault, sur 13e année, une maigrichonne année post-Covid, toute en jeunesse...

Dany Arsenault, sur Pas pacha, le chat!

anne des ocreries, sur Pas pacha, le chat!

anne des ocreries, sur Carrière ou famille? Quand on n'a pas le choix...

Dany Arsenault, sur Carrière ou famille? Quand on n'a pas le choix...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin