Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- l'Affaire est ketchup
#01- L'AFFAIRE EST KETCHUP
Scénariste(s) : Daniel BROUILLETTE, Didier Swysen dit ALCANTE
Dessinateur(s) : Steven DUPRÉ
Éditions : les Malins
Collection : X
Série : Bine
Année : 2014     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit complet (adaptation littéraire)
Genre(s) : Quotidien, Humour, Humour morbide
Appréciation : 5 / 6
Un vrai miroir pour nos jeunes Québécois!!
Écrit le mercredi 11 mars 2015 par PG Luneau

Mes amis, laissez-moi vous présenter cette nouveauté des éditions les Malins, une perle bien cachée qui m'était passée sous le nez : Bine #01- l'Affaire est pet shop, l'adaptation du roman éponyme de Daniel Brouillette que deux Belges, Steven Dupré et Alcante, ont réalisée!

Vraiment, je suis épaté : j'ai rarement vu des bédéistes franco-belges réussir à rendre notre quotidienneté québécoise avec autant de justesse!! Oups! Pardon : oui, il y a, bien sûr, Loisel et Trip qui y sont parvenus, avec leur sublimissime Magasin général... mais ils se sont préalablement installés chez-nous pendant presque 10 ans, ce qui fait d'eux des presque Québécois!! Ils ne comptent donc pas puisque je les mets dans une catégorie à part!! ;^)

Dans ce cas-ci, messieurs Dupré et Alcante ne logent pas chez-nous, et c'est pourquoi je suis des plus curieux de savoir comment ils ont pu transposer un roman tout ce qu'il y a de plus québécois, très oral et contemporain, avec full québécismes, sans que leur origine n'entache le résultat!? J'imagine que, pour le texte, monsieur Brouillette, l'auteur du roman original, devait être disponible pour valider et ajuster le tir au besoin... Mais pour le visuel??

C'est d'autant plus étonnant que cet album sort également en Europe, chez Kenne, une nouvelle petite maison d'éditions belge... sous un autre titre (l'Incroyable histoire de Benoît-Olivier #01- Waf le chien), avec une couverture légèrement modifiée (mais pourquoi?!) et un texte que je présume totalement remanié! Je vous ai déjà un peu parlé des négociations et des tours de passe-passe que Delaf et Dubuc doivent faire, par exemple, pour rendre leurs Nombrils european-approved, tout en essayant de leur garder des airs qui ne nous les rendent pas étrangères : lycée ou polyvalente? ambulance jaune québécoise ou blanche française? panneaux de signalisation américains ou européens? Tous ces petits détails n'ont l'air de rien, mais ils doivent être analysés et réfléchis pour satisfaire les lecteurs des deux côtés de l'Atlantique! Dans le cas de Bine, je ne sais pas que qu'il en a été, mais on dirait que tout a été conçu en privilégiant d'abord NOTRE côté de la grande flaque! C'est fascinant!

«Mais ce Bine, c'est qui, au juste??» vous entends-je hurler!! ;^) En fait, c'est un pauvre bougre tout ce qu'il y a de plus moyen, un jeune doubleur qui en arrache à l'école mais qui ne s'en fait pas trop avec ça. À l'approche des vacances de Noël, ce fameux Benoît-Olivier Lord, que tout le monde appelle Bine (vous n'apprendrez pourquoi qu'à la toute fin de l'album!), s'apprête à célébrer deux fois plutôt qu'une puisque, comme à chaque année, c'est aussi le temps de son anniversaire de naissance!! Cette année, toutefois, il ne rêve qu'à une chose : que ses parents acceptent enfin de lui offrir le seul cadeau qu'il leur ait demandé : un chien!!

À travers ses déboires tout ce qu'il y a de plus banals (mais d'une drôlerie terrible!! ;^), on apprend à connaître ce garçon, sa famille et ses amis. Certains sont particulièrement intéressant : son enseignante-tortionnaire, Madame Béliveau (qu'il appelle Bélivache!! ;^) ; Tristan, son voisin de classe qui a toujours la morve au nez ; son extravagante tante Michèle... et Maxim, celle qui le fait rêver et qui l'a séduit à coup d'exploits sportifs et de... gros rots sonores!!??!?

Comme vous pouvez le remarquer, monsieur Brouillette, l'auteur de la série éponyme de romans, a le don de nous surprendre à grands coups d'idées auxquelles on ne s'attend pas! Il en va de même pour chaque péripétie, qui en entraîne une pire encore! À un certains points, ça me rappelle presque les délirants romans de la série Bennett, que je dévorais étant jeune!! ;^)

Bref, en plus d'être visuellement très réussie, cette BD semble avoir tout ce qu'il faut pour donner à nos jeunes de 10 à 12 ans un bon reflet de leur vécu, de leur quotidien... C'est pas mal une première depuis l'apparition des Débrouillards (les Nombrils s'adressant plutôt aux filles, et un peu plus vieilles)!! Bravo à toute l'équipe, aux Québécois comme aux Belges, de nous offrir un miroir si juste et des aventures si cocasses à l'aide de dessins si joyeusement colorés!! Une chose est sûre : les garçons en raffoleront!! Vivement le tome #2, annoncé pour l'automne 2015!! ;^)

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la qualité des dessins, tant pour les mimiques que pour les décors. J'avais été un peu rude avec Steven Dupré, dans ma critique de la BD Kaamelott . Ses caricatures des comédiens qui incarnent les personnages de cette série ne me satisfaisaient pas du tout, à l'époque... mais ici : Wow! Il exploite un style gentiment semi-caricatural que j'adore, qui donne plein de vie et d'humour au récit, tout à fait en diapason avec les propos. Ses décors sont généreux, souvent très détaillés (on n'a qu'à jeter un coup d'œil sur la quatrième de couverture, où il nous présente la chambre de Bine, en désordre, dans laquelle traînent les romans et BD de Bine et de la Vie compliquée de Léa-Olivier!!). De plus, BenBK et Picksel ont fait un superbe travail de coloration. Vraiment, graphiquement, je trouve qu'il s'agit d'un album jeunesse très réussi, aux traits précis et maîtrisés. Bravo!

 

  • les pages de garde, qui nous offrent une quarantaine de mimiques tordantes. J'ai pensé, au départ, qu'il s'agissait d'un bel exercice de style, et que le dessinateur en avait profité pour pratiquer ses études de personnages... Mais j'ai vite réalisé qu'il s'agit en fait de faciès qu'on retrouve tout du long de l'album!! Il n'en fallait pas plus pour que j'utilise ces pages comme un fort amusant Cherche et trouve!! Il m'a peut-être fallu un peu plus d'une quinzaine de minutes pour parvenir à retrouver, dans l'album, les 40 visages illustrés-là! Combien de temps mettrez-vous?? ;^)

 

  • un incipit très accrocheur. Ne sachant pas trop à quoi m'attendre (je n'ai pas lu le roman!), j'ai été étonné de découvrir Bine se baladant dans une jungle équatoriale!?... Mais j'ai adoré être plongé tout de suite dans l'action! Avec Bine, pas de tataouinage!! ;^) Sans compter que toute cette verdure luxuriante avait tout pour me charmer!

 

  • notre québécitude dans toute sa quintessence!! D'abord, visuelle : la cour d'école est très grande, et elle n'a pas de préau avec les toilettes ; c'est une carte du Canada qui orne le mur de la classe ; et on est en présence d'un véritable hiver : la neige est abondante... et la brunante tombe  très tôt (je crois que c'est la première fois que je constate qu'on en tient compte, dans une BD!! ;^)... Est-il possible que j'aille même déniché un caméo presque improbable mais pourtant évident : on retrouve notre cher ministre Barrette, au premier plan de la foule, au bas de la p.14!! :^O Mais nos spécificités culturelles transparaissent aussi dans les dialogues : certaines expressions (comme péter au frette) ou tournures de phrases (comme Faque ils m'ont offert un chat!) ne laissent AUCUN doute sur qui a eu le dernier mot en ce qui a trait au texte!! ;^D Il en va de même pour le très amusant jeu de mot du titre québécois : je suis à peu près convaincu qu'aucun Européen ne le comprendra tant il est axé sur un slogan qui a marqué notre espace publicitaire spécifique!

 

  • un héros des plus sympathiques! Ce gars-là est vraiment l'exemple parfait du jeune ordinaire : pas très doué en classe (il a doublé deux fois!) et un peu nono, mais très fort dans les sports (évidemment : il a deux ans de plus que ses congénères!! ;^), il a une imagination débordante, une malchance jouissive (pour nous, lecteurs!! ;^D) et un aplomb impressionnant. De plus, le fait qu'il s'adresse carrément à nous, en brisant le 4e mur, comme disent les gens de théâtre, le rapproche de nous et nous le rend tout de suite familier! Bref, il a tout ce qu'il faut pour qu'on aille vraiment envie de devenir son ami, finalement! ;^)

 

  • l'humour, en général. Je dois avouer que j'ai bien rigolé, à de nombreux moments pendant ma lecture! Les bouilles du chat quand il se fait barouetter, à la p.24, ou, à la p.33, quand il est tout détrempé, sont trop désopilantes! Les réparties amusantes de Bine (comme aux p.25, 28 ou 48), ou le gag de la moufette, qui dégénère non seulement avec la neige souillée mais, en plus, avec l'épisode des tomates cerises, est vraiment délirant : je m'en tiens encore les côtes!! ;^) Bravo à l'imagination de monsieur Brouillette, pour toutes ses idées surprenantes!!

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • les nombreux gags scabreux... J'en parlais justement il y a quelques jours, dans ma critique des ChronoKids : du pipi caca vomi, c'est assez dégoûtant et pas mal limitatif comme humour... Malheureusement, c'est très souvent efficace, et encore plus auprès des jeunes pré-ados!! ;^) Je suis d'accord : c'est très peu glamour, ni correct, politiquement parlant, de montrer une héroïne championne du rote au visage, qui vomit à tout venant ses jujubes à saveur de déchets ou de sardines!!... Mais les garçons se rouleront par terre, en lisant cela, c'est indéniable! Alors, encore une fois, je dis : Ne boudons pas notre plaisir! L'important, comme dans toute chose, c'est de doser!! ;^)

 

  • un cafouillage graphique!? À la p.18, remarquez les bouteilles de vin : non seulement l'une d'elle semble perdre subrepticement sa petite serviette antigouttes dans les deux dernières cases (sans aucune explication valable) mais, en plus, le niveau de liquide dans les dites bouteilles rendent impossible le fait que la tante se resserve, tout au bas de la page!! Cafouillage, je vous dis!! ;^)

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Olivier : Je les lirai donc, pour me faire une idée!

Au plaisir de te recroiser cette semaine!! ;^)
Rédigé par pgluneau le dimanche 28 août 2016 à 10:05


Salut Pierre-Greg, désoler pour le petit retard mais oui en effet, ce serait une bonne idée de les achetés pour la biblio!
Petit détail, ce roman est un petit peu vulgaire...Donc je te conseil de les lires avant de les acheté pour l'école.
À bientôt:et bien sur que je viendrais discuter de BD avec toi!:-)
Rédigé par olivierdumas le samedi 27 août 2016 à 12:43


@ Olivier : Salut mon ami! J'espère que tu as passé un bel été... et que ta collection de BD progresse bien!
Il serait temps, en effet, que je me farce ces romans!! À en lire ce que tu en dis, il serait même temps qu'on les achète pour la bibliothèque de l'école, non??!
À très bientôt : j'espère que tu passeras jaser BD avec moi cette année encore, même si je ne suis plus ton titulaire!!?
Rédigé par pgluneau le lundi 22 août 2016 à 22:59


Bonjour Pierre-Greg,j'espère que tu vas bien. J'ai lu ta critique et je suis totalement d'accord avec toi. Personnellement j'ai lu tout les romans et ils sont tout simplement HILARANT!!! Je suis sur que tu adorerait! Je me suis donc procuré le tome 1 de la série de bande dessiner. Elle était très drôle elle aussi mais le romans, une coche plus haut;) Évidement, les romans on plus de détails, mais c'est ce qui fait que c'est drôle!

Si tu te décides à lire les romans, je te conseil de les lire, lis les dans l'ordre, ça aide beaucoup!!!

OLIVIER
Rédigé par olivier dumas le lundi 22 août 2016 à 19:05


@ Daniel Brouillette : Merci à vous, d’abord pour être passé par ma Lucarne, puis pour avoir bien voulu y laisser votre marque!! C’est grandement apprécié! D’autant plus que vos lumières m’éclairent sur plusieurs aspects!
Par exemple, jamais il ne me serait venu à l’idée que Google Map View puisse servir à aider des dessinateurs dans leur travail! Quel moyen rapide, en effet, de trouver de la documentation valable sur le design architectural de villes ou de quartiers où l’on n’est jamais allé!! ;^)
Je ne savais pas, non plus, que vos romans ont aussi été édités en Europe!! Et avec le texte intégral!!?? Wow!! Ils sont quand même forts, ces Belges!! Bravo aux éditions Kennes, donc!
Il est clair que je vais maintenant attendre le 2e album avec grand intérêt… peut-être même en lisant un ou deux des romans, question de comparer!! Je profiterais aussi sûrement de ma visite au Salon du livre de Québec pour aller vous saluer de vive voix!
Merci encore, donc, et au plaisir!!
Rédigé par pgluneau le mercredi 01 avril 2015 à 16:47


Salut et merci pour cette belle critique. Comme tu as mis drôlement du temps pour l'écrire, je me suis dit que le moindre des choses était de prendre quelques minutes pour répondre...

Pour le visuel, on a choisi de camper le tout dans une ville fictive, calquée sur Granby, la ville où j'ai grandi. Grâce à Google Map View, il a été facile de fournir la photo exacte de l'école, du quartier, etc. Steven a beaucoup fouillé aussi de son côté. Cet illustrateur est diablement efficace!

La BD européenne est exactement la même qu'ici, à part le titre et le lettrage. Par contre, dans le premier tirage européen, Tristan et Maxim n'apparaissaient pas sur la couverture. C'est probablement celle-là que tu as vue. Ils ont été ajoutés lors du 2e tirage.

La force de Kennes Éditions, c'est de publier des oeuvres québécoises dans leur intégralité. Pour le roman Bine 1, quelques mots ont été changés seulement (pour aider les lecteurs, car le texte est bourré de québécismes). Pour le 2, encore moins (d'ailleurs, le titre «Bienvenue dans la chnoute» a été conservé. Et les tomes 3 et 4 ont été publié 100% intégral ! Dans chaque tome, un lexique est ajouté à la fin afin d'expliquer les différentes expressions.

Pour ce qui est des gagas scabreux, je m'en fais un point d'honneur. C'est la marque de commerce de ma série! :) Je suis très chanceux d'être publié chez Les Malins, car ce type d'humour ne passe pas partout ailleurs...

Je t'invite grandement à lire les romans. Tu pourras d'ailleurs t'amuser à trouver les différences. Par exemple, le début est complètement différent (il n'y a pas de jungle). Didier, le scénariste, a trouvé le moyen de rendre certains scènes plus visuelles.

À noter que la série de romans est aussi populaire chez les filles que les gars. Mon lectorat est vraiment 50-50. Au Québec, du moins. Il est encore trop tôt pour se prononcer, mais je crois que ce sont surtout les gars qui se procurent la BD. En tout cas, c'est ce que j'ai observé dans un récent Salon du livre...

Le tome 2 de Bine est largement supérieur au premier (à mon avis et selon tous mes fans) et je crois que la BD ne fera pas exception!

Au plaisir,
Daniel Brouillette
Rédigé par Daniel Brouillette le lundi 30 mars 2015 à 9:30


@ Anne des Ocreries : Tu dis être tannée des adaptations européennes!? En BD, il ne doit quand même pas y en avoir une tonne!! ;^) (J'imagine que tu parles en série télé, par exemple!?)
Pour ce qui est de ta fillitude... elle devrait te permettre d'apprécier «quand même»!!! Surtout si tu es amateur de nez morveux, de vomi et de jujubes au ver de terre!! ;^)
Rédigé par pgluneau le samedi 21 mars 2015 à 14:36


Ma foi, tu m'allèches - mais j'veux la version de chez vous, moi ! les " adaptations européennes", chuis tannée, pantoute ! :D

Parce que, je me demande si moi aussi, ça va me faire rigoler autant que toi. Pis dis, ça fait rien si je suis une fille ? J'peux lire quand même, hein ?
Rédigé par anne des ocreries le samedi 21 mars 2015 à 11:01




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin