Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#03- Un air de famille
#03- UN AIR DE FAMILLE
Scénariste(s) : Daniel SHELTON
Dessinateur(s) : Daniel SHELTON
Éditions : les 400 coups
Collection : Strips
Série : Ben
Année : 1998     Nb. pages : 102
Style(s) narratif(s) : Strips
Genre(s) : Humour tendre, Quotidien
Appréciation : 4.5 / 6
Et de trois tomes, et de deux petits-fils!!
Écrit le samedi 24 décembre 2011 par PG Luneau

Et voilà une troisième année dans la vie de Ben, le sympathique retraité! Une année bien remplie, surtout qu’il y a beaucoup de nouveau chez les Hatley-Tokoname : une nouvelle grossesse, suivie d’un nouveau poupon!!! Comme Nicolas était déjà né quand nous avons commencé à suivre les petites aventures de son grand-père, cet album nous permet donc de découvrir à quel point la maternité affecte assez radicalement le caractère de la pauvre Linda, la fille de Ben, qui grossit de jour en jour… mais avec une humeur de plus en plus massacrante!! Pendant ce temps, papy Ben et mamy Olivia prennent bien soin du petit Nicolas, le premier né, qui devient de plus en plus trognon! On continue de les voir vivre leurs premières expériences de grands-parents : la discipline à instaurer, les gâteries à limiter… et les douloureux maux de dos que les ti-galops génèrent, quand on est rendu à cet âge vénérable!!

 

Certains événements spéciaux, comme des vacances intergénérationnelles dans le Sud, par exemple, viennent encore pimenter le quotidien de cette belle petite famille élargie… mais certains événements historiques, aussi! Qui ne se rappelle pas, en effet, de la mémorable crise du verglas de 1998? Et bien c’est justement cette année-là que ces strips ont été initialement publiés, dans divers journaux québécois! C’est dire à quel point monsieur Shelton s’est inspiré directement de notre vécu collectif pour alimenter la trame de vie de ses personnages… et combien ça les rend près de nous!!

 

Certains thèmes et certains personnages reviennent, aussi classiques et attendus que les pirates dans un album d’Astérix : la traditionnelle vente de garage (beaucoup plus discrète que dans les autres tomes, mais laissant place à quelques très bons gags – ceux de la boîte à lunch et du tableau en velours, notamment) et l’indécollable mademoiselle Gredine, que Ben n'arrive pas à supporter tant elle est coquine et accaparante! Un autre personnage bien connu réapparaît : Albert, le frère de Ben, l’immensément riche... Mais il revient dans un contexte qui soulèvera l’ire de Ben et qui le poussera à s’impliquer pour une cause environnementale qui le touche tout particulièrement! On nous présente même quelques strips avec un Ben beaucoup plus jeune, du temps où il portait… le toupet!!

 

Bref, j’ai encore éprouvé beaucoup de plaisir à lire le quotidien de ce personnage si charmant. Malgré que je n’aie pas encore son âge, je me reconnais quand même beaucoup chez cet amoureux de la vie, des siestes, de la télé… et des comics (lisez le gag du frigo de la p.67 pour me comprendre!)! En somme, Ben, c’est un sexagénaire jeune de cœur, qui plaira à toute la famille!

 

Liens vers les autres critiques des tomes de cette série : Tome #1, Tome #2.

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la ligne épurée de monsieur Shelton. Non mais regardez-moi la bouille de ce petit Nicolas, au centre de la page 29, en arrière-plan de la page 41 ou encore au centre de la page 56!! Comment ne pas craquer pour ce petit bout de chou si mignon?! Il est même l’unique protagoniste (et muet, de surcroît!) de mon gag favori, dans le bas de la page 70, alors qu’il est au bord de la plage! Shelton est un virtuose qui sait, d’un simple petit trait de rien du tout, nous attendrir ou nous faire rire. Remarquez l’expressivité des visages. Linda, par exemple, a des bouilles superbes aux p.59 et 77. L’exaspération d’Olivia est très drôle, à la page 78, et la stupeur du badaud de la page 85 est criante de vérité!... Un génie du graphisme! (Et ne vous fiez pas trop à la couverture que je vous montre : elle est légèrement déformée à cause du format rectangulaire de mon gabarit vs le format carré de l'album!)

 

  • les émotions, décuplées par le fait qu’on connaît de plus en plus tous les protagonistes! Après trois albums, on commence à avoir l’impression de retrouver de véritables amis : on s’attache à eux tous! Ainsi, l’annonce de la nouvelle grossesse de Linda m’a ému, de même que l’accouchement, très poétiquement rendu!! La série de gags axée sur les contractions et le départ pour l’hôpital forme d’ailleurs un des moments forts du recueil, mélangeant de belle façon humour et émotions!

 

  • le retour de mademoiselle «Gredine»!!! Quel charmant personnage que cette coquine aux idées lubriques, qui tire malicieusement profit de toutes les faiblesses de Ben! Je l’avais adorée dans le tome #2, ça ne fait que continuer dans celui-ci!

 

  • certains thèmes de société que Shelton critique par le biais de son art. Ainsi, on apprend, via tous ces personnages, ce que l’auteur pense de l’urbanisation sauvage ou de l’allaitement en public. Malgré leur caractère politique, ces thèmes sont parfaitement intégrés, ce qui n’est pas nécessairement évident dans un album de gags comme celui-ci!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • la trop grande emphase mise sur la mauvaise humeur de Linda, quand elle est enceinte. Cette série de gags est assez clichée. Elle m’a laissé froid, et accapare malheureusement plusieurs pages dans l’album.

 

  • les trop nombreux mots en anglais, dans les décors. En effet, si le texte des phylactères est évidemment traduit, celui qu’on retrouve dans les décors (titres des journaux, noms des édifices publics, affiches diverses…) ne l’est pas toujours! Ainsi, on retrouve un journal anglais à la p.53, un mot de bienvenue et un sac publicitaire en anglais à la p.55… et d’autres encore, à quelques reprises (comme aux p.86, 92, 100…).

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Venise : C'est drôle que tu m'en parles (synchronicité, toujours elle!!) : je suis en train de lire le dossier spécial «Bâtir un livre», de la revue le Libraire, et il mentionne cette Rue des libraires à quelques reprises. Je comprenais que c'était sur le web, mais je me demandais en quoi ça consistait exactement. Si je comprends bien, il s'agit donc d'un «Amazon» plus local? Merci de l'info : le jour où j'aurai besoin de ce genre de service, je saurai m'en souvenir!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 06 janvier 2012 à 8:54


Flûte !!! J'ai oublié le "MOT" le plus important, l'adresse :

http://www.ruedeslibraires.com/

Rédigé par Venise le jeudi 05 janvier 2012 à 23:03


Pierre-Greg : Je vais te donner le meilleur des tuyaux pour ne pas nuire à nos petites librairies quand tu achètes sur le web : acheter en ligne sur Rue des Librairies. Je l'ai fait pour un roman graphique pour Marsi à Noël, excellente service. L'album venait directement de la librairie Monet tout en étant posté par Rue des Librairies. Service personnalisé, ils ont pris la peine de m'avertir quand le colis partait afin que je l'intercepte avant que le Marsi saute dessus.

Je vais dire comme eux : Votre librairie locale sur le web : "Un réseau de 80 librairies, plus de 200 000 livres papier ou numérique, une expertise inégalée. Acheter local sur le Web, c'est possible!

Voilà, ma mission est accomplie : passer le mot.
Rédigé par Venise le jeudi 05 janvier 2012 à 23:02


@ Anne des Ocreries : Dans ce cas-là, je te souhaite, en plus de la santé et du reste, des sous, des sous et encore des sous, afin de pouvoir assouvir tous tes instincts... littéraires!!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 05 janvier 2012 à 22:34


Merci, P.G !j'ai mieux, mais c'est rarement que je peux y aller : la Librairie du Québec à Paris dans le 5ème, où je peux même passer commande ! Le hic, c'est les sous ! mais ça finira par s'arranger, ça, et alors....et alors ! oh punaise ! :D
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 05 janvier 2012 à 19:01


@ Anne des Ocrerie : Merci pour tes bons voeux, Anne! Je te souhaite aussi santé, quiétude, bonheur... et une facilité d'accès à nos oeuvres littéraires québécoises!! Mais avec les méga-sites du genre Amazon.ca, tout est accessible à tous, en peu de temps, à des coûts quand même pas trop déraisonnables... Malheureusement, ça nuit aux petites librairies de quartier, qui peinent déjà à survivre face aux grandes surfaces (ici, au Québec, du moins!), mais dans un cas spécifique comme le tien, ce serait bien pardonnable!! ;-)
Bon 2012!!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 05 janvier 2012 à 10:07


@ Venise : Si je me souviens de tant de détails... c'est que je prends des notes, et que je fais ma critique dans les heures qui suivent ma lecture!! Quand je laisse passer un jour ou deux, je suis beaucoup plus évasif!!
Et tu as raison : je relève bien des choses. Mon ami Yanneck me trouve très (ou, parfois même, trop!) «chipoteur»!! Mais je pardonne très très souvent, même si je ne le dis pas toujours!! ;-) Après tout, je ne peux renier mon petit côté vierge ascendant scorpion : je vois pas mal tout (vierge)... et je ne peux m'empêcher de critiquer (scorpion)!! Bonne année à toi!
P.S.: Je lirai et commenterai le Ben #4 d'ici peu!! Mon but : me rendre assez rapidement jusqu'au tome #7 que les 400 coups m'ont envoyé gracieusement!!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 05 janvier 2012 à 9:58


J'LES VEUX, ces bédés ! tu nous allèches trop, pis dire que je suis en France ! c'est pô juste ! y devrait y avoir une loi obligeant à une librairie francophone par département, au moins, ousqu'on trouverait TOUT !!!

Et meilleurs voeux 2012, P.G., continue d'éplucher les bacs des libraires !
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 05 janvier 2012 à 2:21


Comme tu fais bien cette critique. Je veux dire, tu arrives à te souvenir de tant de détails, personnages, anecdotes. Moi, je suis trop gourmande quand je lis cette série, j'avale goulument, je retiens peu ce que j'ai lu à part le sentiment général de plaisir.

Personnellement, je n'ai pas du tout été agacé par l'humeur de femme enceinte de Linda. La preuve est que je n'ai même pas réalisé que ça revenait à plusieurs. Peut-être est-ce parce que c'est loin de ton vécu ! Je dis ça comme ça.

Pour ce qui est de l'anglais... eh bien, très bonne remarque. On a affaire à être travaillant quand on est commenté par un PG Luneau ! Pas de place pour la négligence, elle sera relevée. Pardonnée parfois, mais relevée toujours !
Rédigé par Venise le mercredi 04 janvier 2012 à 23:01




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin