Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- la Guerre des poules
#01- LA GUERRE DES POULES
Scénariste(s) : Frédéric MAUPOMÉ
Dessinateur(s) : Stéphane SÉNÉGAS
Éditions : de la Gouttière
Collection : X
Série : Anuki
Année : 2015     Nb. pages : 32
Style(s) narratif(s) : Récit complet (sans texte)
Genre(s) : Western/Amérindiens, Aventure humoristique, Humour tendre
Appréciation : 4.5 / 6
Un mignon, trop mignon, très mignon Indien...
Écrit le dimanche 19 février 2017 par PG Luneau

Il y a un peu plus d'un an, déjà, (tempus fugit!! ;^),  je vous ai parlé de BD sans texte, un concept audacieux qui se veut principalement destiné aux pré-lecteurs. Je vous avais présenté alors une petite série québécoise : Auguste Pokus, de Sylvie Desrosiers et Rémy Simard. Je vous y avais dressé un petit historique de ce genre littéraire bien particulier dont la popularité ne cesse de s'affirmer. J'y mentionnais même une série française dont j'avais lu tant de bien dans divers articles spécialisés, mais que je n'avais jamais explorée en soi : Anuki, de Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas. Mais voilà que je me suis décidé, après plusieurs années de valses-hésitations, à l'acheter pour la bibliothèque de mon école.

Soucieux de bien connaître les titres que j'offre aux plus jeunes élèves de mon institution scolaire, j'en ai profité pour m'y intéresser plus sérieusement, en y jetant un œil... et je dois dire que ce dernier n'a pas été déçu!! ;^)

Anuki, c'est un tout jeune Amérindien de cinq ou six ans qui explore son environnement, au même titre que tous les gamins de son âge! Seulement voilà : lui, il vit dans un tipi, et sa cour de récré, c'est la forêt, avec tous les animaux qui la peuplent!

Ainsi, dans ce premier tome (la série en compte déjà 6!!), notre jeune ami part se promener dans les sentiers entourant son village. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire : Kateri Tekakwitha, le voilà qui pile dans une bouse de sanglier (effet garanti auprès du jeune lectorat, j'en suis convaincu!), puis qui se blesse en s'enfargeant sur une racine proéminente. Pour le consoler, une squaw lui remet une petite sculpture à l'effigie d'un oiseau.

Ce nouveau jouet entraîne Anuki dans une course folle à travers la forêt... Quel plaisir de tenir cet oiseau à bout de bras et de s'imaginer qu'il vole vraiment, bien haut dans le ciel! C'est alors que le papoose croise un quatuor de poules particulièrement rigolotes et têtues qui feront en sorte que le jouet s'envolera réellement dans les airs, rebondissant sur trois ou quatre créatures avant de finalement atterrir... au sommet du grand totem du village!!? Quel malheur!! Comment Anuki parviendra-t-il à remettre la main sur son précieux cadeau? Surtout avec les quatre gallinacées qui gloussent encore autour de lui?!

Soyez sans crainte (attention : divulgâcheur qui annihilera tout le suspense que vous ressentez en ce moment!!), non seulement ça se terminera bien, mais on aura même droit à une finale toute attendrissante!!

En fait, à en croire le scénario de monsieur Maupomé, la vie d'un jeune de 5 ou 6 ans se résume à courir, tomber et se cogner un peu partout!! ;^) C'est principalement ce qui arrive à ce héros, dans sa quête pour retrouver son bien! Mais, malgré les différents obstacles et les adversités qui se dressent devant lui, le jeune Amérindien persévérera et parviendra à ses fins... Le tout sous les pinceaux doux, aguerris et éminemment sympathiques de monsieur Sénégas, dont le trait dégage un charme fou.

Sans avoir lu les tomes suivants, je peux d'ores et déjà vous les recommander très chaleureusement : s'ils sont de la trempe de ce tome-ci (et je ne vois pas pourquoi il en serait autrement?!), toute la série saura combler l'imaginaire de vos petites têtes blondes... même si c'est en la bourrant de clichés pas toujours sociologiquement ou historiquement fondés (voir mon coup de gueule, plus bas) !!

Dès 3 ans.

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le dessin, indéniablement. Sénégas a un style moderne, jeune, très original, qui diffère de ce qu'on peut voir habituellement en BD jeunesse. Évitant l'effet peluche qu'on retrouve souvent dans les séries pour les tout-petits (comme la Famille Passiflore, de Jouannigot, ou Monsieur Blaireau et Madame Renarde, de Luciani et Tharlet), il a un style hors norme, subtilement graphique, mais qui dégage un je-ne-sais-quoi de super attachant!! On ne peut qu'adorer la bouille rondelette de ce petit héros, ainsi que tout ce qui l'entoure! Même le totem (qu'on voit bien sur la couverture) a un petit quelque chose d'émouvant, qui provoque un effet doudou au plus profond de nous. En somme, Sénégas opte pour un type de dessin qu'on retrouve plus souvent dans les albums jeunesse qu'en BD... et c'est génial! ;^)

 

  • la coloration, toute en tons terreux. Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que je suis plutôt du genre à aimer les couleurs vives, qui accrochent l'œil et captent l'attention... Ici, c'est tout le contraire... et j'ai adoré!!:^0Les beiges, terre de Sienne, ocre et autres terra cotta côtoient les vert de gris, jade, opaline et olive. Ces couleurs, douces et assez fades, renforcent l'impression que nous sommes à une époque où l'industrialisation n'avait pas tout saccagé, où la nature régnait encore... C'est très réussi, et tout à fait en harmonie avec la thématique amérindienne... ainsi qu'avec les coloris de ma Lucarne!! ;^D

 

  • l'existence de fiches pédagogiques, accessibles sur le Net. Les auteurs ont eu la gentillesse et la générosité de permettre la reproduction de plusieurs dessins, permettant ainsi aux enseignants et aux éducateurs de pouvoir les réexploiter avec leurs élèves. Plusieurs activités de sensibilisation au livre, à la couverture et au récit sont accessibles. Un chouette bonus pour tous ceux qui travaillent auprès des jeunes!

 

  • les décors, souvent simplement esquissés ou, carrément, absents!!? Ça donne un album assez dépouillé, c'est vrai, mais vu l'âge des lecteurs et l'absence de texte, c'est une excellente façon de faciliter la focalisation de l'œil sur l'essentiel, question de bien parvenir à construire le sens du récit.

 

  • la belle variété de mises en page, qui aide les jeunes lecteurs à construire leur compréhension. Par exemple, j'aime beaucoup que l'illustrateur ait, à quelques reprises, utilisé des lignes pointillées pour indiquer l'itinéraire d'Anuki (et l'ordre de lecture des vignettes!). De plus, Sénégas joue beaucoup avec le format des vignettes, avec ou sans cadre. Ça rend la lecture très dynamique!

 

  • quelques petits clins d'œil sympathiques... surtout pour les adultes!! Ainsi, l'échange de regards entre le héros et les poules rappelle joyeusement les duels des westerns traditionnels à la Sergio Leone... et la façon qu'a la poule d'éviter le bâton, à la p.19, est sans contredit une reprise de la célèbre scène de la Matrice, quand Neo (Keanu Reeves) découvre qu'il peut contrôler sa réalité en se couchant presque pour éviter les balles de fusil. Subtil, mais amusant! ;^)

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • le nom du personnage. À mon sens, il sonne plus japonais qu'amérindien, ne trouvez-vous pas?? ;^)

 

  • une fausseté de taille: un sanglier!? En Amérique??!! Manifestement, les auteurs n'ont fait aucune recherche afin de valider leurs propos! On reste donc dans l'imagerie traditionnelle et si éculée du ti-nindien qui vit dans un tipi entouré de totems partout... Je me demande comment les Français, pourtant si fervents de culture générale, peuvent ne pas encore réaliser que leur vision de la culture amérindienne est si erronée?? Les modes de vie des Premières Nations américaines sont tellement multiples et variés!! J'ai hâte qu'ils réalisent que chaque tribu a son type d'habitations (en peau, en bois, en terre battue...)... et que très peu avaient des totems!! Personnellement, je rêve du jour où nos cousins du Vieux Continent réaliseront que les mots Indiens et Esquimaux ne sont plus utilisés que par eux depuis presque 40 ans, puisque ces gens préfèrent s'appeler des Amérindiens et des Inuits... Ça, nous, les Francophones d'Amérique, on le sait... Encore faudrait-il que les Franco-Européens acceptent d'entendre nos considérations linguistiques, au moins quand vient de temps de décrire les réalités américaines comme le hockey, le football, l'Halloween... et les Amérindiens, par exemple!! S'ils nous accordaient un minimum de crédit, peut-être que leurs images de Peaux-Rouges aux grosses coiffes à plumes se peaufineraient et se rapprocheraient de la réalité!! (Pardon pour cette minute éditoriale: il y avait longtemps que je n'en avais pas parlé!! ;^)

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Lydia : Ce n'est pas tellement la page pour en parler, mais je vais quand même te répondre : je n'ai jamais lu d'album de cette série, mais elle est sur ma liste d'albums que je désire acheter pour la bibliothèque de l'école.

Peut-être auras-tu la chance d'y avoir accès avant ton départ pour le secondaire?!?
Rédigé par pgluneau le samedi 25 février 2017 à 12:07


Salut PG ! Je voudrais juste savoir si tu pouvais faire une page sur le "manga" Pan'Pan'Panda stp ? Si tu l'a deja fait(faite?) oups... mais si non, peux tu m'en
donner des nouvelles stp ?

Merci !
Lydia
Rédigé par Lydia Hamzaoui le jeudi 23 février 2017 à 20:23


@ Belzaran : Merci de ta visite, Belzaran!
Je suis tout à fait d'accord avec toi : c'est normal d'être moins familier avec ce qui ne nous touche pas directement... Mais mon point, c'est justement qu'il faudrait peut-être, dans ces cas-là, que votre élite linguistique fasse plus confiance aux gens qui, eux, s'y connaissent... et à "leur" français!!
J'en prends pour exemple vos dictionnaires qui veulent nous imposer des termes comme "palet" et "crosse" pour désigner la rondelle et le bâton de hockey, un sport qu'on pratique depuis plus de deux cents ans et que vous ne connaissez ni d’Ève, ni d'Adam! Avoue que c'est assez pathétique!
Heureusement, ton commentaire et celui d'Anne m'encouragent à penser qu'il y a de l'espoir!! ;^)
À bientôt!
Rédigé par pgluneau le dimanche 19 février 2017 à 14:01


@ Anne des Ocreries : Merci, Anne! Si jamais tu parviens à mettre la main dessus, prends un petit 5 minutes pour le feuilleter : ça se laisse lire tout seul!! ;^)
Rédigé par pgluneau le dimanche 19 février 2017 à 13:46


Pour la partie purement linguistique, il faut comprendre que nous ne sommes pas confrontés directement à ces problématiques. Mais nous savons que les termes "inuits" et "amérindiens" sont plus adaptés. Reste à l'appliquer réellement !

Pour la partie purement cliché (avec le totem par exemple), on est bien d'accord qu'il serait bon de changer un peu tout ça !
Rédigé par Belzaran le dimanche 19 février 2017 à 13:21


Je suis d'accord avec ton dernier alinéa !! Foin des clichés usagés, il faudrait se mettre à l'heure ! c'est pas parce qu'on cause à des p'tits qu'il faut adopter une imagerie simpliste !
Pis des gorets outre-atlantique astheure, allons bon ! faut y payer le voyage à c'monde-là ! :D
Ceci dit, à force de venir vous rendre visite, on va finir par le savoir, tout ça, non ? En tout cas, faudrait......
Sinon, ça m'allèche ce petit album, j'aime bien le graphisme présenté par la couverture, si le reste est du même genre, c'est pour moi !
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 19 février 2017 à 10:36




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin