Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- Résistances
#02- RÉSISTANCES
Scénariste(s) : Éric STALNER
Dessinateur(s) : Éric STALNER
Éditions : Glénat
Collection : X
Série : Zone
Année : 2010     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre
Genre(s) : Anticipation
Appréciation : 4.5 / 6
la Chasse aux filles est apparemment ouverte!
Écrit le samedi 17 septembre 2011 par PG Luneau

Ce qui ne devait être qu’une expédition exploratoire du monde extérieur a viré au cauchemar pour la jeune Keira. Non seulement ses deux compagnons d’escapade ont tout bonnement été tués sous ses yeux (au cours du tome précédent), mais elle se retrouve elle-même enchaînée à une cohorte de jeunes filles, toutes aussi mal en point qu’elle, et guidée à travers cette Angleterre post-apocalyptique qu’elle désirait tant visiter, vers un point inconnu, dans un but inconnu.

 

C’est que les tribus d’enfants sauvages qui les ont capturées semblent travailler pour la mystérieuse organisation Winch, un groupe militarisé qui provient de l’extérieur de l’île britannique… cet extérieur qu’on croyait dévasté!? Que veulent-ils donc, ces soldats? Que viennent-ils chercher? Pourquoi «collectent-ils» des femmes de différentes régions de la Grande-Bretagne, et testent-ils leur degré de contamination? Et par quoi seraient-elles contaminées, d’abord?

 

Pour ce qui est de Lawrence, l’homme parti à sa recherche, il réussit à convaincre son ami, le Professeur, de lui apporter une aide minimale dans sa quête pour retrouver Keira. Il obtient donc de lui une escorte de deux hommes ainsi que des chevaux… mais le monde est cruel et dangereux à l’extérieur de la grande bibliothèque d’Édimbourg. Et le danger ne vient pas toujours du côté qu’on s’attend!

 

Si ce deuxième tome de Zone, la série d’Éric Stalner, suscite beaucoup de questions, il commence à donner aussi quelques éclaircissements. C’est déjà une très bonne chose! Reste qu’il est un peu moins enlevant que le premier tome, l’attrait de la nouveauté s’émoussant un peu, j’imagine! En fait, c’est surtout que l’on assiste presque exclusivement ici à une longue course-poursuite, avec peut-être une ou deux surprises, certes, mais aussi quelques petites longueurs. Heureusement, le dessin de Stalner demeure, encore une fois, fabuleusement précis, merveilleusement détaillé, fourni, riche et nourrissant. On est véritablement en présence d’un illustrateur qui nous en jette plein la vue! Chaque vignette démontre une générosité sans  borne, et ça, on l’apprécie grandement.

 

Aussi, même si le récit est un iota en deçà du premier tome, on demeure dans une série de haut calibre! Toutefois, il est tout à fait normal que certains passages d’un long récit soit plus tranquillos… et, manifestement, on est ici en présence d’un de ces tomes de transition. D’ailleurs, si on se fie à ce que nous annoncent les quatre dernières planches de cet album-ci, on aura droit à un troisième tome bigrement plus musclé!! L’avenir de Lawrence et de ses copains s’annonce passablement explosif… pour notre plus grand bonheur!!! À partir de 14 ans.

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la vision de cette Angleterre totalement détruite, où la nature a repris ses droits. Tous ces bâtiments délabrés, en ruines, à moitié envahis par les ronces et la végétation, où même des arbres entiers ont eu le temps de pousser… Qu’est-ce que c’est troublant, intrigant!?! La vignette de la page 45, reprise au verso de la page de garde, où l’on voit le London Bridge qui a l’air d’un pont de liane tellement les lierres l’ont recouvert, est frappante, et l’on est en droit de se demander, comme on le fait maintenant depuis deux tomes entiers : «Mais qu’est-ce qui s’est passé, il y a quarante-sept ans, pour que tout parte à vau-l’eau de cette façon??»

 

  • le dessin, sublime. Abstraction faite du puma de la couverture (vous ne trouvez pas qu’il ne fait pas très naturel, avec sa patte avant droite pliée comme s’il avait un coude comme le nôtre?!), tous les dessins sont d’une précision ahurissante. Les cheveux des personnages sont particulièrement bien réussis, de même que les feuillages de tous les arbres, et toute la végétation en général. Stalner ne fait pas de la BD, il fait de l’art!

 

  • des mises en pages dynamiques et variées. J’adore quand Stalner insère de petites vignettes sur ses grandes images qui couvrent parfois des demi-planches entières. Dans ces situations-là, certains éléments de ses vignettes de fond transparaissent dans les caniveaux qui séparent les vignettes encastrées! C’est très vivant, et ça ajoute à la magnificence du dessin.

 

  • la traîtrise que le héros subira. Je ne veux rien vous dévoiler, mais notre pauvre homme, qui a un rôle beaucoup plus effacé dans ce tome-ci, subira un revers inattendu, qui le surprend autant qu’il nous subjugue! Une situation ambigüe et intéressante, un bon moment d’émotions.

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les visages des filles, trop similaires. Je ne suis jamais parvenu à distinguer laquelle était laquelle, sauf un peu la sauvageonne… et encore : il y avait une autre noiraude qui lui ressemblait beaucoup!! Toutes les autres, blondes comme châtaines, avaient l’air de jumelles. Pour moi, c’était schtroumpf vert et vert schtroumpf!! Et comme on suit très souvent ce groupe de jeunes femmes, j’ai passé plus de la moitié de l’album à essayer (sans succès, d’ailleurs, ce qui est encore plus enrageant!) de démêler ces gonzesses!! Ça a vraiment nui à mon plaisir de lecture.

 

  • la construction un peu inégale du scénario. Alors que la course-poursuite s’étire un peu, avec quelques moments forts mais aussi quelques longueurs, les six dernières planches nous balancent tout un programme de réorganisation et de reprise en main d’un peuple, sans vraiment nous montrer l’évolution des mentalités, en coupant court à toutes les tractations et aux longs discours qui ont dû être nécessaires à l’instauration de tout ça. Ça fait un peu étrange!...

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Danielle : C'est une hypothèse fort probable, presque incontournable!! ;-)
Rédigé par PG Luneau le mercredi 15 février 2012 à 17:40


La femme sauvage est bien charismatique. Oserais-je présupposer une éventuelle idylle entre elle et notre valeureux héros?...
Rédigé par Danielle le mercredi 15 février 2012 à 9:20


@ Jérôme : Je peux peut-être te rassurer un peu en te spécifiant que je ne suis pas du tout un fan de ce genre non plus!! Je trouve ça toujours trop sombre, trop pessimiste, trop déprimant... Mais là, avec les talents de dessinateur de Stalner, j'ai bien apprécié... enfin, jusqu'à maintenant!! Combien de tomes nous attendent encore, et seront-ils aussi bons?? Ça, c'est l'avenir qui nous le dira!!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 21 septembre 2011 à 23:16


Un récit post-apocalyptique en BD ? Pourquoi pas. N'étant pas spécialement fan du genre, je préfère me contenter de Seuls. Mais bon si un jour l'éditeur publie une intégrale de La Zone, je pourrais peut-être me laisser tenter...
Rédigé par jerome le mercredi 21 septembre 2011 à 17:06


@ Yaneck : C'est sûr que tu apprécierais!! Et puis, ça me laisserait peut-être une chance supplémentaire pour le quiz dans lequel tu montrerais un coin de la couverture!!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 18 septembre 2011 à 22:51


Il faut que je le lise à mon tour ^^
Rédigé par Yaneck le dimanche 18 septembre 2011 à 2:00




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin