Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Sentinelles
#01- SENTINELLES
Scénariste(s) : Éric STALNER
Dessinateur(s) : Éric STALNER
Éditions : Glénat
Collection : X
Série : Zone
Année : 2010     Nb. pages : 56
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre
Genre(s) : Anticipation
Appréciation : 5 / 6
l'Angleterre comme vous ne l'avez jamais vue... et comme on se souhaite de ne jamais la voir!
Écrit le vendredi 05 août 2011 par PG Luneau

Lawrence doit quitter Applecross, le village où il habite depuis quelques années, et tenter de rejoindre Londres, à la recherche de Keira, une adolescente en mal d’aventure qui fugue vers cette ville mythique… Il a au moins deux bonnes raisons d’entreprendre ce périple, à la poursuite de la jeune fille. D’abord, par respect pour la belle Suzan, mère de l’ado, une des seuls habitants du village qui lui témoignait à ce jour une certaine ouverture. Puis, par instinct de survie. En effet, les autres villageois, qui l’ont toujours considéré comme paria, harangués qu’ils sont par les virulents sermons du pasteur local, deviennent de plus en plus hostiles.

 

N’est-il pas l’Étranger, arrivé depuis seulement dix ans? Son père a bien aidé à la reconstruction du village, après le grand cataclysme, mais lui, où était-il pendant tout ce temps? De plus, n’est-il pas trop attiré par la Connaissance? Ne s’intéresse-t-il pas trop aux Sciences, à la Littérature, toutes mamelles de l’Anéantissement? Et, summum de l’Inconcevable, n’est-ce pas lui qui essaie d’apprendre à lire aux jeunes du village?!!! De fait, si la jeune Keira a eu des envies d’explorations du monde extérieur, ce monde où tout est contaminé, c’est qu’elle a été pervertie par les enseignements malsains de Lawrence. Qu’il en soit banni!! Qu’on brûle sa demeure et les centaines de bouquins hérétiques qui s’y trouvent!!...

 

Dans de telles conditions, quelle autre solution que la fuite, pour lui?!

 

Si vous croyez que le prolifique Éric Stalner nous offre une nouvelle série qui se déroule à l’époque antique où la Religion et la Science se disputaient la conquête de l’intellect humain, détrompez-vous!! C’est dans un futur pas si éloigné, en 2067, que se déroule la Zone, un passionnant récit d’anticipation qui nous présente ce que risque de devenir notre belle boule bleue si on n’arrête pas d’abuser sans vergogne de ses ressources comme on le fait actuellement!

 

Oui, on est dans l’avenir. Pour des raisons encore obscures, l’Angleterre est totalement dévastée. Elle a subi une série de cataclysmes écologiques des plus troublants : raz-de-marée sur les côtes, épidémie mortelle (95 % de la population ont été éradiqués!!), virus, famines, mutations génétiques, tornades, tremblements de terre… La végétation reprend le dessus sur tout le béton avec lequel on a tenté de la ceinturer. Les villes, totalement saccagées, sont décrépites et envahies par la nature… Les quelques rares survivants sont coupés du reste du monde depuis plus de quarante ans! Ils tentent de survivre par petits groupes plus ou moins organisés. Certains, dans des villages, ont réussi à recréer un certain tissu social, en se tenant les coudes serrés. D’autres, moins chanceux, vivent en tribus primitives : devenus cannibales et sauvages, ils attaquent tout ce qui traverse leur territoire de chasse!! Par contre, tous en sont venus à la même conclusion, suite à ces Grands Cataclysmes : ce sont les excès de la Science qui ont entraîné tous ces bouleversements destructeurs, qui ont poussé la planète à se rebeller! À bas la Science, et tout le Savoir d’antan…

 

Comment traverser un pays ainsi ravagé, avec en plus des conditions météorologiques extrêmes et imprévisibles, sans tomber sur une des tribus d’Enfants-mutants qui squattent les ruines des villes et villages, à la recherche de chair fraîche et d’esclaves?

 

Heureusement, Lawrence a déjà parcouru ces terres sauvages. Il en connaît assez bien les pièges et les facilités. Il sait aussi qu’un groupuscule d’intellectuels a survécu, à Édimbourg, et que ces gens croient encore au bienfait de la lecture, de la connaissance et du savoir. Peut-être pourront-ils lui apporter de l’aide… s’il parvient à les rejoindre?!

 

Et Lawrence sait aussi d’autres choses… Comme l’existence d’incursions en sol britannique, d’incursions (militaires ou scientifiques?) en provenance du continent!! L’Angleterre, cette Zone dévastée, serait-elle devenue un vaste laboratoire???

 

Quelle palpitante entrée en matière que ce premier tome! Monsieur Stalner, bien connu pour son travail sur des séries telles Voyageur (que j’ai super hâte de lire!), la Croix de Cazenac, Flor de Luna, la Liste 66 et le Roman de Malemort, nous présente cette fois un récit aussi fascinant qu’inquiétant. Par l’entremise d’un héros qui part en quête (accompagné de son puma domestique!), il nous plonge dans un monde chaotique sur lequel la nature a décidé de reprendre ses droits. Dans une telle situation de crise, les gens se tourneraient-ils si rapidement vers un obscurantisme presque médiéval? Quelles belles pistes de réflexion ce concept peut soulever!! Le tout sans exclure l’action, le suspense et de nombreuses interrogations : comment une population peut-elle se voir décimer à 95%? Ne serait-ce pas là l’œuvre d’une puissance étrangère, d’une attaque bactériologique particulièrement meurtrière causée par un ennemi? Et pourquoi les survivants n’empruntent-ils pas un bateau pour aller voir si le reste du monde est dans la même situation? Autant de questions sans réponses qui nous donnent le goût de sauter sur le tome #2, déjà disponible.

 

La Zone, un excellent récit d’aventure un brin futuriste (mais à peine!), dans la lignée de H.O.P.E. et de S.A.M.,  que je déconseille toutefois aux jeunes de moins de 14 ans, compte-tenu de la violence de certaines scènes de «chasses à l’homme – extrêmes».

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les dessins, d’une richesse inouïe! Les détails des feuillages, de la végétation… c’est comme si on pouvait toucher à chacune des feuilles!! Les bâtiments et les éléments de décor sont fabuleusement détaillés, eux aussi, et doivent être terriblement long à dessiner!!  Je songe notamment aux deux vignettes présentant les bibliothèques, aux pages 5 et 51. C’est fascinant, la somme de travail qui se dégage de tous ces merveilleux dessins d’un réalisme exceptionnel! La couverture, avec son avion totalement recouvert de lierre et de végétation, en est un bel exemple. Seuls les visages font un peu moins naturels : on y sent plus le travail, et le résultat est toujours un peu plus figé. Mais ça reste très bien : je ne dis ça que pour chipoter un peu, quoi! ;-)

 

  • une thématique on ne peut plus actuelle, qui fait réfléchir : un univers post-apocalyptique basé sur des catastrophes écologiques plutôt que sur la traditionnelle catastrophe nucléaire! Bien qu’on n’ait peut-être pas tous les détails encore, les informations que l’on possède présentement nous laissent croire à un important dérèglement de nos écosystèmes… et on est actuellement  tellement près d’un point de rupture, écologiquement parlant, que ce futur n’est peut-être pas si loin ni si imaginaire que ça, malheureusement!

 

  • les ambiances, un brin angoissantes, un brin inquiétantes, un brin fascinantes, causées par les paysages de villes envahies par la végétation. J’adore la présence de tous ces beaux verts, un peu partout… mais j’avoue que le fait de devoir s’attendre à tomber potentiellement sur un cannibale ou un marchand d’esclaves à chaque tournant du chemin rend ce charme campagnard un peu moins bucolique!

 

  • que le héros soit accompagné d’un puma! Le fait de posséder un animal sauvage d’une telle puissance ajoute un petit côté exotique au beau Lawrence!

 

  • l’angoisse des scènes avec les tribus d’enfants cannibales. Brrrr… Ces éternels jeunes (une mutation ferait en sorte qu’ils ne vieilliraient jamais!) font vraiment pitié à voir… mais sont carrément flippants! Et que dire de cette autre tribu, à Édimbourg, celle dont les membres se peignent de grosses lettres aux visages, comme symboles cabalistiques! Non seulement ils sont plus allumés que les «sauvages», mais leurs techniques de chasse n’en sont que plus efficaces… et menaçantes!

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • le peu d’informations qu’on obtient, en fin du compte. Le tome #1 s’achève avec quelques explications… mais qui ne font que susciter encore plus de questionnements, comme c’est souvent le cas!! Vivement des détails (dès le tome #2, j’espère)!

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Yaneck : Je l'aurais parié!!
Rédigé par PG Luneau le mardi 27 septembre 2011 à 22:34


Album chroniqué, et tome 2 lu. Je reste d'accord avec toi sur cette série ^^
Rédigé par Yaneck le mardi 27 septembre 2011 à 16:46


@ Yaneck : Je suis bien d'accord avec toi : il y a là deux pistes potentiellement intéressantes! Et je t'annonce un scoop : j'en suis à terminer le tome #3 de Théo (il ne me reste que quelques pages) et j'enfile ce tome #2 de Zone!! Je serai donc fixé bien assez vite... et la critique paraîtra d'ici une semaine, deux au max!
Rédigé par PG Luneau le lundi 05 septembre 2011 à 8:02


Un tome 2 déjà sortit? J'espère que mes bibliothèques l'auront, car comme toi, j'ai beaucoup aimé ce premier tome.
La question que je me pose, c'est si l'auteur reviendra sur les raisons du cataclysmes, ou s'il laissera ça de côté pour ne s'occuper que de l'intrigue principale. Les deux me conviendraient.
Rédigé par Yaneck le lundi 05 septembre 2011 à 3:59


@ Yaneck : Excellent! J'ai hâte de connaître ton opinion. Je suis sûr que ce sera positif! On pourra en reparler après ta lecture!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 17 août 2011 à 21:44


Rah, je ne lis pas, je viens de l'emprunter. Je le regarderai une fois ma chronique écrite. ^^
Rédigé par Yaneck le mercredi 17 août 2011 à 17:00


@ Allie : Je crois que tu l'apprécieras aussi. D'ailleurs, je t'annonce que j'ai déjà le tome #2 et que je le commenterai d'ici quelques semaines. On sera alors fixés sur l'intérêt de la série une fois l'amorce passée!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 07 août 2011 à 23:01


@ Arsenul : Si tu aimes le post-apocalyptique (et je sais que c'est le cas, pour l'avoir lu sur ton blogue!), tu aimeras cette série, qui est efffectivement superbement bien dessinée! D'ailleurs, on pourra en parler de vive voix d'ici peu : je te réponds en ce moment même de Ste-Luce!! See you soon!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 07 août 2011 à 22:58


Ça m'a l'air bien intéressant cette série! Il y a beaucoup d'éléments qui m'interpellent bien! Je vais regarder ça de plus près je pense! Merci pour la découverte!
Rédigé par Allie le samedi 06 août 2011 à 7:38


ça semble intéressant, tu m'intrigues, moi qui aie toujours aimé les récits post-apocalyptiquesLes enfants cannibales, bonne idée! Si les dessins sont beaux et que l'histoire coule, les questions et leurs réponses, ça viendra!
Rédigé par Arsenul le samedi 06 août 2011 à 7:11




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin