Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- le Clan des Suprématistes
#02- LE CLAN DES SUPRÉMATISTES
Scénariste(s) : Jean-François Bergeron dit DJIEF
Dessinateur(s) : Jean-François Bergeron dit DJIEF
Éditions : Soleil
Collection : X
Série : White Crows
Année : 2012     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : S.F.
Appréciation : 5.5 / 6
De la S.F. trop parfaite... pour durer!!?
Écrit le samedi 20 avril 2013 par PG Luneau

Sur Primor, capitale intergalactique des mondes connus, la belle Shelly Morimoto s’habitue peu à peu au fait de maintenant vivre chez son père et s’intègre doucement à son nouveau milieu. Elle découvre bien assez vite que les Humains ne sont vraiment pas les gens les plus appréciés du coin!! D’abord auprès des autres étudiants, à l’université, puis au cours d’une petite escapade qui l’a conduite jusque dans les bas-fonds du secteur 4, elle réalise que les siens sont vraiment relégués au second rang, contraints à vivre dans la misère quand ils ne sont pas tout simplement intimidés ou battus par tout un chacun!

Pourtant, parallèlement à ses constatations, le Haut Conseil des Constelnations vient de prendre une surprenante décision qui bouleversera peut-être un peu tout le monde! En effet, les membres de ce vénérable Conseil ont enfin décidé d’inclure la race humaine en leur sein!!? Si une telle nouvelle peut permettre d’envisager des jours meilleurs pour nos semblables, ce n’est pas bien long qu’elle déclenche aussi des représailles assez violentes : manifestations monstres de protestation, vandalisme, insultes et assauts… Frank Willis, le père de Shelly, est appelé à devenir le garde du corps personnel de la nouvelle ambassadrice humaine, venue pour officialiser le tout. Il n’aura donc plus beaucoup de temps pour encadrer sa fille, emportée dans la tourmente de cette tension sociale… Surtout que la fille en question, rappelons-le, garde, bien enfoui en elle, un secret «de fabrication» des plus étonnants!!

Encore une fois, je suis aux anges!! White Crows continue à m’émerveiller, à me faire rêver, à m’éblouir! Tout comme pour le tome #1, le scénario est d’un  niveau de complexité idéal (ni trop simpliste, ni trop casse-tête), savant mélange de suspense, de revirements surprises, d’action virile et de découvertes stimulantes…sans oublier un peu de réflexion sur notre place dans l’univers (des êtres supérieurs? Mais en quoi??!)… et de belles pointes d’humour!

Le dessin?? Impeccablement parfait, tout simplement!! C’est vraiment, à mon sens, le travail de Djief le plus abouti, le mieux maîtrisé… et vous savez déjà, pour avoir lu mes critiques sur ses séries le Crépuscule des dieux ou Saint-Germain, à quel point j’aime son graphisme!! Ici, non seulement sa technique est parfaite, mais l’imagination et la créativité qu’il met à profit sont à leur summum : la S.F. permet, en effet, cet abandon, et Djief en profite à fond pour nous en jeter plein la vue!! De plus, ses couleurs, très chaudes, et ses effets spéciaux (pour tout ce qui est holographies, explosions, phénomènes surnaturels, etc.) font merveilles!! Vraiment, j’adore…

J’adore tant et si bien que Djief m’a littéralement coupé les jambes lorsqu’il m’a dédicacé cet album, dimanche passé, au Festival de la BD francophone de Québec!! C’est qu’il m’a annoncé, comme ça, tout bonnement… que ce tome serait le dernier de la série!! Et oui : Soleil n’a pas été satisfait des ventes du tome #1, alors fini White Crows!!! Je n’en croyais pas mes oreilles, et j’ai encore de la difficulté à le croire, une semaine plus tard!! Quelle catastrophe!! Juste au moment où d’intéressants nouveaux personnages venaient tout juste de faire leur apparition, où la situation prenait forme peu à peu et où on commençait à comprendre en quoi les Corbeaux blancs du titre allaient avoir un lien avec l’histoire de Frank Willis, le dur à cuire, et de Shelly, sa douce fleur bleue!? Mais non!! Soleil, racheté depuis quelques temps par Delcourt, ne juge pas le tout suffisamment lucratif, donc il tire la plug!! Jamais plus le si sympathique Vecteur, ce robot ménager aussi efficace que gaffeur, ne viendra ajouter son amusant grain de sel dans les escapades de Shelly. Jamais plus Willis (et sa face de Bruce!) ne sauvera la veuve, l’orphelin et le monde en allant faire son épicerie. Jamais plus la belle Shelly n’en fera à sa tête en transgressant les interdictions  de son paternel pour vivre sa vie de jeune adulte à sa manière!

C’est vraiment désolant, pour ne pas dire révoltant! Y aurait-il moyen de renverser la vapeur?? Pourrait-on forcer les éditeurs à revenir sur leur décision?? Ce serait sûrement étonnant, mais j’écrirai sans doute quand même une lettre à ces plouks qui ne savent pas reconnaître les bonnes choses! Ça ne nous donnera probablement pas de tome #3, mais ça soulagera ma conscience… et mon trop plein d’amertume!! Qui sait? Si vous écrivez, vous aussi, chez Soleil, pour réclamer le retour de cette perle de série qu’est White Crows (et qui s’adresse, soit dit en passant, aux gens de plus de douze ans), peut-être que le poids du nombre ferait son petit effet??! On ne peut qu’espérer!

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les couleurs et les effets spéciaux. Et c’est Djief lui-même en personne qui les réalise!! Déjà, sur la couverture, on peut voir l’intéressant effet des éclairs ultralumineux sur le fond violet… d’autant plus qu’ils trouvent écho dans le court-circuit qu’on aperçoit sur le tatouage du bras droit de la pauvre Shelly! Tout l’album est sous une dominance d’orangé, de rouge et de jaune. Même les scènes aux ambiances plus froides contiennent des verts avec tellement de jaune que ça reste quand même chaud! Et j’adore les traits de lumière évanescente qu’on retrouve parfois, comme au bas de la p.25, quand la voute à particules est en action!

 

  • ma sublime dédicace : Vecteur à la popote! Djief a non seulement la gentillesse de toujours nous demander ce qu’on aimerait qu’il nous dessine, mais il a de plus l’extrême générosité de répondre à ces demandes et le talent fabuleux de pouvoir le faire de manière fulgurante!! C’est génial! Comme j’ai eu droit à un beau Frank dans mon tome #1, je m’enlignais pour demander une Shelly. Mais comme elle apparait, en pied, sur cette couverture, je me suis dit que j’opterais pour un personnage secondaire. L’amusant Vecteur s’est donc imposé d’emblée… Et pour ce qui est de ma belle Shelly, que je me réservais pour la dédicace du tome #3, et bien je n’ai plus qu’à en faire mon deuil!! ;^(

 

  • l’humour et les clins d’œils! J’ai vraiment  beaucoup apprécié le tablier de Vecteur (I love HAL), à la p.5 (et dire que les Français n’ont pas pu apprécier ce gag car le fameux HAL du film 2001, l’Odyssée de l’espace ne portait apparemment pas ce nom, dans la traduction française du film!! C’est du moins ce que Djief m’a raconté lors de notre dernière rencontre!!!). De même, j’ai trouvé fort chouette de découvrir un des mémorables Shingouz de Valérian, parmi la foule, au bas de la p.8!!... J’imagine, de plus, tous les autres caméos, calques, allusions ou parodies qui m’ont échappé!!

 

  • les pistes de développements à venir… même s’ils ne viendront finalement pas (bou hou hou!!)!! En effet, avec l’entrée en scène du vieux Gurney, on fait allusion, pour la première fois, au concept de Corbeaux blancs, ces White Crows qui donnent leur nom à la série. C’est subtil et encore très flou, mais ça nous permet de savoir que l’auteur était cohérent en ne perdant pas de vue son but ultime… même si la partie est finie (bou hou hou!!) !!

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les dialogues, parfois un peu forcés, surtout au début. En effet, les échanges entre Shelly, son père et leur robot, aux p.5, 6 et 7, manquent un peu de naturel. Ils ont été conçus pour re-situer les lecteurs qui ont lu le tome #1 et bien encadrer ceux qui débutent par ce tome #2… mais ça sonne artificiel! On sent la mécanique des répliques : celle-ci vise à nous faire comprendre que Shelly est la fille de Frank, cette autre, que Shelly possède des éléments robotisés… Le tout manque encore un peu de subtilité.

 

  • l’absence de véritables «races» extraterrestres vs la surabondance d’E.T. En fait, je ferais à Djief le même reproche que je faisais à Arleston et Pellet pour leur série les Forêt d’Opale : la grande diversité de formes, de couleurs et de physionomies de tous les figurants de la série est fabuleuse, et démontre d’une incroyable créativité… mais on ne croise jamais deux individus ayant l’air d’appartenir à la même espèce!!? Ce petit détail, à mon sens, est un indice important de la cohérence d’un univers fictif. Disons que le créateur invente un personnage secondaire extraterrestre, un humanoïde avec trois tentacules roses sur la tête et une corne de rhinocéros à la place du nez, par exemple. Comment se fait-il qu’on ne rencontre jamais, nulle part dans aucun des deux albums, d’autres figurants ayant ces attributs? Le dit personnage est-il le dernier survivant de son espèce?? Ce serait étonnant! Est-il le seul présent de son espèce à Primor? Ça, c’est déjà plus logique… Mais alors, pourquoi chaque figurant semble être le seul membre de son espèce dans la capitale intergalactique?? Ça, ça fait très étrange… je dirais même que ça fait si étrange que très peu crédible!! Messieurs les auteurs : pour plus de cohérence, pensez à réexploiter, dans vos prochains albums (sauf dans ce cas-ci, bien sûr : bou hou hou!!) les chouettes E.T. que vous avez conçus dans vos albums ou vos planches antérieurs!!

 

  • la disparition de la série!! BOU HOU HOUH!!!!! J’en ai assez parlé (et pleuré!!), vous comprenez certainement ma peine… et il n’y a plus rien à y ajouter… Du moins, rien qui ne soit pas grossier à l’égard des éditeurs!!  ;^p

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Danielle : Gâchis, voilà le bon terme!!! J'ajouterais même gâchis scandaleux!! Et attends de lire la nouvelle que je publierai d'ici quelques critiques : ils rajoutent l'insulte à l'injure!!! GRRRR! Mais ne mettons pas la charrue devant les bus : une mauvaise nouvelle à la fois!
Je suis enchanté de constater que tu apprécies la S.F. de qualité!! J'aurai sans doute d'autres titres de ce genre à te prêter!
P.S.: Je vote aussi comme toi!! On est déjà deux!! À quand une reprise???? ;^)
Rédigé par pgluneau le jeudi 05 janvier 2017 à 12:06


Oh! NOOON! Comment peut-on mettre fin à un travail d’une telle qualité? Ces albums sont aussi captivants qu’esthétiquement magnifiques. Quel gâchis! Je vais beaucoup regretter toutes ces fascinantes structures et ces univers à la luminescence cybernétique. JE VOTE CONTRE L’ABANDON DE CE PROJET!
Rédigé par Danielle le mercredi 28 décembre 2016 à 16:51


@ Xavier : Je suis tout à fait d'accord avec ton opinion sur les Space opera, Xavier, mais on semble être peu nombreux si je me fie au nombre d'excellentes séries du même genre qui ont eu des misères : Zak Blackhole qui a été stoppée après un tome incomplet; l'excellent Babel, dont j'aimerais tant lire un autre cycle; l'Autre terre, que Soleil a flushé mais qui a pu, tant bien que mal, se trouver un autre petit éditeur... mais dont les tomes sont introuvables!! Bref, la belle SF «légère mais pas trop», comme tu dis, celle qu'on aime, a la vie dure!!
Pour ce qui est de convaincre Djief de continuer, bon courage : je le picosse moi-même à ce sujet à chaque fois que je le croise en dédicace (deux ou trois fois par année!)... mais j'ai l'impression que notre chien est mort!! :^( Peut-être que, si je ne suis plus le seul à le lui demander, ça lui travaillera plus dans le crâne!! ;^)
Merci d'être passé et d'avoir laissé un message, au plaisir!
Rédigé par pgluneau le dimanche 28 août 2016 à 10:03


J'ai découvert cette série il y a peu de temps, et j'attendais la suite comme un idiot... Les Space opera de ce calibre sont rares, j'adore le dessin, le scénario, la légèreté mais pas trop. Hyper déçu de savoir que ça en restera la :-(((
@Djief, tu ne voudrais pas envisager la suite en mode crowdfunding ? ;-)
Rédigé par Xavier le dimanche 28 août 2016 à 5:22


@ Djief : Chose certaine, vous savez déjà que je serai preneur pour Broadway... et que je serais même un inconditionnel de toutes formes de possibilités de suites pour White crows (romans? dessin animé? pièce de théâtre?(!) ;^)
Pour ce qui est de HAL, je suis étonné de la notice de Wiki! Moi, à mon souvenir, quand j'ai vu ce film (en français, mon bilinguisme n'étant pas assez étoffé pour faire autrement!), il me semble bien qu'ils disaient HAL, et ma lectrice Anne des Ocreries, de France, pense comme moi... Serait-ce Wiki qui fait fausse route ou s'il existait vraiment une version française qui avait gardé le nom original de l'intelligence artificielle du vaisseau??
Rédigé par PG Luneau le mardi 23 avril 2013 à 16:35


Bonjour,
Eh oui, de nos jours les nouvelles séries BD ont la vie dure sur le marché... Ce n'est pas pour rien que White Crows a été conçu comme des aventures autonomes et non comme un grand cycle, il y a tellement de projets qui sont stoppés ou diminués en longueur ces derniers temps que je ne voulais pas me retrouver à couper court sur une plus grande intrigue si une situation de mise en marché décevante se présentait... Enfin, cette décision est réellement crève-coeur mais l'important (en ce qui me concerne) est d'aller de l'avant avec un autre projet et espérer trouver les lecteurs au rendez-vous le temps d'un diptyque nommé "Broadway".

Ceci dit, concernant "HAL" j'ai fait ma petite recherche et voici ce que j'ai trouvé sur Wiki: "In the French-language version of 2001: A Space Odyssey, HAL's name is CARL, Cerveau Analytique de Recherche et de Liaison (Analytic Brain for Research and Communication), however, the television camera eye plates still read "HAL 9000"." Voilà...

Djief
Rédigé par Djief le lundi 22 avril 2013 à 10:22


@ Anne des Ocreries : En fait, Anne, j'ai l'impression que Djief avait prévu le coup, en ce sens que chacun de ses deux récits sont complets en soi... et il semble avoir fait son deuil bien plus facilement que moi!! En effet, bien qu'il ait apprécié patauger dans la S.F., le bougre est déjà plongé à fond dans un nouveau projet dont on entend périodiquement parler sur le web, un projet qui s'intitulera Broadway et qui se déroulera dans l'univers du music-hall, en pleine prohibition!! Beaucoup de plumes et de paillettes en perspective!!
Pour ce qui est du HAL, je suis content que tu confirmes parce que, moi aussi, il me semblait que la version française - celle que j'ai vue, du moins - utilisait aussi le nom de HAL... Évidemment, sur le coup, je n'ai pas osé contredire l'artiste... surtout qu'il était à l'oeuvre, sur ma sublime dédicace! ;^)
Rédigé par PG Luneau le dimanche 21 avril 2013 à 11:11


h, mais c'est juste NUL d'arrêter une série pour cause de "profits insuffisants" ! M*** alors !! Où est le concept de CULTURE dans ce monde de pognon ? Marre de tout ramener au concept de "produit", je trouve ça ignoble ! que l'auteur aille explorer TOUTES les maisons d'éditions, des deux côtés de l'Atlantique, et essaie de trouver un repreneur pour une suite, didjû !!! Alors, on va commencer un truc, et puis ce ne sera jamais terminé ? J'espère que l'auteur s'offrira le luxe de terminer, pour lui-même, (et pour nous !) s série, quitte à laisser les planches en carton durant.....quelques années, qu'on ait une chance de la lire un jour !!! Quant à la maison d'édition en question, je leur dis PROUT, NA !

T'avais réussi à m'intéresser.....:(

T'es sûr que les français n'ont pas eu droit à HAL ? me semblait que si, moi, pourtant ? Je devrais revoir le film, pour être sûre....
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 21 avril 2013 à 1:56




Dernièrement, j'ai lu... Petits Mythos
#04- Poséïdon d'avril
08 décembre 2017

Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!
05 décembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

anne des ocreries, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin