Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Vendredi
#01- VENDREDI
Scénariste(s) : COYOTE, Nini BOMBARDIER
Dessinateur(s) : COYOTE
Éditions : Lombard
Collection : Troisième degré
Série : Voisins du 109
Année : 2006     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Gags en quelques planches
Genre(s) : Quotidien, Humour grivois, Humour social, Humour mordant
Appréciation : 3.5 / 6
«Putain c'qu'il est blême, ce HLM...»
Écrit le mercredi 11 septembre 2013 par PG Luneau

Dans cette série, Coyote et Nini Bombardier nous ouvrent les portes d’un bloc-appartements de neuf étages qui abritent plus d’une bonne vingtaine de personnes, toutes plus différentes les unes que les autres!

Nous faisons leur connaissance alors que les Moinot, une nouvelle petite famille tout ce qu’il y a de plus ordinaire, aménagent au deuxième, juste en face de chez Iggy et Luna, des gothiques aux airs de vampires!! Bien sûr, la vieille Marie-Rose de même que Marcel, le gardien de l’immeuble, tous deux du rez-de-chaussée, les accueillent à leur façon, désireux de se faire connaître et reconnaître! Mais comme les meubles des Moinot ont malencontreusement pris le chemin de Lourdes (c’est comme des valises dans les aéroports, les meubles : ça se perd facilement!), c’est presque tout le building qui sera finalement mis à contribution!

Dans ce premier tome (de ce qui était appelé à être une trilogie), c’est à un véritable survol de la propriété auquel on a droit. Au fil de cette douzaine de courts récits, d’une à neuf pages, on fait la connaissance de quelques-uns de ces voisins, tous très colorés : Gaétano Ferrari, un pathétique comédien efféminé qui se croit aussi doué que Sarah Bernhardt ; Double-Lune et Joyeux Calumet, deux soixante-huitards qui, depuis Woodstock, ont été de toutes les manifestations pour les grandes causes sociales ; la dévote Anne-Marie-Charlotte, qui semble de plus en plus s’intéresser à l’athlétique révérend père Steve, au détriment de son Jean-Hubert de mari… et tant d’autres!

Toutefois, je dois avouer que j’ai été un brin surpris. Moi qui m’attendais à rire un bon coup, j’ai dû me rendre à l’évidence : ces tranches de vie font plus sourire que rire, et leur intérêt est probablement plus d’ordre sociologique qu’humoristique!... Ce qui n’enlève rien au plaisir de lecture, entendons-nous!! C’est simplement que j’avais des idées préconçues, ce qui n’est jamais gagnant!!

Bref, si vous aimez les livres ou les films axés sur les relations humaines, sur le choc des cultures, sur l’ouverture à la différence par l’immersion directe (comme Escalier C, que j’avais adoré!!), cette série est pour vous! Moi, je réalise maintenant que je souhaite savoir ce qu’il adviendra de toute cette brochette de personnages bien sympathiques! N’est-ce pas là un gage incontestable de qualité, pour une BD??

Pour public averti, de 16 ans et plus.

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le thème. J’aime beaucoup l’idée de mettre en scène des gens très différents forcés de se côtoyer puisque logeant sous un même toit. Ça ne peut faire autrement que d’être riche en interactions de toutes sortes, et l’intérêt sera forcément de la partie… ce qui est le cas ici!! ;^)

 

  • le concept. J’adore aussi l’idée de les présenter sur un laps de temps prédéterminé : un week-end, trois jours, trois tomes!! Ce tome-ci, comme son titre l’indique, raconte le Vendredi. Le tome #2, sorti en 2008, nous présente le Samedi… et le tome #3 s’intitulera Dimanche (… mais il se fait attendre dangereusement, ce qui est plutôt mauvais signe!!). L’idée de cette unité de temps est fort chouette… Surtout que l’informaticien et la secrétaire, deux célibataires qui ne peuvent pas se voir en peinture, se courtisent amoureusement sur le Net sans le savoir et s’enlignent pour se rencontrer de visu!! Le samedi soir risque d’être orageux, du moins pour eux deux!! ;^)

 

  • l’exceptionnelle maîtrise de l’auteur en terme de dessins caricaturaux. Coyote est un bédéiste au talent incontestable : son trait rappelle énormément celui des caricaturistes qu’on retrouve habituellement dans les pages éditoriales des journaux, comme Chapleau ou André-Philippe Côté. Les tronches de ses nombreux locataires sont non seulement solidement campées, mais elles sont aussi étonnamment variées, et toujours très amusantes! Si on ajoute à ça les parfaites courbes qu’il utilise pour étayer les physionomies générales de ses personnages et ses compétences notoires de dessinateur technique (aux décors et aux véhicules), on en vient au constat que Coyote est un artiste complet : il n’y a rien à redire sur son dessin… sinon des éloges!! ;^)

 

  • la grande diversité des personnages. Il est évident qu’un immeuble de ce type abrite bien des gens différents, mais Coyote et Bombardier ont su opter pour des archétypes intéressants : la petite famille, un couple gothique, un autre ultra-catho, un couple baba cool et un formé de deux lesbiennes, l’arabe voilée et quelques beurs, la grande folle et la vieille écornifleuse, le malabar et sa poupée russe… Ils offrent un éventail varié de personnalités, question de multiplier les chances d’y reconnaître quelqu’un de notre entourage… à défaut de nous y reconnaître nous-mêmes!! ;^)

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les couleurs délavées, presque absentes!! C’est encore plus marqué dans le premier récit, de six pages, qui paraît presque n’être qu’en noir et blanc!! J’ai l’impression qu’une véritable coloration, franche et directe, aurait donné beaucoup plus de punch à l’ensemble, sans dénaturer le splendide travail graphique du dessinateur.

 

  • l’éventuelle absence de conclusion… Comme je le disais plus haut, les deux premiers tomes sont sur les rayons (et depuis longtemps!!), mais on est sans nouvelle du tome final!! Sommes-nous en droit d’encore espérer la parution de l’album Dimanche?? Cinq ans nous séparent actuellement de la parution du #2, qui avait pris deux ans à faire. Est-ce que Coyote s’est permis une pause, ou a-t-il profité de ces cinq années pour travailler, temporairement, sur une autre série?? Disons que le sabordage de la collection Troisième degré, dans laquelle sont parus les premiers tomes, n’augure rien de bon!! Serions-nous, encore une fois, en présence d’une excellente série qui restera en plan, comme l’Académie des chasseurs de primes, Horus, Lionel et Nooga, les Enfants du Capitaine Grant, Néféritès et, peut-être même, la nouvelle Ribambelle, pour ne nommer que celles-là??? Grrrrrrrr!!!!!!!

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Eric the tiger : Je n'ai encore jamais lu de Litteul Kévin, mais ce premier Coyote ainsi que ton commentaire m'incite à vouloir m'y mettre dès que possible!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le samedi 14 septembre 2013 à 23:23


Une série sympathique mais qui n'atteint pas la densité et la qualité de "Litteul Kevin" à mes yeux...
Rédigé par Eric the Tiger le samedi 14 septembre 2013 à 2:01


@ Anne des Ocreries : Je suis sûr que tu aimerais, allumée et tournée vers les autres comme tu l'es!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le vendredi 13 septembre 2013 à 18:27


@ Yaneck : Merci de cette précision, cher ami! Il ne nous reste plus qu'à espérer la venue du tome #3!!...
Rédigé par PG Luneau le vendredi 13 septembre 2013 à 18:26


@ PG: Non, rien à voir. Juste changement d'éditeur d'un auteur, comme Maester l'a fait aussi. Volonté d'aller voir ailleurs, et non transfert dans la même entreprise.
Rédigé par Yaneck le vendredi 13 septembre 2013 à 17:09


@ Arsenul : C'est vrai que Coyote s'est surtout fait connaître dans Fluide glacial, avec son Litteul Kévin! Mais même ce dernier est maintenant repris par les éditions du Lombard!?... Peut-être est-ce dû aux multiples fusions / rachats / acquisitions / restructurations survenus dans l'univers de l'édition européenne de BD au cours des dernières années??...
Rédigé par PG Luneau le vendredi 13 septembre 2013 à 16:50


Yarglââââââ ! Un Coyote ! Bon, je le préfère dans Litteul Kévin, mais je goûterai bien un de ces tomes aussi ! :)))))
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 12 septembre 2013 à 0:55


J'aime beaucoup, moi aussi, et tu me fais réaliser qu'en effet, le tome 3 se tarde. C'est bien dommage... Coyote a peut-être donné plus d'attention à Litteul Kevin ces derniers temps.
Et oui, ça ressemble à du Fluide Glacial. Mais Coyote n'en est pas parti depuis si longtemps que ça, de Fluide.
Rédigé par Yaneck le jeudi 12 septembre 2013 à 0:50


Étonnamment, je croyais que c'était du Fluide Glacial, tellement l'humour de cette série est particulier. Maison d'édition qui n'a pas eu la chance de se faire l'objet d'un de tes billets très souvent?
Ne pas rire fort... mais sourire, c'est bon, surtout si effectivement tu veux lire la suite. Il m'arrive parfois de ne pas me rendre à la fin! Couleur délavée? Dans mon souvenir, c'était du noir et blanc!
Rédigé par Arsenul 73 le mercredi 11 septembre 2013 à 20:39




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin