Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Volume 1
#01- VOLUME 1
Scénariste(s) : Jean-Pierre PÉCAU
Dessinateur(s) : Damien Jacob dit DAMIEN
Éditions : Delcourt
Collection : Série B
Série : Une brève histoire de l'avenir
Année : 2008     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (1/3)
Genre(s) : Anticipation
Appréciation : 3 / 6
De bonnes prémisses, mais un départ des plus lents!
Écrit le jeudi 01 avril 2010 par PG Luneau

Une brève histoire de l’avenir se veut l’adaptation «librement inspiré» d’un essai éponyme, apparemment fort savant, que Jacques Attali a fait publier en 2006. Bien qu’on nous précise, dans les remerciements, que monsieur Attali n’a eu aucun contrôle sur le produit final, il n’en est pas moins très présent dans le projet, avec sa (très… trop?) longue préface et les nombreux extraits de son livre parsemés çà et là au fil du texte.

 

L’appropriation du thème par messieurs Pécau et Damien rappelle assez l’exceptionnelle série Golden city, avec cette façon très originale de représenter les années à venir en extrapolant sur les excès, les problèmes et les courants à la mode actuellement. Et certaines idées exprimées sont véritablement flippantes, à commencer par cette catastrophe, encore plus marquante pour l’histoire mondiale que la tragédie du 11 septembre, j’ai nommée : l’éradication nucléaire de la ville de Jérusalem par un groupe de terroristes indéterminé!! En acceptant d’emblée cette prémisse, qui finit par chambouler complètement les immenses tensions religieuses qui minent notre Moyen Orient actuel, on se sent littéralement dans le futur, un futur proche, oui, en terme d’années, mais si loin en même temps, parce que difficile à imaginer ! Et pourtant…

 

À partir de là, Pécau et Damien nous présentent l’histoire croisée de quatre copains d’enfance, trois gars et une fille, qui évoluent dans cette société en mutations rapides, ponctuées par les avancées technologiques en tous genres (communication, transport, armement, etc.), les changements de valeurs et de paradigmes, les nouvelles modes. Si Thomas reste humaniste et se dirige vers les Médecins sans Frontières et que Jack rate sa carrière de footballeur professionnel pour terminer miné, aigri et mercenaire pour une firme de protection privée, les deux autres sont plus ou moins impliqués dans le monde interlope qui ne cesse pas pour autant de se la tailler belle, envers et contre tout!

 

Avec son beau graphisme clair, Damien nous expose le tout d’un trait assez vif et souple, sans être transcendant. Si certains de ses panoramas sont impressionnants (la villa de Taormina, dès la première planche, ou l’explosion de la bombe sur Jérusalem…), ses fonds de case laissent vite à désirer!

 

Au bout du compte, cette lente présentation des personnages et des diverses situations géopolitiques m’a laissé un petit arrière-goût de vide, d’insatisfaction… mais il faut se rappeler qu’il s’agit d’un tome d’introduction! La complexité du contexte n’étant pas évident à rendre, il est peut-être normal que l’on soit encore sur notre faim après quarante-huit pages. Le tome suivant sera peut-être plus coulant… C’est à espérer!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la maquette très chic de la couverture. Il n’y a pas à dire, le blanc, ça a de la classe!

 

  • le fait d’avoir situé tout ça dans un futur très rapproché. Le récit débute avec des ados, en l’an 2012, qu’on retrouvera à peine cinq ans plus tard, au début de leur âge adulte!! Ça nous plonge immédiatement dans un réalisme inquiétant… mais je ne sais pas ce que ça donnera dans le moyen et long terme. J’ai adoré le classique de George Orwell  1984, écrit en 1948… mais avouez que le lire maintenant, plus de vingt-cinq ans après que la date fatidique soit passée, ça enlève un peu de son efficacité! Il en sera sûrement de même pour cette série!

 

  • de très belles prémisses mises en place. La bombe atomique sur Jérusalem, qui bouleverse la planète en entier et qui change toute la face des relations internationales et religieuses, il fallait y penser! Et c’est pourtant si probable! De même, les équipes sportives privées, dont les joueurs appartiennent complètement à leur propriétaire, ou les escortes sexuelles fraîchement émoulues de l’Eroschool, escortes tant mâles, femelles que garilles ou fillons (?!?!), selon les genres (et les gênes!) désirés! Très originaux, ces concepts!

 

  • des personnages intéressants, ayant quand même chacun un petit quelque chose d’attachant. Tom, le médecin fondamentalement bon; Marie, l’éternelle magouilleuse; Cap’tain Jack, à qui tout réussit, même quand ça ne réussit pas! ; seul Paul, l’homme d’affaires du groupe, est moins facile à cerner : c’est un peu l’intello bas bruns qui s’est à la longue laissé embarquer dans des affaires plus ou moins louches… L’avenir (dont nous connaîtrons bientôt la suite de la Brève histoire) nous en apprendra sans doute plus sur lui.

 

  • la conclusion de la série. On sait d’ores et déjà que celle-ci ne comportera que trois tomes, dont on voit déjà les couvertures sur le dos de cet album. C’est toujours plus rassurant de savoir si on s’embarque dans un récit de trois, huit, douze ou soixante-treize mille deux tomes!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • la préface de l’auteur du livre original (dont l’album est une adaptation). Bien sûr, si un auteur accepte de préfacer une adaptation, ça risque d’être garant de la qualité de celle-ci. Mais son long texte est si complexe, si pompeux et si philosophico-explicatif, qu’il en devient assez pénible à terminer!

 

  • la relative lenteur du récit. C’est flagrant que ce premier tome n’est qu’une lente mise en place des différents personnages, cherchant à expliquer qui est qui, et les liens qui les unissent. Le problème, c’est que l’approche choisie est assez éclatée, par sauts dans le temps (en 2012 avec les quatre ados, puis en 2017; en 2020 avec Jack, en 2023 avec Tom et Jack, puis avec Paul; finalement, en 2024 avec Jack et Marie). On n’a jamais vraiment le temps de s’attacher à eux. Moi, en tout, cas, je me suis senti moins impliqué émotivement. C’est comme si, à chaque fois, ça restait de l’ordre de l’anecdote! Même si Jack et Tom semblent être les deux principaux protagonistes, on n’est moins attachés à eux qu’on ne le serait à un héros clairement identifié depuis le début du tome et qu’on suivrait «à temps plein», si je puis m’exprimer ainsi. Une bonne déception, donc, que ces fragments de récits qui, pour le moment, ne semblent pas aller nulle part.

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin