Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
Pan'pan Panda, une vie en douceur - #1
PAN'PAN PANDA, UNE VIE EN DOUCEUR - #1
Scénariste(s) : Sato HOROKURA
Dessinateur(s) : Sato HOROKURA
Éditions : nobi nobi!
Collection : X
Série : Pan'pan panda, une vie en douceur
Année : 2008     Nb. pages : 112
Style(s) narratif(s) : Courts récits (Manga)
Genre(s) : Quotidien, Héros animalier, Humour naïf, Humour tendre, Documentaire
Appréciation : 3.5 / 6
Mimi, trognon tout plein et complètement kawaii... mais encore?
Écrit le dimanche 02 septembre 2018 par PG Luneau

Tomes lus : #01, #02 (2008) et #03 (2009).

 

Mes vacances estivales me donnant un peu de temps pour explorer quelques petites séries dont j'ai fait l'acquisition pour la bibliothèque de mon école, je me suis penché sur Pan'pan Panda, une vie en douceur... Et bien sachez que le sous-titre dit tout!! ;^)

Nous voilà en présence d'un manga entièrement adapté à son lectorat, c'est-à-dire aux jeunes de 7 ou 8 ans. D'abord, il est tout en couleurs, ce qui est assez rare pour un manga. Puis, les éditions nobi nobi! ont pris soin d'en inverser le sens de lecture, de manière à ce que nos petits Occidentaux ne soient pas déboussolés : ils ne lisent pas depuis très longtemps, encore, à cet âge! ;^) Et, disons-le tout de go, les dessins sont tout simplement trop trognons!

On y fait la rencontre de Panettone, un charmant (bien que gigantesque!) panda qui agit comme concierge dans un petit complexe résidentiel pour étudiants ou célibataires. Ce gros nounours aux allures de peluche y habite avec Praline, une jeune gamine débrouillarde et enjouée d'environ 7 ans. Ensemble, ils explorent leur environnement, se lient d'amitié avec leurs voisins... et nous permettent de découvrir quelques traditions japonaises.

Où sont les parents de Praline, et pourquoi cette toute jeune enfant est-elle sous la supervision bienveillante d'un panda?? On ne le saura pas (pas dans ces trois premiers tomes, du moins), mais cette étrange situation n'est apparemment pas plus surprenante que la présence d'un immense (bien qu'unique) panda parlant dans la ville!!? Et puis après??... Chacun sait que l'imaginaire des jeunes fait fi de ce genre de détails incongrus, au même titre que les nébuleuses relations entre Tintin et Haddock, Spirou et Fantasio ou Bruce Wayne et Dick Tracy ne soulevaient aucun questionnement de notre part, étant plus jeunes! ;^)

Au fil des courts chapitres, on renforcit nos liens avec Praline, Panettone et leurs amies Rose et Paprika... À travers leur amitié, les jeunes lecteurs découvriront les hauts et les bas inhérents aux relations humaines et réaliseront que le quotidien est constitué d'une foule de petits riens qui peuvent susciter de bien grandes émotions.

Mme Horokura utilise un trait tout en rondeur (forcément, avec un panda! ;^) et de très jolies couleurs pastel pour illustrer ces tranches de vie qui transpirent la tendresse...

Au point même que toute cette guimauve risque peut-être de sembler un peu trop sirupeuse à la grande majorité de la population! :^( En effet, j'ai bien l'impression que les petites histoires minimalistes de jalousie, d'envie ou de peur du noir que vivent les trois principales protagonistes laisseront les lecteurs de plus de 10 ans sur leur appétit!

Qu'à cela ne tienne! Nos plus jeunes frimousses ont aussi droit à leurs lectures-miroir, celles qui reflètent leur propre vécu! Que les autres se le tiennent pour dit : Pan'pan Panda (qui patauge pas mal dans le même esprit que la savoureuse série Yotsuba  (HYPERLIEN)  que j'ai critiquée, il y a longtemps), c'est du bonbon... pour les petits!! ;^)

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • certaines vignettes assez difficiles à interpréter. Et je ne parle pas des vignettes muettes de paysage en gros plan, qui ne visent qu'à montrer le temps qui passe! Par exemple, à la p.12 du 2e tome, Rose retrouve monsieur Panettone qu'elle n'a pas vu depuis un certain temps. Elle s'exclame alors, tout étonnée: «Oh Monsieur Panettone?! Vous avez changé!» Je m'attendrais donc à remarquer, moi aussi, une quelconque transformation... Malheureusement, après plusieurs minutes d'observation minutieuse de la pleine page où l'on voit le panda en pied, je n'ai toujours déniché AUCUNE différence!!?? On se sent un peu ridicule, dans ces situations-là!! Et j'ai ressenti la même sensation au bas de la p.24 du tome #2 ou des p.9, 24 ou 26 du 3e tome... C'est bien certain que l'auteure a dessiné toutes ces cases dans un but précis... mais je n'arrive pas à comprendre leur utilité!!?? Alors si moi, adulte ma foi assez aguerri, je suis resté perplexe devant tant de vignettes, je me demande comment les jeunes lecteurs pourront les décoder!?... Bien sûr, la différence, c'est qu'eux n'en feront probablement pas de cas!! ;^P

 

  • la minceur des scénarii!:^( Si on peut féliciter l'auteure d'avoir su aborder des thématiques très proches de ses jeunes lecteurs (la peur de dormir seul, les jalousies et rivalités en amitié, l'angoisse de se perdre dans un grand centre commercial...), on doit soulever le fait que certains autres thèmes sont un peu minimalistes (se demander quoi porter le matin, les routines domestiques quotidiennes, le passage des saisons...).

 

  • un détail graphique important: la trop grande ressemblance physique entre Praline et Paprika! On ne peut distinguer ces deux petites brunettes qu'au nombre de pointes de cheveux à leur toupet et à la forme de leurs couettes!!:^0 Ce n'est pas toujours évident! D'autant plus que...

 

  • les phylactères, souvent pas évidents à attribuer! Les appendices sont soit absents, soit si minces ou courts qu'on ne sait pas trop vers qui ils pointent! Ça peut miner la compréhension du récit, et encore plus chez de jeunes lecteurs!

 

  • la reliure collée... J'ai à peine entrouvert le tome #1, pour en reprographier une page, que celle-ci s'est à moitié décollée!!:^P C'est déplorable que de telle reliure soit utilisée, à plus forte raison pour des livres destinés aux jeunes enfants, souvent moins soigneux!!:^(

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la joliesse des dessins. Vous l'ai-je assez dit, combien c'est débordant de mignonneries?? ;^) Toute la maquette de la couverture renforce ce sentiment de douceur: le logotype, le dessin de couverture, repris sur la 4e de couverture, mais de dos ;^)... Jusqu'au logotype de la maison d'éditions (nobi nobi!) qui fait totalement kawaii, avec son air de petit chaton mignon!! ;^)

 

  • la douce tendresse qui émane tant des scénarii que de l'ensemble visuel des bouquins. Mme Horokura doit être une adorable soie, d'une gentillesse extrême! Je suis sûr que je la voudrais comme amie!! ;^)

 

  • le chapitre hors-série qui nous raconte la petite enfance de Paprika et son grand frère, Romarin! Il brise un peu la routine de la trame principale, tout en nous donnant plus de détails sur ces personnages secondaires. C'est une belle idée, qui ajoute de l'intérêt à l'ensemble...

 

  • le temps qui passe de manière linéaire... J'apprécie bien le fait que l'année évolue au fil de notre lecture: on croise l'Halloween, Noël, le Jour de l'an, la St-Valentin, à quoi s'ajoutent les fêtes traditionnelles japonaises... Justement, parlons-en un peu...

 

  • les belles découvertes culturelles. Par la bande, cette BD parvient à nous apprendre des choses étonnantes sur le Japon, notamment en ce qui a trait à l'alimentation (certaines m'ont mis l'eau à la bouche! ;^) ou aux croyances populaires.Par exemple, je n'avais jamais entendu parler de ce genre de voyante qui prédit l'avenir non pas en se basant sur les signes d'un horoscope quelconque, mais bien sur les groupes sanguins!!!? J'ai aussi découvert le White Day (surtout, ne francisez pas cette expression, cher monsieur le traducteur: vos lecteurs français ne pourraient certainement pas comprendre ce qu'est le Jour blanc!!GRRR!!), le Jan-ken-Glico et la raison pour laquelle les Japonais choisissent la saison estivale pour se faire des peurs!?! C'est hyperchouette que ces particularités culturelles soient expliquées, en fin d'album, dans un langage simple mais précis. C'est très éclairant!...

 

  • la présence d'un picross, dans les bonus du tome #1!! Il s'agit d'un petit jeu de patience, un genre d'hybride entre les mots entrecroisés et le sudoku, qui nous permet de réaliser un petit dessin formé de pixels à l'aide d'indices numériques. J'avais découvert cette activité lors d'un voyage au Portugal, il y a plusieurs années, mais je n'avais jamais pu retrouver le nom de l'activité en question! Sans nom, je ne pouvais pas en chercher sur le Net!! Maintenant, grâce à Pan'pan Panda, j'ai une porte d'entrée pour redécouvrir ce chouette passe-temps! À noter, toutefois: celui qu'on nous présente ici est BEAUCOUP trop difficile pour le jeune lectorat!!? J'ai dû me recorriger à trois ou quatre reprises avant de le réussir, même si je m'y connaissais assez bien! Imaginez les petits de 7 ou 8 ans!??!:^O

 

  • les nombreux bonus qui garnissent les pages finales de chacun des tomes. Outre le picross dont je viens de vous parler, on y retrouve le plan de la résidence où vit Panettone ainsi que le plan de son appartement, des infos supplémentaires sur les personnages, de nombreux croquis, dessins et crayonnés, d'autres petits jeux (7 erreurs, poupées de papier...) de même que des petits mots de l'auteure (comme celui où elle explique comment elle a choisi les noms de ses personnages!). C'est très sympa!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Disons que c'est effectivement craquant, que ça se lit vite et que ça fait des petits velours à l'âme... mais sans être transcendant! ;^)
Rédigé par pgluneau le dimanche 02 septembre 2018 à 15:10


Je craque. J'adore ces petites choses-là ! :)
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 02 septembre 2018 à 15:06




Dernièrement, j'ai lu... Zviane au Japon
Zviane au Japon
10 novembre 2018

Batman - Knightfall
#01- la Chute
30 octobre 2018

Zoé Super
#01- Même pas peur!
07 octobre 2018

Boule à zéro
#05- le Nerf de la guerre
22 septembre 2018

École Crinoline
#01- Une rentrée de princesse
16 septembre 2018

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!
03 novembre 2018

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Fascinant Japon!

Danielle, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!

anne des ocreries, sur Quand je constate que mon héros n'est pas Batman : c'est Bruce Wayne!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin