Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Danaël
#01- DANAËL
Scénariste(s) : Patrick SOBRAL
Dessinateur(s) : Nadine Saint-Pol dite NADOU
Éditions : Delcourt
Collection : X
Série : Légendaires - Origines
Année : 2012     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit complet (Inspiration manga)
Genre(s) : Heroic fantasy, Drame familial, Aventure humoristique
Appréciation : 4.5 / 6
les Jeunes vieux (ou les Vieux jeunes?) d'Alysia... ou Avant l'Après Jovénia!?
Écrit le samedi 14 janvier 2017 par PG Luneau

Titres lus : #01 - Danaël

            #02 - Jadina (2013, 5/6)

            #03 - Gryfenfer (2014, 4/6)

            #04 - Shimy (2015, 5,5/6)

 

S'il est UNE série populaire auprès des jeunes, aujourd'hui (les gars, surtout, mais pas que!), c'est bien les Légendaires, de Patrick Sobral! Ce talentueux bédéiste (que j'ai croisé à trois reprises, déjà, lors de ses nombreuses visites au Québec) est d'une générosité extrême. Plus d'une fois, je l'ai vu rester à sa table de dédicaces pendant 2 ou 3 heures de plus que l'horaire prévu pour satisfaire tous les gamins qui avaient fait la file pendant des heures et des heures afin de rencontrer le créateur de leurs idoles. La série a connu un succès monstre dès les premiers albums, et la vertigineuse rapidité de production de monsieur Sobral a fait en sorte, à coup de 2 albums par année en moyenne, que les jeunes en sont devenus spontanément accros... au grand plaisir des gens de chez Delcourt, je présume! ;^)

Faut-il donc s'étonner de retrouver maintenant deux séries dérivées en plus de la série originale, qui en est au tome #19? Je n'ai pas encore lu la plus récente, Légendaires Parodia, qui exploite le mode humoristique à coup de gags en une planche, dans le style chibi, si cher aux mangaphiles! ;^) Je me suis plutôt plongé dans la version plus sérieuse (mais qui laisse quand même une petite place à l'humour, soyez rassurés!) : Légendaires - Origines. Ce spin off, écrit par Sobral mais dessiné par Nadou, vise un public un peu plus ado... C'est que les lecteurs des premières heures ont vieillis!! ;^)

En fait, Légendaires - Origines raconte... l'origine des Légendaires (évidemment!! ;^), c'est-à-dire leur jeunesse, leur adolescence et le début de leur vie active... Chacun de son côté d'abord, jusqu'à leur rencontre... Bref, tout ce qui précède le catastrophique événement que fut l'éclatement de la pierre de Jovénia. L'intérêt général de la série est donc de voir ces champions sous leur forme adulte! En effet, tous les gars de 9 ou 10 ans vous le diront, Danaël et ses comparses vivent désormais dans un corps d'enfant de leur âge, à cause, justement, de l'événement Jovénia!

Ici, et la jolie illustration des pages de garde nous le jette à la figure d'emblée, les Légendaires sont de beaux jeunes adultes, forts et athlétiques! Tout comme Sobral, Nadou nous les présente dans un style très fortement inspiré des mangas, mais dans un registre plus réaliste, cette fois... autre preuve, s'il en fallait une, qui dénote le caractère plus mature de cette série comparativement aux deux autres! Mais que racontent-ils, exactement, ces quatre premiers tomes?

Le premier nous présente Danaël alors qu'il est membre de la Garde des Faucons d'argent... On y fait la connaissance de sa copine d'enfance, Saryn, et d'Ikaël, son frère... On y assiste, surtout, à la mission fatidique qui lui ouvrira les yeux sur ses réelles aspirations, mission qui lui fera quitter les glorieux Faucons d'argent... et rencontrer Jadina!

C'est justement elle qu'on retrouve dans le second tome... mais quelques années plus tôt, alors qu'elle doit passer le test ultime qui fera d'elle la future détentrice du sceptre de Jade... et la reine de son peuple! Jalousie familiale, intrigues de cour, quiproquos cruels et manigances machiavéliques donneront à cette histoire beaucoup de panache!

Loin de tout ce glamour princier, le tome #3 nous transporte dans le rude monde de Grifenfer, dernier Jaguarian de son espèce, capturé puis formé comme esclave, puis gladiateur... dans un univers sombre et cruel qui m'a beaucoup moins rejoint. Suivant le canevas un peu éculé des films Gladiateur, la Légende d'Hercule ou Pompéi, cette histoire d'esclave qui cherche à regagner sa liberté à coup de combats mortels m'est apparue somme toute assez morne... même si je suis assuré que mes élèves en raffoleraient!! ;^)

Par contre, le tome portant sur Shimy m'a comblé! On y croise la jeune elfe alors qu'elle se découvre des pouvoirs en magie élémentaire, dans un contexte plutôt traumatisant. Il n'en faut pas plus pour l'envoyer à l'Arbores élémenta, seule école elfique traitant ce type de magie. Shimy y apprendra à canaliser son potentiel, à le maximiser puis à l'exploiter à bon escient... Elle y sera aussi confrontée à Solaris, une consœur  elfe noire qui deviendra vite sa rivale et Némésis! Qui, de Solaris ou d'elle, saura atteindre le niveau adéquat pour supplanter Kalgon, l'actuel maître des éléments, protecteur de la race?? Magouilles, trahisons, artifices et magie pimenteront les années-collège de la belle Elfe... tandis que des forces obscures encore plus sombres étendent leur emprise pour bientôt profiter des talents de la jeune magicienne!!

Car si le sort des trois premiers Légendaires semble supervisé par une mystérieuse protectrice omnisciente, Shimy, elle, semble être dans le collimateur d'une femme aux intensions machiavéliques... En fait, on pourrait résumer en disant que des enjeux plus grands qu'eux-mêmes semblent dicter la destinée de chacun de ses futurs héros, presque à leur insu. Cool, non??!! ;^)

Si ça se trouve, les grands connaisseurs de la série originale possèdent déjà certaines clés pour établir de meilleurs liens que moi... Possiblement qu'on retrouve plusieurs de ces personnages secondaires en version junior (Jovénia oblige!! ;^) dans les Légendaires... Mais je ne le saurai que lorsque j'aurai lu la quinzaine de tomes qu'il me reste à lire! Pour le moment, je peux toutefois statufier que les Légendaires - Origines se lisent parfaitement bien de manière autonome, même si vous êtes un parfait néophyte, vierge de toute information au sujet de ce groupe! ;^) À vous, donc, de déterminer si vous voulez utiliser cette série dérivée en tant que porte d'entrée à l'univers de fantasy riche et touffu que monsieur Sobral a su imposer à nos jeunes, ou si vous voulez faire comme ces derniers et l'utiliser comme complément à vos lectures de la série originelle. Chose certaine, vous seriez bien fou de vous en priver!! À quand le 5e tome, sur Razzia??

Dès 12 ans.

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le concept même d'antépisode. Quand on s'est attachés à de chouettes personnages, il est normal qu'on désire en apprendre plus sur eux, sur leur jeunesse... Et quand cette jeunesse est leur âge adulte, parce qu'ils sont redevenus enfants, c'est d'autant plus paradoxal... et amusant! En tout cas, ça fait de bons bouquins!! D'autant plus qu'on y vit certains moments marquants mentionnés dans la série principale (comme le départ de Danaël des Faucons d'argent, par exemple...).

 

  • des couvertures flamboyantes, qui laissent une large place au héros central et à ses proches. Attention toutefois : parfois, l'emploi de couleurs trop similaires noie ces personnages les uns dans les autres, les rendant difficile à discerner.

 

  • la très belle illustration des pages de garde. On constate immédiatement que le style de dessin des personnages est très différent, beaucoup plus réaliste... mais, en même temps, on reconnaît parfaitement les membres du groupe. Bravo Nadou!

 

  • des caméos amusants... et justifiés! Dès la première vignette du premier tome, on tombe sur Pikachu qui gambade dans un pré!! Et on retrouve les lapins crétins au zoo d'Orchidia (tome #2, p.35) et nul autre qu'Alien en gladiateur (tome #3, p.27). ;^D Le clin d'œil au Trône de fer (tome #4, p.8) n'est pas mal, non plus!

 

  • la belle variété et l'originalité de la flore et (surtout) de la faune qu'on nous présente. Toujours avec des noms étranges (les culbutars, les kalifans, les morsors...), ces bestioles font parfois rêver (comme la raie chevauchée par Shakra, à la p.9 du 1er tome, ou les morses-éléphants qui surgissent de la jungle dans le bas de la p.19)... À l'opposée, certains font carrément cauchemarder (comme les «chiens» du prince Halan, dans le 2e tome)... ce qui est tout aussi cool!! ;^)

 

  • le fait de retrouver certains personnages secondaires de la série originale. Comme par exemple Halan le fendant, la fameuse Ténébris, fille du perfide Darkhell... ou l'inquiétant Anathos! :^O

 

  • certaines scènes assez cruelles ou violentes, plus que dans la série originale, il me semble... En effet, la tragique trahison dont Shakra paie le prix fort (p.15, tome #1), de même que le sort d'Alghar et Saryn, à la fin de ce même tome... De plus, tout le tome #3 se veut rude et, à la limite, difficilement supportable tant les cruautés physique et psychologique qui y sont montrées sont intenses! On n'est vraiment plus dans la BD jeunesse pour les 7 ou 8 ans!!

 

  • la belle variété d'angles de vue et de plans. J'aime bien, par exemple, quand Nadou cadre ses illustrations en diagonale dans ses vignettes : ça donne un petit côté funky à ses cases! J'aime aussi ses inserts originaux (p.20 du 2e tome, par exemple), et l'audace de ses mises en pages en général. Paradoxalement, j'ai aussi beaucoup aimé la transition de la p.19 du 1er tome, alors qu'elle suit un montage très classique! ;^) Attention toutefois de ne pas trop abuser de la surcharge graphique, propre au manga mais si désagréable (comme au bas de la p.10 du tome #4).

 

  • l'humour, toujours bien présent. Comme au bas de la p.23 (tome #1), quand Saryn embrasse Danaël... simplement pour faire enrager Jadina, ou dans le #4, quand Nadou fait son intervention auprès de Sobral, en caméo!!? Quel beau clin d'œil aux allusions coquines de plus en plus présentes!! :^)

 

  • les mystères et les suspenses, si bien amenés grâce à l'efficace écriture scénaristique de monsieur Sobral! Cet auteur est très habile pour nous titiller en lançant un pavé dans la mare, puis pour passer à une autre scène, question de nous faire languir. Très souvent, même, ce n'est que bien plus tard qu'il revient avec les explications qu'on se meurt d'entendre!! ;^) Pendant tout ce temps, on se languit et se creuse la tête à essayer de comprendre ce pavé, à déjouer ce mystère. Un bel exemple : la découverte, dans le tome #3, du temple jaguarian!! Et comment ne pas mentionner toutes les étranges interventions de ma mystique préférée, maîtresse Kalande, avec ses acolytes arborant chacun une mystérieuse auréole luminescente!?! Jouissif!! ;^)

 

  • la beauté générale des décors et des accessoires. C'est particulièrement notable dans les scènes se déroulant dans des lieux plus sophistiqués comme les châteaux ou les grandes villes. Les dirigeables du début du 2e tome en sont un bel exemple, de même que tout l'univers paradisiaque des Elfes, dans le tome #4.

 

  • des personnages secondaires intéressants. Dans le tome #2, j'ai bien aimé le combat intérieur de Kasino Tirebouchon, de même que ses deux gardes du corps sexy, les jumelles Bakara et Baraka!! Dans le #3, c'est Esméralda, la jeune archéologue, que j'ai trouvée particulièrement intéressante : j'espère qu'elle reviendra, dans les tomes suivants ou dans la série originale!! ;^) Dans le #4, j'ai bien apprécié le père-poule de Shimy (bien que sa présence ne soit qu'épisodique), mais j'ai surtout aimé la dualité complémentaire de Shimy et Solaris (leur petit côté Yin et Yang!) de même que la discrète allusion à l'attirance de Regen pour Solaris. C'est super qu'une série aussi populaire se permette d'aborder le thème de l'homosexualité. :^)

 

  • la richesse particulièrement captivante des tomes #2 et 4. Est-ce parce que ces tomes sont ceux réservés aux personnages féminins du groupe? Chose certaine, j'ai adoré les intrigues de jalousie et de rivalités familiales qui se transforment en guerre intestine pour accéder au trône, avec les manigances et trahisons qui en découlent, dans le tome #2! De même, j'ai complètement craqué pour la méga-conspiration, proche du coup d'état, qui sert de nœud au tome #4, de même que le passionnant revirement final... sans compter la sourde menace qui plane toujours sur l'avenir de Shimy à la fin de l'album!! Ce sont mes deux coups de cœur! ;^)

 

  • la quatrième de couverture, où Nadou s'est encore amusé à reproduire les 5 héros, mais dans un tout autre style : en chibi!! (Pour ceux qui n'ont aucune idée de ce que sont les chibis, il s'agit d'un dessin très caricatural où les personnages semblent avoir été dessinés dans leur version bébé, avec de très grands yeux... Ça se veut toujours léger et humoristique!).

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • l'utilisation de certains codes des mangas, principalement ceux qui font plus infantilisant... Par exemple, les fameux gros yeux larmoyants du Chat Potté, dans Shrek. Dans un manga pour enfants, je n'y vois rien à redire... Dans ces récits plus matures, j'aurais apprécié qu'on y aille avec plus de parcimonie! À la limite, qu'on s'en serve pour souligner certaines scènes humoristiques (comme aux p.26 du tome #2 ou 46 du #3)... et encore!... Par contre, qu'on les évite à tout prix dans les scènes plus cruciales, où la tension ou l'émotion prédomine!! Ces changements de registre graphique m'ont parfois tellement agressé, visuellement parlant, que je ne pouvais plus profiter des émotions créées par l'ambiance (deux exemples parmi tant d'autres : les yeux d'Alghar, à la p.9 du tome #1, ou les faces ahuries de Jadina et du professeur Vangelis, à la 36 du #2). Ça dessert un peu trop le récit à mon goût...

 

  • quelques anachronismes moins judicieux. Le gag des lentilles de contact, dans le bas de la p.21 (tome #1), est très amusant... mais s'il y a un concept qui ne cadre PAS DU TOUT avec l'heroic fantasy, selon moi, c'est bien les lentilles de contact : elles demandent un degré de sophistication technologique bien trop avancé!! :^O De même, même si j'apprécie l'idée d'un clin d'œil au Dr House (tome #2, p.26) ou aux boissons énergisantes Red Bull (tome #3, p.13), je trouve que le contexte ne s'y prête pas vraiment... Tout comme quand Samaël utilise l'expression «Banane!» pour insulter Gryf. Ça m'a tout de suite ramené dans une cour d'école de notre époque, très très loin d'Alysia. Était-ce l'effet voulu? :^S

 

  • de petits bogues scénaristiques, ne visant qu'à arranger le scénariste!! ;^) Dans le tome #1, par exemple, il est totalement aberrent qu'une princesse si bien protégée, car menacée d'une attaque, ait une porte de «sortie arrière» à sa tente... sans aucun garde!! Puis, la vitesse avec laquelle Saryn et Danaël rattrapent l'Ombre verte (1er tome, p.38) est fulgurante... et totalement incroyable, au sens premier du terme!! :^P 

 

  • le 3e tome, en général. Comme je le disais plus haut, tout, dans cet album, concorde pour le rendre dure, lourd : le contexte de l'esclavage et des combats de gladiateurs, des personnages torturés (au propre comme au figuré! :^0), des environnement cruels, des ambiances plus sombres... Ça m'a beaucoup moins interpelé. En plus, le départ en est assez lent (capture, puis vente, puis revente...), et quelques scènes d'action souffrent d'un manque de lisibilité (le combat au haut de la p.13 : le premier strip, en plans serrés, est incompréhensible, de même que ce qui se passe entre les strips 2 et 3!?? Et pourquoi des stalagmites sortent-ils de la glace, à la p.35?) Bref, j'ai moins aimé... mais c'est bien personnel...  

 

  • une petite erreur graphique. Au début du tome #3, quand maître Menthos soulève Gryfenfer par la queue (p.6), il est illogique que ce dernier soit en angle de 90 degrés avec celle-ci!! Le poids du corps de Gryf devrait le faire pencher entièrement vers le sol... À moins que les muscles à la base de la queue d'un Jaguarian soit d'une surpuissance... impossible à croire!! :^(

 

  • le caractère un peu plus coquin du tome #3. Est-ce parce que ce dernier se déroule dans un milieu moins glamour que les rares jeunes femmes qu'on y voit sont toutes en tenues affriolantes et semblent toutes sortir d'un harem, prêtes à «servir» les mâles qui les entourent? Les p.8, 13 et 28 nous exposent bien la piètre situation des femmes dans ce coin de pays... Autre raison, s'il en faut, pour réserver cette série aux lecteurs un peu plus vieux!

 

  • l'indestructibilité de Samaël, dans le tome #3. Attention, divulgâcheur! Bon, Samaël n'était pas vraiment mort suite à son combat contre Dasyatis. Ça fait un très bon punch final. Bien. Mais l'épilogue nous laisse sous-entendre qu'il aurait AUSSI survécu à l'empalement d'une stalactite de 20 cm de diamètre de bord en bord de son abdomen!!!??? Alors là, on tombe dans le n'importe quoi!! À moins qu'on nous revienne avec une fichue de bonne explication logique et réaliste (bonne chance!! :^0), je décroche complètement! ;^P

 

  • deux coquilles, dans le tome #4. Un accent oublié à la p.17, où on a écrit : «...en attendant que vous ayez recouvre assez de forces.». Puis un mot de trop à la p.41 : «Est-ce que tu trouves normal de m'imposer ça et que de m'obliger à vivre ma vie comme un Elfe quelconque?» Détails, détails, quand tu nous tiens! ;^)

 

  • les À suivre, en fin d'album... alors que les albums qui suivent partent complètement sur un autre sujet! C'est un genre de fausse représentation, pour nous pousser à acheter le suivant! C'est particulièrement criant entre les deux premiers tomes : Puisque la mission de Danaël, dans le tome #1, est d'escorter Jadina, on suppose que le tome #2, sur Jadina, justement, reprendra là où on était rendu. Pas du tout! Les deux récits n'ont aucun lien temporel entre eux. Le récit du tome de Jadina semble même antérieur à celui du tome de Danaël. À bas les faux À suivre!! :^)

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


Merci beaucoup!
Rédigé par Olivier Dumas le lundi 30 janvier 2017 à 19:07


@ Olivier Dumas : Merci, mon cher! Je garde ton conseil en tête : ton expertise en la matière est indéniablement plus marquée que la mienne!

Je suis très content de voir que tu visites encore ma Lucarne!

Au plaisir de t'y relire... et bonne exploration thorgalienne!! ;^)
Rédigé par pgluneau le samedi 28 janvier 2017 à 11:30


Encore une très bonne chronique P-G!! J'ai trouvé très drôle le fait que tu n'aies pas aimé le tome #3, car personnellement, je l'ai adoré!!! Si j'avais 1 conseil à te donner avant de lire la série Parodia, ça serait de lire la série originale avant, car beaucoup de blagues ont rapport avec la série principale! :)
Rédigé par Olivier Dumas le lundi 16 janvier 2017 à 21:04


@ Anne des Ocreries : Mais voyons, ma chère Anne : il n'en tient qu'à toi de visiter la bibliothèque municipale la plus proche de chez toi et de faire les bons choix (c'est-à-dire ceux que je te propose!)! ;^)
Rédigé par pgluneau le dimanche 15 janvier 2017 à 18:28


Rhâââââ, c'est rageant, toutes ces séries qui me font de l'oeil et que si ça se trouve, je ne lirais JAMAIS !!!
Ma vie bédéesque est une vaste frustration. Snif.
Rédigé par anne des ocreries le samedi 14 janvier 2017 à 11:55




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin