Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- le Magicien de la Grande Ourse
#02- LE MAGICIEN DE LA GRANDE OURSE
Scénariste(s) : Roland Goossens dit GOS
Dessinateur(s) : Roland Goossens dit GOS
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Khéna et le Scrameustache
Année : 1974     Nb. pages : 46
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Héros animalier, S.F. humoristique, Fantastique humoristique
Appréciation : 3.5 / 6
Une magie extraterrestre qui ne prend pas
Écrit le jeudi 05 mai 2011 par PG Luneau

Lors d’une balade dans la campagne bretonne avec sa petite fille, un homme aperçoit une soucoupe volante qui fait apparaître un nouveau menhir dans un champ déjà bien rempli. Alors qu’il s’approche du monolithe pour vérifier le phénomène, il reçoit une décharge magique qui transforme sa vie d’une horrible façon : le pauvre homme se retrouve avec une tête de vache!!

 

Ozène Pen-du, l’infortuné en question, se tourne vers un de ses vieux amis : l’oncle Georges! Il n’en fallait pas plus pour que Khéna et le Scrameustache (ce dernier semble avoir élu domicile chez le garçon!?) volent au secours du pauvre homme en compagnie de leur tuteur! Grand bien leur fasse, car le Scrameustache identifie rapidement le phénomène : c’est que cette roche contient en fait un prisonnier très puissant : Falzar, le magicien de la Grande Ourse!! En s’approchant de la pierre avant qu’elle ne soit totalement «transmutée», Ozène a écopé d’un dernier sortilège avant que ce sorcier ne soit définitivement mis hors d’état de nuire. Le seul moyen pour que le pauvre homme retrouve son aspect normal, ce serait de renverser partiellement la transmutation et d’obliger Falzar à annuler son sortilège. Le Scrameustache et ses amis tentent donc le coup… mais un orage violent vient perturber la délicate opération!! Malheur : avant même qu’Ozène ne retrouve sa tête originale, Falzar retrouve sa liberté et fuit à travers la lande!!

 

Ce malfaisant personnage, à l’horrible tête de vautour, fera les quatre cents coups dans la région environnante, affublant tout le monde de têtes ou de pattes d’animaux divers : qui une tête de morue, qui une tête de mouton, qui des pattes de chevreau, qui un corps d’étalon! Le Scrameustache et Khéna auront fort à faire pour régler ces problèmes et ramener l’affreux sorcier dans sa «prison» monolithique!

 

Comme vous pouvez le constater, cet album en est un d’aventures fantastiques, pour ne pas dire fantaisistes! La magie y joue un rôle primordial, et on peut s’attendre à n’importe quoi… même à voir Cupidon venir d’une planète lointaine à la rescousse!?! Personnellement, j’ai beaucoup de difficulté avec ça. Un personnage aussi burlesque que Falzar et sa tête de vautour aurait tout à fait cadré dans la série Isabelle (de Will, Delporte, Macherot et Franquin), par exemple, car celle-ci fait place à un monde magique et imaginaire… mais pas dans une série S.F.! Ce mélange de genres est, à mon sens, assez malheureux! Comme si la S.F. était un gros fourre-tout! Heureusement, l’action et l’humour demeurent constants. Gos parvient à pondre un récit hybride, certes, mais suffisamment divertissant pour que toute la famille s’y amuse.

 

Un récit correct, donc, mais sans plus, qui plaira aux plus jeunes par son caractère fantastique assez enfantin mais qui cadre mal dans cette série naissante. Je donne un 3,5, mais c’est bien parce que c’est le début de la série et que j’ai encore le goût de lire les autres… car en fait, ce tome bien précis ne mériterait pas plus qu’un 3… et encore…

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les suspenses de bas de planche. Encore ici (et comme je le disais dans ma critique du tome #1), Gos prouve qu’il est un bon élève, modelé spécifiquement pour le magazine Spirou : il est très habile pour placer, dans la dernière case de chaque page, un petit mystère intrigant qui nous force à vouloir la tourner tout de suite!

 

  • les nombreux jeux de mots lancés par le Scrameustache, quand il se moque de la tête bovine d’Ozène. Certains sont assez amusants. Par exemple, j’ai bien aimé la réplique du personnage principal suite à un emportement ridicule du pauvre Ozène : «C’est normal puisqu’il n’a plus sa tête à lui!»!

 

  • le rythme, qui est soutenu. L’action, d’autant plus originale qu’elle est empreinte de fantaisie, rebondit dans tous les sens. C’est si imprévisible que ça ne peut pas lasser!

 

  • un clin d’œil! À la page 22, Falzar menace de transformer son chef amérindien en Tunique-bleue. Ce ne peut-être qu’un clin d’œil complice à la série du même nom, qui sévissait aussi dans les pages de Spirou, à cette époque!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les dessins, encore un peu malhabiles. Certaines proportions manquent de précision, certaines perspectives manquent de netteté… Mais on sent que le trait s’affirme et que, d’ici quelques tomes, Gos aura trouvé son plein potentiel.

 

  • le caractère taquin du Scrameustache, qui se rit de tous les malheurs de l’oncle Georges ou de son ami. Alors qu’il se dit être un animal à l’intelligence très supérieure envoyé en explorateur par un peuple d’une planète lointaine et qu’il maîtrise des technologies auxquelles aucun humain ne pourra jamais avoir accès, le Scram se conduit comme un gamin pré-pubère qui se moque toujours du malheur d’autrui. C’est un peu paradoxal.

 

  • Falzar lui-même, ce «magicien de la Grande Ourse». D’abord, je trouve bizarre que des E.T. qui proviennent de systèmes solaires situés à des milliards d’années-lumière fassent référence à la Grande Ourse, et s’identifient à cette constellation… qu’ils ne voient probablement même pas de chez eux, et qu’ils n’ont très certainement pas baptisée du même nom!! Puis, le personnage est laid, antipathique, mais surtout vain : que veut-il, exactement? Asservir tous les humains? Faire de la terre son royaume? Devenir le Maître du monde?? J’ai toujours trouvé ce genre de gros méchants complètement ridicules et peu crédibles, surtout quand on ne sait rien de leurs plans, de leurs motivations ou de leurs origines. Finalement, avec sa tête de vautour bringuebalante au bout de son cou ridiculement long et maigre et son rire sardonique, le personnage a plus l’air absurde que méchant!

 

  • le fantastique enfantin qui vient prendre le pas sur la S.F. Comme si cet improbable sorcier à tête de vautour n’était pas suffisant, Gos en rajoute une couche en envoyant comme renfort au Scrameustache… un cupidon !?!?  Et que dire de cet homme-grenouille réellement grenouille ou de cet homme-sandwich… réellement sandwich !?! C’est vraiment grotesque et très décevant pour une série de S.F. qui promettait bien, au départ!

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Arsenul : Effectivement, j'imagine bien que Gos ne s'attendait pas à ce qu'un quelconque PG le considere d'un oeil aussi sévère, quarante ans après qu'il ait dessiné ces planches!! Mais, comme tu le dis si bien, d'autres prenaient tout de même en compte le fait d'assurer une certaine vraisemblance scénaristique! Évidemment, les jeunes sont beaucoup moins pointilleux que moi sur ce genre de détails (heureusement!!), et je te comprends fort bien d'avoir apprécié tout ça à l'époque: moi même, à cet âge, j'aimais assez inconditionnellement tout le répertoire Dupuis, en autant que le dessin me plaisait!!
Quelle chance tu as eue de «devoir» parfois aller passer trois heures à la bibliothèque!! J'aurais tant aimé que ma mère choisisse cette solution lorsqu'elle «bénévolait»»!
Et bravo pour le verbe «avocatdudiabiliser»: j'adore!!! Permets que je te l'emprunte, à l'occasion, puisque c'est là une de mes occupations préférées, avec mes collègues et amis... ou dans mes critiques!!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 08 mai 2011 à 8:26


Bonne critique comme toujours mon cher PG. Effectivement, les rebondissements sont monnaie courante dans ce genre d'histoire du magazine Spirou. Je crois par contre qu'il faut replacer la BD en 74 dans l'atmosphère bon enfant d'une série jeunesse qui ne s'attendait pas à un oeil aussi critique que le tien presque 40 ans plus tard. Je m'autoavocatdudiabilise en soulignant que certaines séries jeunesses encore plus vieilles ne présentent pas de telles inepties. Encore une fois, la couverture me rappelle les longues soirées de bénévolat de ma mère où nous devions passer 3 heures à la bibliothèque municipales mon frère et moi. À l'époque, je me divertissais bien avec le Scrameustache!
Rédigé par Arsenul le samedi 07 mai 2011 à 21:34




Dernièrement, j'ai lu... Oli
#01- la Forêt aux faux rires
04 août 2017

Promise
#01- le Livre des Derniers Jours
28 juillet 2017

Batman - Un deuil dans la famille
Batman - Un deuil dans la famille
15 juillet 2017

Carnets de Cerise
#03- le Dernier des cinq trésors
11 juillet 2017

Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Ma dernière chronique Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!
15 août 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Capsule-Pif #021- Probablement l'oiseau préhistorique le plus connu du 9e art!...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #018- Pourquoi t'es dans la lune?

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #019- Quand Vaillant veut faire dans le récit d'aviation...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #020- l'Aventurier avec un grand A... Mais que faisait-il là?!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin