Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#03- le Continent des deux lunes
#03- LE CONTINENT DES DEUX LUNES
Scénariste(s) : Roland Goossens dit GOS
Dessinateur(s) : Roland Goossens dit GOS
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Khéna et le Scrameustache
Année : 1974     Nb. pages : 46
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre
Genre(s) : Héros animalier, S.F. humoristique
Appréciation : 4 / 6
Khéna à la découverte de ses racines...
Écrit le samedi 21 mai 2011 par PG Luneau

Alors que le Scrameustache l’initie aux mille et un gadgets que renferme sa soucoupe volante toujours bien cachée au creux du Trou aux vaches, le jeune Khéna actionne accidentellement un bouton, lançant dans l’espace un puissant signal de détresse! Malgré que le Scram le neutralise très rapidement, il ne faut pas plus de quelques heures avant que deux étranges extraterrestres en scaphandre atterrissent à Chambon-les-Roses et viennent au rapport.

 

Ces deux étrangers tombent sur Khéna et, après l’avoir neutralisé, reconnaissent le logo qui orne son médaillon : c’est le Continent des Deux Lunes !!! Ils décident donc de l’embarquer immédiatement, sous les yeux effarés du Scrameustache, question de mieux pouvoir l’identifier! Heureusement, notre héros a reconnu ces gens, et il sait où aller pour les rejoindre et retrouver Khéna. Sans faire ni une ni deux, il promet à l’oncle Georges de ramener Khéna sain et sauf et s’envole au secours de son copain.

 

Dans ce troisième album, Gos ramène son intrigue de départ, axée principalement sur le mystère des origines de Khéna. Le jeune homme d’une douzaine d’années en découvrira plus, en effet, sur ses parents, sur son peuple, sur les raisons qui l’ont conduit sur la Terre, dans les Andes… ainsi que les mystérieuses circonstances qui ont fait qu’il y soit resté!

 

Si ce retour à la trame principale est fort agréable, et ravive un peu mon enthousiasme, précisons tout de suite que ça reste de la S.F. gentillette, tout à fait représentative de l’âge d’or de la BD franco-belge pour la jeunesse. À ce niveau, elle est très très très «arrangée avec le gars des vues». On est à cent lieues de l’excellent Orbital ou même du classique Valérian! Dans le genre, c’est un album honnête, qui divertit. L’intrigue, bien que cousue de fil blanc, est potable, et les fort sympathiques Ramouchas, ces grosses bestioles mi-ours, mi-gorilles, sauront faire rigoler toute la famille. Au final, j’ai encore hâte de connaître le fin fond du mystère familial de Khéna, preuve que le récit remplit bien son mandat.

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le nom du village. Chambon-les-Roses… c’est franchement charmant! Mais il me semble que j’aurais plutôt osé l’humour avec un Chambon-le-Port ou Chambon-les-Bouses!!

 

  • Waterloo, le vieux chien de Khéna et d’oncle Georges. Dans le tome #1, il m’avait déjà paru sympathique. Ici, quand le Scrameustache lui inculque la faculté (bien invraisemblable) de parler, il devient encore plus intéressant… Malheureusement, Gos n’a pas su exploiter ce filon, qu’il tue dans l’œuf quatre planches plus loin! Dommage.

 

  • le retour à l’intrigue principale, en se limitant à la S.F. C’est un réel soulagement que de retrouver les ornières du tome #1… compte-tenu de la folle embardée prise lors du tome #2!! Les mystères entourant les origines de Khéna sont si nombreux et palpitants (Qui est-il? Un humain? Un extraterrestre à l’allure humaine? Que faisait-il, abandonné dans les montagnes andines? Ses parents sont-ils encore vivants? Qui sont-ils?...), qu’il en résulte un double plaisir : celui de trouver quelques réponses au sujet de cette intéressante trame… et celui de ne plus être en présence d’un fantastique puéril de bas niveau! Espérons que ça continue!

 

  • le nom du méchant : Ener Sleihcim. Mon petit doigt me dit qu’il doit être inspiré d’un certain René Michiels… Mais qui est cet homme qui se cache sous ce patronyme ma foi assez commun, encore aujourd’hui, en Belgique (si j’en crois ce qu’Internet m’a proposé lorsque je l’ai «googlé»)? Sûrement une connaissance de Gos, mais je n’en sais pas plus. J’aime bien ces clins d’œil à des amis, dans les BD, même si celui-ci est assez malhabile par son manque de subtilité et d’esthétisme.

 

  • les personnages des Ramouchas. Ces ours clownesques sont espiègles et taquins, ce qui parfois peut être dangereux car, en plus d’être très musclés, ils possèdent la capacité de générer de forts chocs électriques, un peu comme nos anguilles! N’empêche qu’ils font des gaffes et des pitreries si amusantes qu’ils en sont tout de même très sympathiques, même les plus bêtas… D’autant plus qu’ils vivent tous sur une île paradisiaque! Leur puissant don télépathique est aussi très impressionnant!

 

  • les premières apparitions des petits personnages à la peau verte! Jusqu’à présent, ils ne font qu’agir en tant que narrateurs externes et anonymes, en bas des pages 23  et 46. Ces apparitions mystérieuses et inexpliquées ont dû beaucoup intriguer les lecteurs du magazine Spirou, à l’époque! Personnellement, bien que je sache qu’ils deviendront les vedettes des tomes à venir, et que je connaisse même leur nom : les Galaxiens, j’ai quand même déjà très hâte d’en savoir plus sur eux!

 

  • l’énigme de l’identité de Khéna. On en apprend de grands bouts… mais il reste encore quelques pans de son histoire de vie à éclaircir. Ce fin mot de l’affaire nous est réservé pour plus tard, et c’est bien ainsi : c’est bon, parfois, de laisser durer un suspense!!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • le manque d’originalité dans le design extraterrestre! Tant les vaisseaux que les scaphandres sont d’une banalité faramineuse. La soucoupe du Scrameustache semble sortie tout droit d’un film de série Z des années 50 (ceux où l’on voyait les fils de nylon tenir les vaisseaux!), et la station-relais des extraterrestres, cachée derrière notre lune, ressemble à un gros sous-marin massif. Ça manque vraiment beaucoup de créativité… et d’aérodynamisme!!

 

  • les trop nombreux hasards qui pullulent dans tout l’album. D’abord, celui qui fait que ce soit justement le véritable oncle biologique de Khéna qui retrouve ce dernier en Europe, pendant sa mission de routine. Puis, tous ceux avec les manettes et les boutons (Khéna qui accroche le bouton lanceur de signal de détresse, Waterloo qui accroche les manettes de la machine qui inculque le langage)… Et quand, à la page 31, Pilili révèle à Khéna la fonction secrète de sa boucle d’oreille, qui agit comme émetteur-traceur, qu’est-ce que ça fait placé !! Je n’ai jamais vu une information émise avec aussi peu de raison d’être, juste pour qu’on comprenne, six pages plus loin, comment ils ont retracé la jeune fille! Elle n’avait absolument aucune raison de la porter ce soir-là puisqu’elle fuguait en secret, avec Khéna : pourquoi aurait-elle voulu que son père puisse la retracer?? Voilà un bel exemple de maladresse scénaristique, qui sonne faux!!

 

  • quelques incohérences scientifiques. Un chien, même à qui on inculque un langage, ne peut physiologiquement pas produire les mêmes sons que nous : il n’a pas les cordes vocales qu’il faut pour ça, ni la morphologie buccale pour les articuler! De plus, l’oncle de Khéna précise, à la page 11, qu’il recherche son neveu depuis plus de 10 ans… On compte donc les années au même rythme que nous, sur leur très lointaine planète??? Étrange!?

 

  • le fameux âge de Khéna. Je n’arrive toujours pas à le percevoir comme un individu de 12 ou 13 ans!!! C’est plus fort que moi : dans ma tête, il a 20 ou 22 ans!! Et il me semble que ses attitudes et réactions confirment mon impression. Faut-il que le personnage soit mal cerné, mal construit, mal présenté pour que ma conviction ne démorde pas?!?

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ René : Merci de votre visite! Votre commentaire confirme mes soupçons! Yaouh! J'avais vu juste! J'aimerais bien, moi aussi, apparaître dans une BD... même dans un rôle de méchant, ou dans une toute petite figuration!! Vous avez été choyé! ;^)
Rédigé par pgluneau le dimanche 24 janvier 2016 à 16:08


C'est moi, l'affreux Ener Sleihcim, copain de Gos et je dois reconnaître qu'il ne m'a pas 'raté' (Dieu, que je suis laid) Sans rancune, mon vieux Roland.
Amitiés.
René.
Rédigé par René le dimanche 24 janvier 2016 à 9:58


@ Elrond : Merci pour le compliment, mon cher, et merci de venir me visiter dans ma Lucarne... et de prendre le temps d'y laisser un message! J'adore votre remarque : vous avez parfaitement raison! On oublie trop souvent, en effet, que les déplacements dans le vide intersidéral ne sont pas régis par les lois de la friction! C'est une superbe leçon de physique spatiale que vous me faites ici! ;-) À ma défense, on peut supposer que plusieurs de ces vaisseaux décolent et atterrissent peut-être à partir du sol, auxquels cas un minimum d'aérodynamisme serait plus qu'utile!?
Rédigé par PG Luneau le dimanche 19 février 2012 à 16:25


Joli article. J'ai redécouvert le Scrameustache il y a très peu...
Une remarque cependant: pourquoi les stations orbitales et autres vaisseaux interplanétaires auraient-ils besoin d'aérodynamisme, vu qu'il n'y a pas d'air dans l'espace. A plus forte raison lorsqu'ils se déplacent par dématérialisation-rematérialisation...
Rédigé par Elrond le dimanche 19 février 2012 à 9:12




Dernièrement, j'ai lu... Petits Mythos
#04- Poséïdon d'avril
08 décembre 2017

Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!
05 décembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

anne des ocreries, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin