Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#07- les Orgues de Simushir
#07- LES ORGUES DE SIMUSHIR
Scénariste(s) : Éric CORBEYRAN, Achille BRAQUELAIRE
Dessinateur(s) : Luc BRAHY
Éditions : Dargaud
Collection : X
Série : Imago Mundi
Année : 2005     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (1/2)
Genre(s) : Aventure, Thriller
Appréciation : 4 / 6
Archéologie 2.0
Écrit le samedi 05 septembre 2015 par PG Luneau

Titres lus : #07- les Orgues de Simushir

            #08 - l'Héritage jomon (2006, Récit à suivre (2/2), 4,5/6)

            #09 - la Colline blessée (2007, Récit à suivre (1/2), 5/6)

            #10 - le Deuxième cercle (2007, Récit à suivre (2/2), 5/6)

 

Ah! Vous avez sûrement déjà ressenti le plaisir immense qui nous assaille quand, à la rencontre d'un ami que l'on n'a pas revu depuis longtemps, on réalise que le contact avec lui est aussi franc, intense et direct que si on l'avait vu la veille!? Eh bien c'est exactement cette impression que j'ai eue, en retrouvant le trio d'experts en archéologie virtuelle d'Imago Mundi !

Cinq années, déjà, nous séparent de ma lecture des tomes #5 et 6 de cette passionnante série!! Mais j'ai renoué avec Leia, Loïc et Harald avec une facilité déconcertante!! Il est vrai que chacune de leurs aventures, réparties sur deux tomes, forme un dossier relativement fermé, qu'on peut lire indépendamment (même si une lecture dans l'ordre est recommandée, question de s'imprégner de l'évolution des personnages).

Les dossiers IV (tomes #7 et 8) et V (tomes #9 et 10) entraînent une fois de plus nos trois héros dans deux aventures aussi enlevantes qu'intrigantes. La première les emmène au Nord de l'archipel nippon, sur les îles volcaniques des Kouriles, où leur amie Alva Kaberg, rencontrée lors du dossier II, leur demande de venir l'aider à dénicher les vestiges du peuple jomon. Malheureusement, un des volcans environnants s'éveillera et mettra sérieusement en danger la vie de toutes les équipes scientifiques des environs, principalement celle de la belle Alieska Dablievski, avec qui Loïc commençait une liaison particulière. Puis, comme si la situation ne devenait pas suffisamment délicate, on découvrira qu'il y aurait aussi anguille sous roche : le grenouillage international serait-il aussi à craindre que l'éruption??

Le dossier V, pour sa part, transporte le trio en Angleterre. Harry Eastwood, l'ancien tuteur et grand ami de Leia, embauche l'agence Imago Mundi pour l'aider à analyser un tertre antique, afin de mieux le protéger. Les travaux de nos trois amis seront compliqués par la présence d'écologistes qui craignent les ondes magnétiques utilisées par le beau Loïc lors de ses investigations. De plus, de mystérieux agroglyphes, ces étonnants cercles dessinés dans les champs de blé, apparaissent autour du tertre, attirant dans les parages tous les amateurs d'ovnis du comté! Entre ufologues fanatiques et écolos radicaux, Harald et ses deux acolytes auront fort à faire pour mener à bien leur mission et aider Harry à protéger adéquatement ce site préhistorique.

S'il est vrai que j'ai toujours une petite réserve à l'égard des dessins de monsieur Brahy, trouvant son encrage un tantinet trop nerveux à mon goût, il est clair que la qualité des intrigues, l'intérêt scientifique qu'elles déploient et l'intelligence des dialogues ont tôt fait de me faire oublier ces micro-déceptions! Ainsi, même si les mises en place de chaque intrigue traînent un peu en longueur, elles restent toujours suffisamment intéressantes et instructives pour qu'on n'y prenne pas ombrage! ;^)

À ce propos, le bagage scientifique qu'on nous balance dans ces albums est toujours si étoffés et plausibles que je ne saurais départager la part fictive de la réalité. D'emblée, j'aurais tendance à croire tout ce qu'on nous dit dans cette série!! ;^) De toute façon, si tout est scientifiquement véridique, je dis bravo aux auteurs pour la grande qualité de leurs recherches... et si tout n'est pas complètement vrai, je leur dis encore bravo pour leur fabuleuse aptitude à nous le faire gober comme tel!! Moi, j'y crois, et si ces créateurs me  bluffent, je suis heureux de l'être d'aussi intelligente façon!! ;^)

Deux belles aventures de plus pour ce trio bien sympathique, deux aventures peut-être un peu moins haletantes que les précédentes, mais qui en deviennent d'autant plus plausibles! ;^) Quatre albums que je recommande chaudement, à partir de 15 ou 16 ans.

Avec eux, je termine ma lecture de cette série... Enfin, plus ou moins!!? En effet, si Imago Mundi est terminée, on peut retrouver Harald, Leia et Loïc dans une autre aventure, plus longue celle-là, un 6e dossier qui s'étale sur 4 tomes et qui se déroule aux pôles. Pour je ne sais trop quelle raison, on a choisi de nous la servir sous une autre appellation : Climax. Vivement, donc, que je déniche le tome #1 de cette série (j'ai déjà les 3 autres!! ;^), pour poursuivre le plaisir que j'ai à côtoyer cette équipe hors du commun!

À lire aussi : mes critiques des tomes #5 & 6.

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les pages de garde. Elles présentent toute une foule d'exemples et d'explications techniques et scientifiques que les auteurs ont dû s'approprier minimalement pour relater leur histoire! Est-ce que toutes les données présentées sont véridiques? Je ne sais trop, mais si c'est du baratin, il est baraté de si belle façon que j'y crois à fond!! ;^) En tout cas, pour ce qui est des Jomons et des Aïnus, j'ai vérifié : ce sont vraiment des peuplades qui ont vécu au Nord du Japon!

 

  • de belles mises en pages. J'adore l'utilisation des longues vignettes verticales que fait monsieur Brahy, principalement dans le tome #7. La p.5 est particulièrement intéressante, avec ses fumeroles qui guident presque notre lecture, mais les p.6, 12 et 20 en sont d'autres exemples! Ça fait très class, je trouve! ;^)

 

  • la scène qui introduit Leia, au début du tome #7. Quelle efficacité! J'adore cette scène (p. 9 et 10), tout en contrepoint du dialogue téléphonique. Il nous donne, en 2 planches, un portrait tout à fait juste (et très drôle!!) de la grande force de caractère de cette femme de tête!

 

  • les textes en langues étrangères, sous-titrés. J'aime bien quand les auteurs laissent le texte dans la langue originale du personnage qui parle (ici, quelques phylactères en russe - avec l'alphabet cyrillique - puis en japonais et en breton). On sent plus le fossé linguistique qui sépare les personnages, leur vulnérabilité face à l'incompréhension. De plus, ça prouve que les auteurs prennent leur projet assez au sérieux pour faire les recherches nécessaires! On n'a pas tous un voisin qui écrit le japonais ou le russe!! ;^)

 

  • le caractère international des recherches scientifiques de haut niveau. Déjà, l'équipe d'Imago Mundi est constituée d'un Suédois, d'une Britannique et d'un Breton. Au cours du dossier IV, on croise ensuite une équipe composée d'une Russe, d'un Japonais et d'un Américain. J'aime voir cette belle coopération internationale, preuve que différents peuples peuvent travailler ensemble pour le bien commun... De plus, Corbeyran a l'intelligence de ne pas tomber dans la naïveté bucolique et fleur bleue : l'entraide est là, oui, mais les rivalités (scientifiques ou économiques) restent aussi bien présentent, comme ce doit être le cas, j'imagine, dans ce milieu... et elles peuvent même s'avérer mortelles, comme il se doit dans tout bon récit d'aventure!! ;^)

 

  • l'humour et l'efficacité des dialogues! J'aime beaucoup le classique coup du livre à l'envers, dans le bas de la p.18 du tome #7. Le personnage de Leia est d'un sarcasme jouissif qui fait vraiment plaisir. Elle a toujours la réplique assassine pour clouer le bec à son interlocuteur et faire pouffer de rire la galerie!! Je l'adore! Corbeyran frappe fort avec ce personnage! Et même Loïc se met à l'ironie, au début du tome #10, quand il interroge la secte pro-ovni : tordant!!

 

  • la très bonne vulgarisation scientifique. De manière générale, les explications qu'on nous donne, en lien avec les éléments scientifiques des récits, sont très claires. C'est le cas pour l'exploitation du rhénium, par exemple, à la fin du tome #8. Sans trop rentrer dans les détails, mais sans que ce ne soit trop simpliste non plus, Corbeyran et Braquelaire parviennent à nous faire sentir plus intelligent... ce qu'on adore tous, non?? ;^)

 

  • plusieurs très beaux plans. J'aime particulièrement le paysage urbain un peu vieillot du bas de la p.45 (tome #9)... Les agroglyphes du tome #10 sont pas mal non plus.

 

  • les thématiques du dossier V !! D'abord, les tumulus, Stonehenge, les mégalithes et les tribus de l'aube de l'Antiquité, tout ça m'a toujours grandement intrigué. Si on rajoute à cela le passionnant mystère des agroglyphes, ces superbes œuvres d'art agraire qui se «dessinent» prétendument toutes seules, je ne peux qu'être comblé! ;^) Le fait d'y ajouter des contestations d'ordre écologique (cristallisées par l'introduction d'un ancien allié d'Harald, Alex Miller) et une théorie extraterrestre, voilà qui décuple encore mon intérêt! Vraiment, j'ai bien aimé ce dernier dossier!

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • le personnage d'Alva ressemble vraiment trop à un homme... surtout aux p.6 et 7 du tome #7. Ça tombe mal : ce sont justement les pages qui nous l'introduisent!!?? :^(

 

  • des phylactères difficiles à attribuer. Principalement dans le tome #7, aux p. 9 et 10, par exemple, il devient difficile de comprendre qui dit quoi. J'ai d'abord cru que la forme des phylactères était codée pour nous faciliter la tâche (des bulles rectangulaires pour les lignes d'Harald, du téléphone, et des rondes pour les réponses de Leia)... mais ça ne fonctionne pas toujours!!? Je remarque maintenant qu'on pourrait se baser sur les appendices (ceux faits de lignes brisées étant originaires du téléphone)... mais ce semblant de code est démenti dès la première case de la page suivante!!?? Bref, c'est parfois un peu mêlant. Plus de rigueur aurait amélioré la fluidité de notre lecture!

 

  • le caractère encore un peu trop sec du trait de monsieur Brahy, principalement au niveau de l'encrage... Mais j'en ai déjà parlé plus haut.

 

  • la couverture du tome #7. Pourquoi y avoir mis cette espèce de ninja? Cette faction n'apparaîtra qu'à la fin du tome #8 !! Il me semble que j'aurais agencé la double illustration de ces tomes (car, comme pour les 3 premiers dossiers, les couvertures des albums #7 et 8 forment une seule et même grande illustration, ce qui est très chouette!) de manière à mieux respecter le contenu de chacun des tomes... et à ne pas vendre de punch.

 

  • un mauvais raccord (comme au cinéma!) dans l'enchaînement des mouvements d'un combat. À la p.27 du tome #8, observez bien l'enfilade entre la 9e et la 10e vignette... et expliquez-moi comment Loïc peut faire une telle ruade alors que son agresseur est derrière lui!!?? Voilà une petite incongruité qui frôle l'impossible!?

 

  • le changement dans le concept des couvertures! Après 4 paires d'albums illustrées de double planche coupée en deux, les éditeurs ont décidé que les tomes #9 et 10 allaient avoir des couvertures traditionnelles, sans lien l'une avec l'autre!!? Si ce changement avait été accompagné d'une réédition des 8 premiers tomes, avec de nouvelles couvertures plus classiques, je comprendrais... Mais pourquoi changer sans raison?? Surtout que ce 5e diptyque semble être le dernier!!?? Ridicule!!

 

  • les explications scientifiques du tome #10. Cette fois-ci, j'avoue que les auteurs m'ont un peu perdu. D'abord, précisons que j'adore l'explication «sociologique» du dénommé Bran, au bas de la p.44, quand il explique que les agroglyphes apparaissent peut-être souvent près des mégalithes parce que les mégalithes ont été construits sur des sites où, déjà, à l'époque, des agroglyphes avaient tendance à apparaître. Mais les explications «scientifiques» pour expliquer la formation de ces cercles ne sont pas très nettes. Des vortex de plasma? Késéça? On nous l'explique de manière un peu confuse, comparativement aux autres épisodes. De plus, je n'ai toujours pas compris toute l'histoire avec la suite de Fibonacci. D'accord : la clé de décodage expliquée à la p.36 du tome #10 me semble assez obscure, mais je peux comprendre que cela peut fonctionner. Par contre, je ne vois pas du tout de quelle façon Leia en est venue à associer les assemblages de a et de b, trouvés dans les faux agroglyphes, aux lettres du mot Fibonacci?? Bien évidemment, j'ai lâché prise et j'ai quand même apprécié ma lecture... mais je trouve dommage que la vulgarisation de ce passage-clé n'ait pas été à la hauteur des nombreuses autres auxquelles on a eu droit tout au long de la série. :^(

 

  • la conclusion du tome #10. La toute dernière planche détonne. Elle est un peu trop larmoyante à mon goût. En fait, c'est surtout qu'elle nous montre une Leia à cent lieues de celle que nous connaissions!!

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Je crois qu'en effet, tu devrais les apprécier... Ces 4 là, mais aussi les 6 premiers!! Une vraie bonne série d'aventure!! ;^)
Rédigé par pgluneau le lundi 07 septembre 2015 à 8:52


Ah, ça peut m'intéresser ça. A garder en liste.
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 06 septembre 2015 à 2:33




Dernièrement, j'ai lu... Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin