Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Larmes d'abeille
#01- LARMES D'ABEILLE
Scénariste(s) : Régis LOISEL, Jean-Blaise Mitildjian dit DJIAN
Dessinateur(s) : Vincent MALLIÉ
Éditions : Vents d'Ouest
Collection : X
Série : Grand mort
Année : 2007     Nb. pages : 60
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre
Genre(s) : Fantastique
Appréciation : 4.5 / 6
Très lente mise en place
Écrit le mercredi 13 octobre 2010 par PG Luneau

Loisel est un auteur qui fait partie des bonzes, en Europe. C’est pourquoi il peut s’en permettre : après des succès fulgurants comme sa Quête de l’oiseau de temps, son fabuleux Peter Pan et l’excellente série présentement en cours Magasin général, inspirée du terroir de sa nouvelle terre d’adoption (chacun sait que le maître vit maintenant au Québec!), je suis sûr qu’il peut se permettre certains caprices auprès des éditeurs chez qui il dépose ses projets!

 

Aussi, Vents d’Ouest n’a pas du faire trop de chichi quand ils ont réalisé que le premier tome de la nouvelle série qu’il rédige en compagnie de son ami Djian faisait dans le long format : soixante pages, c’est devenu rare, surtout pour un premier tome!! Toutefois, je ne suis pas sûr qu’ils auraient accepté de publier cette très longue mise en place si le nom du grand maître n’y avait pas été associé!

 

Non pas que l’album n’est pas bon! Au contraire, nous sommes devant un objet de qualité, tant au niveau des dessins de Vincent Mallié que sur le plan du scénario de Loisel et Djian… mais j’ai rarement vu des auteurs oser prendre tant de temps pour mettre en place leur récit. Voyez plutôt.

 

Le Grand mort, c’est l’histoire de Pauline, une jeune universitaire qui s’en va séjourner dans la campagne bretonne, question de préparer tranquillement sa maîtrise en science-éco. Malheureusement, suite à une série de problèmes mécaniques fortuits, elle se retrouve à crécher chez Erwan, un gentil Breton de son âge, qu’elle vient de rencontrer. L’étrange jeune homme semble croire au Peuple Fée!?! Pour amadouer le scepticisme de cette invitée-surprise, le garçon lui présente maître Cristo, un vieil aveugle qui permettra à la jeune femme de découvrir un fascinant univers parallèle.

 

Voilà. C’est tout. Ce synopsis résume les soixante pages de l’album… et n’importe quel scénariste aurait pu faire tenir ce même récit dans vingt pages, tout au plus. Mais voilà : Loisel et Djian ne sont pas n’importe qui. Ces deux hommes prennent le temps d’installer, de montrer, de faire sentir et ressentir les choses. Ils étoffent, prennent leur temps et nous entraînent doucement, de manière toute naturelle. Cette lenteur est nécessaire, je crois, pour qu’on accepte, en tant que lecteur, que le fantastique soit si près de notre monde moderne. Mais ce que le récit gagne alors en réalisme, il le perd en rythme.

 

Ça fait qu’à la fin des soixante pages, j’ai finalement trouvé qu’on n’était pas rendu bien loin dans l’intrigue! Heureusement que j’ai déjà la suite sous la main, car je ne suis pas sûr que j’aurais été assez accro pour attendre un an avant de me la taper! Car, quand on ne sait encore rien de ce que les protagonistes sont venus faire dans un monde féérique après soixante pages, on peut raisonnablement se demander si on le saura au bout de trois ou quatre cents pages, non?!?

 

Un tome d’introduction, donc, mais qui introduit peu de gens et fort peu d’informations sur leur mission ou le monde dans lequel ils sont plongés. C’est à souhaiter que le tome deux sera plus éclairant!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la couverture et la quatrième de couverture. D’un beau rouge vif, la première nous montre Pauline, l’héroïne, qui traverse une espèce de champ de blé écarlate avec une mystérieuse créature bleuâtre sur les épaules. Ça donne déjà le ton pour ce qui est de l’étrangeté. Pour ce qui est de la quatrième de couverture, elle présente, en un filigrane trop palot à mon goût, un des splendides paysages bucoliques que l’on peut retrouver dans l’album.

 

  • le personnage de Pauline. Énergique et fougueuse, gaffeuse et malchanceuse, sceptique mais complètement dépassée par les événements, elle a tout pour plaire! Et ce surnom de Popo! Quel délice! Surtout quand on sait ce que signifie ce terme chez nos cousins français!!

 

  • la clarté éclatante des verts qui illuminent tous les paysages de l’album. C’est vivifiant et ça donne le goût d’aller courir dans les bois! Bravo à monsieur Mallié pour ses superbes scènes forestières et au dénommé Lapierre pour la vivacité de ses couleurs.

 

  • la scène dans les blés rouges, comme sur la couverture. Si elle débute de manière fort cocasse, cette scène se continue en suscitant de vastes inquiétudes auprès des lecteurs les plus attentionnés. Déjà, sur la couverture, la menace potentielle était évoquée, de manière tout à fait subtile. J’ai bien aimé la manière toute discrète employée par le scénariste pour faire monter la tension narrative. Un lecteur un peu endormi ou nonchalant passera à côté sans même s’en rendre compte… Personnellement, ça m’a rendu tout fier de l’avoir perçu!

 

  • la longueur de l’album! Un premier tome de soixante pages!! Wow! Habituellement, on retrouve cette pagination exceptionnelle seulement dans les one-shot ou les tomes finaux, quand les auteurs veulent boucler leur intrigue correctement et qu’ils ont mal calculé leurs affaires : alors seulement certains éditeurs acceptent de déroger. Mais ici, pour un début de série (et le tome deux est tout aussi long!!), c’est vraiment étonnant… Et ça laisse place à une mise en situation très graduelle… et même, vous l’aurez compris, peut-être un peu trop!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • l’absence d’illustration sur les pages de garde. Pour un bel album comme celui-là, je trouve dommage que l’illustrateur n’ait pas pris la peine de nous gâter un peu. L’éditeur aurait pu lui fouetter les sangs! Deux doubles pages beiges, ça fait fade pas à peu près!

 

  • la lenteur du récit. Comme je le disais plus haut, l’essentiel de toute cette histoire pourrait tenir en vingt planches! Ici, les auteurs misent sur les ambiances, les impressions, les non-dits… Ça ralentit le rythme d’autant, ce qui explique que le motif du périple dans cet univers féérique n’est pas du tout abordé. Dommage, car bien que le monde enchanté est visuellement très beau, si les protagonistes s’y retrouvent sans raison, moi, ça ne me satisfait pas : j’ai besoin de comprendre, de voir une logique, même (et surtout!) dans le fantastique! Vivement des explications!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Mo': Pour ce qui est de l'ambassadeur, tu ne pourrais pas mieux dire... mais je ne t'en dis pas plus! Bonne lecture du tome #2!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 07 janvier 2011 à 9:50


oui, je compte aussi le petit George qui je pense reviendra, Cristo également qui ne nous a,pas tout dit et les ambassadeurs (surtout le dernier, je ne sais pas... il y a anguille sous roche avec lui ^^)
Rédigé par Mo' le vendredi 07 janvier 2011 à 1:22


@ Mo': Je comprends ce que tu veux dire, mais il y a prendre son temps pour placer les choses, et perdre du temps. Mais, comme tu dis, on ne sait pas trop la direction que prendra le tout (enfin, toi, tu ne le sais pas, moi qui ai lu le deuxième, je suis déjà un peu plus fixé... mais si peu!!)
Bref, personnellement, je crois que tout ça aurait pu être avantageusement resserré... Et, de toute façon, si tu aimes ce rythme, tu seras servie car le tome #2 garde cette même lenteur, tout du long! Il met en place d'intéressantes choses, lui aussi, mais de manière très lente... J'espère que tu apprécieras!
(Tu vois sept personnages, toi? À mon sens, il n'y a que Pauline, Erwan, le vieux Cristo... puis la créature qui devient ami avec Pauline, c'est tout! Tu comptes vraiment les «ambassadeurs» des autres tribus et le traducteur comme des personnages importants? À mes yeux, ils ne formaient qu'un groupe relativement anonyme d'accompagnateurs. L'avenir nous éclairera sûrement là-dessus aussi!)
Rédigé par PG Luneau le jeudi 06 janvier 2011 à 20:16


Je n'ai pas trouvé que c'était lent de mon coté et le fait qu'il y ait peu de personnages introduits (tout de même 7 personnages introduits, pour une quête, c'est pas mal... même si tous ne font pas le périple, tel George ou Cristo). Je trouve au contraire qu'il y a les éléments et le rythme adéquats. Ne peste-t-on pas suffisamment après certains albums qui partent sur les chapeau de roue sans même nous permettre de cerner la personnalité des personnages ? Ne peste-t-on pas sur l'absence de savoir, parfois, de certains auteurs qui en voulant aller trop vite ampute le récits de trop sévères coupes-franches ?
Non, pour moi cet album introduit le rythme, l'intrigue (on ne connait pas l'objectif exact de la quête mais on a largement de quoi saliver sur ce rituel ancestral qui se produit une fois par demi-siècle... je ne sais plus mais on peut penser de Cristo était le passeur précédent). Bref, j'aime pouvoir savourer :-)
Rédigé par Mo' le jeudi 06 janvier 2011 à 14:12


@ Arsenul: Si je peux enfin trouver deux minutes à moi, vous aurez droit à ma critique du tome #2 qui, effectivement, est aussi très lent.

Je suis bien content que tu trouves un peu de temps, entre deux boires (ou pendant les boires?) pour revenir donner signe de vie. J'ai hâte de te lire au sujet de ces petits bijoux... en espérant que ce soit avant la majorité de tes petits derniers!!
Rédigé par PG Luneau le lundi 18 octobre 2010 à 23:17


Je trouve que le tome 2 est encore plus lent et qu'il ne s'y passe absolument rien... Dommage, je croyais en l'ambiance de cette série. La scène où ils trouvent le grand mort est tellement riche! Mais bon, la quête est bien repartie alors...
En passant j'ai le blog qui me chiquotte, mais le temps me manque affreusement. les minutes où je n'ai pas au moins un enfant dans les bras sont rares. (Je tape présentement à une main!)Par contre je lis des petits bijoux!
à bientôt
Rédigé par Arsenul le lundi 18 octobre 2010 à 18:50


@ Kikine: Je comprends tout à fait ce que tu veux dire: c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai des tonnes de séries, incomplètes ou récemment complétées, dans ma PAL! Je préfère avoir «l'entièreté» du récit avant de m'y plonger, plutôt que d'être obligé, à chaque fois qu'un tome sort, de relire tous les tomes précédents. Dis comme ça, ça peut paraître idiot, mais quand on a plus d'une centaine de séries entammées, on en vient, comme tu dis, à s'y perdre... et à perdre un temps fou pour s'y retrouver!! D'où ma longue liste de séries (qui semblent excellentes!) en attente.
Rédigé par PG Luneau le samedi 16 octobre 2010 à 14:38


60 pages pour une mise en place ... déjà que je trouvais que c'était long à partir dans "Magasin général" ... je présume que si l'on est déjà conscient à l'avance de cette lenteur, ça doit être moins gênant que de plonger dans cet album. Ceci dit, je vais peut-être attendre un petit peu car pour le moment, j'ai commencé trop de premiers tomes de séries et je vais finir par m'y perdre ;)
Rédigé par kikine le samedi 16 octobre 2010 à 9:28


@ Allie: En fait, je crois qu'il vaudra mieux attendre d'avoir l'ensemble des tomes, puis de tous les lire les uns à la suite des autres, comme on le ferait avec les chapitres d'un roman. Ça nous permettrait d'imposer nous même un certain rythme à notre lecture. Car l'histoire est très intéressante et mérite le détour... même si elle avance au rythme d'un compte-gouttes! (scoop: je viens de finir le tome #2... et il est aussi lent!)
Rédigé par PG Luneau le jeudi 14 octobre 2010 à 16:38


Dommage! Ça avait l'air prometteur! Bon... peut-être que je me laisserai tenter quand même si je tombe dessus! Je dois avouer que je connais assez peu ce duo, Loisel et Djian...
Rédigé par Allie le jeudi 14 octobre 2010 à 8:10




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin