Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#04- les Pions de Mr K.
#04- LES PIONS DE MR K.
Scénariste(s) : Pascal ROMAN
Dessinateur(s) : Félix MEYNET
Éditions : Dargaud
Collection : X
Série : Double M
Année : 1994     Nb. pages : 56
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Aventure policière, Humour
Appréciation : 4.5 / 6
Guerre froide aux sports d'hiver
Écrit le jeudi 06 janvier 2011 par PG Luneau

C’est toujours un plaisir pour moi de retrouver les deux protagonistes de Double M, Mirabelle et Melchior. J’ai toujours aimé leurs aventures pseudo-policières qui se déroulent dans l’espèce d’insouciance caractéristique du début des années soixante, époque où elles se situent. L’antagonisme des deux héros, lui gars de la montagne très physique et un brin sauvage en société, elle citadine et mondaine jusqu’au bout des ongles (superficialité en prime!), est gentiment exploité, engendrant des situations cocasses bien sympathiques mais jamais bien méchantes, démontrant bien la tendresse que les auteurs ont pour chacun d’eux.

 

Dans cette aventure-ci, on retrouve Mirabelle qui passe quelques temps dans les Alpes savoyardes, à la coquette auberge de Matafan, question de nous faire croire qu’elle apprécie les sports d’hiver. Alors que Mel s’échine inutilement à lui enseigner les rudiments du ski alpin, deux étrangers tournent autour de l’auberge et semblent en avoir après un des pensionnaires qui y séjourne avec son fils d’une douzaine d’années. Évidemment, il n’en fallait pas plus pour que la coquette journaliste et son entraîneur particulier se retrouvent lancés dans un enchaînement d’événements et d’imbroglios digne des bons films d’Hitchcock, fin cinquante, début soixante. Tout ce beau monde finira confiné au village par une avalanche et notre duo choc devra mettre en échec les deux Russes (car c’en sont!) et leur chef, à l’identité secrète, avant qu’ils ne s’en prennent à l’enfant.

 

C’est un très bon opus auquel nous avons droit ici. Monsieur Roman a concocté un récit simple et accessible (même aux plus jeunes) mais très habilement construit, qui nous réserve quelques fausses pistes et quelques belles surprises. On est un peu dans la même lignée que les enquêtes de Ric Hochet, mais la qualité et l’humour en plus! Les dessins de Meynet restent ce qu’ils sont : assez inégaux, sauf lorsque vient le temps de développer la poitrine d’un personnage féminin ou de lui amincir la taille. Néanmoins, j’ai vraiment aimé ce tome, qui mise sur l’esprit de la Guerre froide, avec les méchants Russes et les bons Occidentaux, tel qu’on percevait la chose à l’époque. Il m’a donné le goût de lire ou de relire les autres… C’est certainement bon signe!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • l’illustration des pages de garde. Même si le dessin est un peu malhabile, il montre bien, en deux petits dessins, la dualité complémentaire entre Mirabelle et Mel, chacun à leur top, chacun dans leur faiblesse!

 

  • l’amour-haine indissociable qui unit les deux protagonistes. Malgré qu’ils se vouvoient gros comme le bras et qu’ils aient des champs d’intérêts complètement antagonistes, on sent bien qu’ils se plaisent et qu’ils finiront ensemble… comme dans tous les bons films de Doris Day et Rock Hudson,  je vous dis!!

 

  • les personnages d’Anastase et de son insupportable épouse. Ils forment un super couple de figurants et permettent une série de gags récurrents fort amusants. Que c’est jouissif de voir un personnage chiant écoper! Ça nous rassure pour toutes les fois où on les voit, autour de nous, en train de gagner!

 

  • le contexte de la Guerre froide, traité sous un angle très original. Je n’ai jamais été très attiré par ces récits sur la rivalité viscérale entre le bloc de l’Est et le reste des pays occidentaux. Ici, le fait de l’aborder subtilement, via le thème des échecs, est très habile.

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • la numérotation malmenée. Ce tome est le quatrième à avoir été publié, mais mon exemplaire porte le numéro 2, sur la tranche! Pourtant, dans ma collection, j’ai aussi un album Double M intitulé Une valse pour Anaïs… et il porte aussi le numéro 2 sur la tranche!?!?! Comment s’y retrouver? De manière générale, cette excellente série a manifestement été très malmenée par ses éditeurs : sur mes six albums, je crois qu’il n’y en a pas deux qui ont la même maquette!! C’est à croire que la personne qui décide de la configuration de la page couverture, de la typographie et de tous ces petits trucs changeait d’idée à chaque six mois!! Inadmissible!

 

  • les quelques maladresses graphiques dans les dessins de Meynet. Par exemple, dans la première case de la page 11, le visage de Mel nous apparaît dessiné de manière très réaliste. Puis, deux vignettes plus loin, on le revoit cette fois dans un style beaucoup plus caricatural. C’est dommage de ne pas pouvoir dessiner ses personnages principaux avec plus de constance! De plus, le bateau montré à la page 15 semble voler au-dessus de l’eau tant sa ligne de flottaison est ridiculement basse!

 

  • les mensurations toujours exagérément trop parfaites des personnages féminins de Meynet, qui font dans les 42-24-36. Apparemment, le personnage de Fanfoué, le vieillard aux mains baladeuses et aux regards un brin lubriques, semble refléter certaines des obsessions du dessinateur, si on se fie aux jeunes femmes hyper sexy que ce dernier dessine, toujours avec de ridicules tours de taille inversement proportionnels à l’opulence de leur généreuse poitrine!

 

  • un petit questionnement, mais qui est quand même essentiel à la cohérence du récit : Que fait Mirabelle, seule aux sports d’hiver, elle qui déteste autant le ski que le patin ou la neige en général? J’aurais aimé que monsieur Roman nous donne un semblant d’explication, ne serait-ce que pour ajouter à la crédibilité.

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Arsenul: Merci, cher ami, ton gentil commentaire me touche beaucoup, surtout venant d'un connaisseur comme toi.

Marsi et Venise sont justement chez moi ce soir car Marc enregistre l'émission le Cercle demain!! Ils en profitent pour te saluer bien bas. Venise fait dire qu'elle ira te lire incessemment: je crois qu'elle s'en veut un peu de ne pas y aller plus souvent! ;-) Pour ma part, je m'en vais lire tes commentaires sur Ken Games à l'instant! À tout de suite!!
Rédigé par PG Luneau le samedi 08 janvier 2011 à 0:30


Tu me fais découvrir de nouvelles (94?) séries cher PG. J'aime bien Meynet, même si je trouve que ses héroïnes se ressemblent un peu.Tes commentaires sont toujours bien soutenus, il est difficile de ne pas abonder dans ton sens.
Rédigé par Arsenul le vendredi 07 janvier 2011 à 18:49


@ Marsi: Quel commentaire judicieux!! On voit tout de suite qu'elle vient d'un professionnel du métier! Les néophytes, comme moi, ne pensent pas d'emblée à ce genre de possibilité! La question se pose, donc... mais j'aurais malheureusement tendance à penser que non. Du moins, pas à ce moment-là. Car si le style de Meynet s'est bien raffiné avec le temps (j'adore son dessin dans la série les Eternels!) et qu'il peut peut-être, maintenant, se permettre le luxe d'avoir des assistants, je ne crois pas que ça eut été le cas en 1994, quand il a dessiné cet album. Mais qui sait, ce n'est pas impossible!

Merci, Marsi, de cette visite inattendue! Il y avait longtemps que tu n'étais pas venu dans ma Lucarne de toi-même!! Serait-ce parce qu'on va se voir dans moins de trois heures et que tu te sentais coupable de ce délaissement? Toujours est-il que tu es pardonné... en autant que tu sautes dans ta voiture et que tu t'en viennes au plus vite!! À tout de suite!!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 07 janvier 2011 à 13:55


Est-ce que ces auteurs se permettaient l'usage d'assistants ? Auquel cas, cela pourrait justifier ce changement si drastique au niveau du dessin.
Rédigé par Marsi le vendredi 07 janvier 2011 à 13:01


@ Allie: Tant mieux: c'est là un des buts que je me suis fixés!! D'ailleurs, cette série est un bel exemple de série méconnue, que j'aime beaucoup mais qui se fait très discrète dans le Net, par exemple. Grâce à ma Lucarne, je rétablirai ainsi certaines injustices.
Rédigé par PG Luneau le vendredi 07 janvier 2011 à 9:54


Je ne connaissais pas du tout! Tu me fais toujours découvrir pleins de bd que j'ai envie de lire!
Rédigé par Allie le vendredi 07 janvier 2011 à 9:07




Dernièrement, j'ai lu... Petits Mythos
#04- Poséïdon d'avril
08 décembre 2017

Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!
05 décembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

anne des ocreries, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin