Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#03- le Dernier des cinq trésors
#03- LE DERNIER DES CINQ TRÉSORS
Scénariste(s) : Joris CHAMBLAIN
Dessinateur(s) : Aurélie NEYRET
Éditions : Soleil
Collection : Métamorphose
Série : Carnets de Cerise
Année : 2014     Nb. pages : 88
Style(s) narratif(s) : Récits complets
Genre(s) : Quotidien, Récit psychologique, Drame familial, Aventure
Appréciation : 5 / 6
le Retour de l'adorable fouineuse!!
Écrit le mardi 11 juillet 2017 par PG Luneau

Tomes lus : #03 - le Dernier des cinq trésors (Quotidien, Récit psychologique, Drame familial)

            #04 - la Déesse sans visage (2016, 80 p., Quotidien, Récit psychologique, Drame familial, Aventure)

 

Vous savez, cette bouffée de plaisir qui nous envahit quand on retrouve de bonnes copines qu'on n'a pas revues depuis un certain temps?! Eh bien c'est exactement ce que j'ai ressenti en replongeant dans la suite des Carnets de Cerise, dont j'avais lu les premiers tomes, il y a presque deux ans!

Pour ceux (les vilains!!) qui ne connaissent pas cette série (ce qui prouve, logiquement, qu'ils n'ont donc pas lu ma première critique - honte à vous!! ;^), rappelons rapidement le contexte : Cerise, 11 ans (elle célèbre justement son 12e anniversaire dans le tome #4! ;^), désire devenir écrivaine. Pour s'y préparer, elle se met très sérieusement à suivre les précieux conseils d'Annabelle, une vieille romancière qui habite tout près de chez-elle. Et chacun sait que le conseil primordial pour aiguiser son imagination, c'est de bien OBSERVER les gens autour de soi et de prendre des notes (d'où les fameux carnets!) pour leur inventer une vie, un passé, des problèmes...

Mais voilà que Cerise se prend au jeu!! La douce enfant est si sensible et altruiste qu'elle ne peut s'empêcher de VÉRITABLEMENT se mêler de la vie des gens qui lui semblent tristes, malheureux ou particulièrement accablés. Avec ses copines Line et Erica, elles mènent des enquêtes subtiles, sur le terrain, et tentent de trouver des pistes de solution, à la mesure de leur potentiel! Après avoir découvert le secret d'un peintre animalier bien particulier (M. Michel, dans le tome #1) puis celui d'une vieille dame qui empruntait invariablement le même livre, à la bibliothèque, depuis plus de 20 ans (Mme Ronsin, dans le tome #2), voici que Cerise et ses amies remettent ça!

Dans le Dernier des cinq trésors, notre trio de jeunes enquêtrices s'intéressent à Sandra, la jeune femme qui tient l'atelier de reliure artisanale de leur petite ville. C'est en explorant les racoins perdus de son atelier que les gamines tombent sur un coffre contenant de vieilles partitions musicales à relier. Sandra accepte donc de s'y atteler... sans savoir qu'elle vient, du coup, de mettre le doigt dans un bien étrange engrenage! En effet, ce coffre n'est que la première des cinq étapes d'un délicat jeu de pistes (organisé par ?!?) qui lui remémorera de très lointains souvenirs d'enfance, trop bien enfouis dans sa mémoire!

Dans la Déesse sans visage, Cerise et sa mère se payent un petit séjour au bord de l'océan, et vont vivre un genre d'immense chasse aux trésors, avec énigmes sibyllines et casse-tête à résoudre, dans un vieux manoir totalement aménagé à cet effet!! Mais ce jeu de devinettes aura des ratés, et Cerise, aidée de Marvin, le fils des propriétaires, découvrira que certains des mystères proposés n'ont rien à voir avec ceux au programme du manoir!!? Qui a bien pu contrefaire les énigmes officielles de l'endroit et les faire parvenir à Cerise? Voilà une nouvelle enquête des plus sérieuses, qui poussera Cerise à ressasser de vieilles amours déçues... Le tout mettra la relation entre Cerise et sa mère à rude épreuve!

Toujours avec la douceur, la tendresse et la justesse des sentiments qu'on leur connaît, Chamblain et Neyret continuent de nous livrer une série touchante, un vrai baume pour le cœur. Leur héroïne est plus qu'adorable, et ses enquêtes, qui n'ont pourtant rien de policières, sont passionnantes : dès qu'on les entame, on ne peut s'en détacher!! Non, vraiment, si vous avez un cadeau à faire à un jeune de 9 à 12 ans, sautez sur cette série-vedette... et si vous ne connaissez personne de cet âge, faites-vous le cadeau à vous-même : vous ne le regretterez pas!! ;^)

À lire aussi : ma critique des tomes #1 et 2, puis celles de mes amis Yaneck (tomes #3 puis 4), Jérôme (tome #3) et des Blog Brother (tomes #3, puis 4).

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • l'alternance entre les pages manuscrites des carnets et la narration directe, sous forme de BD. Ça rythme notre lecture, d'une certaine façon... Et j'aime bien le petit côté scrapbooking des pages de carnet, avec leurs petits gribouillis, leurs photos collées et tous les objets dessinés en 3D qui se trouvent en bordure (crayons de toutes sortes, charpies, bonbons, signets, bijoux...)... Ça rend ces pages très vivantes, malgré leur caractère plus statique.

 

  • le bonheur de retrouver de bonnes amies, et de constater qu'elles ont un peu vieillies! Elles sont rendues au collège!! J'ai aussi été très étonné (et ravi!) de recroiser, au fil des récits, les gens qui étaient les moteurs des premiers tomes, ceux que Cerise et ses copines ont aidés: M. Langer, le peintre, Mme Ronsin, la vieille passionnée de la bibliothèque (elle y est devenue conteuse!)... et, bien sûr, la toujours aussi gentille Mlle Annabelle, qui nous dévoile cette fois une part de sa vie intime!!

 

  • de superbes dessins, tout en douceur et en tendresse... Le trait, la coloration, tout est en parfaite harmonie, en phase avec la douce poésie du propos. À noter le grand nombre de dessins pleine page (ou presque), qui nous donnent à chaque fois une bouffée d'énergie! Le superbe plan général de la p.9 du tome #3, par exemple, est fabuleux: on s'y croirait! Mais il en va de même pour ses p.32, 54 et 68, ou pour les p.44 et 56 du 4e tome... Même la p.16 du 3e tome, où les jeunes filles découvrent l'atelier de Sandra, en jette plein la vue, malgré que ses couleurs soient très banales! Il faut le faire! ;^)

 

  • le plaisir de lire un album qui se déroule en hiver, pendant le temps des Fêtes!! Ce n'est pas si courant, en BD, quand on y pense bien!!

 

  • l'efficacité des mystères mis en place!! Ils sont tellement bien ficelés qu'on en devient presque parano: on flaire des intrigues partout, nous aussi (comme Cerise, au bas de la p.17 du tome #3)! Par exemple, qu'est-il arrivé au père de Cerise, quand elle n'avait que 4 ans, pour qu'elle soit encore si affectée par son absence? Et comment la page portant sur un M.Loyal peut-elle avoir disparu du carnet que Line et Erica ont donné à Cerise pour son anniversaire? Et cette chasse aux trésors dans laquelle Cerise et sa mère se sont lancées, quel lien a-t-elle avec la vieille Annabelle, pourtant restée en ville? Poirot et Miss Marple auraient de quoi s'amuser, en compagnie de Cerise et de ses proches!! ;^)

 

  • la méthode de reliure artisanale à l'ancienne, expliquée en images, dans le tome #3... C'est très instructif! C'est dire à quel point on peut en apprendre, en lisant des BD!! Par contre, il est dommage que certains coins soient tournés trop rondement pour qu'on puisse bien comprendre toutes les étapes! ;^S

 

  • le recueil de dessins en hommage à Cerise, réalisés par divers illustrateurs, à la fin du tome #3. Huit sublimes dessins pleine page, où l'on peut admirer Cerise vue par 8 dessinateurs tous hypertalentueux, chacun étant une petite œuvre d'art en soi!! Et le pire, c'est que ce recueil est parfaitement intégré à l'histoire grâce à une lettre de la maman de Cerise!? Un plaisir pour les yeux... et une géniale intégration! Bravo!

 

  • les scénarii!! Wow! Que d'agréables moments j'ai passés! Le tome #3 nous présente un jeu de piste original et très varié (on passe de la musique à la cuisine, puis à la flore...) qui vise à aider une jeune femme à exorciser un touchant traumatisme d'enfance. Quant au tome #4, il nous présente des loisirs tout à fait modernes (activités de type parcours dans les arbres ou passionnant manoir à énigmes!!) qui entraînent les personnages dans un contexte totalement différent des trois premiers tomes! C'est vraiment bien fignolé!

 

  • l'étonnante richesse de la relation entre Cerise et sa mère. Tout en nuance et, souvent, en non-dits, on nous présente une situation où tout n'est pas rose, loin s'en faut! On perçoit (sans que ça soit clairement verbalisé) les rapports troubles entre la mère et la fille, les ressentiments que Cerise entretient à l'égard de sa mère (possiblement en lien avec l'absence du père??), et sa culpabilité d'en vouloir à la femme qu'elle aime malgré tout le plus au monde! De même, la jalousie de la mère à l'égard d'Annabelle, chez qui Cerise va rechercher un genre de mère de substitution qui la comprend tellement mieux, devient un des enjeux importants du 4e tome! C'est merveilleusement bien présenté, avec un doigté, une intelligence et une subtilité rarement exploités en BD jeunesse!:^)

 

  • le caractère multigénérationnel de l'univers de Cerise. Si notre héroïne vit une relation en dents de scie avec sa mère, plusieurs aînés viennent jouer un rôle important dans son évolution: Mlle Annabelle, bien sûr, mais aussi Michel le peintre, Élisabeth la conteuse, ou même Mamie Vana, la grand-mère d'Erica. Déjà, ça, c'est audacieux... Mais d'avoir en plus osé esquisser, en BD jeunesse, une tendre histoire d'amour entre deux dames âgées, c'est fabuleux! Encore ici, je ne peux que louer l'audace et le doigté de Chamblain et Neyret! Chapeau bas à vous deux!!

 

  • le petit jeu à points qui clôt le tome #4. Il nous donne l'occasion de tester notre logique, puisqu'aucune légende ne vient nous expliquer les codes utilisés!! ;^)

 

  • le nombre de pages!! Quelle générosité, de la part des créateurs (et des éditeurs, qui acceptent de transgresser leurs sacro-saints standards!!), de nous offrir, à chaque fois, plus de 80 pages de telle beauté!!

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • les «petits dessins» des pages de carnet. Encore cette fois (tout comme lors de ma lecture des premiers tomes), j'ai été agacé par la trop grande naïveté des dessins prétendument effectués par Cerise dans ses carnets. Les jeunes filles de 11 ou 12 ans que je connais mettraient plus d'effort pour effectuer des dessins plus satisfaisants et plus «matures», question de ne pas paraître trop bébé aux yeux de leurs camarades, si jamais celles-ci mettaient la main dessus!:^S Mais, c'est drôle, j'entends comme la voix de mon ami Yaneck qui me dit que je pinaille encore... et je lui donne entièrement raison: c'est la seule façon de trouver quelque chose de minimalement négatif dans cette série!! ;^D

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Arsenul 73 : Je crois que c'est un coup de coeur dans pas mal toutes les classes... Du moins, ça devrait l'être!! ;^)
Rédigé par pgluneau le jeudi 13 juillet 2017 à 9:31


@ Anne des Ocreries : Ça, c'était à prévoir!! ;^D
Rédigé par pgluneau le jeudi 13 juillet 2017 à 9:30


Bon billet PG! En effet l'Aspect intergénérationnel est fort intéressant et l'intrigue ne laisse pas en reste les jeunes comme les moins jeunes. Un coup de coeur dans ma classe!
Rédigé par arsenul 73 le jeudi 13 juillet 2017 à 9:28


J'LES VEUUUUUUUUUUX !!! TOUUUUUUS !!! Rhâââââ !!! * bave*
Rédigé par anne des ocreries le jeudi 13 juillet 2017 à 8:57




Dernièrement, j'ai lu... Carnets de Cerise
#03- le Dernier des cinq trésors
11 juillet 2017

Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Ma dernière chronique Capsule-Pif #017- Avec Poirier, c'est le pied!!
11 juillet 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Capsule-Pif #017- Avec Poirier, c'est le pied!!

arsenul 73, sur le Retour de l'adorable fouineuse!!

anne des ocreries, sur le Retour de l'adorable fouineuse!!

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #016- l'Invisibilité, qui n'y a jamais rêvé?!?

Maxime Jobin, sur Un peu ardue, cette 8e!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin