Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01 - l'Académie Jedi
#01 - L'ACADÉMIE JEDI
Scénariste(s) : Jeffrey BROWN
Dessinateur(s) : Jeffrey BROWN
Éditions : Scholastic
Collection : X
Série : Académie Jedi
Année : 2013     Nb. pages : 160
Style(s) narratif(s) : Récit complet (Inspiration comics)
Genre(s) : S.F. humoristique, Adaptation littéraire, Humour parodique
Appréciation : 4.5 / 6
Ou le Journal d'un pauvre apprenti Jedi dépassé par les événements
Écrit le samedi 04 juillet 2015 par PG Luneau

Titres lus : #01 - l'Académie Jedi

  #02 - le Retour du padawan (2014, 176 p., 4 / 6)

Contrairement à la majorité des geeks que je connaisse, je n'arrive pas à faire mon choix entre Star Wars et Star Trek!! Je trouve ces deux franchises aussi intéressantes et pleines de potentiel l'une que l'autre... bien que je sois peut-être un peu plus familier avec l'univers des Star Trek! J'ai vu pas mal tous les épisodes des séries régulières (l'originale, la Nouvelle génération, Deep Space 9, Voyager et Entreprise), j'ai lu quelques romans ET une encyclopédie sur l'univers... De Star Wars, je n'ai vu que les 6 films (et j'ai apparemment été l'un des rares à apprécier le 5e - ou 2e, dans l'ordre de la chronologie interne - celui avec Jar Jar Binks!!), quelques romans pour la jeunesse (les 6 tomes de la Saga du Prince Ken, et la moitié des 15 Jeunes Chevaliers Jedi)... et je viens de commencer à regarder la petite série de dessin animé Clone Wars, que j'adore!

Bref, je suis une bonne poire qui aime ces deux univers à peu près également... mais sans les prendre trop au sérieux!... Un peu comme Jeffrey Brown, un illustrateur du Michigan (vivant maintenant à Chicago) qui s'amuse à détourner à sa guise l'univers star warsien!! De lui, vous êtes sûrement déjà tombés, en librairie, sur ses petits bouquins de dessins humoristiques dans lesquels on voit le perfide Darth Vader jouer à la nounou auprès de son fils et de sa fille, Luke et Leïa!? Je ne les ai que feuilletés, mais j'ai trouvé très drôle cette façon qu'il avait d'imaginer ce qu'aurait été la vie de Darth Vador s'il avait élevé ses jumeaux : le voir en train de faire des crêpes ou de jouer à prendre le thé avec sa princesse, c'est délectable!!

Cette fois-ci, avec Académie Jedi, monsieur Brown fait preuve de beaucoup moins d'irrévérence et utilise plutôt l'univers de Lucas pour nous dresser le portrait humoristique d'un jeune gamin appelé à faire ses classes pour devenir Jedi... au sens propre du terme!!?? ;^) En effet, le jeune Roan Novachev, de Tatooine, vient de recevoir une lettre lui indiquant qu'il doit se rendre sur Coruscant car il a été accepté à la prestigieuse académie qui forme les non moins prestigieux chevaliers Jedi!! Un peu à reculons (il espérait plutôt devenir astro-pilote, comme son père et son grand frère!), Roan vivra le classique récit de l'adaptation à un milieu scolaire : découvrir ce nouvel environnement, se faire des amis, concilier réussite et loisirs... Des trucs qu'on a vu 100 milles fois!!

Ce qui rend le petit bouquin de Jeffrey Brown amusant, c'est sa contextualisation. Alors qu'on se retrouve dans une académie à des milliers d'années-lumière de chez nous, «il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...», le vécu de Roan est on ne peut plus calqué sur celui de nos jeunes d'aujourd'hui!! Peu importe que Yoda en personne soit enseignant dans cet établissement, Roan et ses amis s'impliqueront dans un journal étudiant, vivront l'élection d'un conseil étudiant, s'éclateront dans le traditionnel food-fight, se battront avec leur cadenas ou avec des petits durs qui voudront les taxer!? Bref, c'est à une très plaisante transposition du vécu de nos ados que l'on assiste, et le fait que le héros ait des cours d'hyperalgèbre, d'écologie galactique ou de contrôle de la force n'y change rien : lui et ses amis resteront aussi marqués que nous par la peur de se perdre et d'arriver en retard à leurs cours, par l'avènement de la première danse de l'année ou par les émois de leurs premiers flirts, de leur premier baiser!! ;^)

L'autre particularité de ce petit volume, c'est son éclectisme! En effet, ce n'est pas tant une BD qu'un album illustré de mille et une façons qu'on nous offre ici! Toujours dans son style simple, dépouillé mais efficace (à la parfaite hauteur de l'humour somme toute gentillet qui égaye l'album), Jeff Brown y va simplement, au crayon à mine, au crayon de couleur en bois ou au feutre, dirait-on, et il entrecoupe ses mini-BD (les événements les plus marquants, narrés en jamais plus d'une planche!) avec d'autres éléments des plus divers : extraits de journal intime ou de journal étudiant, grille-horaire, brochures publicitaires, lettres ou courriels, bulletins... Ça donne un petit côté fourre-tout à l'ensemble, et fait en sorte qu'on n'a jamais le temps de se blaser, chaque page nous offrant quelque chose de différent!

Un grand merci à Julie Lavoie, des éditions Scholastic, de m'avoir fait découvrir ces deux sympathiques petits bouquins qui, malgré le fait qu'ils soient en noir et blanc, feront rêver tous les aspirants-jedis... dès 9 ans!

P.S. : On annonce déjà un troisième tome pour cet automne : la Brute fantôme!! ;^)

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • sa thématique. Non seulement le récit raconte les déboires d'un étudiant dans son contexte scolaire, un milieu que j'adore, déformation professionnelle oblige, mais en plus, tout ça est immergé dans l'univers starwarsien, que j'aime aussi. Que demander de plus?? ;^) On a même le plaisir d'y côtoyer des étudiants et des enseignants de races entraperçues dans les films, mais peu exploitées. En ce qui me concerne, il s'agit là d'une combinaison doublement gagnante!

 

  • l'aspect «initiatique». J'aime beaucoup quand une telle franchise prend la peine de pondre des récits spécifiquement pour les jeunes, plutôt que de les plonger tout de suite dans les récits originaux, qui ne sont pas toujours conçus pour eux. Je trouve que c'est une excellente façon de les familiariser à l'univers et de les amener à s'y intéresser. Ainsi, qui sait, quand ils seront un peu plus âgés, peut-être seront-ils plus motivés à plonger dans la foisonnante bibliographie starwarsienne, tant pour ce qui est des BD que des romans. Saviez-vous qu'il existe plus de 200 romans et de 200 BD qui racontent les films, mais aussi ce qui se passe avant, après, pendant mais sur les autres planètes... Certaines séries se concentrent même sur le très très avant ou le très très après!! C'est une véritable folie!! ;^D

 

  • la couverture satinée et pelliculée. Un plaisir au toucher (je suis douillet des doigts, apparemment!! ;^)

 

  • le petit sabre laser, sur le dos du livre!! J'ai failli ne même pas le remarquer!! Toutes les informations habituelles (titre et auteur) se retrouvent dans ce laser, dont la couleur change, d'un album à l'autre!! Quelle amusante manière conceptuelle de passer l'information! ;^)

 

  • le héros. Ce jeune garçon, plutôt looser, est réellement très sympathique!! C'est l'exemple typique du gentil gamin de la voisine d'à-côté! Bien qu'il soit parfois un peu difficile de comprendre ses réactions et ses comportements, lors de sa deuxième année à l'Académie (disons qu'il y vit un petit passage à vide), il n'en demeure pas moins attachant pour autant!

 

  • le mélange de genres dont je parlais plus haut. Ceux qui s'attendent à un récit seront en effet déçus!! Ces volumes sont plutôt des recueils de toute une foule de paperasse en tous genres : copies de journaux étudiants, écrans de clavardage, extraits de journal intime, notes de cours... Le tout est intercalé entre de petites planches de BD qui mettent en scène, en 6 ou 7 cases, un moment dans la journée de Roan. Puisque ce dernier est assez habile en dessin, on retrouve aussi, bien souvent, certains de ses gribouillis!! ;^) C'est à travers tous ces documents variés et épars qu'on en vient à reconstruire le quotidien du jeune étudiant. Et il est clair que ce mélange de genre crée un dynamisme très plaisant dont les jeunes raffoleront! ;^)

 

  • le personnage de Yoda. Quelle source de plaisir que ce petit lézaroïde vert, tout en rides et en poils!! D'abord, il y a sa manière de parler (d'ailleurs, les réflexions de Roan sur la question, à la p.29 du premier tome, sont littéralement jouissives!! ;^). Puis, les grands pans de sagesse populaire qu'il proclame à tout venant sont parfois très songés... mais d'autres fois si ridicules (lisez la p.129 du premier livre pour vous en convaincre!! ;^) Finalement, les réactions du grand maître m'ont, à maintes reprises, fait crouler de rire, comme lorsqu'il répond on ne peut plus laconiquement à une requête du conseil étudiant, dans le bas de la p.74 : du grand art!! ;^D Non, vraiment, l'auteur a été très habile à cerner le potentiel humoristique de ce personnage!

 

  • l'humour. Souvent, monsieur Brown y va de bons vieux gags de situation, comme les recettes à base de globes oculaires (menoum!!) ou les explications, tant orales qu'écrites, de Kitmum, l'éducatrice physique... qui ne fait que grogner, en bonne Wookies qu'elle est!! Mais l'auteur emploie aussi l'absurde et la parodie : j'ai adoré le vaisseau spatial / bus scolaire... avec son petit panneau d'arrêt obligatoire amovible, sur le côté de sa coque!! ;^D Ou les bips du robot qui rappellent le bruit d'un détecteur de fumée qui demande à ce qu'on change sa pile ou celui d'un gros camion qui recule!! Comme vous pouvez le constater, on n'est carrément scotchés à nos réalités toutes contemporaines, avec de tels exemples!! Mention spéciale aux amusantes parodies d'œuvres d'art classiques et à la référence à certaines émissions populaires (comme Jeopardy... mais ne sont-ils pas supposés être il y a très très longtemps, dans notre passé?? ;^)

 

  • la transposition de notre vécu actuel. En effet, les holodiscussions que tiennent les différents personnages, tous inscrits au réseau  Holobook, et les holocourriers qu'ils s'échangent n'ont pas besoin d'explications!! On comprend en un tournemain à quoi monsieur Brown veut faire référence!! ;^) J'ai bien aimé, aussi, la danse «Satine Hawkins», au cours de laquelle ce sont les filles qui invitent les garçons : on y reconnaît la tradition américaine des danses Sadie Hawkins, popularisée dans les années 50!!?!! (Au cours de cette fameuse danse, observez les arrière-plans : vous y remarquerez peut-être, au passage, certains professeurs dans des positions très amusantes!! ;^)

 

  • des pseudo-renseignements sur l'univers de Star Wars qui m'étaient inconnus. Je sais bien que ces volumes ne se veulent pas canoniques ; il ne faut pas les prendre comme faisant partie du monde des Skywalker et consorts... Seulement, j'ai bien aimé certaines idées, comme celle des noms des jours de la semaine : mondi, duodi, triodi, quatrodi, pentadi, hexadi et heptadi!! Et puis la liste des signes du zodiaque (p.120 du premier tome) est aussi très amusante!

 

  • un peu de contenu informatif, somme toute!! Grâce à monsieur Brown, je connais maintenant la différence entre les termes venimeux et vénéneux!! Je les avais toujours pris pour des synonymes!! Qui a dit qu'on n'apprenait rien en lisant de la BD, jeunesse, de surcroît??! ;^)

 

  • quelques belles nouveautés, dans le tome #2, pour amener un peu de variétés. C'était de belles idées que de penser à intégrer un nouveau cuistot et une mascotte dont les étudiants allaient devoir s'occuper...

 

  • les conseils pratiques, en fin d'album, pour débuter son propre journal! Quelle belle façon d'encourager les jeunes à écrire à leur tour!! C'est on ne peut plus pertinent, joliment amené et très amusamment expliqué!! ;^)

 

  • la sympathique petite présentation de l'auteur, aux dernières pages de chacun des tomes. Encore là, Jeffrey Brown y prouve qu'il ne se prend pas au sérieux!! ;^)

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • la qualité du papier. Il s'agit d'un papier très proche du papier journal. C'est de la bonne qualité... mais reste que ça n'est pas très résistant!! En plus, ça donne au livre un aspect mollasson, comme un roman de gare bas de gamme. :^(

 

  • l'absence d'un référentiel pour les personnages. Au bout du compte, la liste des étudiants et des enseignants est assez longue : il y a près de 25 personnages récurrents!! Et bien qu'ils soient tous illustrés sur la page de titre des deux bouquins, on n'y retrouve pas leur nom, et c'est bien dommage... Dire qu'il n'y aurait eu qu'à le rajouter, sous l'illustration de chacun!! En effet, si les profs ont droit à leur page de présentation (tome #1, p.21), c'est une autre paire de manche pour la quinzaine d'étudiants! Plusieurs d'entre eux sont assez malhabilement introduits : on nous donne un nom sans nous montrer l'image directement... et on s'attend à ce qu'on comprenne, comme par magie,  qui correspond à qui!! C'est assez désagréable! :^(

 

  • de petites incongruités scénaristiques. D'abord, au début du tome #1, ils font tout un plat du fait que Roan arrive plusieurs années (réf. p. 26 du 1er tome) après les autres étudiants, que ceux-ci auront sans doute toute une longueur d'avance sur lui, qu'il risque de ne rien comprendre aux notions enseignées, etc. Le problème, c'est que ce retard n'a jamais aucune incidence sur les apprentissages de Roan... sauf peut-être, un peu, en maîtrise de la Force!!? Si je me fie au devoir dont on voit la copie (1er tome, p.35), qui semble on ne peut plus basique, je me demande ce que les comparses de Roan ont bien pu travailler, les années antérieures!!?? Avec l'emphase apportée sur cet aspect, je me serais attendu à une plus grande exploitation de ce fil narratif. Second détail, moins fondamental : à la p.111 du 2e tome, Roan s'accroche dans... ses pieds?!? L'auteur voulait le rendre ridicule aux yeux de ses «anciens» amis, mais il aurait pu trouver quelque chose de plus consistant que de s'enfarger dans... rien!?!? Visuellement, ça aurait été plus crédible!

 

  • le caractère très restreint du groupe qu'on nous présente. En aucun temps, d'aucune façon, on ne fait référence à d'autres gens que la quinzaine d'étudiants et l'équipe de six ou sept adultes qui leur enseignent. Ne sommes-nous pas supposés être sur Coruscant, la planète-capitale de l'empire? Cette académie n'est-elle pas censée être la plus importante de tout l'univers?? Ne devrait-il pas, donc, y avoir d'autres étudiants, de niveaux supérieurs (ou même inférieurs?) et toute une infrastructure pour les régir? Je me serais attendu à, minimalement, un environnement de type universitaire! Ici, on ne nous montre que l'équivalent d'une minuscule école primaire... et encore!?! À ce propos, on ne voit jamais de plan général ou panoramique : monsieur Brown tient son viseur très serré, de manière à ne pas avoir à nous montrer ce qui entoure ses personnages. Ça laisse planer un doute sur l'état des lieux... Ça y est : j'en développe presque une théorie du complot : ils ont filmé tout ça dans une école primaire, quelque part aux États, et Coruscant n'existe pas réellement!!! Trahison!! ;^D

 

  • un petit passage non traduit!! Oups! Les traducteurs ont oublié deux petits mots en anglais, à la p.107 du 2e tome, et les vérificateurs ne s'en sont pas aperçu!! En effet, on peut y lire, quand Roan commence à porter la bure noire des petits durs avec qui  il s'accoquine : «hood = awesome»!! Ce n'est certainement pas clair pour les jeunes lecteurs francophones. Par contre, j'espère qu'ils sauront décoder le gag du «chocolat Hoth» qui, pour être apprécié pleinement, demande une connaissance minimale de l'anglais ET de l'univers de Star Wars... Avouez que c'est un jeu de mot efficace!! ;^)

 

  • la petite morale du deuxième tome. Disons que, de manière générale, les chicanes entre Roan et ses potes, qui prennent une proportion insoupçonnée (elles mèneront presque le garçon jusque du côté obscure de la Force!!?) et qui forment le nœud du 2e tome, m'ont moins accrochées. Elles aboutissent d'ailleurs à ce mignon petit conseil : pour garder ses amis, il est important de bien communiquer et de rester soi-même. Avouez qu'on a déjà vu plus original :^(

 

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : C'est vraiment très sympathique, Anne, vas-y de confiance! ;^)
Rédigé par pgluneau le dimanche 05 juillet 2015 à 23:32


ça me parle, ton affaire, là. Je suis quasi sûre de bien me marrer à le lire. :)))
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 05 juillet 2015 à 10:25




Dernièrement, j'ai lu... Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Duel de génies...

anne des ocreries, sur Duel de génies...

Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin