Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- les Trois Chemins
#01- LES TROIS CHEMINS
Scénariste(s) : Laurent Chabosy dit Lewis TRONDHEIM
Dessinateur(s) : Sergio GARCIA
Éditions : Delcourt
Collection : Delcourt jeunesse
Série : 3 Chemins
Année : 2000     Nb. pages : 32
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Aventure fantaisiste
Appréciation : 4 / 6
Trois petits contes tressés serrés
Écrit le mardi 30 août 2011 par PG Luneau

Ce matin-là, la toute mignonne Roselita sort de chez elle et tend les bras, espérant que son nuage à pains lui fournisse sa denrée comme il le fait tous les jours… Mais voilà qu’il est déréglé et qu’il pleut des cailloux!! C’est bien moins nutritif (et bien plus douloureux!!) que du pain! La fillette s’empresse donc de partir à la recherche du maître des nuages afin qu’il règle la situation…

 

Ce matin-là. John Mc Mac, richissime avare plus pingre que Scrooge, Harpagon, Picsou et Séraphin réunis, part pour aller réclamer les trois pièces d’or qu’il a prêtées à un de ses «amis» (c’est difficile de croire qu’un personnage aussi désagréable ait ne serait-ce qu’un ami!!). Pour lui tenir compagnie, mais surtout pour ne pas avoir à porter lui-même ses bagages, il requiert la compagnie de son serviteur, Robert, un pauvre bougre qui subit le caractère exécrable de son patron depuis des années… sans même être payé!!!

 

Ce matin-là, le robot H-Deuzio se retrouve dans une barque à la dérive, en plein milieu d’une rivière!! Quel malheur pour lui qui a une peur bleue que l’eau ne le fasse rouiller! Il n’a d’autre choix que de se laisser entraîner par le courant … Mais comment se fait-il qu’il ait abouti dans cette barque? Il n’en garde aucun souvenir, c’est le mystère total!!

 

Vous aurez compris que, ce matin-là, les trois chemins de ces voyageurs se croiseront et se recroiseront encore et encore, tout au long des 32 pages que dure ce charmant petit album destiné aux plus jeunes! Et ils se croiseront d’autant plus qu’on est ici en présence d’un album sans case!!! En effet, chaque double page nous montre, en fausses perspectives, les trois chemins qui serpentent et sur lesquels chaque protagoniste est dessiné une bonne dizaine de fois, un peu à la manière d’un zootrope (vous savez, ce carrousel à images, ancêtre des dessins animés!) qui nous montre l’évolution de leur déplacement respectif sur les différents trajets. On suit donc les trois narrations en parallèle… au sens propre du terme!! En cours de route, non seulement se rencontreront-ils à quelques reprises, ou s’échangeront-ils quelques items (dont le fameux nuage déréglé et la barque!), mais ils côtoieront tout un éventail de personnages divers : pirates, brigands, militaire, savants, paysanne et boulanger en tout genre, ainsi que toute une panoplie d’animaux. Toutes ces rencontres, souvent farfelues, ne sont pas sans rappeler celles du Petit Prince ou, mieux encore, celle de Dorothée au pays d’Oz! Le même charme opère, et les jeunes de six à neuf ans craqueront sûrement pour l’amusante fillette ou pour le robot le plus naïf de la planète… autant qu’ils adoreront détester l’égoïste Mc Mac et plaindront son dévoué sous-fifre!!

 

Les Trois Chemins, un album qu’on devrait retrouver dans toutes les bibliothèques des écoles primaires francophones!

 

Pour connaître l’avis d’un autre expert, je vous encourage à visiter le site de Yaneck, les Chroniques de l’invisible, avec qui je viens de faire ma première lecture-conjointe en carrière!!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le concept des trois chemins qui s’entrecroisent, sans cadre, en scènes «stroboscopées» dans un décor unique. Chaque personnage est donc dessiné plusieurs fois par planche, au fil du chemin qu’il suit… et qui entrecoupe celui des autres!! Évidemment, en page 32, la boucle est bouclée : les trois trajets reviennent à leur point de départ respectif… mais les protagonistes auront tous évolués, chemin faisant! N’est-ce pas le propre des voyages de nous faire… cheminer?!

 

  • le foisonnement de petits détails graphiques, rehaussé par l’éclatement des vignettes. Car si les personnages et leurs accessoires sont redessinés en rafales, le décor se veut, lui, à peu près unique, et il fait toute la double page! C’est donc dire la grande quantité d’éléments que monsieur Garcia a dû parsemer, de-ci de-là, pour bien garnir tout l’espace : arbres et plantes divers, dunes et amoncellements de rochers, bifurcations, animaux de tout acabit, à plumes, à poils ou à écailles… C’est très riche, tout en laissant les trois trajets bien lisibles : c’était audacieux, mais c’est bien réussi!

 

  • le personnage du robot. Il vole incontestablement la vedette, avec sa manie de tout interpréter de travers! C’est particulièrement flagrant par rapport à son amusante relation avec Roselita qui le prend pour un chevalier en armure mais que lui prend pour une ennemie qui en veut à sa «peau»!

 

  • un humour familial bien sympathique, dont quelques petits gags discrets. C’est le cas, par exemple, du petit cochon qui se régale du sandwich au gromox… mais qui en meurt tout bêtement, à la page suivante! Seuls les lecteurs attentifs s’en rendront compte!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • la typographie souvent trop serrée. De manière générale, le lettrage est très irrégulier. De plus, les répliques ne sont pas encerclées d’un phylactère : elles sont simplement soulignées d’un tout petit appendice qui pointe vers le locuteur. Dans de telles conditions, quand les chemins se rapprochent et que les protagonistes se parlent tous pendant deux ou trois répliques, ça fait en sorte que les textes sont un peu coincés et que le lettreur n’a pas eu d’autre choix que d’écrire plus petit et plus serré… au point de parfois rendre la lecture difficile!

 

  • une construction scénaristique qui tourne parfois les coins un peu rond. Certaines décisions importantes sont à peu près escamotée (c’est le cas quand la fillette entre dans le canon, par exemple). À d’autres occasions, ce sont les conditions qui se modifient sans crier gare, comme quand les deux pirates qui accompagnent le capitaine disparaissent aléatoirement du bateau, puis reviennent, sans aucune logique…

 

  • l’absence de pagination! Encore! C’est une manie, ces temps-ci? Et tout ça simplement parce qu’on juge que les tout petits qui liront cet album ne savent pas encore compter, j’imagine!?! Ça rend très difficile la localisation précise d’événements ou de dessins, quand on échange sur l’album… comme dans une critique, par exemple!!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Jérôme : Tu as bien raison de le souligner : je n'ose pas imaginer combien de fois Trondheim a dû effacer, modifier ses plans, réenligner ses flûtes et recommencer des passages de ces trois récits pour qu'au final, les trois finissent au bon endroit, au bon moment... et qu'il s'y soit passé quelque chose qui valait la peine d'être raconté!! C'est, comme tu dis, un exercice de style de haut vol. Je comprends que cette lecture soit officialisée sur les listes scolaires (et merci d'avoir précisé les âges, car chez nous, le 3e cycle, c'est les 10-12!).
Je m'en vais lire avec empressement ton billet sur nos nombrilistes «nationales» et leur sortie tant attendue!!
Rédigé par PG Luneau le samedi 10 septembre 2011 à 15:55


Un exercice de style assez impressionnant où, à l'évidence, un boulot monumental a été fait sur la narration. En France cet album fait partie de la liste officiel des ouvrages à lire au cycle 3 (pour les 8-10).

A part ça, aujourd'hui, je présente la prépublicaton du nouveau tome des Nombrils qui paraîtra début novembre : http://litterature-a-blog.blogspot.com/2011/09/les-nombrils-tome-5-1ere-partie-noir.html

Rédigé par Jerome le vendredi 09 septembre 2011 à 1:16


@ Arsenul : D'ailleurs, il en existe aussi un tome #2 : les Trois chemins sous les mers... mais je ne l'ai pas lu!
Rédigé par PG Luneau le lundi 05 septembre 2011 à 8:06


@ Arsenul : C'est un très bon album, qui comblera surtout les jeunes de la fin de la première jusqu'au début de la quatrième année!
Rédigé par PG Luneau le lundi 05 septembre 2011 à 7:58


Bon, je viens de recevoir mon budget de livres, je mets ça en commande! Surtout que je suis très fan de Trondheim.
Rédigé par Arsenul le dimanche 04 septembre 2011 à 20:17


@ Yaneck : Et j'oubliais le plus important : ça a été un plaisir, pour moi aussi! Je trouve très agréable et formateur de confronter, ainsi, nos perceptions... et notre façon d'attribuer nos notes!!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 31 août 2011 à 17:34


@ Yaneck : En fait, comme je l'écris en commentaire sur ton blog, je crois qu'on a ici la preuve que je suis très sévère avec les notes. Ainsi, pour moi, un bon album a 4/6 (mais ça ne fait que 13,33 selon ton barème sur 20!!), un album vraiment très bon aurait un 5/6 (16,67/20)... et un album exceptionnel, sublime en tous points, aurait 5,5/6 (soit 18,33/20). Je ne crois pas au 6/6 (ou au 20/20)! J'ai l'impression que pour beaucoup d'autres blogueurs, un bon album (à qui j'attribuerais 13,33) vaut environ 15, un très bon 17 ou 18 et, quand ils arrivent aux albums exceptionnels, ils n'ont pas de choix de donner 19,5 ou 20! Il y a de grandes marges, donc, entre leur barème et le mien!... D'où l'importance des commentaires!!! Ils sont beaucoup plus parlant... un chiffre ne veut tellement rien dire!! On a le même problème, ici, avec les bulletins des jeunes du primaire : ils étaient principalement formulés sous forme de commentaires, auparavant, mais tout le Québec est maintenant sous le joug d'un bulletin chiffré imposée à tous, depuis deux ou trois ans. Je déteste ça!!!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 31 août 2011 à 17:32


@ Soukee : C'est sûr que ça reste un album pour les petits! C'est d'ailleurs pour ça que ma note reste un peu mitigée! J'en aurai probablement mis une plus élevée si j'avais été un jeune de 7 ou 8 ans!... Mais, sans être un must, c'est quand même une lecture sympathique pour les adultes, aussi! Du moins, je crois!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 31 août 2011 à 17:18


Moi je suis un peu moins pris par l'album, mais ça n'en fait pas une daube, hein? Là, on est plus sur une affaire de goûts.
Ceci dit, moi qui ai la note de PG, c'est étonnant comme on note pareil sans transcrire les mêmes sentiments.
En tous cas, je suis ravi de faire cette première lecture commune avec toi. Merci pour la découverte, tout de même.
Rédigé par Yaneck le mercredi 31 août 2011 à 2:34


Je viens de chez Yaneck et, si vos deux avis divergent, ils me donnent néanmoins envie de découvrir cet album à la construction si originale...
Rédigé par soukee le mercredi 31 août 2011 à 1:27




Dernièrement, j'ai lu... Zviane au Japon
Zviane au Japon
10 novembre 2018

Batman - Knightfall
#01- la Chute
30 octobre 2018

Zoé Super
#01- Même pas peur!
07 octobre 2018

Boule à zéro
#05- le Nerf de la guerre
22 septembre 2018

École Crinoline
#01- Une rentrée de princesse
16 septembre 2018

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!
03 novembre 2018

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Fascinant Japon!

Danielle, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!

anne des ocreries, sur Quand je constate que mon héros n'est pas Batman : c'est Bruce Wayne!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin