Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Flux RSS
#01- l'Affaire de l'oeuf disparu
#01- L'AFFAIRE DE L'OEUF DISPARU
Scénariste(s) : Sandra DUMAIS
Dessinateur(s) : Sandra DUMAIS
Éditions : la Courte échelle
Collection : X
Série : Crimes à la ferme!
Année : 2019     Nb. pages : 28
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Héros animalier, Humour naïf, Policier
Appréciation : 3.5 / 6
N'est pas Sherlock qui veut... (ni Michelangelo, d'ailleurs!)
Écrit le dimanche 05 septembre 2021 par PG Luneau

Tomes lus : #01- l'Affaire de l'œuf disparu

#02- la Mystérieuse disparition de Vache (2020)

 

C'est quoi?

L'inspecteur Biquette se targue d'être le meilleur bouc détective au monde... avant de préciser qu'il est aussi le SEUL bouc détective au monde! C'est pourquoi les animaux de la ferme font appel à lui avec empressement dès qu'un mystère se présente.

C'est le cas quand Mère Poule se réveille et que son œuf ne se trouve plus sous sa poitrine. C'est aussi le cas quand on constate que Vache a disparu, abandonnant ses deux veaux qui savent à peine parler!

L'inspecteur Biquette prend alors les choses en main (... en sabot?!) et, avec l'aide des autres animaux (Cochon, Brebis, Mère Poule, Chien, Vache et Raton laveur), il cherche des indices, fait des constatations, émet des hypothèses... Il tente de résoudre l'enquête, quoi!? Mais, il est important de souligner (bien que Biquette refusera très certainement de l'admettre lui-même) qu'il est beaucoup plus chanceux que compétent!? :^0 Ainsi, c'est surtout grâce au hasard ou à l'intelligence de ses comparses que les mystères en viennent à s'éclaircir... Mystères qui tiennent toujours, d'ailleurs, bien plus de l'imbroglio ou de la mauvaise communication que du crime réel!

Bref, de petites pseudo-enquêtes dans un univers gentillet et sympathique, parfait pour initier les tout-jeunes à la lecture de BD. À partir de 6 ans.

 

C'est comment?

Franchement? J'ai été un peu déçu... Je savais d'avance, juste en voyant la couverture, que le dessin ne me plairait pas. Mais compte tenu de ce que j'en avais lu, dans les magazines spécialisés et sur le Net, je m'attendais à ce que les scénarii soient vraiment solides, question de compenser. En fait, si j'ai été déçu, c'est que mes attentes étaient trop hautes! Si vous ne tombez pas dans le même piège que moi, probablement que vous trouverez ces deux petites enquêtes amusantes et plutôt rafraîchissantes... Et ce sera tant mieux pour vous... et vos bambins!

 

Mes bémols

 

  • le dessin, de style naïf. L'amateur d'images que je suis se retrouve bien malheureux, depuis quelques années, devant la grande mode des albums pour enfants illustrés en mode Art naïf. Apparemment, ce style enfantin a la cote: on le retrouve partout, pour tout ce qui touche les livres jeunesse. Est-ce pour aider à ce que les jeunes lecteurs et lectrices s'identifient à l'œuvre, y reconnaissant leur propre genre de dessins? Je n'en sais rien, mais je n'accroche pas du tout à cette tendance. Les aspects visuel et graphique ont un trop gros impact sur mon désir de plonger dans un récit C'est pourquoi je laisse mes collègues faire les achats des albums pour les tout-jeunes, pour la bibliothèque de l'école où je travaille: il y en a trop que je trouve franchement moches!? Dans le cas de ces albums-ci, mon absence d'intérêt n'est toutefois pas si tranché: j'aime bien les couleurs vives, et plusieurs des personnages ont quand même des bouilles que je trouve réjouissantes. Mais bien franchement, personnellement, des orteils en pied-de-biche grossier ou des sandales représentées par un simple trait noir, sous les pieds, ça ne satisfait aucunement mes critères d'esthétisme. En espérant que les jeunes apprécieront...

 

  • la simplicité des enquêtes. Mais, je me répète, c'est une question d'attente: j'espérais tellement plus! Les médias m'ont vraiment trop fait miroiter ces titres! Objectivement, les petites énigmes auxquelles Biquette et ses amis sont confrontés sont parfaites pour les tout jeunes, de 6 à 8 ans: simples, sans ambages, prévisibles pour quiconque a le moindrement de jugeote... Passé la prime enfance, toutefois, elles sembleront plutôt fadasses...

 

  • deux choix scénaristiques qui m'ont agacé tout du long de ma lecture. D'abord, le nom du personnage: Inspecteur Biquette. Avec un nom pareil, et le fait que l'on voit une chèvre, sur la couverture, j'étais convaincu qu'il s'agissait d'une femelle... Ça fait moderne, une inspectrice! MAIS NON! C'est un bouc! Biquette est un mâle, Biquette est subtil (sans E) et prétentieux (sans SE)... Mais pourquoi ne pas avoir choisi Biquet, qui aurait été tout autant dans la thématique caprine, mais avec le mérite de facilité l'identification de genre... À moins que ce soit un choix volontaire, pour aller dans le sens de la mouvance de non-binarité dans laquelle notre société évolue? Si c'est le cas, et bien... c'est raté!:^( L'autre élément qui m'a chipoté, c'est le fait que tous les personnages sont des animaux anthropomorphes... sauf le chien!?? Tous sont vêtus comme des humains, vivent à la ferme comme des humains, marchent debout comme des humains... alors que le chien reste un animal de compagnie tout ce qu'il y a de plus banal, qui marche à quatre pattes et qui regardent les autres animaux comme s'ils étaient ses maîtres... Et je n'en comprends pas la raison!? Je trouve qu'il détonne trop, comme s'il n'avait pas sa place dans cette communauté agricole. Mais je pinaille, je pinaille...;^)

 

Les plus grandes forces de cette BD

 

  • l'humour. Plusieurs petits gags, parfois subtils, viennent heureusement rajouter un peu de punch à l'ensemble, permettant du coup aux lecteurs plus âgés de se raccrocher: les pantoufles de la poule, les lunettes perdues de Biquette, la carte à l'envers, les aberrations orthographiques... et le langage évasif des veaux, indices prépondérants du second tome, auxquels personne ne porte attention. Tous ces petits clins d'œil parviennent à nous mettre le sourire aux lèvres.

 

  • la personnalité du héros. C'est vraiment la principale force de la série: le petit côté prétentieux et suffisant de l'inspecteur! Quel plaisir on a à l'entendre se convaincre lui-même de son efficacité... alors qu'il est gaffeur et que ses raisonnements sont presque toujours tout à fait ridicules! C'est cette dichotomie qui nous le rend malgré tout sympathique. Je donne aussi une mention spéciale au raton laveur, pour sa malicieuse habileté à toujours s'organiser pour finir dans les poubelles! ;^)

 

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


Dernièrement, j'ai lu... Tosca des bois
#01- Jeunes filles, chevaliers, hors-la-loi et ménestrels
05 août 2021

Musée des Bozarts
#01- Impressionnants impressionnistes
27 juillet 2021

Un héros «presque» parfait
#01- Ne coupez pas la poire en deux!
16 juillet 2021

Ordre de Cicéron
#01- le Procès
26 juin 2021

Enfants de la Résistance
#01- Premières actions
16 mai 2021

Ma dernière chronique 12e année, l'année Covid (bah quin!?)
01 juillet 2021

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric, sur L'Occupation, à hauteur d'enfant

Danielle, sur Une parfaite Robine des bois... à la sauce italienne!

Danielle, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

anne des ocreries, sur Une parfaite Robine des bois... à la sauce italienne!

anne des ocreries, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin