Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Flux RSS
#01- l'Invasion
#01- L'INVASION
Scénariste(s) : K.A. APPLEGATE, Michael GRANT, Chris GRINE
Dessinateur(s) : Chris GRINE
Éditions : Scholastic
Collection : X
Série : Animorphs
Année : 2020     Nb. pages : 234
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (Comics)
Genre(s) : Adaptation littéraire, S.F., Thriller, Héros animalier, Horreur
Appréciation : 4.5 / 6
Quoi que vous en pensiez, l'invasion est commencée !?
Écrit le dimanche 14 juillet 2024 par PG Luneau

Tomes lus : #01- l'Invasion

            #02- le Visiteur (2022, 204 p., 5 /6)

Si vous étiez ado à la fin des années '90, ou si vous fréquentiez un ado à cette époque, il y a de fortes chances que vous connaissiez les Animorphs, cette série de romans (plus d'une trentaine!) écrits par K.A Applegate et édités, chez nous, par Scholastic. On les retrouvait partout, avec leurs dos colorés et leur couverture montrant toujours un jeune en train de se métamorphoser en un animal (toujours différent!). Ce qui plaisait à tous, c'était que chaque roman comportait un petit dessin, dans le coin inférieur droit des pages, qui faisait en sorte que, quand on flippait ces pages rapidement, les images défilaient de manière à s'animer (comme pour un folioscope, vrai nom de ce que nos voisins du Sud appelle un flipbook) pour nous faire voir la même métamorphose que sur la couverture. Que de temps j'ai passé à flipper ces coins! ;^)

Et puis, il y a eu l'adaptation télévisuelle de ces romans, qui a connu un bon succès sur les chaînes spécialisées pour la jeunesse (qui débutaient, à l'époque). Une série bien faite, qui frappait l'imaginaire. Bref, Animorphs, ça a été relativement marquant, à l'époque!

Ben voilà qu'on adapte la franchise en BD, un peu comme on l'a fait pour la série du Club des Baby-Sitters! Wow! Et toujours chez Scholastic, d'ailleurs! Il était temps! Voyons donc ce qu'il en est.

C'est quoi?

Cette série pour ado frappe fort : on y retrouve 5 copains, trois gars et deux filles, qui assistent, ébahis, à un crash de vaisseau spatial! L'extraterrestre qui en sort, une espèce de centaure mourant, leur explique que la Terre est en train de se faire envahir par les Yirks, une race de limaces intersidérales qui peuvent entrer dans le cerveau des habitants d'une planète pour prendre le contrôle de leur corps! Ainsi, insidieusement, ils peuvent s'immiscer dans toutes les sphères des sociétés qu'ils assaillent pour en prendre le pouvoir avant que les non-assimilés ne s'en aperçoivent!

Mais grâce à cet extraterrestre au bord du trépas, nos 5 amis sont maintenant prévenus! Et juste avant de rendre l'âme, cet Andalite (c'est sa race) transmet aux jeunes le pouvoir de son peuple : celui de se métamorphoser en n'importe quel animal, du moment que vous ayez pu vous connecter à lui en le regardant droit dans les yeux!

Voilà donc que Jake, Marco, Cassie, Rachel et Tobias se retrouvent avec un secret bien lourd à porter, et une décision importante à prendre : comme on ne peut faire confiance à personne (car tous peuvent avoir été déjà infectés!), ce sera à eux de diriger (ou non!) la contre-offensive. Mais comment faire pour tenir tête à une armée d'adultes haut placés qui sont probablement contrôlés par des limaces extraterrestres ou aux sbires de celles-ci, de féroces lézards voraces et de gigantesques larves gluantes? Surtout quand on n'est que 5 adolescents de 14 ou 15 ans avec, comme seule ressource, un pouvoir de métamorphose qu'on ne contrôle pas très bien encore?

Avouez que la table est mise pour de palpitantes péripéties, riches en émotions de toutes sortes !!

C'est comment?

D'abord, précisons que je n'ai lu que le premier des romans, à l'époque... Mais, je peux dire que la BD me semble très fidèle aux souvenirs que j'en ai gardés. Bon, ça reste ce qu'Animorphs a toujours été, c'est-à-dire une série pour ados... Mais dans le genre, on peut dire que le produit est efficace.

En effet, le topo se tient, et si ça n'avait pas été de certaines exagérations, j'aurais été tenté de dire que c'est réellement super! Les jeunes sont intéressants, avec chacun leur caractère propre : Jake est plus leader, Marco, plus sur les freins... et l'étrange Tobias, un peu laissé à lui-même, s'avère émouvant, malgré (ou à cause de!) son côté weirdo... Les deux filles prennent leur juste place et se démarquent aussi, notamment en s'avérant particulièrement fonceuses et volontaires.

Ce que j'ai surtout apprécié, c'est la justesse des émotions que vivent ces jeunes plongés dans une situation qui les dépasse! On les sent hésitants, incrédules et perdus, ne sachant plus à qui se confier : n'importe qui peut être atteint, même leurs amis, même leur famille! D'ailleurs, on ne tarde pas à soupçonner le frère de Jake et le directeur adjoint de l'école d'être possédés par les fameuses limaces! À qui peut-on faire confiance si notre grand frère ou même la police sont passés dans le clan adverse? Et comment contrer ces Yirks sans condamner les corps qui leur servent d'hôte? Car si on veut détruire les limaces qui sont dans leur tête, on ne veut pas faire de mal aux gens de notre entourage! Toute la lourdeur de ces questionnements, on la sent, dans les scènes plus introspectives qui s'insèrent entre les scènes de métamorphose (souvent très chouettes!) et celles où l'action s'en donne à cœur joie.

Non, vraiment, avec un tel thrill à la clé, je comprends pourquoi les romans ET la série télé ont cartonné! À partir de 11 ans.

Mes bémols

 

  • une trop grande similitude visuelle entre deux des personnages principaux. En effet, Rachel et Tobias sont si semblables qu'en début de série, comme ça, ça devient embêtant de ne jamais savoir auquel on a à faire! Heureusement, Tobias va assez rapidement se distinguer d'une façon toute particulière (que je vous laisse découvrir!)

 

  • certaines exagérations qui tuent le réalisme de la situation. Si ce n'était pas de ces quelques aberrations, on y croirait! Par exemple, dans le tome #2, quand Rachel redevient humaine, après s'être transformée en éléphant, ses souliers sont en lambeaux... mais pas ses vêtements !?? Pourquoi? Mais ce qui m'a le plus fait tiquer, c'est le complexe que les extraterrestres ont installé sous l'école secondaire! Déjà, qu'ils aient pu «construire» un passage secret partant du bureau du directeur adjoint jusqu'à ce genre de grotte, je trouve ça difficile à croire... mais quand on voit la taille de la grotte: notre tristement célèbre stade olympique pourrait y entrer 3 ou même 4 fois !?! Je veux bien que les E.T. aient des technologies plus avancées que les nôtres, mais s'ils peuvent vraiment construire une grotte de cette taille, et l'appareiller d'autant de machines, de bassins et d'autres bidules étranges en quelques mois, ils devraient pouvoir affronter les autorités et anéantir notre race sans avoir à passer par le squattage de nos cerveaux! J'avoue que ça m'a sérieusement fait décrocher!:^(

 

  • un tome #2 un peu trop verbeux... Tout du long, on est dans les grandes interrogations, au détriment de l'action, qui se concentre à la toute fin, avec un thrill incroyable et un final en apothéose! La répartition aurait gagné à être plus homogène.

 

Les plus grandes forces de cette BD

 

  • des méchants des plus cruels! J'ai rarement vu, en littérature jeunesse, des vilains aussi perfides et amoraux! Les combats sont titanesques et, souvent, sans appel: la mort frappe certains personnages pour vrai, et pas de la plus douce des manières! On n'est pas, comme trop souvent, dans le rose bonbon où tout le monde a sa part de gentillesse!

 

  • une situation palpitante dans laquelle on est plongés en le temps de le dire! L'idée de départ est excellente, il y a beaucoup de bons punchs, les mystères sont intrigants et l'ensemble est tellement angoissant que ça devient très vite sincèrement anxiogène!

 

  • des tomes volumineux, aux couleurs franches et nettes, bien accentuées par le papier glacé... mais je déplore le poids de ces volumes: ils deviennent vite lourds à tenir!

 

  • les codes des phylactères, quand les protagonistes sont en animaux et se parlent entre eux. M. Grine a eu l'idée de colorer les bulles de chacun des personnages d'une couleur qui lui est propre et distincte: les paroles de Jake sont sur fond orange, celles de Tobias sur du jaune, les phylactères de Rachel sont roses, ceux de Cassie sont verts et ceux de Marco, gris. Mine de rien, ça nous aide à nous retrouver quand ils sont tous en oiseaux de proie, par exemple, et qu'ils se parlent par télépathie!

 

  • l'humour, qui finit par reprendre sa place dans la vie grandement bouleversée de ces jeunes! En effet, à partir d'un certain moment, dans le tome #2, Marco retrouve le moral et s'avère particulièrement en feu sur le plan des blagues: il peut être très drôle, l'animal! (Au point de m'inspirer, apparemment! ;^D)

 

Les petits plus

 

  • Particularité intéressante: chaque tome est raconté selon l'angle d'un des héros, en alternance! Ainsi, si dans le premier tome, c'est Jake qui prend le lead, le 2e se centre sur Rachel... Le 3e semble mettre Tobias en avant plan, et le suivant, Cassie... J'imagine que le 5 sera consacré à Marco, avant de revenir à Jake. Cette rotation permet de donner à chacun son heure de gloire. Chouette!

 

  • Je reste toutefois avec une interrogation: quelqu'un peut m'expliquer à quoi le titre du tome #2 fait référence? Le Visiteur, c'est qui? Le directeur adjoint prend une place plus importante dans ce tome, ainsi que Vysserk 3, le chef Yirks... Mais pourquoi parler d'UN visiteur, alors que la ville (et, qui sait, la planète toute entière!) commence à être envahie par toute une armée ?!? Ce n'est pas clair!

 

Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


Je passe, c'est trop pas mon truc. Des limaces de l'espace, uh ?
Naaaaan.......Mais j'aime bien l'idée d'avoir mis le projo sur chacun des protagoniste au fil des albums.
Rédigé par anne des ocreries le mercredi 17 juillet 2024 à 16:11


Dernièrement, j'ai lu... Enquêtes du Misterium
#01- le Mystère Baphomet
05 juillet 2024

Louca
#05- les Phoenix
06 juin 2024

Guide
#09- le Guide de la Retraite
04 juin 2024

Suicide de la Déesse
Suicide de la Déesse (le)
16 mai 2024

Salomé et les hommes en noir
Salomé et les hommes en noir
24 avril 2024

Ma dernière chronique 14e année : la pré-retraite, c'est chouette! (2e partie)
01 juillet 2023

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique médiéval Héros animalier Historique Hommage Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Augustus, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

Ronny, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

anne des ocreries, sur Quoi que vous en pensiez, l'invasion est commencée !?

Erna, sur L'Art... de brillamment intégrer humour et informations!

anne des ocreries, sur Pour débusquer le faux ésotérisme, Senelia est là!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin