Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Même pas peur!
#01- MÊME PAS PEUR!
Scénariste(s) : Antoine Dole Mr TAN
Dessinateur(s) : Laurent DUFRENEY
Éditions : Milan
Collection : BD Kids
Série : Zoé Super
Année : 2013     Nb. pages : 64
Style(s) narratif(s) : Courts récits (Inspiration manga ET comics)
Genre(s) : Superhéros / Justicier masqué, S.F. humoristique, Humour naïf, Héros animalier
Appréciation : 4.5 / 6
Il n'y a pas de honte à être petite parmi les grands!
Écrit le dimanche 07 octobre 2018 par PG Luneau

Tomes lus : #01- Même pas peur! (Superhéros / Justicier masqué, SF humoristique, Humour naïf)

            #02- Ça va barder! (2014, Superhéros / Justicier masqué, SF humoristique, Humour naïf)

            #03- Tous ensemble! (2016)

 

Zoé est une adorable jeune fille de 6 ou 7 ans qui vit dans une famille assez particulière. Son père (qui est le sosie d'Astro le petit robot... mais devenu adulte et ayant fait de la gonflette! ;^) est un superhéros ultrafort, de ceux qui soulèvent un autobus d'une main! Sa mère? Elle peut voler, la chanceuse! Quant à son grand frère d'une quinzaine d'années, c'est un ado-élastique, c'est-à-dire qu'il peut faire prendre à son corps la forme qu'il veut. C'est dire que tous les trois forment une équipe très soudée qui travaille d'arrache-pied à contrer les méfaits du vilain professeur Diablo et de ses armées de robots malfaisants!

Mais quel est le rôle de Zoé, dans tout ça? C'est que la pauvre n'a AUCUN pouvoir, elle!! Comment parvenir à se démarquer quand on vit en présence de gens si exceptionnels? Voilà les réels propos de cette délicieuse série jeunesse qui s'adresse aux jeunes de 7 à 10 ans.

Mr Tan, déjà scénariste de la très populaire série (un brin subversive!) Mortelle Adèle, nous sert ici une petite série toute en délicatesse. Alors qu'on pourrait s'attendre à des récits de combats aux suspenses insoutenables (comme dans les Incroyables de Disney-Pixar, à qui cette série fait immanquablement penser!), on se retrouve plutôt avec de tendres petites tranches de vie, alors que la petite Zoé tente de faire sa place au sein de sa super-famille bien peu traditionnelle! Mais soyez sans crainte! La jeune enfant se débrouille très bien et parvient à se rendre indispensable... à sa façon, et dans la mesure de ses capacités! Ainsi, elle est le véritable liant entre tous les membres de la famille! Déjà, elle sait gérer le quotidien, alors que les autres s'en vont sauver Granville, la cité où ils vivent! Puis, elle a le chic pour trouver des solutions originales et efficaces aux mille et un petits problèmes qui peuvent arriver à des superhéros du calibre de ses parents! Quand vient le temps de retrouver des clés perdues, de réparer un super-costume déchiré, de redonner le moral à sa mère ou de pousser son frère à faire les premiers pas face è une jeune fille qui lui plait, Zoé sera aux premières lignes et s'écriera : «Ça, c'est une mission pour Zoé Super!» ;^)

Prépubliés dans le magazine Manon à tous les mois (comme la série l'École Crinoline, que j'ai critiquée récemment), les très courts récits (3 ou 4 pages) de Zoé et ses copines abordent principalement (parfois sur un petit ton un peu moralisateur) le thème de l'acceptation des différences. Mais on y traite aussi de petites jalousies entre amies, de trahisons... Un peu les mêmes thèmes que cette même École Crinoline)  que je viens de mentionner... mais à travers des récits beaucoup plus rythmés, des situations 100 fois plus palpitantes, et dans une cadre beaucoup plus original... (comme quoi c'est possible!?! :^0)

Les trois derniers mini-récits du dernier tome s'enchaînent, en ce sens qu'ils poursuivent le même récit. En fait, ça semble être la conclusion de la série (d'autant plus qu'on retrouve le mot FIN au bas de la dernière planche, ce qui n'était pas le cas dans les deux tomes précédents). J'imagine donc que la série est terminée, même si je n'en ai trouvé aucune confirmation sur le Net. C'est un peu dommage, car on voudrait s'immiscer encore davantage dans le quotidien d'une famille aussi exceptionnelle, mais c'est aussi une bonne chose, surtout que les surprenants événements des dernières pages changent un peu la donne... Mais je ne vous dirai pas comment!! ;^) À vous d'aller vous procurer ces trois charmants albums... et de les lire goulûment, avant de les refiler à votre progéniture!!

P.S.: Il existe une série-dérivée à Zoé Super : Karen Diablo, qui suit les aventures de l'aînée des filles du méchant Diablo. Âgée d'une quinzaine d'années, l'adolescente doit jongler avec sa vie de collégienne... et les exactions commises par son machiavélique de père! Ça semble très bien! Scénarisée par Mr Tan, cette série est toutefois illustrée par Paul Drouin.

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • le grand nombre de pages perdues! À cause des pages interstices, placées entre les épisodes, on perd de 13 à 18 pages par album, ce qui est quand même beaucoup dans un album de 64 pages. C'est un peu dommage. La plupart de ces pages sont illustrées d'un gag en une case, mais ce n'est pas comme un vrai récit!:^S

 

  • l'ordre de lecture des phylactères. Il n'est pas toujours d'une clarté limpide. C'est surtout vrai dans le tome #1. Ensuite, monsieur Dufreney semble s'être corrigé! ;^)

 

  • le format, un peu petit pour la taille des dessins. Tout comme c'était le cas pour l'École Crinoline, qui était éditée dans la même collection, les pages sont tellement petites que certains détails des dessins sont parfois difficiles à voir, rendant les actions difficiles à cerner. Quand on nous dit qu'un personnage colle sa gomme à mâcher sur le nez d'un autre, à la fin du tome #1, on a plus tendance à le croire sur parole qu'à se forcer les yeux pour le vérifier de visu! Même chose à la p.53 du tome #2: c'est presque impossible de BIEN voir (et apprécier!) les gestes posés par chacun des belligérants! Mais c'est quand même moins pire que dans l'École Crinoline!! ;^)

 

  • les scènes de combat manquent un peu de fluidité, de clarté. Les mouvements ne semblent pas y couler de source. Heureusement, il y en a relativement peu.

 

  • deux petites invraisemblances scénaristiques. Bien que les jeunes lecteurs n'y verront aucune raison de fouetter un chat, je dois souligner deux éléments de scénario qui me semblent beaucoup trop «arrangés avec le gars des vues»! D'abord, dans l'épisode du tome #2 Un secret bien gardé!, alors que les journalistes sont sur le point de trouver la demeure des Super (et, du coup, de révéler leur identité), Zoé pense à convaincre rapidement ses amis et leurs parents de s'habiller, eux aussi, en superhéros car c'est... l'Halloween!! Quelle hasardeuse coïncidence!:^P Mais pourquoi les journalistes ne poursuivent-ils pas leur enquête le lendemain?? Ça, on ne nous le dit pas!?? Deuxième élément un peu difficile à croire, c'est l'existence d'une base de données si sophistiquée qu'elle permette à Zoé (p.21 du tome #3) d'identifier une lettre que le méchant Diabolo a envoyée au père Noël en 1967!!! Heureusement qu'on est dans la fiction, car ça me semble beaucoup trop gros pour être crédible!!:^S

 

  • l'absence de table des matières dans le tome #3! Pourquoi l'avoir fait dans les deux premiers et pas dans le dernier??!

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le grand nombre de personnages. Non seulement fait-on connaissance avec la famille Super, leurs amis et leurs proches à coup de petites infos à chaque épisode, mais on finit par faire la connaissance de la famille Génial et de la famille de Diabolo, le méchant! Heureusement que tout ce petit monde nous est présenté sur le rabat de la couverture, question de facilement différencier Faustine de Loli, ou Sandy de Zack! ;^) Et un bon point pour l'étonnant et super mignon petit Squick (qui n'apparaît que dans le dernier tome!).

 

  • les belles relations qui unissent tout ce beau monde! Elles sont relativement riches, surtout pour une série présentée en une succession de si courts petits chapitres! Vous pouvez vous attendre à de belles relations fraternelles (car si Zoé et son frère Kevin se chamaillent parfois, la tendresse qui les unit transparaît à maintes reprises, et fait chaud au cœur) et à de complexes relations amoureuses (Loli qui a le béguin pour le grand Kevin, lui-même amoureux de la belle Karen... Zoé qui en pince pour Zack... et Mlle Violette, secrètement amoureuse de Papa Super!! ;^)... Pour ce qui est des relations familiales, elles diffèrent selon les familles. Chez les Super, ce qu'il y a de plus super, en fait, c'est leur supersolidarité qui, elle aussi, est touchante à voir. Mais c'est pas mal plus nuancé chez les Diabolo, quand on finit par connaître les différents membres de cette famille. Car il n'est pas évident, à 7 ou 14 ans, d'avoir un papa d'amour... maléfique!!?:^S

 

  • la thématique principale. J'aime beaucoup l'idée d'aborder les petits questionnements identitaires des enfants (du type: «Quelle est ma place, dans la famille? Moi aussi, je veux participer!! À quel point je suis important?») par le biais d'une enfant ordinaire entourée de gens extraordinaires. C'est brillant! Les interrogations et les doutes de notre petite Zoé n'occultent pas l'action ni l'humour de la série, mais refont surface périodiquement, et c'est avec subtilité que les créateurs nous démontrent qu'il y a moyen de faire sa place dans un groupe MÊME si on est différent.

 

  • l'humour, qui est vraiment sympa. Notre lecture ne nous amène jamais à nous taper sur les cuisses, mais on a presque en permanence un tendre petit sourire amusé... Elle est tellement mignonne, cette Zoé! Et certaines de ses idées sont tellement charmantes, comme quand elle veut faire une surprise à son père endormi (tome #1, p.9) ou quand elle prend soin de son frère, temporairement rendu de la taille d'un Schtroumpf (id. p.12 ;^) !

 

  • le dessin. C'est, je crois, le plus parfait mélange de franco-belge, de manga et de comics que j'ai vu de ma vie!! M. Dufreney parvient avec brio à piger dans les codes de ces trois styles graphiques fort typés, à les amalgamer et à se les approprier de manière très personnelle, de façon à ce qu'il soit difficile de dire quel style est le plus présent! Le tout en restant très adapté à son jeune public! Un véritable tour de force! Bravo!! ;^)

 

  • certains éléments scénaristiques et thématiques très rafraîchissants. L'épisode des vacances en Amazonie, par exemple, au début du 2e tome, nous offre un dépaysement intéressant, après tout un tome à Granville. De même, j'ai beaucoup aimé que l'un des personnages se révèle analphabète! Ce petit détail permet de traiter, en finesse, un sujet délicat mais important, ce que réussissent bien les auteurs, sans trop insister. Tous les épisodes qui entourent la naissance du petit Gabriel, le nouveau membre de la famille Super, sont palpitants, et le punch final est très réjouissant ! Bref, Mr Tan a frappé juste, encore une fois! Un scénariste à suivre, que ce charmant jeune homme (je sais qu'il est charmant car j'ai eu la chance de le rencontrer, au Salon du livre de Montréal, l'automne dernier!! ;^). D'autant plus que ces scénarii sont judicieusement construits, avec plusieurs références à d'anciens épisodes, preuve qu'il connaît et maîtrise bien ses personnages et l'évolution de sa trame générale! Chapeau!

 

  • les 4 pages de jeux de la fin du tome #2. Il s'agit en fait de jeux un peu classiques (labyrinthe, message codé, rébus...) mais présentés sous forme d'enquête qui, au bout du compte, permet de découvrir le coupable d'un petit larcin: QUI a mangé tous les biscuits!! Vraiment bien ficelé et sympathique! ;^)

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Anne des Ocreries : Il nous faut bien en laisser passer un ou deux, parfois... Je te comprends!
Rédigé par pgluneau le lundi 08 octobre 2018 à 22:36


ça paraît mignon mais je n'en aurais pas l'usage.....
Rédigé par anne des ocreries le dimanche 07 octobre 2018 à 9:57




Dernièrement, j'ai lu... Zviane au Japon
Zviane au Japon
10 novembre 2018

Batman - Knightfall
#01- la Chute
30 octobre 2018

Zoé Super
#01- Même pas peur!
07 octobre 2018

Boule à zéro
#05- le Nerf de la guerre
22 septembre 2018

École Crinoline
#01- Une rentrée de princesse
16 septembre 2018

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!
03 novembre 2018

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Fascinant Japon!

Danielle, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!

anne des ocreries, sur Quand je constate que mon héros n'est pas Batman : c'est Bruce Wayne!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin