Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- Panique organique
#02- PANIQUE ORGANIQUE
Scénariste(s) : Thierry ROBIN
Dessinateur(s) : Thierry ROBIN
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Zappa et Tika
Année : 2007     Nb. pages : 47
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : S.F. humoristique
Appréciation : 4 / 6
Voyage au fond d'un... extraterrestre!?!
Écrit le samedi 19 juin 2010 par PG Luneau

Quand tous les espions intersidéraux sont déjà occupés à éviter de se faire bouffer par les vilains, à réparer leur vaisseau spatial en panne ou, mieux encore, à boire un daiquiri sur le bord d’une plage en bonne compagnie, vers qui les dirigeants de notre planète peuvent-ils se tourner pour mener à bien une mission ultrasecrète des plus délicates?? Vers les étudiants du S.S.S.S, bien sûr!

Malheureusement, la « Secret Service Space School » est en vacances, et seuls cinq étudiants ne sont pas partis rejoindre leurs proches. Parmi eux, évidemment, on retrouvera Zappa et Tika, deux jeunes aspirants agents secrets que le directeur de l’école considère (un peu injustement, d’ailleurs) comme ses pires éléments!

Leur mission, s’ils l’acceptent (en fait, non : ce ne sont que des étudiants, ils n’ont pas le choix de l’accepter!!), n’est pas évidente, à première vue. Il s’agit de neutraliser une micro-bombe terroriste qui a été implantée dans le cerveau de l’impérator suprême de la planète Jonwoo, le chef tyrannique d’une race de gros céphalopodes belliqueux avec qui les relations sont assez fragiles. Pour venir à bout de cette délicate mission sans créer d’incident diplomatique, on leur donnera les commandes d’un beau petit sous-marin jaune, et on les inoculera doucement dans l’organisme du tyran en question… non sans les avoir miniaturisés à l’excès!!

Et oui! C’est dans un voyage à l’intérieur d’un corps (non-humain, toutefois) que nous convie la deuxième mission de Zappa, Tika, Carol!ne et leurs confrères. Un peu à l’image du célèbre film des années soixante le Voyage fantastique, l’équipe de braves apprentis-espions voyagera d’un bout à l’autre des nombreux tentacules du gros extraterrestre, à la recherche de son cerveau et de la bombe qui y explosera sous peu. Chemin faisant, ils croiseront problèmes, avaries, ennemis divers… et, chose somme toute assez rare en BD jeunesse, ils auront à faire face à un sérieux dilemme moral!

À ses dessins caricaturaux, toujours aussi amusants et agréables pour les yeux, Thierry Robin ajoute un scénario intéressant, où humour, aventure, action et réflexion sont bien dosés. Si j’avais bien aimé le tome #1 de cette série tout public, au bout du compte, j’ai encore mieux aimé ce tome-ci, et j’espère de tout cœur que d’autres verront le jour, car j’adore le contexte d’espions en formation : ça me semble être un terreau fort riche en possibilités d’aventures… et que dire de son potentiel humoristique!!

Plus grandes forces de cette BD :

  • la page titre en différé! Quand même le titre, le nom de l’auteur et celui de la maison d’éditions passent après deux planches et demie d’action, c’est vous dire à quel point on est plongé dedans dès qu’on soulève la couverture! On aime ça!

  • certaines idées originales pour les personnages. Le vieux général avec des réacteurs en guise de pieds m’a particulièrement troublé! En voyant son uniforme à la De Gaulle et les deux petites flammes bleues qui lui sortent des mollets pour lui permettre de flotter à la même hauteur que les autres, je ne peux m’empêcher d’imaginer les circonstances dans lesquelles il a perdu l’usage de ses véritables pieds… et juste d’y penser, c’est douloureux!

  • les typographies différenciées pour chacun des personnages. Comme pour le tome #1, j’ai trouvé que ça donnait un petit plus à chacun des personnages : grâce à ces petites particularités typographiques, on a presque l’impression d’entendre les différents accents des créatures extraterrestres! C’est vraiment chouette! De plus, ça nous permet parfois de mieux comprendre quel personnage est à l’origine de tel ou tel phylactère.

  • le clin d’œil au film le Voyage fantastique, qui m’a tant fait rêver dans ma jeunesse. Non seulement le présent scénario en est un calque assez fidèle, mais en plus monsieur Robin le souligne à gros traits! En effet, à la page 5, Tika est justement en train d’écouter ce vieux classique du cinéma fantastique, tourné en 1966! L’emprunt est donc franchement assumé!

  • les thèmes de la dictature et du terrorisme. Ce sont là deux sujets assez délicats à exploiter avec des jeunes. Le personnage du prisonnier terroriste apporte toute une autre dimension à l’entreprise de sauvetage de Zappa, Tika et leurs amis. Quel beau dilemme moral : doit-on sauver la vie d’un oppresseur? Il y a là matière à bien des débats! Le revirement de situation, quand le terroriste sauve de bonnes petites cellules en tuant les méchantes bactéries bandidos qui les exploitaient, est aussi très intéressant sur le plan éthique car, par le fait même, il rend la santé à son ennemi! Que de paradoxes pour une BD jeunesse aux apparences si simplettes!

  • le langage de plus en plus littéraire de Tika. Ses répliques sont toujours savamment tournées, avec le parfait adjectif ou l’adverbe bien soutenu. Je ne me souvenais pas qu’il avait un langage si fleuri. Aussi ai-je été rassuré (et amusé!) quand il en vient à expliquer l’origine de cette métamorphose.

  • la résolution finale du problème. Sans vouloir trop en dire, pour vous garder le plaisir de la découverte, disons que ce genre de finale a déjà été vu, en littérature, au cinéma ou au théâtre… mais que très rarement en BD jeunesse. Je trouve que monsieur Robin gère bien le tout, en l’exploitant habilement, sans sombrer dans le pathos.

Ce qui m’a le plus agacé :

  • le mode de vie «à la mexicaine» des petites cellules bleues. Qu’est-ce qu’un village «mexicain» vient-il faire au croisement de deux artères d’un extraterrestre céphalopode? Tout ce passage m’a semblé déconnecté du contexte de voyage anatomique. C’est de l’absurde mal placé et ça m’a fait décrocher. C’est dommage, d’ailleurs, car tout le reste m’a beaucoup plus. Malheureusement, cet extrait se révèle important et couvre une bonne partie de la finale. Sans lui, j’aurais facilement pu noter 4,5/6 !


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles




Dernièrement, j'ai lu... Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Démons d'Alexia
#07- Chair humaine
07 mai 2017

Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Duel de génies...

anne des ocreries, sur Duel de génies...

Arsenul, sur Pourquoi j'aime la BD???

Philippe lavigueur, sur Huis clos parmi les furets carnivores

anne des ocreries, sur Huis clos parmi les furets carnivores

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin