Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#16- le Grand retour
#16- LE GRAND RETOUR
Scénariste(s) : Roland Goossens dit GOS
Dessinateur(s) : Roland Goossens dit GOS, Walter Goossens dit WALT
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Khéna et le Scrameustache
Année : 1987     Nb. pages : 46
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre
Genre(s) : Héros animalier, S.F. humoristique
Appréciation : 3.5 / 6
Un grand retour longuement préparé!!
Écrit le vendredi 02 décembre 2011 par PG Luneau

Peut-être vous souvenez-vous que dans le tome #9, Khéna a retrouvé ses véritables parents, coincés dans l’Europe du XVIe siècle. Ils y avaient été envoyés suite au sabotage de leur vaisseau spatial perpétré par un rival, comme on nous l’a expliqué dans le tome #3 de la série. Suite aux retrouvailles, le père et la mère de Khéna avaient décidé de rester au Moyen-âge, le temps d’expliquer à leurs deux nouveaux enfants, Bérengère et Thibault, qui ils étaient vraiment (ils leur avaient caché leur réelle identité, pour assurer leur sécurité). Ils préféraient ainsi prendre le temps de mieux les préparer au grand choc qu’un saut dans le temps de plus de quatre cents ans peut inévitablement occasionner! Khéna et le Scrameustache avaient promis de revenir les chercher, un an plus tard.

 

Voilà que le délai est écoulé. Torkal, le père de Khéna, a montré à ses deux plus jeunes la «porte du temps» qu’il a pu construire dans une grotte, à l’abri des regards, avec les restes de son vaisseau spatial. Les deux enfants sont maintenant conscients que leurs parents viennent du futur, et qu’ils y retourneront tous incessamment. Mais l’attrait de toute cette nouveauté est trop fort, et c’est en allant actionner en cachette cette fameuse porte que Bérengère s’est retrouvée perdue dans le futur!!!

 

Heureusement, sa mésaventure lui a laissé deux séquelles assez positives : non seulement elle peut dorénavant déplacer les objets à distance, mais elle peut aussi envoyer son image astrale où bon lui semble! C’est pourquoi elle s’organise pour apparaître dans la chambre de Khéna, à notre époque! Elle parvient même à lui faire comprendre qu’elle a un problème! Sitôt prévenu, celui-ci met en branle le plan de sauvetage de sa famille, appelant les Galaxiens à la rescousse… Mais en 1553, la peste vient de s’abattre sur le village de Saint-Martin, où vivent les proches de Khéna, et Torkal, son père, est sévèrement atteint! Comment le jeune homme et le Scrameustache parviendront-ils à résoudre tous ces problèmes??

 

C’est drôle de réaliser que sept années se sont écoulées, dans la vraie vie, entre les prémices de cette histoire, dans le tome #9, publié en 1980, et celui-ci. Seul «un an» devait s’écouler, selon les termes du récit! C’est donc dire que toutes les aventures vécues dans les albums numéros 10 à 15, inclusivement, se sont passées à l’intérieur d’une même année!??! Le temps peut bien paraître élastique, avec des paradoxes comme celui-là!!

 

J’avais bien hâte qu’on revienne sur cet élément du récit global qu’on avait laissé en plan, question de savoir comment allait se passer ce «sauvetage temporel». En fait, mes attentes étaient tellement élevées que j’étais presque assuré d’être déçu!! Mais ça n’a pas été si terrible, finalement! L’intrigue est assez intéressante, malgré qu’elle ait été construite de manière un peu complexe. D’ailleurs, à ce propos, un conseil : les jeunes en difficulté de lecture devraient peut-être laisser passer cet opus. Compte-tenu de la complexité de la trame temporelle, les lecteurs moins habiles risquent d’être un peu dépassés par les nombreuses ellipses, surtout celles qui ne sont expliquées que cinq ou six pages plus loin! Par contre, les lecteurs plus aguerris, dès dix ans, devraient avoir bien du plaisir à lire cette aventure de sauts et soubresauts entre les années 1553, 1986 et 2857, et ce, malgré une certaine fadeur au niveau des décors!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • une intrigue assez complexe, avec plusieurs ellipses savamment imbriquées. Parfois, les passages d’une séquence narrative à l’autre ne sont pas nécessairement très évidents à saisir, mais au bout du compte, la majorité d’entre nous parviendra à tout comprendre… sauf peut-être les plus jeunes lecteurs, ou ceux moins habiles. Mais, même sans tout comprendre, ceux-ci découvriront sûrement d’autres sujets d’intérêt et y trouveront  quand même leur compte!!

 

  • les interliens entre les différents récits. Évidemment, ce récit a ses racines dans les tomes #3 et 9, mais on retrouve aussi une référence à Snopsy, le Fantôme du cosmos. Gos prend vraiment le temps de bien exploiter ce qu’il met en place! C’est un bel atout… et ce n’est pas le cas de tous les scénaristes de son époque, loin de là!!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • la couverture, pas très originale. Le visage de Khéna n’y est pas vraiment réussi (encore!!), et la juxtaposition du costume médiéval avec les vêtements prétendument futuristes des deux autres (qui ressemblent plus à des Tibétains ou des Inuits!) n’est pas très judicieuse, surtout que les proportions ne sont pas respectées, pour une raison qui m’échappe! Finalement, la grosse planète, en arrière-plan, n’a pas vraiment rapport. Bref, c’est assez ordinaire…

 

  • l’inexplicable apparition du don de télékinésie de Bérengère! C’est flagrant que la péripétie de la page 7 n’est mise en place que pour satisfaire les besoins ultérieurs du présent scénario!! En effet, Tilou n’aurait pas pu relever son défi de la page 31 si la jeune fille n’était pas télékinésiste! Mais j’ai très hâte de voir si Bérengère aura encore son don, dans les prochains albums!! Gos pensera-t-il aussi à le réexploiter? Par contre, je suis à peu près sûr que nous retrouverons Tilou : on fait trop de cas de la «magnificence» de son destin pour que celui-ci ne se limite qu’à ce qu’on en voit dans cet album-ci!!

 

  • un assez gros bogue scénaristique. Puisque Bérengère peut projeter son image dans le temps, pourquoi est-elle allée voir Khéna plutôt que son propre père?? Ce dernier aurait pu bien plus facilement actionner à nouveau sa machine… et la faire revenir!? Était-il déjà alité à cause de la peste? Si oui, il aurait été intéressant de le préciser.

 

  • la piètre qualité des décors. En fait, c’est toute la représentation du XXIXe siècle qui est fade et moche! La végétation y est inexistante, cataclysme nucléaire oblige; l’architecture y est dépouillée et minimale; le design y est aussi assez banal. Des doubles pages comme aux pages 32 et 33, c’est plutôt déprimant à regarder! Il me semble que de beaux panoramas post-apocalyptiques, c’est possible : d’autres dessinateurs en ont déjà produits, non?!?

 

  • le personnage de Maître Whu, le précepteur de Tilou. Il est taciturne, semble malhonnête pendant une bonne partie de l’album et manque de chaleur humaine. Il me semble que sagesse peut se conjuguer avec sympathie, non? J’ai l’impression qu’on n’a pas fini d’entendre parler de lui non plus, et que son jeu n’est pas encore tout à fait clair…

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Jean-Marc : C'est particulier que vous me posiez la question aujourd'hui : j'ai justement fini ma lecture du tome #17 hier soir!! Toutefois, la critique n'est pas rédigée! De plus, il me reste une autre critique à pondre et deux critiques déjà écrites à mettre en ligne. Donc, juste pour vous, et en primeur, voici les critiques à venir : Ken Games #2, la Bête du lac #1, Candélabres #2 puis... Khéna et le Scrameustache #17. D'ici une semaine (peut-être deux, car je débute un rush au boulot), on devrait y venir. Bonne attente!!
Rédigé par PG Luneau le lundi 30 janvier 2012 à 14:56


Bonjour,
Où en êtes-vous de vos lectures? J'attends avec plaisir de vous lire.
Le Grand Retour est un bon album intercalé entre deux albums très médiocres et après je trouve que la qualité s'améliore un peu de nouveau.
Rédigé par Jean-Marc le lundi 30 janvier 2012 à 6:00


@ Jean-Marc : Merci de me lire, et merci aussi de m'avoir fait savoir que vous me lisiez par l'entremise de ce petit message : c'est toujours agréable de savoir qu'on n'écrit pas «dans le vide»!... D'autant plus que, si je compare avec le nombre de commentaires qu'on me laisse pour les autres titres que je critique, cette série-ci suscite bien peu de réactions!!
Votre message me permet de plus d'informer tout le monde d'une décision que j'ai prise il y a peu. Vous aurez peut-être remarqué que j'alternais mes critiques des albums du Scrameustache avec trois autres critiques tirées de séries «autres», et ce, depuis presque huit mois! C'est quand même tout un travail! De plus, je continue à acheter d'autres albums jeunesse, et j'en ai des tonnes, dans ma collection, que je n'ai pas encore lues (ni commentées!) et qui me font envie. Ces tentations commençaient à jouer sur mon système nerveux et à biaiser mon appréciation de l'oeuvre de Gos et Walt. Alors, pour satisfaire mes deux envies (celle de compléter la série de Khéna et le Scram ET celle de m'aventurer dans d'autres séries), j'ai pris la décision de stopper momentanément ma lecture de cette série, le temps de faire une autre série jeunesse (toujours entrecoupé de trois autres séries). J'ai opté pour Mon pépé est un fantôme. Quand j'aurai fini de lire cette série de quatre tomes, je reprendrai mes critiques des tomes #17 à 21 de Khéna et du Scrameustache. Puis, je ferai une autre courte série jeunesse de trois ou quatre tomes, puis encore cinq autres titres de Khéna... Et ainsi de suite! Ça décalera donc votre plaisir, mais c'est la meilleure façon que j'ai trouvée pour respecter mon engagement de critiquer TOUS les albums de Khéna sans m'en écoeurer. Mes futures critiques de Khéna devraient donc paraître en janvier 2012, j'imagine. J'espère que vous serez au rendez-vous!? D'ailleurs, je vous encourage à continuer de lire mes autres critiques : peut-être y découvririez-vous d'autres merveilles au ton tout aussi léger et propre!?!
Rédigé par PG Luneau le jeudi 15 décembre 2011 à 16:55


Cher Monsieur,
C'est avec plaisir que j'ai lu vos critiques sur cette série pour laquelle j'ai toujours eu une certaine affection.
Le Grand Retour est un de mes albums préférés. On y trouve une émotion absente de la majorité des autres albums, tout en conservant le ton léger propre à la série.
J'attends avec impatience de pouvoir lire votre avis sur les autres tomes de la série.
Rédigé par Jean-Marc le mercredi 14 décembre 2011 à 10:12




Dernièrement, j'ai lu... Oli
#01- la Forêt aux faux rires
04 août 2017

Promise
#01- le Livre des Derniers Jours
28 juillet 2017

Batman - Un deuil dans la famille
Batman - Un deuil dans la famille
15 juillet 2017

Carnets de Cerise
#03- le Dernier des cinq trésors
11 juillet 2017

Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Ma dernière chronique Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!
15 août 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Capsule-Pif #021- Probablement l'oiseau préhistorique le plus connu du 9e art!...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #018- Pourquoi t'es dans la lune?

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #019- Quand Vaillant veut faire dans le récit d'aviation...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #020- l'Aventurier avec un grand A... Mais que faisait-il là?!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin