Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- la Mano nera
#02- LA MANO NERA
Scénariste(s) : Frédéric Séron dit CLARKE
Dessinateur(s) : Frédéric Séron dit CLARKE
Éditions : le Lombard
Collection : X
Série : Cosa Nostra
Année : 2010     Nb. pages : 47
Style(s) narratif(s) : Gags en quelques planches & Mini-récit
Genre(s) : Humour parodique
Appréciation : 4 / 6
Si le crime ne paie pas, il peut manifestement faire rire
Écrit le jeudi 22 juillet 2010 par PG Luneau

Pour une seconde fois, Clarke nous convie à neuf épisodes «documentaires»  sur les dessous du fonctionnement de la Mafia sicilienne. Mais sous ces faux airs informatifs bien documentés, qu’est-ce qu’on se bidonne!! Car avec Clarke, le sérieux n’est pas de mise!

 

Après une Introduzione de bon aloi, qui nous remet en contexte, on retrouve les principaux protagonistes qu’on avait rencontrés dans le tome #1 (qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu!), soit le Parrain, Don Calimerone, et Abruto, son homme à tout faire. On les voit dans leur quotidien… peuplé de têtes tirées à bout portant et de blocs de béton!! On en apprend un peu plus sur leur famille et leur jeunesse.

 

De plus, on assiste aux difficiles tentatives de deux valeureux justiciers, le commissaire Mascarpone, qui débarque du continent, puis le juge Falcone, personnage historique célèbre, chacun motivé par une ferme intension de mater cette engeance qu’est la Mano Nera, la Main noire (un des surnoms de la Mafia sicilienne). Malgré toute leur bonne volonté, ils devront se rendre à l’évidence : le Parrain a la main (noire?) mise partout, et l’organisation criminelle règnera en maître sur cette perle d’île qu’est la Sicile… et ce, malgré l’imbécilité et l’incompétence apparente de tous ses membres!!!

 

Dans ce deuxième album aux couleurs sobres, où les ciels sont d’un reposant jaune ocre, Clarke n’y va pas de main noire… euh, pardon,  de main morte pour nous amuser malgré la sordidité de son thème. Ses dessins sont toujours aussi impeccables et la souplesse de ses traits ainsi que la gentillesse de sa ligne claire adoucissent un peu la violence crue qui sévit un peu partout dans l’album.

 

Si le tome précédent nous avait habitué à des gags de longueur moyenne assez uniforme (trois, quatre ou cinq pages, si on fait abstraction de la dernière capsule qui en faisait dix), ce tome-ci innove en alternant les gags en quatre pages avec des gags très courts de deux planches seulement… et pour finir avec un mini-récit de vingt pages!! Ça impose d’intéressants changements de rythme qui brisent la routine du lecteur.

 

Si le ton est léger et amusant, il n’en demeure pas moins que ce genre d’humour sarcastique n’est pas pour les jeunes enfants : je ne recommanderais pas cette série aux moins de treize ou quatorze ans. Bien évidemment, les amateurs de films de mafieux s’amuseront sans doute plus que les autres à repérer les clins d’œil et les clichés avec lesquels Clarke s’amuse, mais un novice minimalement cultivé comme moi a quand même su beaucoup apprécier.

 

Cosa Nostra, une excellente série pour ceux qui aiment rire au second degré!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la noirceur de la couverture. On ne remarque pas tout de suite ce qui se passe sous le bureau tant il y fait noir.

 

  • tous les petits gags en une case qui décorent l’album. Il y en a sur les pages de garde, sur la page-titre et son verso, sur la page finale… Ils nous donnent l’impression qu’on en a plus pour notre argent!

 

  • la bouille des victimes, surtout quand ils commencent à avoir peur et qu’une goutte de sueur leur coule sur la tempe. Cette goutte, jumelée à la pointe d’inquiétude de leur regard et à leur sourire tremblotant, contribue à leur donner des airs désopilants de parfaits ahuris!

 

  • certains gags très drôles. Surtout ceux avec mon cher Abruto… encore lui! On en apprend même plus sur sa scolarité (hum!) et sur sa rencontre avec son protecteur. Le gag Une blonde capiteuse dans un abri de jardin…, qui nous montre la poigne de fer de la Mama du Parrain, est aussi très drôle : c’est probablement le meilleur du lot.

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • une erreur dans l’ordre où on nous présente les capsules. Il s’agit du dernier épisode, celui où Capo se fait arrêter. Tout ce gag est axé sur le fait que c’est la première fois qu’on l’emprisonne… alors qu’on l’a vu dans une luxueuse cellule qu’il fait aménager selon ses goûts, dans le tome #1, et où il semblait très à l’aise!! Les éditeurs auraient dû faire inverser tout ça!

 

  • le très long dernier épisode. De manière générale, les capsules de trois à cinq planches suffisent pour bien raconter l’anecdote. Ceux de deux pages sont un peu courts, mais ça peut encore passer. Dans le tome #1, il y avait le dernier dossier qui faisait dix planches, ce qui frôlait l’excès : ce genre d’humour m’apparaît plus efficace quand il est ramassé sur quelques planches. Dans ce tome-ci, Clarke conclut avec un mini-récit de vingt planches!! On y trouve de bons gags, mais ça s’étire un peu.

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles




Dernièrement, j'ai lu... Petits Mythos
#04- Poséïdon d'avril
08 décembre 2017

Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!
05 décembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

anne des ocreries, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin