Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- la Taverne d'Ali Baba
#01- LA TAVERNE D'ALI BABA
Scénariste(s) : Serge CARRÈRE, Brigitte CARRÈRE, Gwenaël Marcé dit WEISSENGEL
Dessinateur(s) : Simon LÉTURGIE, Donald SOFFRITTI
Éditions : 12 Bis
Collection : X
Série : 4 Quarts
Année : 2010     Nb. pages : 58
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Quotidien, Aventure policière
Appréciation : 4.5 / 6
Quel délice!! C'est du gâteau!!
Écrit le mardi 03 novembre 2015 par PG Luneau

Titres lus : #01 - la Taverne d'Ali Baba (dess. Simon LÉTHURGIE)

            #02 - le Chant des casseroles (dess. Donald SOFFRITTI, 2011)

 

Une BD qui parle de bouffe, c'est toujours gagnant! ;^) Ces 4 Quarts ne dérogent pas à la règle!! On y suit un quintet de jeunes passionnés de cuisine! Eh oui : tout comme les 3 Mousquetaires étaient quatre, les 4 Quarts sont... 5 !! :^O

Venez découvrir Rosette (la jolie rousse qui suit les traces de son père, chef d'un grand restaurant gastronomique), Magalie (l'Antillaise dont le père tient une boutique de fruits et légumes exotiques), Gad et Marjane (les jumeaux maghrébins, qui aident continuellement leur père dans son resto familial aux saveurs moyen-orientaux) et Jérôme (le grand Asiatique sans fond qui dévore joyeusement toutes les belles créations culinaires de ses amis!)! Comme moi, vous tomberez sous leur charme... et sous le charme de leurs recettes!! Car, à l'instar d'autres albums, comme Lord of Burger ou le Viandier de Polpette, les albums des 4 Quarts nous offrent les VRAIES recettes que les protagonistes s'amusent à concocter parfois, entre deux péripéties!! ;^) Et des recettes bien souvent alléchantes : près de la moitié d'entre elles m'ont titillé les yeux et les papilles, et je me languis d'en essayer plusieurs, dont celle du fameux quatre-quarts qui donne son nom à cette joyeuse bande de compagnons intrépides!

Car, ne vous méprenez pas : si les recettes sont un plus notable, elles ne servent nullement à masquer d'éventuelles faiblesses de scénario!! Au contraire!! Les deux récits complets que je viens de dévorer (excusez la facilité du jeu de mots! ;^) sont réellement palpitants!

C'est que le quintet s'est pris d'affection pour monsieur Léo, un petit vieillard, légèrement porté sur la bouteille, au passé un peu mystérieux. Serait-il le célèbre Léo Fournot, le plus grand chef du pays, disparu des feux des projecteurs (et de ceux de ses fourneaux! ;^) il y a plusieurs années, après avoir eu de gros problèmes avec son partenaire et un important mais louche consortium alimentaire, nommé B.o.U.F.F. inc.?

Chose certaine, chacun des deux tomes traite, de manière fine et judicieuse, de problématiques actuelles en lien avec l'alimentation, soit la puissante mainmise des chaînes de restauration rapide et la qualité douteuse de certains produits manufacturés. Nos cinq amis mèneront des enquêtes enlevantes et rondement menées où ils feront preuve d'entraide, d'audace, de générosité et d'altruisme... tout en vivant leur passion!

Sur le plan graphique, j'ai plongé avec aisance dans les dessins vifs de Léturgie, qui a réalisé le tome #1 (on se rappellera qu'il nous a déjà donné, entre autres, Outre Tombe, Spoon & White, Gastoon et Spirou dream team)... Puis, j'ai mis quelques planches avant d'apprécier les traits beaucoup plus proprets de Soffritti, qui a hérité du tome #2... Je ne connais rien des raisons qui ont motivé ce changement de dessinateur, mais j'espère qu'il n'implique pas la fin précoce de cette si agréable série!... Le tome #2 date déjà de 2011... Aurons-nous bientôt la chance d'en lire de nouveaux tomes?? S'il vous plait, 12Bis éditeur, dites oui!!! ;^)

Car, dans la lignée des récits culinaires (comme les films l'Aile ou la cuisse ou Ratatouille), la série 4 Quarts tient parfaitement la route!

À déguster dès 9 ans. (P.S. : les Rouleaux au thon étaient excellents!!)

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • le topo de base de la série. Quelle originalité! L'alimentation étant au cœur même de notre vie (de notre survie, pourrais-je même dire! ;^), n'est-il pas tout à fait naturel qu'elle devienne le sujet de plus de séries BD? Et cette idée d'opposer un ancien grand chef déchu à une organisation multinationale un brin mafieuse, j'adore! Diffamation, tactiques déloyales pour forcer les petits commerçants à fermer... Malgré ses airs de petite série jeunesse, les 4 Quarts touche à des sujets socialement très intéressants! Bravo à toute l'équipe de scénaristes!

 

  • les recettes, bien évidemment! Sans rire : je n'en étais pas à la moitié de la première planche du tome #1... que je me pourléchais déjà les babines!! ;^P Le Tartare pom'saumon me tente énormément, tout comme le Quatre-quarts et la Papillote de saumon... Puis, comme je le disais plus haut, mes Roulés au thon étaient vraiment très très bons! À essayer!

 

  • l'humour parfois subtil. J'ai éclaté de rire, à la p.11 du premier tome, en lisant l'onomatopée de cette porte que l'on ferme à la volée pour une seconde fois en quelques secondes : c'est que je n'avais jamais entendu de porte faire «RECLAC!» ;^D

 

  • quelques clins d'œil assumés. J'ai bien aimé apercevoir (p.11, tome #1) des posters de l'excellente mais défunte série Hana Attori et des Elfées (écrite, celle-là,  par Carrère et Weissengel, justement!). Plus loin (p.21, tome #1), on a droit à un chandail à l'effigie de Spoon & White... de Léturgie!! Dans le tome #2, les scénaristes s'arrangent pour qu'une recherche à l'ordinateur laisse paraître (encore!!) une allusion à leur série, les Elfées, et à son dessinateur, Stéphane D. (alias Dollphane!!;^) Et je me demande si les effets secondaires que subit le pauvre Bruce ne sont pas une espèce d'hommage à Panoramix dans le génialissime classique : le Combat des chefs, d'Astérix??!! ;^)

 

  • la pagination de la p.13!! Je trouve très amusant que ces albums aient, en lieu et place de leur p.13, une page numérotée 12bis !!! C'est un minuscule détail qui fait très sympathique, surtout quand on se rappelle quelle maison d'édition produit ces albums!! ;^)

 

  • le mystère qui plane quant aux problèmes qui ont mis fin à la carrière de monsieur Fournot. Dans le premier tome, on dresse la table (décidément, je n'en rate pas une!! ;^) en nous faisant comprendre que Léo et Richard, le père de Roussette, ont été partenaires à l'ouverture du grand restaurant la Part des anges. Puis, on comprend entre les lignes que la compagnie B.o.U.F.F. inc. leur a causé des problèmes et que Léo a dû abandonner la partie et laisser Richard régler ça tout seul... mais rien n'est clair! J'espérais en apprendre plus dans le tome #2, mais ce récit part dans une autre direction. Sûrement que les auteurs vont nous revenir là-dessus dans un prochain tome... qui sortira quand, déjà??!! C'est que j'ai hâte d'en avoir le cœur net!! ;^) 

 

  • quelques personnages qui se démarquent. D'abord, Jérôme, bien sûr, qui est le principal élément humoristique de la série. Avec sa propension à toujours tout dévorer, alors que les autres sont plus du genre à produire de bons petits plats, ce 5e mousquetaire est comme «l'antithèse complémentaire» du groupe!! Le personnage de Léo Fournot est aussi un personnage intéressant. D'abord, son penchant pour l'alcool et sa dégaine lui donne l'air d'un itinérant sans-le-sou... mais quand on le voit mener ses enquêtes, sur le terrain ou à partir de l'ordi de son appartement, avec du matériel électronique quand même assez sophistiqué, il semble avoir une tout autre personnalité! Serait-ce qu'il s'inspire de son idole, Batman, et qu'il joue le clodo pour mieux pouvoir cacher son identité de justicier de la Bonne alimentation?? En tout cas, ce n'est pas pour rien que son animal de compagnie est une chauve-souris (!!) qu'il a baptisée Bruce (!!?) et qu'il utilise comme son drone personnel! D'ailleurs, cette bestiole est aussi un très beau personnage en soi : il donne tout un cachet à la série. Bravo à celui (ou celle!) qui en a eu l'idée! ;^)

 

  • le look scrapbooking des pages de recettes, situées en fin d'album. Le design de ces pages, avec photos, illustrations des personnages, consignes et conseils épars, disposés çà et là dans des cadres variés, est très agréable à l'œil! Ça ouvre l'appétit! :^)

 

  • de bons éléments scénaristiques, principalement dans le 2e tome.  Son intrigue de base est véritablement intéressante : qui est ce mystérieux intrus? Que veut-il, exactement? Peut-on lui faire confiance? Pourquoi et par qui est-il poursuivi? L'aspect «policier» est bien ficelé, tout en restant très abordable pour les jeunes! De plus, le plan de sauvetage, élaboré par Gad et ses amis, en fin d'album, est astucieux et rocambolesque, comme on les aime!! Bref, c'est un opus particulièrement palpitant! ;^)

 

  • la grande diversité d'allures des personnages, dans les planches de monsieur Soffritti. S'il était tenu de respecter les physionomies des principaux personnages, en reprenant la série débutée par un autre, disons que cet illustrateur a très bien su mettre son grain de sel à tous les autres protagonistes! Tant ses personnages secondaires que ses figurants (passants, clients de marché ou, surtout, personnes âgées délirantes, en fin d'album!! ;^) ont des faciès très originaux, variés et, souvent, amusants! Ça sent le passage dans les studios italiens de Disney ou je ne m'appelle plus l'Explorateur BD!! ;^) (P.S. : Vérifications faites : le Net me donne raison! Mon flair est en santé!! ;^) On peut constater l'ampleur de son talent en jetant un simple coup d'œil à la p.41, où les mimiques du nabot sont vraiment sublimes!! ;^)

 

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • le vocabulaire châtié de la mère de Roussette. «Je te saurais gré de faire diligence, afin d'être à temps à tes cours...» Ouf!!? On n'est même plus au niveau du langage soutenu ou recherché : on est carrément dans la stratosphère langagière!!? ;^) Même si le but de faire sourire en exagérant le snobisme de la dame est louable, j'y vois un gros risque : cette réplique se trouvant sur la toute première planche de la série, elle risque d'effaroucher certains lecteurs qui ne prendront pas le temps de valider si, plus loin, le ton change! J'aurais tendance à croire que c'est un parfait exemple de fausse belle idée! ;^S

 

  • mon impression de rater plein de caméos... Dès la p.4 du premier tome, j'ai eu la forte impression que les piétons entourant les protagonistes avaient les tronches de gens connus dans le monde du 9e art... Puis, la même impression m'a assailli aux p.22-23 et 28... Malheureusement, je ne suis pas familier avec les bobines des bédéistes européens!! :^( Mais peut-être me trompe-je?...

 

  • une erreur d'impression, dans une des recettes. En effet, parmi les consignes nous permettant de réaliser les Doux fondants surprises, on peut lire l'étrange phrase suivante : Les ajouter à la préparation Les ajouter à la préparation ainsi qu'½ c. à soupe de farine. J'imagine qu'il y a redite OU qu'il en manque un bout... Chose certaine, il y a quelque chose qui cloche!! ;^)

 

  • le changement de dessinateur. Attention, j'aime bien le style des deux hommes, autant celui, plus jeté, de Léturgie (qui rappelle celui de Fabrice Tarrin, sur Violine), que celui de monsieur Soffritti, plus souple, net et classique. Mais c'est comme les changements d'acteurs dans les séries télé ou au cinéma : quand on est habitué à un look, ça fait toujours un peu bizarre d'y changer quelque chose! Le clash est d'autant plus marqué que les premières planches de monsieur Soffritti manquent vraiment de conviction. Heureusement, il se fait la main à une vitesse grand V, et sa patte, habituée aux dessins, plus ronds et design, des studios italiens (qui produisent des séries comme Monster allergy, Lys, Ernest & Rebecca ou X-Campus), évolue à un rythme fou! Tellement que je crois que ce monsieur aurait dû retravailler ses premières planches, par souci d'uniformité, quitte à les refaire, carrément! :^S

 

  • l'aménagement de la «cabane / Q.G.» des héros. Si j'ai littéralement trippé sur l'idée que les 4 Quarts aient leur propre repaire, pour mijoter (la pognez-vous??;^) leurs plans et leurs recettes, j'ai vite déchanté quand j'ai vu l'aisance et la rapidité avec laquelle ils ont transformé le vieux cabanon de la tante de Roussette... Contrairement aux Carnets de Cerise, où les trois protagonistes se fabriquaient une mignonne cabane un peu brinquebalante dans les arbres (comme toutes les vraies maisons dans les arbres!!),  les 4 Quarts transforment littéralement un cabanon délabré de fond de cour  en maison de luxe, avec grand évier, électroménagers et équipements de pointe, mobiliers divers tant à l'extérieur (parasol, transats...) qu'à l'intérieur (incluant un lit capitaine!!)...  Déjà là, c'est assez incroyable : avec quel argent ont-ils pu si bien aménager un tel repaire?? Et quelles ressources?? Qui a posé les tuiles du dosseret, partout sur les murs?? Moi, quand j'avais l'âge des personnages, c'est certain que je n'aurais pas su comment!! Mais le pire, c'est qu'on nous apprend, dans la cartouche du haut de la p.5, que toute cette métamorphose s'est faite en UNE semaine!!!??? C'est totalement absurde!! Ils ont même démoli le puits??!! Bref, c'est un peu n'importe quoi!! C'est dommage, quand même, car ça mine totalement la crédibilité instaurée jusque-là! :^(

 

  • une petite incohérence. J'ai toujours aimé le coup du héros caché dans le coffre arrière de la voiture du brigand, en vue de dénicher sa cachette... Mais ici, il y a carrément un bogue : les voitures de 2011 ne supportaient déjà plus qu'on roule avec le hayon du coffre entrouvert!! Tout comme aujourd'hui, un voyant lumineux s'activait immédiatement pour prévenir le conducteur! Mon bon vieux stratagème est dorénavant irréalisable!!... :^(  Dépêchez-vous donc de l'oublier, dans vos scénarii contemporains, si vous voulez qu'on croie vos menteries!! :^S

 

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Danielle : Bon choco à toi!! Avec une touche de miel, c'est encore mieux... surtout si c'est du Honey Mooney!! ;^)
Rédigé par pgluneau le mercredi 17 février 2016 à 22:29


Tu m'épates! Tu remarques plein de choses qui me sont passées sous le nez, dont 2 qui sont de taille : le changement de dessinateur et le 12 bis. J'vais me consoler en essayant leur recette de chocolat chaud, tiens! :-P
Rédigé par Danielle le mercredi 17 février 2016 à 13:22


@ Eric the Tiger : Comment?? Tu t'y mets, toi aussi!??! Comment je pourrai résister, moi, maintenant, à mon envie de lire mes Spoon & White?? ;^)
Merci de ton passage!
Rédigé par pgluneau le dimanche 08 novembre 2015 à 22:41


En parlant de série dont je désespère de voir naître une suite, je pense à "Spoon & White"... Au plaisir de te relire...
Rédigé par Eric the Tiger le dimanche 08 novembre 2015 à 3:05


Anne des Ocreries : Et il n'y a pas que les illustrations du dessinateur de Spoon & White qui te feront saliver, dans cette série : les recettes y seront pour beaucoup!! ;^)
Parlant de Léturgie, tu sembles me confirmer qu'il serait temps que je me tape cette série. Je n'ai lu qu'un seul Spoon & White, mais j'en garde un excellent souvenir... et j'ai maintenant presque tous les autres!! Il serait grand temps que je les lise (et critique)!
Rédigé par pgluneau le samedi 07 novembre 2015 à 23:34


Spoon & White ! je savais bien qu'il me disait quelque chose, le dessin !
VEUX !!! *salive*
Rédigé par anne des ocreries le samedi 07 novembre 2015 à 10:30




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin