Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Pas de quartier!
#01- PAS DE QUARTIER!
Scénariste(s) : Éric CORBEYRAN
Dessinateur(s) : David DE THUIN
Éditions : Bayard jeunesse
Collection : Bayard BD - les Héros DLire
Série : Zélie et compagnie
Année : 2004     Nb. pages : 46
Style(s) narratif(s) : Courts récits en dix planches
Genre(s) : Quotidien, Humour
Appréciation : 4 / 6
l'Enfance dans toute sa vivacité
Écrit le mardi 17 août 2010 par PG Luneau

Quel plaisir que de se replonger dans ce qui semble être les toutes premières aventures de Zélie et compagnie, cette bande de joyeux compères que je fréquente mensuellement depuis maintenant quatre ou cinq ans via l’excellent magazine DLire, où leurs aventures sont prépubliées. Si les dessins de David De Thuin étaient à l’époque encore un peu tremblotants, Corbeyran y allait déjà de récits forts sympathiques qui faisaient ressortir tout le dynamisme de ces charmants jeunes à l’imagination débordante.

 

Zélie est une petite bonne femme qui en a dedans. Grâce aux histoires que lui insuffle son imaginaire surchauffé, elle entraîne ses copains de toujours, Einstein, Boycott et Coin-Coin (celle-ci constamment affublée de son pot-de-colle de petit frère, surnommé Laglu), dans des aventures d’espionnage ou des missions périlleuses afin de secourir la veuve et l’orphelin. Et ce, même si la dite veuve et le dit orphelin ne se sentent aucunement en danger! En fait, disons que notre chère Zélie a un talent fou pour voir des complots partout. Et comme elle est dotée d’un cœur gros comme ça et d’un talent d’organisatrice exceptionnel, ce n’est pas long que tout le groupe la suit joyeusement dans ses folles entreprises.

 

Ces aventures, toujours en dix petites planches de six ou sept cases, nous dressent un portrait moderne des jeunes d’aujourd’hui et de leur quotidien. La monoparentalité (Zélie vit seule avec son père), la vie communautaire au sein d’un bloc à appartements, la mode, les technologies et l’écologie sont des thèmes qui reviennent fréquemment. Les quatre récits de ce recueil-ci sont toutefois plus légers. Le voisin du 21 serait-il un extraterrestre? Sommes-nous prêts à quitter nos familles pour suivre un pirate sur son bateau? Qui est le tueur (de poupées!) en série qui sévit dans le quartier? Et comment empêcher le Père Noël de commettre un vol?

 

Comme vous pouvez le constater, on mise ici surtout sur l’imaginaire débridé de Zélie et sur les conséquences qui peuvent en découler! Des histoires à faire rêver tous les jeunes, des thèmes en or pour rejoindre le public-cible. Oui, Zélie et compagnie est vraiment un must pour nos lecteurs de sept à dix ans.

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les belles couleurs vives, toutes en à-plat. Le bleu ciel et le jaune dominent, mais le rouge, le mauve, le vert et le turquoise trouvent aussi leur place.

 

  • les surnoms que les membres de la bande se donnent. Einstein est évidemment celui attribué à l’intello de service, ce qui n’est pas très original. Les autres sont toutefois amusants : Boycott pour le grognon négatif et Coin-Coin pour la placoteuse. Seule Zélie n’en a pas, ce qui est curieux puisqu’elle est la cheftaine de ce petit groupe… et pour ce qui est de Laglu, son surnom dit tout!

 

  • le formidable leadership de l’héroïne. Elle a tout ce qu’il faut pour être à la tête de cette bande de joyeux drilles. Son imagination sans bornes assure une variété inépuisable de situations cocasses.

 

  • le personnage de Laglu, qui traîne toujours à la suite du groupe et ne comprend jamais rien. Il est le pourvoyeur des réactions inattendues et des jeux de mots amusants. L’abus de ses crises de larmes m’a cependant tapé sur les nerfs.

 

  • la longueur des récits. Dix pages, c’est l’idéal pour les sept-dix ans qui s’initient à la lecture de BD.

 

  • le fait que tous les personnages habitent dans une tour à logements. Ce lieu devient un microcosme en soi, ce qui permet des relations particulières entre les différents habitants de l’endroit. Puis, ça donne une tribune positive à la vraie classe moyenne.

 

  • l’énergie communicative qui se dégage de cette bande de bons copains. Enfin, une série qui nous présente la fraîcheur de vrais enfants qui vivent leur enfance sans autre souci que ceux que leur imagination leur crée.

 

  • la présence récurrente, dans cet album, de Monsieur Turpin. Il est maintenant assez rare de revoir un personnage secondaire de cette série dans plusieurs récits (outre les parents des personnages principaux, bien sûr!). C’est dommage car ces récurrences ajoutent au réalisme et fait en sorte qu’on croit davantage à l’univers présenté.

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • le graphisme, encore un peu brouillon. Je préfère de beaucoup le trait plus ferme que monsieur De Thuin peut rendre maintenant aux contours plus ou moins maitrisés de ses débuts, comme dans cet album.

 

  • le troisième récit, qui est confus. Corbeyran y mêle les envies de Zélie de devenir chirurgienne et ses envies de devenir inspectrice. On comprend mal où elle veut en venir. On a même l’impression que c’est elle qui a tout manigancé cette histoire de poupées vandalisées. Une belle idée d’enquête, mais qui se perd dans certains détails.

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Allie: Elle est en effet très chouette, et déborde d'énergie. C'est vivant et amusant. Un must pour les jeunes, quoi!
Rédigé par PG Luneau le samedi 21 août 2010 à 9:07


J'ai beaucoup Zélie! C'est un petit personnage intéressant. J'aime beaucoup les couleurs et les dessins de ces albums!
Rédigé par Allie le samedi 21 août 2010 à 8:12


@ Kikine: C'est que je n'ai pas la faculté d'être une petite souris qui espionne les gens... J'ai celle de prédire quelques jours à l'avance ce qui va se passer dans la tête des gens, un genre de mélange de sonde mentale infaillible et de prémonition... Mais c'est un secret défense national: ne le répète à personne!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 20 août 2010 à 10:00


Euh ...

En fait, comme j'ai du retard sur la lecture des billets des blogs que je suis ... je me rends compte que je t'ai accusé injustement ... puisque tu as écrit ce billet, il y a 3 jours ... et que je ne l'ai lu qu'hier, 2 heures après avoir été à la bibliothèque ...

Il va falloir que je revois ma théorie !
Rédigé par Kikine le vendredi 20 août 2010 à 8:23


Je me suis fait le même cheminement de pensée quand à l'énorme coïncidence d'hier soir !!!! J'ai eu ce livre entre les mains mais pleins d'autres aussi mais comme tu dis, pourquoi lui hier et pourquoi lui encore que tu commentes la même journée ??
Je te soupçonne d'avoir un don d'ubiquité et de te transsormer en petite souris qui a décidé de me narguer après avoir vu que j'ai hésité à prendre l'album :)
Rédigé par Kikine le vendredi 20 août 2010 à 8:20


@ Kikine: Dommage que tu ne l'aies pas pris tout de suite... Mais ces phénomènes de synchronicité sont assez étonnants, tu ne trouves pas? Pour ne pas dire troublants! Pourquoi as-tu manipuler CE livre, il y a deux heures, parmi tous les milliers de livres-jeunesse de ta bibli? Et, de mon côté, pourquoi est-ce aujourd'hui, et non la semaine passée ou dans deux mois, que j'ai décidé de critiquer CE livre, justement, parmi les 2838 albums de ma collection qu'il me reste à traiter sur ce site? Il y a quelque chose de mystique dans tout ça!!
Rédigé par PG Luneau le vendredi 20 août 2010 à 7:17


ohhh bin ça alors ... j'ai eu cet album entre mes mains il y a genre 2h lorsque j'étais à la bibliothèque avec pitchounette... il faudra bien que je le prenne la prochaine fois !
Rédigé par kikine le jeudi 19 août 2010 à 18:34




Dernièrement, j'ai lu... Petits Mythos
#04- Poséïdon d'avril
08 décembre 2017

Collège invisible
#01- Cancrus Supremus
16 novembre 2017

Poulet grain-grain
Poulet grain-grain
03 novembre 2017

Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!
05 décembre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Larbier philippe, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

anne des ocreries, sur Des mythes qui s'étoffent... mais dans l'assez convenu...

Marsi, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Goulet et Lamontagne au Salon!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin