Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- Construire un temple
#02- CONSTRUIRE UN TEMPLE
Scénariste(s) : Eliette ABÉCASSIS, Pierre Fournier dit MAKYO
Dessinateur(s) : Laurent SEIGNEURET
Éditions : Glénat
Collection : Loge noire
Série : Trésor du Temple
Année : 2008     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit à suivre (2/3)
Genre(s) : Thriller ésotérique, Adaptation littéraire
Appréciation : 3 / 6
Mystères obscurs et plans débiles
Écrit le mercredi 18 août 2010 par PG Luneau

David avait trouvé sa voie en tant que scribe dans une secte cachée dans les grottes de Qumran et constituée des descendants des Esséniens. Mais un archéologue a été immolé, et c’est lui que l’agent des services secrets israéliens Shimon Delam est venu chercher pour l’aider à résoudre ce crime atroce.

 

Depuis qu’il est sur ce cas, David a frôlé la mort plus souvent qu’à son tour, mais il a aussi retrouvé la belle Helen, celle qu’il a toujours aimée et qu’il a fuie en entrant dans la secte, quelques mois plus tôt. La jeune femme travaillait justement dans l’équipe de terrain de l’archéologue décédé. Mais que cherchait cet homme trop curieux, au juste? Ou plutôt, qu’avait-il déniché en décryptant tous ces parchemins et ces rouleaux qui devaient le mener jusqu’au trésor sacré de l’ancien Temple de Jérusalem, détruit par les Romains en 70 après Jésus-Christ? Le mystère est des plus embrouillés, et plusieurs semblent s’intéresser à la question.

 

D’ailleurs, le père de David, lui-même spécialiste en écrits bibliques, commence à douter des motivations de chacun et s’en ouvre à son fils. Son ami Shimon ne serait-il pas en train d’utiliser David, de s’en servir comme d’un appât, pour ferrer un poisson plus gros? Et la douce Helen, n’en cache-t-elle pas plus qu’elle n’en dit? Chose certaine, elle possède des ressources surprenantes qu’elle évite bien de mettre en valeur!

 

En fait, David est un peu perdu… et nous, donc!! Même si certaines questions trouvent des réponses et qu’on nous présente quelques éclaircissements salutaires, le fin fond de l’affaire reste confus à souhait. Tellement de gens tournent secrètement autour du pauvre David (agents de protection rapprochée, ennemis inconnus, membres de sa secte…) que ça en est difficile de démêler les écheveaux, d’autant plus que même les gens que l’on connaît semblent maintenant jouer un double jeu. Personnellement, c’est un peu «too much» pour moi, qui ai toujours eu de la difficulté avec les histoires où se croisent les agents doubles, triples et quadruples du C.I.A., du F.B.I., du M.I.6, d’Interpol et de toutes les autres agences du genre. J’aurais tendance à dire que l’aspect politique prend un peu plus de place que l’ésotérique, dans ce volume… et quand l’ésotérique rentre finalement en scène, c’est tellement gros et abracadabrant que c’en est difficile de ne pas partir à rire, ce qui, évidemment, n’est pas l’émotion souhaitée!

 

Si on rajoute à cela les dessins encore très inégaux et souvent malhabiles de monsieur Seigneuret, force est de constater que le Trésor du Temple est loin d’être le joyau de la collection Loge noire. D’ailleurs, aucune nouvelle depuis 2008… aurons-nous droit à une suite? À une fin? L’avenir nous le dira! Comme l’album possède les mêmes lacunes que le précédent et que ma générosité due au premier tome est passée, je devrais donner 2,5 / 5. Mais comme on nous offre certaines explications et que quelques une des intrigues sont bien efficaces, je laisse le 3/5, par la peau des dents… jusqu’à nouvel ordre!

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • les doutes qui s’installent. L’agent Delam, des services secrets, utiliserait-il David pour pousser une organisation criminelle à sortir de l’ombre, une organisation que ses propres agents ne sauraient faire réagir? Helen serait-elle une traîtresse, comme le père de David semble le croire? Pourquoi ne veut-elle pas révéler le secret de la petite croix rouge? Et comment se fait-il qu’elle maîtrise si bien les techniques de combat au corps à corps et qu’elle puisse endurer, même blessée, une escalade intensive au gros soleil du midi? Ces questionnements viennent semer le doute dans le peu de certitudes que l’on a, mais s’avèrent être de bons éléments de suspense.

 

  • des explications plus claires (enfin!) sur l’historique du trésor du Temple. En effet, quelques vignettes nous relatent les agissements d’Élias, le trésorier du Temple, qui, en 70, a orchestré la dispersion de tout le contenu de la salle des trésors. Ces renseignements nous permettent d’un peu mieux comprendre le contexte et les enjeux du reste du récit.

 

  • l’impressionnante scène avec les Templiers. Qui aurait pu penser que le sous-sol de cette petite maison de banlieue parisienne abritait une salle aussi immense, pouvant très aisément contenir plus de trois cents soldats en armure? C’en est grotesque, mais visuellement, ça punche!

 

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • l’introduction. On y voit David en train d’exercer sa fonction de scribe, dans sa communauté… mais on ne sait pas trop s’il s’agit d’un flash back ou d’un flash forward. Ça déstabilise et n’aide pas à faire le lien avec le tome #1.

 

  • les paysages désertiques. Ils se veulent grandioses et impressionnants mais, à les regarder de près (aux pages 3, 7 et 9, par exemple), ils démontrent des lacunes de perspective. De plus, j’ai toujours trouvé ce genre de paysages déprimant.

 

  • un angle de vue inadéquat. Pour illustrer la prise en chasse automobile, à la page 7, Seigneuret gaspille sa troisième vignette pour nous montrer le véhicule des personnages principaux vu de derrière. Ça ne nous éclaire en aucune façon sur ce qui est en train de se passer : viennent-ils de se lancer volontairement dans un ravin? Il faut être assez habile en inférence pour comprendre qu’ils se stationnent, tout simplement!

 

  • l’absence de nom de famille pour le personnage principal. Pourquoi ne donne-t-on jamais le patronyme de David et de son père Aaron? Dans le roman dont la série est tirée, il s’agit apparemment de messieurs Aaron et Ary (et non David!?) Cohen.

 

  • la scène de filature. Elle dure six planches, ce qui est, en soit, beaucoup trop long. Mais, en plus, elle est très difficile à suivre : les véhicules sont difficiles à identifier, parce que dessinés de trop loin, et on ne sait jamais si les gens y embarquent ou en descendent. De plus, les lieux sont difficilement repérables, il fait nuit, c’est très sombre, ça s’éternise et ça n’apporte rien à l’intrigue… Bref, les auteurs auraient dû boucler ça en trois ou quatre planches, maximum!

 

  • la visée ultime des Templiers. Ils veulent reconstruire intégralement, et à l’identique, le Temple de Jérusalem, tel qu’il était avant sa destruction de l’an 70 après J.-C.!! Et c’est pour ça qu’ils complotent, volent, assassinent et massacrent!!? C’est d’une futilité digne des «machiavéliques» plans pour devenir «les Maîtres du Monde!» qu’on retrouvait dans tous les films de série B, en noir et blanc, dans les années 50. Malgré tout le respect que je dois à ceux qui y voit un sens sacré, ça me semble trop exagéré et peu crédible… d’autant plus que les vénérés membres de cette organisation prennent le temps de revêtir l’armure de chaîne médiéval et le heaume métallique pour assister à leurs réunions. Ridiculement risible!!!

 

  • La petite amourette entre les deux principaux protagonistes. Personnellement, je ne sens rien entre David l’indécis, qui tergiverse encore entre son amour et sa foi, et Helen la trouble, qui fait des mystères mais continue de suivre l’enquête avec David pour… pour quoi, au juste? Ses motivations sont, elles aussi, très obscures. Il y a anguille sous roche!

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles




Dernièrement, j'ai lu... Bestiaire des fruits
le Bestiaire des fruits
14 octobre 2017

Poids du vide
le Poids du vide
30 septembre 2017

Petite Patrie
la Petite Patrie
23 septembre 2017

Facteur de l'espace
#01- le Facteur de l'espace
17 septembre 2017

Comment je ne suis pas devenu moine
Comment je ne suis pas devenu moine
09 septembre 2017

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!
12 octobre 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Explorations gustatives par personne interposée!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mes premières rencontres de mon premier Prévost!!!

Danielle, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

jean Milette, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - Mon premier Prévost!!!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin