Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Nate en vedette
#01- NATE EN VEDETTE
Scénariste(s) : Lincoln PEIRCE
Dessinateur(s) : Lincoln PEIRCE
Éditions : Scholastic
Collection : X
Série : Nate
Année : 2006     Nb. pages : 224
Style(s) narratif(s) : Strips et demi-planches (comics)
Genre(s) : Humour, Quotidien, Humour mordant, Humour songé
Appréciation : 4 / 6
À la croisée de Charlie et de Calvin
Écrit le samedi 25 juin 2016 par PG Luneau

Titres lus #01 - Nate en vedette

            #03 - Nate et ses amis (1996, 3,5/6)

            #04 - Ça passe ou ça casse (2012, 4/6)

            #05 - Au jeu! (2013, 4,5/6)

 

Il y avait longtemps que je désirais lire des albums de ce fameux Nate, que mes élèves (de 9 et 10 ans) aiment tant... bien qu'ils l'appellent «Natte», comme on prononce ce synonyme de «tresse de cheveux»!! ;^)  On se rappellera qu'il est devenu populaire, principalement auprès des jeunes garçons, suite à l'immense succès du roman illustré «le Journal d'un dégonflé», de l'Américain Jeff Kinney, traduit en 2009. Le premier roman illustré de Nate est effectivement paru en français en 2011 ... et les recueils de strips n'ont pas tardé à suivre, dès l'année suivante... Mais le personnage existe dans les journaux américains depuis bien plus longtemps : janvier 1991, nous apprend Wikipédia!!? Qu'est-ce qui peut bien expliquer sa popularité?

J'aurais tendance à dire que c'est dû à sa personnalité attachante!! Aussi simplement dessiné que Charlie Brown, dont il partage la malchance, le pauvre Nate a néanmoins beaucoup plus de répondant!! En ce sens, il rappelle plus le célèbre Calvin du non moins célèbre duo Calvin & Hobbes!! En effet, le chouette gamin est assez imbu de lui-même... et tordant de mauvaise foi!! Prétentieux, superficiel et toujours à croire que ses problèmes se règleront tout seuls, magiquement, Nate Wright, 11 ou 12 ans, fait son chemin dans la vie en compagnie de ses deux meilleurs amis, Teddy et Francis. Comme tous les jeunes de son âge, l'école est son milieu de vie... et, comme eux, il y passe le plus clair de son temps à faire tourner ses nombreux enseignants en bourriques! ;^) Il a pourtant de nombreux talents, le bougre : champion d'échecs, il joue du trombone et est passé maître dans l'art de dessiner de petites BD (très) humoristiques (et rarement flatteuses pour le corps professoral! ;^), dans les marges de ses cahiers! Mais son sport favori demeure... la récolte des heures de colle! Avec  une moyenne de 3 ou 4 retenues par semaine, il est, et de loin, le champion toutes catégories en la matière!!... Je rajouterai qu'il est superstitieux (ah! Les fameuses chaussettes porte-bonheur!! ;^), ailurophobe (allez, allez, faites comme moi, allez chercher ce que ça signifie!! ;^) et qu'il vit avec son père et sa sœur (alors que sa mère habite à plus de 3000 km de chez-lui)... et vous comprendrez qu'on ne peut que craquer pour un gamin au caractère aussi affirmé... au point d'ardemment souhaiter que son nom devienne un verbe : «Demain, nous Naterons!» ;^)

J'ai lu 4 tomes de la série, sans pouvoir, malheureusement, mettre la patte sur le #2!!?

Le premier tome nous présente les gags parus entre le 28 août 2006 et le 31 mars 2007, à peu près intégralement et en ordre chronologique.

Les gags du tome #4 ne sont plus datés, mais ils débutent avec une rentrée des classes et se terminent avec le début des vacances. On nous y présente donc à peu près l'équivalent d'une année scolaire.

Le tome #5 est très spécial, à plus d'un titre. D'abord, c'est un recueil thématique qui ne regroupe que des gags de sport : un chapitre sur le basketball, un sur le baseball et le dernier sur le soccer. De plus, c'est le seul de ceux que j'ai lus qui était en couleurs... et j'avoue que cette touche de fantaisie ajoute un peu plus de classe à l'ensemble.

Si je ne vous ai pas parlé du tome #3, c'est qu'il s'agit d'une aberration éditoriale : vous comprendrez pourquoi plus bas, dans la section Ce qui m'a le plus agacé. >:^(

Graphiquement, on est dans le petit dessin caricatural qui, eux aussi, peuvent faire penser, par moment, aux Peanuts (surtout pour les scènes se déroulant en classe ou sur un terrain de sport, similarité des contextes oblige!) ou à Calvin & Hobbes, bien qu'en plus simpliste encore... Mais attention! Qui dit simpliste ne dit pas simple pour autant! En effet, il faut être bigrement doué pour parvenir à composer des mimiques et des attitudes aussi efficaces avec aussi peu de traits et de points : bravo, monsieur Pierce, c'est un beau tour de force!! D'ailleurs, on peut admirer les talents de l'artiste chaque fois qu'un nouveau figurant entre en scène : ils sont, souvent, d'un tout autre style graphique!!

C'est donc avec conviction que j'accorde ma certification (PG approval ;^) à cet amusant comic... qui nous sert un humour toujours intelligent, avec beaucoup de sarcasme... et même, parfois, quelques pointes de philosophie (!?! ;^) Je le conseille aux jeunes comme aux moins jeunes, dès 9 ans!

P.S. : Pour me faire pardonner de ne pas avoir lu le tome #2, je me suis tapé un des romans de la même série, roman TRÈS abondamment illustré. J'ai donc lu le #3, Ça roule!, où l'on suit le sympathique m'as-tu-vu dans une histoire plus consistante : ayant malencontreusement perdu sa planche à roulettes (qui a plongé dans la rivière!), Nate veut remporter le concours de vente d'affichettes organisées par les scouts, question d'obtenir le premier prix : une planche à roulettes toute neuve!... Mais c'est sans compter sur Artur le trop parfait, l'ami/rival de Nate! En gros, ces petits romans (au nombre de huit, présentement, en français, chez Scholastic) regorgent de tellement d'images, de strips et de pages de BD complètes, qu'on peut les qualifier de romans-BD... Ils sont d'excellents outils pour doucement amener les passionnés de BD vers des textes un peu plus romanesques. Encore là, bravo, monsieur Peirce!

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la qualité du sarcasme et de l'autodérision (parfois même philosophique! ;^) dont font preuve à peu près tous les personnages de cette série!! Car il n'y a pas que Nate qui s'amuse (au dépend des autres ou de lui-même)! Il arrive fréquemment que ce soit ses copains qui se payent sa tête... ou même, parfois, que ce soit les adultes (principalement ses enseignants... ce qui me faisait particulièrement bien rire!! ;^)!

 

  • la variété des thèmes et des contextes traités. Bien sûr, tout ce qui est en lien avec l'école prédomine, ce qui est normal puisque les enfants de cet âge y passent la moitié de leur journée! Ça explique peut-être aussi pourquoi j'apprécie particulièrement cette série... par déformation professionnelle!! ;^) On a donc droit aux rentrées scolaires, aux problèmes de devoirs, de leçons et de travaux d'équipe, aux examens et aux oraux à préparer, aux éternelles photos et élections scolaires, aux diverses fêtes (Halloween, Action de Grâce, Noël, Pâques...), aux vacances... Les sports (et leur commandite!! ;^) y font bonne figure (d'où le tome #5, qui y est consacré), de même que certains gags récurrents touchant certaines caractéristiques du héros (comme sa passion pour les échecs et les croustilles, de même que son ailurophobie, c'est-à-dire sa peur des... mais allez-y! Cherchez!! ;^D)

 

  • les séquences de gags qui se suivent en exploitant une même situation. Ces gags (publiés dans les journaux au cours de la même semaine, manifestement) permettent à l'auteur d'approfondir certaines situations... ou de retaper plusieurs fois sur un même clou, processus comique toujours efficace! Certaines de ces petites historiettes sont bien plaisantes, comme celle où Nate se prend pour Sherlock Holmes et décide d'ouvrir une agence de détective (tome #1, p.140 et suiv.), celle du match de basket profs vs élèves (#4, p.148 et suiv.) ou celle, hilarante, où Nate croit que sa vieille prof de français acariâtre a déménagé (#3, p.84 et suiv.)!! À noter que ces séquences de cinq gags de quatre cases (équivalentes aux strips quotidiens d'une même semaine) sont presque toujours suivies d'un gag plus long, d'une dizaine de vignettes (correspondant à la demi-planche des suppléments week-end).

 

  • la grande quantité de gags par album! Malgré le fait que ça se lise très vite (parce qu'on s'enfile ces gags comme on vide un sac de chips, sans s'en rendre compte!! ;^), on en a pour assez longtemps car les volumes sont d'une belle épaisseur : 224 pages, c'est génial! On en a vraiment pour notre argent! ;^)

 

  • la très grande quantité de personnages. C'est fou! Outre le trio de personnages principaux, il y a toute une multitude de personnages secondaires!! Avec les familles, les profs et le personnel de l'école, tous les élèves et tous les gens rencontrés à l'extérieur de l'école, j'ai listé presque 40 personnages!! Et certains d'entre eux sont hilarants!  Nate mis à part, mes coups de cœur vont pour la plupart des profs... ainsi que pour le gros photographe scolaire, qu'on retrouve dans le cadre de deux ou trois séries de gags : avec son humour de bottine et son intense passion pour Star Trek, je le trouve désopilant!! Pour ce qui est du naïf mais si gentil Artur, les gags qui le mettent en scène m'ont toujours fait sourire... ou même ému (voir plus bas)... et comment ne pas mentionner l'imbuvable entraîneur John, celui qui remplace assez régulièrement le coach habituel! Sa délicatesse de tracteur et sa «fabuleuse» souplesse (dans tous les sens du mot!! ;^) sont mémorables (tout comme son remède pour les petits bobos : «Frottez ça avec de la terre!»)

 

  • le beau travail d'adaptation à notre culture québécoise effectué de la traductrice, Isabelle Allard. On ne peut que souligner le grand effort qu'elle a fait pour que les jeunes Québécois se retrouvent, tant dans le langage utilisé (Tarla! Le zouf! Moumoune! C'est plate!) que dans certains référents culturels (comme Gilles Vigneault, Wilfrid Laurier, Willie Lamothe ou Robert Bourassa... bien que je crois que c'est plutôt les parents des jeunes lecteurs qui comprendront ces référents d'une époque presque révolue!?? ;^)

 

  • la touchante séquence (de vingt pages!!?) qui tourne autour de la rivalité maladive de Nate à l'égard d'Artur. Dans la dernière section du tome #5, consacrée au soccer, Artur se joint à l'équipe de Nate, ce qui bouleverse l'équilibre de ce dernier. Le coach, en bon intervenant qu'il est, prend la situation au sérieux et force Nate à lui expliquer son malaise, à mettre le doigt sur ce qui l'agace chez le jeune Artur... Ça donne une discussion à cœur ouvert fort belle, humoristique mais remplie d'émotions fortes, ce qui surprend dans une telle série! Le climax survient quand on réalise qu'Artur se trouvait, lui aussi, dans le vestiaire, et qu'il a entendu toute la discussion, alors qu'il croyait que Nate l'appréciait beaucoup! Vraiment très touchant. C'est, indéniablement, la meilleure séquence des 4 tomes que j'ai lus! Quel dommage que les éditeurs aient décidé de nous laisser en plan, nous offrant, dans les pages suivantes, d'autres gags de soccer, sans lien avec ce que les personnages viennent de vivre. J'aurais vraiment apprécié qu'on nous présente les répercussions directes de ces révélations sur la relation des deux gamins! Schnout! :^P

 

  • la mention de plusieurs personnages de la sous-culture américaine. Car sous ses airs de petit comic sans prétention, cette série de strips en mène large! C'est qu'ils en connaissent, du monde, ces 40 personnages!! Ça vous dit quelque chose, vous autres, Leroy Neiman, Knute Rockne ou Moe, Larry, Curly et Shemp?? Tous ces héros ou artistes m'étaient personnellement inconnus, et j'ai bien apprécié les découvrir, a posteriori, grâce au Net!

 

Ce qui m'a le plus agacé :

 

  • la chevelure de Nate! Les mèches de cheveux du héros, qui s'apparentent à de petites cornes, sont toujours représentées comme si le gamin était de face, et ce, nonobstant qu'il soit de profil ou de trois-quarts! Ça donne l'impression qu'il est chauve et qu'une couronne capillaire est maintenue derrière lui, juste au-dessus de son crâne! :^S

 

  • l'organisation du tome #3... ou, plutôt, sa désorganisation!!? Alors que dans les tomes #1, 4 et 5 (rappelons que je n'ai pas lu le #2), les gags sont présentés à peu près dans l'ordre (ou, du moins, dans un ordre apparent, qui suit une certaine évolution thématique logique), ceux du #3 ne suivent plus aucune cohérence scénaristique! Il semble que les éditeurs aient simplement pigés, aléatoirement, une dizaine de gags produits en 1996, auxquels ils ont juxtaposé d'autres dizaines, datant de 97, puis de 98... et ainsi de suite jusqu'en 2007!! Ça donne des aberrations comme aux p.186 et 187, où on retrouve, côte à côte, Nate et ses complices à la plage, puis sous la neige : même au Québec, un tel revirement de température est irréaliste!! ;^D  Autre exemple : on assiste au tout premier jour d'Artur à l'école (p.105, gag du 7 mai 2001)! Ce Biélorusse deviendra le Némésis de Nate ... mais il était déjà très bien établi dans le tome #1!!? C'est assez déroutant, et d'autant plus désolant que les autres tomes offrent une progression de qualité! :^(

 

  • Spitsy, le chien du voisin de Nate. Qu'est-ce qu'il est horriblement dessiné, avec, en plus, ses yeux qui louchent!??! C'est certainement volontaire, pour faire rire ou qu'on le prenne en pitié, mais je trouve difficile de m'attacher à un aussi horrible cabot! Chose certaine, il ne laissera personne indifférent!:^S

 

  • la banalité du nom de l'école de Nate : l'école 38... Quel nom poche!!? Je ne peux croire qu'une municipalité choisisse de simplement numéroter ses écoles!! C'est affligeant! :^S

 

  • la présence de plusieurs doublons, dans les tomes #4 et 5. J'en ai répertoriés une bonne dizaine... Dans le tome #5, qui présente un concentré des gags de sport, je peux comprendre,  mais pour ce qui est du tome #4??! J'ose espérer que c'est principalement dû au fameux n'importe quoi du tome #3, dont je parlais au second boulet de cette même section!!

 

  • de petites lacunes de tramage! Je n'ai découvert qu'à la p.87 du tome #4 que le directeur avait la peau basanée!!? Pourtant, j'avais eu la chance de le voir à quelques reprises, dans les tomes #1 et 3, où jamais son visage n'avait été tramé : j'étais convaincu qu'il était blanc!?

 

  • l'inconstance dans l'adaptation québécoise des gags. Autant la traductrice Isabelle Allard a fait un superbe travail pour transposer les référents culturels à notre contexte québécois, autant elle en a laissé passer quelques-unes, bien inutilement. Ainsi, à la p.191 du tome #4, le gag fait référence à un vieux président américain... Il aurait été tout aussi amusant, et bien plus cohérent, si on avait plutôt cité un vieux premier ministre! Car tel que c'est présenté maintenant, c'est un peu confondant : on est en présence de gamins qui semblent québécois (qui parlent de Mes Aïeux (Woow!??!) et d'Henri Bourassa) mais qui étudient les slogans électoraux des présidents américains du XVIIIe siècle!!?? Avouez que c'est étrange!!? :^S

 

  • la couverture trompeuse du tome #4. Tout au long de l'album, j'ai eu hâte de voir dans quelles circonstances Nate a pu battre sa rivale, la toujours brillante Gina... mais, au final, ça n'arrive jamais!! :^( C'est de la fausse représentation!!

 

  • une coquille, à la p.63 du 5e tome. «...tu sera peut-être mon fidèle assistant

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Eric the tiger : Éveiller les curiosités et attiser les convoitises : quelle belle occupation!! ;^) J'espère que tu sauras dénicher ce charmant Nate et l'apprécier autant que moi! À bientôt, Eric!
Rédigé par pgluneau le mardi 28 juin 2016 à 17:11


Le titre de ton article a éveillé ma curiosité. Sa lecture l'a attisée... Au plaisir de te relire...
Rédigé par Eric the Tiger le dimanche 26 juin 2016 à 23:32


@ Anne des Ocreries : Tu verras, Anne : il est charmant! ;^)
Rédigé par pgluneau le samedi 25 juin 2016 à 18:24


ça me donne envie de découvrir ce gamin. :)
Rédigé par anne des ocreries le samedi 25 juin 2016 à 15:36




Dernièrement, j'ai lu... Oli
#01- la Forêt aux faux rires
04 août 2017

Promise
#01- le Livre des Derniers Jours
28 juillet 2017

Batman - Un deuil dans la famille
Batman - Un deuil dans la famille
15 juillet 2017

Carnets de Cerise
#03- le Dernier des cinq trésors
11 juillet 2017

Death note
#05- Page blanche
24 juin 2017

Ma dernière chronique Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!
15 août 2017

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! anne des ocreries, sur Capsule-Pif #021- Probablement l'oiseau préhistorique le plus connu du 9e art!...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #022- Son nom n'était pas Daniel Boone... mais c'est tout comme!!

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #018- Pourquoi t'es dans la lune?

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #019- Quand Vaillant veut faire dans le récit d'aviation...

anne des ocreries, sur Capsule-Pif #020- l'Aventurier avec un grand A... Mais que faisait-il là?!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin