Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#02- Cobequid
#02- COBEQUID
Scénariste(s) : Mario LANDRY, Marcel LEVASSEUR
Dessinateur(s) : Marcel LEVASSEUR
Éditions : Boomerang
Collection : X
Série : Laflèche
Année : 2009     Nb. pages : 48
Style(s) narratif(s) : Récit complet
Genre(s) : Aventure humoristique, Western / Amérindiens / Nlle-France
Appréciation : 4.5 / 6
Entre Bojoual et Oumpah-Pah
Écrit le samedi 19 décembre 2009 par PG Luneau

Voilà une bonne petite série que celle-ci. Oh! Pas bien grosse, puisqu’elle n’en est qu’à son deuxième tome… mais c’est déjà presque un exploit dans notre contexte québécois! Car, et c’est là tout son intérêt, Laflèche est une série bien de chez-nous !! Et tout public, à part ça, ce qui est encore plus rare!

 

En effet, force nous est de constater que nos bédéistes sont plus portés vers le héros pour adulte : Paul, Michel Risque, Red Ketchup… Très rares sont les personnages pour la jeunesse qui ont une longévité suffisamment grande pour qu’on puisse en parler. Mettons de côté l’exceptionnelle série les Débrouillards : elle a le privilège d’avoir un médium de diffusion particulier (le magazine mensuel éponyme). Mettons aussi de côté Pouet et Coco Météor, de l’album Miam miam fléau, car ils ne connaîtront la notoriété que dans quelque temps : il faut bien leur laisser l’opportunité de se faire connaître, les pauvres petits! Qui reste-t-il dans la catégorie des héros de BD québécois pour la jeunesse, ayant un look professionnel? Ariane et Nicolas, de Paul Roux, mais ils connaissent malheureusement une diffusion assez peu médiatisée. Pignouf, d’Yves Rodier, était excellent, mais il est mort dans l’œuf ou à peu près, après un tome… Pour ce qui est des tout aussi bons Béatrice l’aubergiste et Pete Kevlar, de Makoello, ils semblent avoir rendu l’âme après leur deuxième album… Et pour ce qui est de Bojoual, il était graphiquement fort discutable… et d’ailleurs, il remonte à si longtemps que plus personne ne sait qui il était!

 

Qu’en sera-t-il de Laflèche? Après une première aventure éditée sous couverture rigide (une rareté au Québec, vu la petitesse du marché et les coûts de production), on le retrouve déjà… chez un autre éditeur!! C’est en effet les éditions Boomerang qui a repris la série aux éditions Arion, tout en rééditant le tome #1 sous leur propre label. Cette maison d’éditions québécoise saura-t-elle survivre où tant d’autres se sont cassé les dents?! Je le leur souhaite car, à bien y regarder, Laflèche mérite de grandir en beauté.

 

Mais qui est-il, ce bellâtre à la musculature plus que généreuse? Il s’agit en fait d’un  solide coureur des bois qui sillonne la Nouvelle-France au milieu du XVIIIe siècle, en plein à l’époque où les Anglais commençaient à se pointer le nez pour nous damer le pion. Avec Tomtak et Kanasuk, ses amis Amérindiens, il parcourt la forêt et cherche, autant par la force que par la ruse, à neutraliser les attaques de nos voisins du Sud et de leurs alliés amérindiens. En prenant un tel thème, celui de la résistance face à l’envahisseur, Landry et Levasseur suivent à la piste un sentier savamment balisé par le plus grand duo de créateurs que la BD ait généré : Goscinny et Uderzo! Même si nos nouveaux héros québécois n’ont pas la potion magique dont disposaient les Gaulois de Goscinny, les comparaisons deviennent vite inévitables! Et quoi que messieurs Landry et Levasseur fassent de belles trouvailles et tirent très bien leur épingle du jeu, il n’en demeure pas moins qu’ils sont quelques coches en dessous de leurs mentors, ceci dit sans rien enlever à la qualité de leur travail! En fait, quand je regarde les deux albums de Laflèche publiés jusqu’à maintenant, je ne peux m’empêcher de penser aux premières séries du duo Goscinny-Uderzo. Tout, tant au niveau des dessins (très corrects quoi qu’encore un peu malhabiles) qu’au niveau du rythme, des jeux de mots et de la naïveté des scénarii, tout me rappelle Belloy, Jehan Pistolet et, surtout, Oumpah-Pah, le guerrier sioux, qui se déroulait à peu près dans le même contexte historique!

 

Le tout est décuplé par le fait que le style graphique caricatural de monsieur Levasseur, laisse voir très clairement ses influences, avec des tronches de personnages et des coups de crayons qu’on dirait presque calqués dans des albums d’Astérix, de Lucky Luke ou de Archie & Jughead !! À tout prendre, je parierais presque que ce monsieur Levasseur a pris goût au dessin en recopiant inlassablement, dans son jeune âge, des Archie Sélection et des Lucky Luke, comme c’est le cas chez bien des dessinateurs.

 

J’allais vous laisser sans même vous avoir résumé le propos de ce tome #2. Laflèche et ses amis amérindiens se retrouvent en Acadie, où ils mettront tout en œuvre pour sauver les habitants du petit village de Cobequid de la déportation que les Anglais ont entreprise dans la région. Ils auront fort à faire car les Anglais sont tenaces et les Acadiens fort attachés à… leur récolte de pommes de terre !! Les confrontations seront explosives!

 

À noter : la série s’est dotée d’un petit site internet. Il est basique (présentation des personnages et des auteurs, résumés des albums parus…), mais bien conçu et visuellement intéressant. Une bonne nouvelle : on y annonce qu’un tome #3 est déjà en préparation!! Voici l’adresse :

www.laflechebd.com

 

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • la thématique Nouvelle-France, qui me passionne, et qui est proche de nous : c’est nos racines!! Elle est ici traitée avec suffisamment d’humour pour rendre le tout très digeste tout en gardant une certaine véracité historique sur les événements et certains personnages qui existaient vraiment, à l’époque.

 

  • le traitement humoristique, avec plusieurs très bons gags ou jeux de mots. C’est louable d’essayer de se rapprocher du style d’Astérix, le summum en la matière… même si n’est pas Goscinny qui veut!!!

 

  • c’est une BD québécoise pour la jeunesse de bonne qualité. En soi, ce devrait être suffisant pour que les médias fassent leur part et contribuent à la publiciser! C’est la seule façon pour que le neuvième art fleurisse au Québec!

  

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • les dessins qui manquent de précision, de finesse, de rendu. C’est comme si le dessinateur ne s’était pas encore fait la main. On dirait qu’il manque d’un peu de pratique, qu’il aurait dû travailler un peu plus ses études de personnages pour arriver à les dessiner mieux proportionnés, à l’aide de traits précis et maîtrisés. Voilà le mot : monsieur Levasseur n’a pas la parfaite maîtrise de son crayon, nécessaire pour faire un produit qui ait l’air parfaitement professionnel. Et c’est très dommage car il a un certain sens de la caricature, avec ses personnages qui ressemblent souvent à des croisements entre les personnages d’Archie, de Lucky Luke et d’Astérix! Ça me rappelle aussi les aventures de Bojoual, ou celles, encore moins connues, de Ti-Noir Letof, qui paraissaient dans mes vieux Vidéo-Presse. Elles se déroulaient à peu près à la même époque, avec à peu près la même maladresse graphique!

 

  • le manque d’originalité du récit, qui fait assez convenu. Si le propos est intéressant, le rythme bon et certains gags fort amusants, les rebondissements me semblent plutôt déjà vus. Il s’en dégage donc une certaine fadeur. Laissons cependant la chance au coureur. Après tout, les premiers Tintin et les premiers Astérix étaient loin d’être géniaux sur le plan des scénarii, ce qui n’a pas empêché ces séries de s’épanouir à fond!! Je souhaite sincèrement à Laflèche de suivre la même tangente, pour la promotion de notre histoire.

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles




Dernièrement, j'ai lu... Zviane au Japon
Zviane au Japon
10 novembre 2018

Batman - Knightfall
#01- la Chute
30 octobre 2018

Zoé Super
#01- Même pas peur!
07 octobre 2018

Boule à zéro
#05- le Nerf de la guerre
22 septembre 2018

École Crinoline
#01- Une rentrée de princesse
16 septembre 2018

Ma dernière chronique Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!
03 novembre 2018

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Arsenul 73, sur Fascinant Japon!

Danielle, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Fascinant Japon!

anne des ocreries, sur Du neuf dans le 9e? - En vrac, à Prévost!

anne des ocreries, sur Quand je constate que mon héros n'est pas Batman : c'est Bruce Wayne!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin