Preload image Accueil Preload image Questce Preload image Quisuisje Preload image Archives Preload image Contact
Mystère... Accueil Qu'est-ce? Qui suis-je? Archives La Lucarne à Luneau Me joindre Mes liens chouchous Le Passe-mot Art Marsien Marsi Menu
Retour aux archives
#01- Ça va cartonner!
#01- ÇA VA CARTONNER!
Scénariste(s) : Sergio SALMA
Dessinateur(s) : Ivan Terlecki dit LIBON
Éditions : Dupuis
Collection : X
Série : Animal lecteur
Année : 2006     Nb. pages : 96
Style(s) narratif(s) : Strips verticaux (Inspiration Comics)
Genre(s) : Humour, Humour social, Humour songé, Humour tendre, Humour mordant, Humour grivois, Humour absurde, Humour parodique, Quotidien
Appréciation : 4.5 / 6
J'aurais voulu... être un libraiiiiiiiiiiiire!
Écrit le vendredi 29 mars 2013 par PG Luneau

Tomes lus :     #01 – Ça va cartonner! (2010)

                        #02 – Il sort quand? (2011)

J’ai toujours eu un faible pour les œuvres qui prenaient leur art comme sujet… Vous savez : les films qui portent sur la réalisation d’un long métrage, les pièces de théâtre qui nous présentent une troupe, en coulisses, ou les séries télé qui nous montrent l’univers fascinant d’un studio… Mon intérêt est peut-être décuplé par le fait que j’ai l’impression que cette espèce de mise en abîme donne de la crédibilité à l’ensemble, qui «sent plus vrai»! La série de BD Animal Lecteur était donc toute désignée pour me faire vivre un bon moment!

En effet, depuis 2006 déjà, les bédéistes Sergio Salma et Libon s’amusent à nous présenter le doux monde de l’édition et de la littérature, mais sur un ton joyeusement parodique, et via un angle bien particulier. En effet, plusieurs mangakas nous ont présenté leur façon de travailler (dans des séries – comme Bakuman – ou des œuvres plus personnelles – comme Une vie dans les marges ou Un zoo en hiver). De même, on a déjà pu entrer dans l’univers du journal Spirou à quelques reprises (avec des séries comme la Gang Mazda, le Boss ou, plus récemment, la très adorable Spirou Dream Team). Mais cette fois-ci, c’est par le biais d’une librairie spécialisée en BD que nos deux artistes se moquent gentiment de cet univers qu’ils connaissent si bien!

Tout y passe : les séances de dédicaces, la surabondance de production, le clivage BD populaires vs BD d’auteurs, l’incontournable merchandising, les délais de parution, l’impossibilité de tout recenser, de tout connaître, de tout classer… et les clients, éternelle source de surprises… et de problèmes!! Du collectionneur maniaque à la grand-mère qui n’y connaît rien, en passant par l’éternel insatisfait, vous vous reconnaîtrez dans l’un d’entre eux, sans l’ombre d’un doute!

Certains propos vous paraîtront parfois peut-être un peu hermétiques, surtout si vous n’avez jamais mis les pieds dans une librairie (mais est-ce possible?! Pauvres vous!!). Un auteur qui connaît si intimement son sujet peut difficilement faire autrement! Comme j’ai la chance, moi, d’avoir deux très bons amis libraires, j’ai l’avantage de connaître certains de ces concepts, occultes pour la majorité des gens : les balances notées, les offices ou les consignations… Sans pousser si loin, certains gags auront plus de résonance chez les connaisseurs. De même, les lecteurs qui, à la base, s’intéressent peu au neuvième art ne trouveront ici que des allusions à des auteurs ou des séries, cultes ou moins connues, qui les laisseront de glace : avis aux néophytes, vous n’avez probablement pas le bagage nécessaire pour apprécier cette série à sa juste valeur! Pour les autres, toutefois, de même que pour les lecteurs du magazine Spirou, où ces strips (disposés à la verticale : original!!) sont publiés à chaque semaine depuis plus de six ans, le sourire sera au rendez-vous plus souvent qu’à son tour… et sous toutes ses formes!! En effet, outre les tronches très particulières des personnages de Libon, qui nous décochent toujours un sourire (en même temps qu’un froncement de sourcil... mais on s’y fait, je vous jure!!), plusieurs types d’humour sont au rendez-vous (comme c’était le cas dans l’Origine de la vie, dans Asymptote ou dans Durant les travaux, l’exposition continue). Monsieur Salma ratisse assez large, en effet, passant du gag circonstanciel à l’humour plus intellectuel, poussant même l’audace en nous balançant parfois certaines réflexions critiquant de fine façon notre société avec tout ce qu’elle a d’impitoyable et de... capitaliste!

Bref, je n’ai pas été déçu par ces deux mignonnes petites plaquettes (au format bien particulier : 30 cm x …13 cm!!) qui m’attendaient dans ma pile de lectures depuis belle lurette. J’ose espérer que les deux tomes suivants (le #4 devrait sortir en Europe le 4 avril prochain!) seront d’aussi agréable compagnie… Car si cette série n’est pas faite pour Monsieur et Madame Tout-le-monde, elle est faite pour moi, à n’en point douter : n’ai-je pas toujours rêvé de travailler dans une librairie??! Qui sait? Peut-être un jour, à ma retraite! ;^)

P.S. : Pour votre information, le dessinateur Libon nous rendra visite, au Festival international de la BD francophone de Québec, dans deux semaines. J’espère bien l’y rencontrer… et vous?

À lire aussi : les critiques de Yaneck : celle du tome #1, puis celle du #2!

 

Plus grandes forces de cette BD :

 

  • l’appellation de la série : Animal lecteur!! Quel amusant jeu de mots, vraiment subtil, comme je les aime! On frôle presque la contrepèterie! J’adore cette comparaison déguisée entre les bédéphiles, avides de nouveautés, et le personnage d’Hannibal Lecter, ce sociopathe cannibale qui a été si marquant, dans le Silence des agneaux, qu’il a eu droit à toute une série de films-dérivés juste à lui!!

 

  • les formats des strips (à la verticale) et du livre (tout étroit, en longueur!). En publiant ces albums dans un format deux fois plus étroit que ceux auxquels on est habitué, Dupuis frappe notre œil… et fait parler de lui, ce qui est non négligeable! Et pour ceux qui se disent qu’on est perdants, car on paye pour deux fois moins de gags, sachez que la maison d’éditions a prévu le coup : elle compense en nous offrant un album au double de pages!! On n’y perd donc rien au change!!

 

  • le dessin très particulier de Libon. Dans un style vraiment très personnel, hors norme et très facilement reconnaissable, Libon nous dresse une galerie de personnages de type «gros nez-yeux ronds» aux tronches souvent impayables. Pour tout dire, j’ai personnellement mis quelque temps à m’habituer à son style, quand j’ai commencé à suivre les aventures de sa Charlotte Holmes, dans le magazine D-Lire… Mais maintenant, j’aime bien : c’est caricatural à souhait et peut-être trop exagéré, mais les couleurs franches, souvent en à-plat, rendent le tout très frais, très léger…

 

  • le rendu, très factuel, du monde des librairies spécialisées… et de celui des BD, en général. On voit que les auteurs s’y connaissent… et pour cause!! ;^)

 

  • les décors. Quoiqu’assez minimalistes (et parfois même totalement absents!), ils restent souvent plus intéressants que dans la grande majorité des strips d’humour de ce genre. J’aime aussi le fait qu’ils ne soient que tracés en lignes plus fines et plus pâles, sans coloration, ce qui les rend discrets : ça laisse les personnages, très colorés, au premier plan.

 

  • la grande variété de gags… et de types d’humour! Humour de situation, principalement, mais aussi un peu d’absurde… avec quelques touches d’humour tendre, de réflexions plus intellectuelles ou de critiques sociales! Salma se permet même un petit gag subtilement grivois (tome #2, p.85, qui doit laisser les plus jeunes dubitatifs, heureusement!)! Pour le moment, j’ai trouvé le tout relativement diversifié, et c’est tant mieux… Mais est-ce que Sergio Salma saura se renouveler suffisamment pour ne pas sombrer dans la redite, au bout des sept tomes déjà annoncés?!?! Il me semble que j’ai une petite crainte, là!?

 

  • l’efficacité des gags. Bon, très franchement, on reste dans un recueil de gags, et comme tout le monde le sait (il y a même un gag à ce sujet dans le tome #1, p.78), un scénariste ne peut pas être désopilamment drôle à toutes les semaines de sa vie! Certains gags sont donc plus ordinaires, et j’en ai bien trouvé deux ou trois qui tombaient même à plat. Mais concentrons-nous sur ceux que j’ai particulièrement aimés, comme les p.49, 63, 68 du tome #1 et 11, 20, 27 et 53 du tome #2. J’ai eu un petit coup de cœur particulier pour la petite touche de tendresse du gag (#1 p.86) où un homme lisant un album des Schtroumpfs demande à son épouse, qui, elle, lit le grand philosophe Kant, si elle l’aime «quand même»! Mignon et touchant!

 

  • l’amusante page de pub pour le magazine Spirou, à la toute fin de l’album, On nous y invite à jeter un coup d’œil au strip hebdomadaire du libraire, dans ledit journal… et on y voit le libraire en train d’en faire un, de strip… tease!! Très amusante, cette homonymie, et judicieusement exploitée (tout en restant dans la décence et la bonne morale, n’ayez crainte!)! ;^) Le dessin qui accompagne les bibliographies des auteurs, à la page suivante, est lui aussi bien amusant, de même que le fait que la couverture arrière de chaque album complète le gag de la couverture! Libon fait preuve ici d’une belle générosité!

 

Ce qui m’a le plus agacé :

 

  • le mélange de faux et de vrai. Dès la couverture du tome #1, on peut lire sur les boîtes de carton des noms de maisons d’éditions, mais parodiés (Belcourt, le Bombard, Dubuis, Gardaud…). Je m’attendais donc à ce que cette approche parodique soit présente tout au long de la série, et qu’elle soit aussi appliquée aux noms de séries ou à ceux des auteurs!! C’est toujours amusant de tenter de deviner de qui on parle, quand on a des noms trafiqués! Hors, j’ai vite déchanté! En effet, si Salma poursuit parfois dans cette lignée (ou avec un incontournable personnage inventé pour l’occasion : l’indémodable – et apparemment imbuvable! – Nick Lefort, «le détective à la pipe»), il sombre aussi très souvent dans la réalité avec de vrais noms d’auteurs, de séries ou de maisons d’éditions!! Ce mélange de parodies et de réalisme m’a un peu déçu, et j’espère bien avoir l’occasion d’interroger Libon à ce sujet!

 

  • la présentation des gags dans un ordre totalement aléatoire (si on se fie aux numéros dans le bas de chaque planche)! Puisque le premier album a été publié en 2010, et que ces strips hebdomadaires ont débuté en 2006, c’est donc que Dupuis avait une banque de plus de 200 gags pour garnir son premier album… mais pourquoi sauter du #137 au #96 puis au #26… pour revenir au #188? Et il en va de même pour le tome #2, où l’on peut lire le gag #28 en plein centre, et le #41, vers la fin (juste après le gag #223!??)! C’est à n’y rien comprendre… Est-ce les auteurs qui décident de l’ordre de leurs gags dans un album?? Quelle autre belle question à poser à messieurs Libon et Salma!!

 

  • la typographie. Comme presque toujours, en BD, toutes les lettres des phylactères de cette série sont en majuscules, ce qui est bien parfait… Le problème, c’est qu’à chaque fois qu’un C était suivi d’un T, moi, c’était un G que je lisais… Rien pour faciliter la leGure ou pour affeGionner ces gags fiGif, si vous voyez ce que je veux dire!! ;^)

 

  • l’absence de clients récurrents. Seuls le libraire et son stagiaire reviennent régulièrement. Il me semble qu’il aurait été chouette de retrouver certains «habitués»… Je m’y reconnaîtrais tellement!?! Peut-être en retrouvera-t-on, avec le temps, dans les tomes à venir??  :^)

 

  • deux doublons… que dans ces deux albums!! Le gag #78 se retrouve dans le tome #1 (p.50) ET dans le tome #2 (p.87)!! Comme si ce n’était pas assez, celui numéroté #136-86 se trouve respectivement aux p.75 et 60 de ces deux mêmes tomes!! C’est carrément honteux! Qu’en sera-t-il dans les titres suivants?? Si, déjà, on nous refile deux fois le même gag (et par deux fois, en plus!!), je ne crois pas que je m’achèterai les tomes #6 ou 7 : j’aurais bien trop peur de n’y retrouver que des gags des tomes précédents, en copiés/collés!! C’est vraiment inadmissible, surtout de la part d’une maison d’éditions aussi établie que Dupuis : mais que font les maquettistes et les réviseurs??

 

 


Vos impressions?
Votre nom * :
Votre courriel :
Votre courriel ne sera visible que pour l'administrateur du site.
Votre site :
Attention! Si vous voyez ce champ, n'y inscrivez rien!
Rappel éthique : vous êtes seul responsable du contenu des impressions publiées.
Se souvenir de mes informations personnelles


@ Danielle : Il semblerait que nos travers soient véritablement inépuisables : Salma et Libon viennent de faire paraître le quatrième tome de la série, intitulé le Jour du pilon. Dire qu'ils ont voulu faire un gag en annonçant, dès le tome #1, la parution de 7 tomes, déjà baptisés!! J'ai l'impression qu'ils se sont fait prendre au jeu et qu'ils sauront se rendre jusque là!!
Rédigé par PG Luneau le dimanche 18 août 2013 à 12:09


J'aime bien le format vertical, moi aussi, de même que ce choix de couleurs très vives, encore rehaussées par l'usage de teintes contrastées pour délimiter les cases ou un autre espace temps. Le dessin est efficace (à défaut d'être vraiment séduisant)et dénonce si bien nos inépuisables travers que c'en est un brin déprimant...
Rédigé par Danielle le samedi 17 août 2013 à 16:22


@ Geneviève : Heureux de te savoir de retour!! C'est vrai qu'une série se déroulant dans une bibliothèque, ça aurait aussi son charme!! ;^) Pour ce qui est des doublons, Sergio Salma m'a contacté personnellement via Facebook pour m'expliquer qu'il en est le seul responsable, et que ses éditeurs n'ont rien à voir dans tout ça!! Ça sera réparé dans la prochaine réédition, m'a-t-il affirmé! Je suis bien content si j'ai pu améliorer les choses par mon petit commentaire!
Rédigé par PG Luneau le mardi 16 avril 2013 à 23:13


Enfin! Je reviens! :) J'ai vu passer ces dernières semaines pleins de billets tentants chez toi :)

Ça fait un bon moment que je l'ai repéré cette série et elle me tente! J'aimerais bien trouver son équivalent concernant les bibliothécaires! :D Il y avait un blog bien amusant qui existait avant sur ce sujet, mais malheureusement il n'est plus mit à jour depuis des lustres... :(

L'histoire du gag en double me laisse perplexe... Personne n'y a rien vu? Quoique je n'ai pas ton acuité, j'espère que je l'aurais quand même remarqué...
Rédigé par Genevieve le samedi 13 avril 2013 à 20:03


@ Arsenul : Merci bien : ce sont, effectivement, des gags qui se laissent lire avec un beau petit sourire en coin!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le dimanche 07 avril 2013 à 9:38


Intéressant regard encore une fois! Je l'ai emprunté à un élève pour la lire sur l'heure du midi. Effectivement très bon. Je suis d'accord avec toi sur toute la ligne surtout le format et le nom de la série. Bon billet!
Rédigé par Arsenul le vendredi 05 avril 2013 à 11:25


@ Jérôme : C'est vrai que le défi de se renouveler à chaque semaine, ça doit en être tout un!!! Je suis heureux d'apprendre que la qualité reste au rendez-vous, même après toutes ces années!
Rédigé par PG Luneau le mercredi 03 avril 2013 à 16:13


Je suis toujours content de retrouver ce libraire chaque semaine dans mon Spirou. Une vraie réussite, d'autant plus remarquable que l'exercice n'est pas aisé.
Rédigé par jerome le mercredi 03 avril 2013 à 11:53


@ Anne des Ocreries : Tu peux les lire en avant-première! Chanceuse!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le samedi 30 mars 2013 à 23:34


@ Yaneck : Monsieur Salma vient de m'écrire via Facebook : il serait le seul responsable de cette erreur de sélection, et il fera en sorte pour que le tout soit réparé lors de l'éventuelle réimpression!!
Je suis bien content d'apprendre que le #3 est aussi solide : le #4 sortira prétendument chez-vous le 5 avril, soit vendredi prochain!! ;^)
Rédigé par PG Luneau le samedi 30 mars 2013 à 23:33


Je l'ai toutes les semaines dans mon Spirou ! Des fois, je rigole bien. :))))
Rédigé par anne des ocreries le samedi 30 mars 2013 à 19:04


Tiens, je n'avais pas noté le dernier point que tu mets en lumière, les doublons. C'est en effet plus que regrettable. Savoir pourquoi serait une bonne chose.

Pour le reste je suis sur ta longueur d'onde, c'est drôle, bien vu, très plaisant.

Et je me prépare à chroniquer le tome 3, c'est toujours aussi sympathique.
Rédigé par Yaneck le samedi 30 mars 2013 à 17:50




Dernièrement, j'ai lu... Tueurs de mamans
#01- Tueurs de mamans
23 avril 2017

Pipelettes
#02- ...On se calme!
14 avril 2017

Princesse Sara
#01- Pour une mine de diamants
09 avril 2017

Testament du capitaine Crown
#01- Cinq enfants de putain
02 avril 2017

Boule à zéro
#01- Petit coeur chômeur
26 mars 2017

Ma dernière chronique Petites nouvelles du temps des Fêtes!
27 décembre 2016

Mes genres favoris Aventure policière Drame familial Fantastique Fantastique médiéval Héros animalier Historique Humour Humour tendre Quotidien Récit psychologique S.F. humoristique Thriller fantastique Vous avez pris la parole! Eric the Tiger, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Une vengeance au goût amer...

anne des ocreries, sur Dure, dure, la vie de jeune adolescente?? Pas que!!...

anne des ocreries, sur Candy chez Oliver Twist!

anne des ocreries, sur Rapaces, violents et roublards au cube... des vrais pirates, comme on les aime!

Vos articles préférés Chronique
J'ai 5 ans, je suis grand! (air connu de tous les profs de maternelle!)
01 juillet 2014

Bécassine
#03- Bécassine pendant la Grande Guerre
10 août 2009

Chronique
les Pigeons partis, le bédéphile danse!!!
03 septembre 2012

Chronique
Mon automne superhéroïque
14 décembre 2013

Bécassine
#05- Bécassine mobilisée
04 août 2011

Design du site - Marsi
Création du site - Maxime Jobin